1 1929, Journal de Genève, articles (1926–1982). Panorama de Budapest (23 mai 1929)
1de la neige (une boue ocre, épaisse, on envie les bottes que portent les femmes), encombrée de piétons qui traversent en tous
2 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Ce chien, ton serviteur, par Rudyard Kipling (juillet 1932)
2rande force d’expression concrète. Le petit chien Botte raconte ses journées, « des choses et des choses comme des rats qui c
3 1932, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La pluie et le beau temps (Dialogue dans une tête) (1932)
3 Sans doute, Sonnette, portez-vous de ces courtes bottes vernies, quand il pleut? Sonnette. — Quand j’étais petite fille, j’a
4 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
4 le « Wehrsport » 31  ? Cette manie de porter des bottes sans aller à cheval, ces uniformes, ces poignards qui pendent à vos c
5icalement opposées de l’héroïsme. Vous mettez vos bottes et vous allez faire l’exercice dans la campagne. Bon, voilà qui est s
5 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
6arder plus loin que le bout des semelles de leurs bottes. Leur en avant ne sait pas où il va ! N’est-ce pas ainsi que courent
6 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
7ois, les sans-culottes. Ils n’avaient pas même de bottes ! Et c’est la mystique « nationale » qui fit la force de l’armée du R
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
8dessus du bassin bleu de ciel où nagent d’énormes bottes de radis rouges. Tout a son éclat neuf, sa densité, sa légèreté origi
8 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
9dessus du bassin bleu de ciel où nagent d’énormes bottes de radis rouges. Tout a son éclat neuf, sa densité, sa légèreté origi
9 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
10 le « Wehrsport » 12  ? Cette manie de porter des bottes sans aller à cheval, ces uniformes, [p. 35] ces poignards qui pendent
11icalement opposées de l’héroïsme. Vous mettez vos bottes et vous allez faire l’exercice dans la campagne. Bon, voilà qui est s
12plus grande part du peuple allemand gémit sous la botte du tyran. Je réponds : non, l’opposition se réduit réellement de jour
13du Parti, quatre civils honteux, à la hauteur des bottes. Derrière nous, la plaine est vide, parfois parcourue de moteurs. Une
14ntit pas comme un défi dans les rues martelées de bottes, ou comme un hymne sacral au Führer sous les voûtes d’une halle sonor
15i apprend, qu’elle croit viril (comme ces grandes bottes tout de même embarrassantes quand on n’a pas de cheval à enfourcher)
10 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Puisque je suis un militaire… (septembre 1939)
16Les dames croient volontiers que c’est parades et bottes, fanfares, rythmes virils, flatteuses géométries garantissant l’ordre
11 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
17dis qu’Albert Mermoud, en travers de son lit, les bottes pendantes, dépouille le courrier de la Guilde du Livre… Je ne puis pa
18Les dames croient volontiers que c’est parades et bottes, fanfares, rythmes virils, flatteuses géométries [p. 35] garantissant
12 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
19la Cinquième Avenue, et vous verrez des hommes en bottes. Ce n’est pas le temps de bâtir. C’est le mauvais temps du silence et
13 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
20s et les baquets sonores, un Mexicain aux grandes bottes noires, à la courte veste brodée, brutal et beau. Le Suisse voudrait
14 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
21était l’intendant, une sorte de géant toujours en bottes, qu’elle emmenait partout avec elle. Je pense au regard d’acier du je
15 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
22était l’intendant, une sorte de géant toujours en bottes qu’elle emmenait partout avec elle. Je pense au regard d’acier du jeu
16 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Souvenir d’un orage en Virginie (novembre 1946)
23était l’intendant, une sorte de géant toujours en bottes, qu’elle emmenait partout avec elle. Je pense au regard d’acier du je
17 1947, Doctrine fabuleuse. 1. Premier dialogue sur la carte postale. La pluie et le beau temps
24 Sans doute, Sonnette, portez-vous de ces courtes bottes vernies, quand il pleut ? Sonnette. Quand j’étais petite fille, j’ai
18 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
25 Il achète — par esprit d’économie — une paire de bottes usagées. Mais voilà bien sa chance, ce sont des bottes de sept lieues
26s usagées. Mais voilà bien sa chance, ce sont des bottes de sept lieues ! Désormais il échappe à la vie, au voisinage et au di
27t j’y songe : ce Schlemihl éternel, ce symbole en bottes de sept lieues qui traverse encore notre vie, n’est-ce pas l’ombre de
19 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
28. On n’aime guère se représenter le monde sous la botte de gouvernants qui fassent entièrement abstraction des notions de dro
20 1969, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La région n’est pas un mini-État-nation (hiver 1969-1970)
29 de l’Hexagone français, de l’Île anglaise, de la Botte italienne, ou de la Peau de taureau ibérique. p. 31 bu. « La ré
21 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
30qu’elle soit hexagonale ou insulaire, en forme de botte ou de peau de taureau, est finalement la moins sociable de toutes cel
22 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
31 de l’Hexagone français, de l’Île anglaise, de la Botte italienne ou de la Peau de taureau ibérique. 56. Passage de l’Europ
23 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
32d Pouvoir sans se voir contraints de chausser ses bottes ni de relever ses fonctions usurpées. Contre l’excès des pouvoirs éta
24 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
33 ne suis pas [p. 268] de ceux qui lui lèchent les bottes. Les Français veulent un Roi et s’en font de tout bois, fût-ce pour l
25 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
34utonomes 176  ? Qu’est-ce que les habitants de la Botte ont perdu à se voir divisés en une vingtaine de Régions dont trois do
26 1978, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (hiver 1978)
35pas » comme le voulait Churchill, mais « avec des bottes de sept lieues ! » 12 Il s’agissait alors, pour lui gaulliste, d’une
27 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
36ns les Midlands, tout italiennes existent dans la Botte, toutes françaises peuvent se déclarer dans le Centre, le Sud-Ouest,
28 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
37s ; non seulement ils sont en « émoi » devant les bottes et les chemises ouvertes, donc nazis ; non seulement ils se veulent p