1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Le Corbusier, Urbanisme (juin 1926)
1let dont l’argumentation serrée éclate parfois en boutades mordantes, en brèves fusées de lyrisme. C’est d’une verve puissante j
2 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
2ue ne l’ont cru nos athées qui s’arrêtaient à des boutades anticatholiques ou à des moments d’humeur provoqués par les bavardage
3 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
3dions tous s’amorça, je l’avoue, par une mauvaise boutade qui m’échappa : « Wilfred Monod, m’écriai-je, n’est-ce pas celui qu’u
4 que je ne puis dire d’avoir lâché cette méchante boutade, si elle vous est une occasion de triompher, ici, dans la maison de N
4 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
5ndonner. L’homme qui venait d’« apaiser » par une boutade le conflit qui depuis longtemps avait « déchiré » sa conscience, l’ho
6tout prendre, l’Édit n’est qu’une réédition de la boutade, sur le plan de l’État. La paix d’abord, à n’importe quel prix. On ne
5 1936, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le Problème du bien (12 septembre 1936)
7journaux, de lettres, de fragments de sermons, de boutades, d’analyses philosophiques, de poèmes, d’anecdotes, d’aphorismes. On
8onod ne saurait m’en vouloir de lui retourner une boutade qui porte évidemment sa marque m . p. 5 l. « Le Problème du bi
6 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
9ur un Père de l’Église que par un académicien ! » Boutade, en [p. 13] vérité, mais très « catholique » je le crains, si la « pr
7 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
10toyable et de bon sens populaire, d’anecdotes, de boutades et d’échappées romantiques (sur le silence de la femme, par exemple,
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
11chaque mot signifie. » Il est vrai qu’il ajoute — boutade ou précaution ? — « car moi-même je suis embarrassé pour éclaircir ma
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
12ar une affectation de facilité voluptueuse. Cette boutade, qui réduit tout l’amour au contact de deux épidermes j’y vois bien m
10 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
13é d’un pasteur protestant qui l’ennuie. » Type de boutade dont certains, contre lui, ne se priveront pas d’abuser. Voici qui va
11 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
14 image, mais l’homme le lui a bien rendu. » Cette boutade signifie, pour un rationaliste, que l’homme a inventé un Dieu inexist
12 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
15é d’un pasteur protestant qui l’ennuie ». Type de boutade dont certains, contre lui, ne se priveront pas d’abuser. Voici qui va
16ement l’exemple de sa vie ne confirme guère cette boutade, mais l’exemple de son art tendrait à l’inverser : c’est dans son est
13 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
17venirs que je viens d’interpréter : « Le Witz (la boutade, le trait d’esprit) est la forme logique et naturelle que revêt la so
14 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
18venirs que je viens d’interpréter : « Le Witz (la boutade, le trait d’esprit) est la forme logique et naturelle que revêt la so
15 1969, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La région n’est pas un mini-État-nation (hiver 1969-1970)
19ope ? » (Ces réflexes passionnels, étourderies et boutades ne sont guère passibles d’une réfutation.) Résistances conditionnée
16 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
20balkaniser l’Europe ? » Ces réflexes passionnels, boutades ou étourderies, ne sont guère passibles d’une réfutation. Résistanc