1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Conférences du Comte Keyserling (avril 1931)
1lques élus [p. 288] peuvent se rendre dignes (les brahmanes par exemple, le christianisme primitif) — la pauvreté est considérée
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
2s autres peuples indo-européens : mages iraniens, brahmanes de l’Inde, pontifes [p. 64] et flamines de Rome. Le flamen porte d’ai
3me. Le flamen porte d’ailleurs le même nom que le brahmane 14 . Il est certain que les Celtes croyaient à une vie après la mort
3 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
4un roman moderne, dont l’auteur se trouve être un brahmane védantin : « J’avais vécu en Europe, j’avais épousé une Européenne :
5reconnu, non respecté dans son autonomie. Ici, le brahmane intervient : — Si tu cherches le Soi à travers elle, si tu as compris
4 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
6un roman moderne, dont l’auteur se trouve être un brahmane orthodoxe : « J’avais vécu en Europe, j’avais épousé une Européenne :
7reconnu, non respecté dans son autonomie. Ici, le brahmane intervient : — Si tu cherches le Soi à travers elle, si tu as compris
5 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
8] au prix d’une longue ascèse exténuante. Pour le brahmane, pour le bouddhiste, le but est d’effacer l’individu, la différence,
6 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
9ix d’une longue ascèse exténuante. Le but pour le brahmane, pour le bouddhiste, est d’effacer l’individu, la différence, de tout
7 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
10— au prix d’une longue ascèse exténuante. Pour le brahmane, pour le bouddhiste, le but est d’effacer l’individu, la différence,