1 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
1de laurier. On distingue dans l’ombre des amas de branchages, des outils et des treilles pour la pêche aux crevettes. Je me suis p
2 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
2. La plupart des fenêtres donnent au midi dans le branchage bleu d’un tilleul. Au bord de la terrasse, une fontaine abondante cou
3 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
3, et dont les salons cuir et bois sont fleuris de branchages mauves largement évasés devant les hautes verrières. « Vous êtes deve
4 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
4elques statues décapitées, ou renversées dans les branchages — nous arrivons au coin d’un bâtiment de ferme. C’est le chenil. Le p
5 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
5uelques statues décapitées ou renversées dans les branchages — nous arrivons au coin d’un bâtiment de ferme. C’est le chenil. Le p
6 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Souvenir d’un orage en Virginie (novembre 1946)
6uelques statues décapitées ou renversées dans les branchages — nous arrivons au coin d’un bâtiment de ferme. C’est le chenil. Le p