1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1otter. Vingt-sept ans dans cette chambre, avec le bruit de l’eau et cette complainte de malade épuisé après un grand accès de
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hugh Walpole, La Cité secrète (décembre 1929)
2fort qu’il avait peur de trébucher et de faire du bruit. Il songea : — C’est la fin pour moi. Puis : — Quelle imprudence ! Av
3 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
3andissement les articulations grinçaient, avec le bruit d’un câble de navire qu’on serre sur un treuil. Elle arriva avec emph
4 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
4’une symphonie qui va peut-être composer tous les bruits de la ville en un chant immense. Il passe une possibilité de bonheur
5 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
5outerrain où nous nous engouffrâmes dans un grand bruit de saxophones et de cors anglais jouant la Marche de Tannhäuser en ta
6 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Kikou Yamata, Saisons suisses (mars 1930)
6gard, dans un matin plein de mouettes — « Un beau bruit d’ailes me fait un ciel » — la vaporeuse beauté du lac de Neuchâtel.
7 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
7llages vides aux portes aveugles (j’avais peur du bruit de mes pas). Au hasard, j’ai suivi des sentiers dans les champs de ma
8 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
8cinq étages et un prologue ou vestibule, plein de bruits de lavabos et de coups de cloche débile au corridor, — à Paris. Bient
9 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
9solennelle Puissance aux mille aspects, aux mille bruits. » Ce n’est plus l’homme que ces poètes viennent interroger sur les h
10 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
10e, ferma les yeux et somnola. Le train faisait un bruit épouvantable dans sa course. Il pensait que ç’eût été bien agréable s
11e et de tristesse. Tout inspirait le respect : le bruit discordant des cymbales, les psalmodies des écritures. En écoutant la
11 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
12 déchirantes » et sans nom qui font dans l’âme un bruit de vent mortel et caressant ; une qualité métaphysique et passionnée
12 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
13outerrain où nous nous engouffrâmes dans un grand bruit de saxophones et de cors anglais jouant la Marche de Tannhäuser en ta
13 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
14llages vides aux portes aveugles (j’avais peur du bruit de mes pas). Au hasard, j’ai suivi des sentiers dans les champs de ma
14 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
15tter. Trente-sept ans dans cette chambre, avec le bruit de l’eau [p. 126] et cette complainte de malade épuisé après un grand
15 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
16on s’enfouit comme s’il était le sommeil même. Le bruit de la rivière et de l’écluse proche, — ce sera sa première habitude.
17 [p. 138] en rêve sur l’herbe où s’étouffait tout bruit. « Ô crépuscule adolescent, disais-je, chasseur au cœur battant, que
18, déjà brûlantes au matin, dominant la ville, ses bruits de chars, ses cris d’enfants. Je traverse l’odeur des groseilliers, é
16 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
19assifs éclatants, le gravier d’une allée fait son bruit luxueux, tout s’éclaire, nous y sommes : cent fenêtres, sur la gauche
17 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
20ppelait récemment dans un article qui fit quelque bruit 37 les débuts piétistes du jeune Goethe et la part active qu’il prit
18 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
21t jadis le morceau de bravoure, la page sur « les bruits de mon village » qui servira [p. 914] de modèle aux écoliers futurs.
19 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
22 avec trop de dédain peut-être… On a fait plus de bruit autour des deux pamphlets que Dandieu publiait quelques années plus t
20 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
23maniste. Or, tous ceux-là se scandalisent à grand bruit, « non tant pour haine qu’ils portent aux scandales que pour nuire à
21 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
24uvent le plus brutal des tintamarres, fait « d’un bruit de vitres cassées, de grincements pareils à ceux d’un clou sur un cai
22 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
25ouvertes, ou passent le vent, une hirondelle, les bruits des champs. 10 juin 1934 Depuis que nous parcourons cette pointe de
26t qui m’est octroyé pour un petit livre paru sans bruit il y a plus de dix-huit mois. Les hommes sont bons ! Du moins certain
27e n’ai pas de montre, mais c’est très long. Aucun bruit de voix dans la salle de la caisse. Le client est-il sorti ? Quel peu
23 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
28t ; à la mesure de l’amitié humaine. J’entends un bruit de bêche sur une terrasse invisible, au-dessous. Je vois un chien qui
29st sûre. Et on l’entend ! Trois fois par jour, le bruit d’effroyables discussions nous parvient de la cuisine des Simard. Un
30-haut », pour s’aider ! 8 mai 1935 Il y a eu du bruit toute la nuit. Vers 2 heures, nous nous réveillons. Une âcre fumée re
24 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
31e où cinglent violemment de belles autos. Un long bruit de ferraille sur les passerelles, des camions fous et des affiches tr
32tué, absence qui se confond avec la présence d’un bruit universel ; c’est une lassitude douloureuse et bousculée au long d’un
25 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
33t ; à la mesure de l’amitié humaine. J’entends un bruit de bêche sur une terrasse invisible, au-dessous. Je vois un chien qui
34st sûre. Et on l’entend ! Trois fois par jour, le bruit d’effroyables discussions nous parvient de la cuisine des Simard. Un
35er « là-haut », pour s’aider ! 8 mai Il y a eu du bruit toute la nuit. Vers 2 heures, nous nous réveillons. Une âcre fumée re
26 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
36t qui m’est octroyé pour un petit livre paru sans bruit il y a plus de dix-huit mois. Les hommes sont bons, du moins certains
37e n’ai pas de montre, mais c’est très long. Aucun bruit de voix dans la salle de la caisse. Le client est-il sorti ? Quel peu
27 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
38 la foule, nouvelle pythonisse, mais seulement le bruit inconsistant de son agitation désordonnée. Non, ce n’est pas dans la
28 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
39, une saucisse. On se demande l’heure. Parfois un bruit de houle parvient par les baies ouvertes, cent mille hommes battent l
40is ! La propagande nationale-socialiste répand le bruit que l’Église confessionnelle est le refuge de l’opposition démocratiq
41 « Le Peuple était divisé, égaré… » On entend des bruits de guerre civile, cris, tac-tac de mitrailleuse, fragments de chœurs
29 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
42. Premiers résultats de notre action Mais tout ce bruit ne saurait troubler ceux sur lesquels nous comptons ; ces calomnies n
30 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
43ion a mal tourné, décidément. Elle a fait trop de bruit dans le siècle. Il est temps de réconcilier la raison et les forces q
31 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
44. Ils écoutaient à la radio, soir après soir, des bruits sans suite, cacophonie abrutissante de musiques de tous les siècles,
32 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
45mment les nerfs d’un enfant supporteraient-ils le bruit et la fureur qui se déchaînent dans vos silences conjugaux, sans même
33 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
46s l’anonyme, une énorme cacophonie dominée par le bruit des bombes. Un de ces fous à la sagesse bavarde, comme on en trouve d
47Je pensais que le mieux serait de m’en aller sans bruit. Mais vous connaissez ces couloirs. Et je ne voulais pas être mis à l
34 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
48tait souvent le plus brutal des tintamarres, « un bruit de vitres cassées, de grincement pareils à ceux d’un clou sur un cail
35 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
49oces, d’explosions, de flammes instantanées et de bruits déchirants qui, bien avant la dernière guerre, nous donnèrent seuls l
36 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
50vois sortant de cette église ouverte, où passe le bruit des autobus ; ou de ce temple de Passy, un samedi soir, où la Sainte
37 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
51ts, montant lentement vers le Gurten. Pas d’autre bruit. Me suis recouché pensant que s’il se passait quelque chose, je serai
38 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
52sive, exécutée avec une politesse exaspérante. Le bruit court, parmi les voyageurs, que nous risquons d’être refoulés à Perpi
39 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
53 ma gauche, les caïmans se sont mis à produire un bruit que nul mot d’aucune langue à tout jamais ne saurait exprimer. À ma d
54xprimer. À ma droite, les girafes ont dansé, à ce bruit, un ballet déhanché, angoissant, tout autour de leur cage immense. Ém
40 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
55 pas remarquée. Plusieurs centaines de vaches, au bruit léger, ont tourné la tête [p. 146] vers moi, et me regardent immobile
41 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
56heures et demie. L’équipe de nuit s’installe sans bruit dans les bureaux presque déserts. Téléphone de Bernstein, il voudrait
42 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
57ière, une proue grise et ses canons glissait sans bruit, un énorme croiseur défilait, tout l’équipage en fête saluant New Yor
43 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
58ais il faut avouer que cette maison est pleine de bruits jusqu’au 5e étage, à toutes les heures. Et dans la rue, ces hurlement
44 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
59monie qui fait venir les larmes aux yeux. Premier bruit de pas dans la rue. Semelles de bois. Une femme de ménage sort ses cl
45 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
60ière, une proue grise et ses canons glissait sans bruit, un énorme croiseur défilait, tout l’équipage en fête saluant New Yor
46 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Demain la bombe, ou une chance d’en finir avec la terre (30 juin 1946)
61Sodome après le contact flétrisseur… Le principal bruit vivant, ici, est le sifflement… Les sombres masses vitrifiées, dont u
47 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (11-12 mai 1946)
62monie qui fait venir les larmes aux yeux. Premier bruit de pas dans la rue. Semelles de bois. Une femme de ménage sort ses cl
48 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Beekman Place (octobre 1946)
63ière, une proue grise et ses canons glissait sans bruit, un énorme croiseur défilait, tout l’équipage en fête saluant New Yor
49 1946, Réforme, articles (1946–1980). À hauteur d’homme (1er juin 1946)
64nt.) Cette politique tourne à vide, dans un grand bruit d’ismes entrechoqués, et rien n’en sort. Cette machine ne vit plus qu
50 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
65e de nouvelles et autant de commentaires, dans un bruit trépidant et en s’inspirant des directives des chefs locaux de Londre
51 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
66oces, d’explosions, de flammes instantanées et de bruits déchirants qui, bien avant la dernière guerre, nous donnèrent seuls l
52 1948, Suite neuchâteloise. VI
67t des cailloux. Avertis par ce précédent, dont le bruit s’élargit à l’Europe, les successeurs de l’Arménien ne sont venus che
53 1948, Suite neuchâteloise. VII
68 silence autour de lui, et seul reste distinct le bruit profond des vagues. Il roule maintenant dans l’ombre tiède et abritée
54 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
69 silence autour de lui, et seul reste distinct le bruit profond des vagues. Il roule maintenant dans l’ombre tiède et abritée
55 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
70n Juif obscur, près de Jérusalem, a fait moins de bruit, en son temps, que la visite de Bartali, coureur cycliste, au Vatican
56 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
71 de la pièce, devant une tenture sombre, sans nul bruit. Il m’est arrivé de sonner à [p. 57] nouveau n’entendant rien venir,
72embres incroyablement maigres et gracieux. Peu de bruits, et pas un sourire. La cloche d’un temple tinte, sans musique. On ent
73tes fraîches de son pays natal. Il est entré sans bruit, d’un pas rapide. Un peu voûté, l’air sérieux et distant. Il porte un
57 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
74tos passent tout près. Je l’entends dire, dans le bruit : « Où habitez-vous maintenant ? » Je crie que je l’ignore, devant qu
58 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Culture et politique européenne (octobre 1952)
75de se faire à Strasbourg, il n’écoute même pas le bruit que font ces deux mots également privés de sens pour lui. Toute propa
59 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
76n pays au moment même où celui-ci retentissait du bruit de cette agitation politique qui se termina [p. 161] par la transform
60 1954, Preuves, articles (1951–1968). Il n’y a pas de « musique moderne » (juillet 1954)
77décidé qu’après Wagner, il n’y avait plus que des bruits désagréables. L’expression ne désigne pas une unité définissable, sin
61 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
78porte-voix. Si vous courez répondre, agacé par le bruit, c’est que vous vous attendez à quelque chose que vous ne désirez pas
62 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
79e sont pas encore éclaircies. K. n’ignore pas les bruits qui circulent à ce propos ; mais il omet de les réfuter dans son rapp
63 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
80orable. Tintements de cloches, irréguliers, seuls bruits. Mais ces petits garages, aux portes grillagées, surmontés de clochet
64 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
81porte-voix. Si vous courez répondre, agacé par le bruit, c’est que vous vous attendez à quelque chose que vous ne désirez pas
65 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
82i appartient pas. Elle peut donc disparaître sans bruit du jeu des forces historiques, et le monde n’y perdra pas grand-chose
66 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
83’opèrent : le régime des kolkhozes s’esquive sans bruit (254 000 en 1950, 87 000 en mars 1956) ; la centralisation bureaucrat
67 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
84d’une lettre ouverte qui fit, je l’avoue, quelque bruit. Vous verrez aussitôt pourquoi, par les quelques lignes que je vais v
85dent, mais pour l’oreille d’un Oriental, c’est un bruit vague, une espèce de rumeur insensée… Il fallait bien rappeler ici qu
86porte-voix. Si vous courez répondre, agacé par le bruit, c’est que vous vous attendez à quelque chose que vous ne désirez pas
68 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
87 Les autos passent tout près. Il articule dans le bruit : « Où habitez-vous maintenant ? » Je crie que je l’ignore, devant qu
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
88roupe, charmées par la beauté des roses et par le bruit des flots. Europé elle-même portait une corbeille d’or magnifique, ad
70 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
89ne un morne silence, retentissaient sans cesse le bruit des arts, et les cris d’allégresse et de fête : ces marbres amoncelés
71 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
90père, j’allais me mettre à les apprendre, mais le bruit court qu’on va les supprimer. » N’est-ce point là la situation présen
91t-ce point là la situation présente du monde ? Le bruit se répand que déjà les commandements européens n’ont plus cours ; aus
72 1961, La Vie protestante, articles (1938–1978). Bilan simple (29 décembre 1961)
92insi leurs principes, l’Europe accomplissait sans bruit un redressement spectaculaire. Aux États-Unis, d’où je reviens, il n’
73 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
93qui est l’homme de Clemenceau, répand sur lui des bruits fâcheux. Lord Northcliffe, « qui avait des raisons personnelles de le
94rts frénétiques, et trois faux départs. Malgré le bruit fracassant des moteurs emballés en pleine nuit, pas un Allemand ne s’
74 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
95w et Hans Morgenthau, et qui semble avoir fait du bruit, d’une côte à l’autre, mais c’est vraiment tout ce que j’en sais. La
75 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
96nri Zschokke déclare dans un discours qui fait du bruit : Il est manifeste que la grande majorité de la nation se sépare de
76 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
97tel des bords du lac Léman : « Afin d’éviter tout bruit inutile, la Direction de l’hôtel prie sa clientèle de ne pas donner à
77 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
98par convention. Voulons-nous susciter les fées du bruit et de la vitesse, ou celles de la lenteur et du silence ? Mais notre
99 et non pas une mesure précise de laboratoire. Le bruit ou la musique que fait un pantalon de velours à côtes, comme celui-ci
78 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut réinventer l’Université (29 juin 1968)
100 fédéralisme : « La rencontre de l’oreille et des bruits. » Définition courante en Suisse mais fausse : le micronationalisme c
79 1970, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Préface 1970
101District fédéral de l’Europe. Elle a fait quelque bruit, mais rien d’autre. Dans un hebdomadaire romand à grand tirage, Jean
80 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
102Orly s’attaquent à des compagnies d’aviation : le bruit atteint 100 décibels dans les écoles, fenêtres fermées, et 114 décibe
103 de pollution, le droit d’être protégé contre les bruits excessifs et les autres nuisances, enfin le droit à un accès raisonna
81 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
104porte-voix. Si vous courez répondre, agacé par le bruit, c’est que vous vous attendez à quelque chose que vous ne désirez pas
82 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.8. Il n’y a pas de « musique moderne »
105décidé qu’après Wagner, il n’y avait plus que des bruits désagréables. L’expression ne désigne pas une unité définissable, sin
83 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
106t qu’une cacophonie en crescendo perpétuel, et le bruit des canons devait en marquer l’inévitable conclusion. Deux cataclysme
84 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
107dent, mais pour l’oreille d’un Oriental, c’est un bruit vague, une espèce de rumeur insensée… Seulement, elle est issue du mê
85 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
108eur des frondaisons, et dans ses rues s’entend le bruit des pas, sur ses places la rumeur des voix d’hommes et de femmes et l
86 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
109t des aliments, et la pollution de l’homme par le bruit, par le stress urbain (ou densité excessive de la population) et par
87 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
110 coûteuses mesures de lutte contre les fumées, le bruit, les radiations, les névroses collectives, la criminalité endémique e
88 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
111dent, mais pour l’oreille d’un Oriental, c’est un bruit vague, une espèce de rumeur insensée… Seulement, elle est issue du mê
89 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
112rop de gens dans des villes trop grandes, trop de bruit, trop d’excitations, trop d’informations assaillantes, trop de besoin
113orrester et celui de Meadows ont paru, faisant le bruit qu’on sait. Le dédain ne suffisait plus. On se mit à chercher, à tout
90 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
114générale Situation des années 1950 en Europe : le bruit se répand que le genre humain, désormais, va doubler tous les trente
91 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
115des transports par auto, d’où pollution de l’air, bruit et nervosité, que le citadin fuira dans les campagnes, par des autoro
116s de « femmelettes » pour leur réaction contre ce bruit que la médecine appelle aujourd’hui « agresseur de l’organisme », écr
92 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
117e les écologistes l’aient alerté : l’agression du bruit partout sans rémission, les gaz d’échappement, l’air obscurci, les ea
93 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
118, une saucisse. On se demande l’heure. Parfois un bruit de houle parvient par les baies ouvertes, cent mille hommes battent l
94 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
119est l’Europe des Régions fédérées qui émerge sans bruit dans l’histoire. Il y a plus : la grande sécheresse de 1976, peut-êtr
120. Taizé De la colline clunysienne rayonne à bas bruit [p. 251] sur le Monde le message de la Réconciliation, nom de l’églis
95 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
121ntermunicipal. Or, ce système, qui se répand sans bruit dans toute l’Europe, trouve son lieu et sa formule dans la Région : i
96 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
122 l’opinion de nos pays, qu’elle ne réveille qu’au bruit des détonations de charges de plastic détruisant périodiquement les s
97 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
123es Lettres que je viens de citer, qui firent du bruit 88 , j’avais repris, en y ajoutant quelques rosseries, les thèses maj