1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
1oche de quelque chose, catastrophe ou révélation, brusque échappée sur des pays nouveaux ou chute irrémédiable. Peut-être pouvo
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
2e dernier rire d’Aragon, c’est l’éclat de sa joie brusque d’être seul sur un faux sommet vers quoi des faibles s’efforcent — ma
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
3 inconnus. Et voici que la forme blanche, sous un brusque faisceau de lumière m’apparaît avec le visage même de mon amour. Je m
4 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
4ne fille ! Tout peut encore être sauvé… Un accord brusque de rumeurs à travers une porte qui s’ouvre ramène le bal dans mes dés
5 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
5 va ma sympathie ?… Les hommes parlent une langue brusque et de mauvaise humeur, les yeux mornes ou trop brillants ; ou lisent
6 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
6euil solennel, me regarde piquer du nez à l’arrêt brusque. [p. 172] Ici règne le plus ancien, mais le dernier « burgrave et co
7 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
7 moins favorable à une révolution réelle, surtout brusque. Une anthropologie pseudo-scientifique et déterministe, comme celle q
8 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
8ie quotidienne fouillés comme un cauchemar par le brusque soleil, et l’homme au centre, campé dans sa stature réelle, ouvrant l
9 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
9ses courtes habitudes (louées par Nietzsche), ses brusques changements de décor suivis de guerre d’usure contre l’inertie fascin
10 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
10rré de refus de tentations, d’oublis feints et de brusques retours. Il faut tout cela et les mille petites souffrances de la sou
11 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
11sée. Tous les procédés ramuziens : juxtapositions brusques, interférences du récit, surimpressions, changements de temps, sont i
12 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
12es qu’elle n’a pas résisté un seul jour au réveil brusque de certains instincts. Mais je ne vais pas redire ici ce que je suis
13 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
13ement localisée, que le corps se voit porté à ces brusques écarts, comparables [p. 248] aux calembours qui obsèdent un esprit fa
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
14ement localisée, que le corps se voit porté à ces brusques écarts, comparables aux calembours qui obsèdent un esprit fatigué : o
15 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
15 et dans tous les domaines, l’agrandissement très brusque des possibilités humaines. L’invention des machines a brusquement acc
16tière. L’industrie et le commerce ont provoqué la brusque création de villes énormes, dix ou cent fois plus grandes que celles
17agir matériellement grandissent, par une mutation brusque dans la proportion de 1 à 100. Que va faire la pensée, en présence de
16 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
18le des débuts du siècle dernier fut, en effet, le brusque agrandissement, ou pour mieux dire la babélisation des cadres matérie
19tière. L’industrie et le commerce ont provoqué la brusque création de villes énormes, dix ou cent fois plus grandes que celles
20s du continent. [p. 150] Ainsi, par une mutation brusque, dans l’espace de cinquante à cent ans, la société est devenue trop g
17 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
21sée. Tous les procédés ramuziens : juxtapositions brusques, interférences du récit, surimpressions, changements de temps, sont i
18 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
22ttent à la traverse de nos idées d’une manière si brusque et si saisissante ? » De là à penser que le rêve est un « vestige du
19 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
23ues et d’ustensiles entrechoqués ; des mouvements brusques en tous sens, tissant une sombre confusion qui se révèle ordonnée à l
20 1946, Lettres sur la bombe atomique. 2. La guerre est morte
24 Il ne faut pas se dissimuler que ce déclassement brusque de la guerre va provoquer dans le monde entier un sentiment de vague
21 1947, Doctrine fabuleuse. 7. Angérone
25ans le silence du désir, la possession a fait une brusque rumeur de vagues affrontées et hostiles. Maintenant, l’onde lisse et
22 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
26 succès, peu ou point de moyen terme, le saut est brusque, l’abîme s’ouvre béant. Car on passe de 3 000 lecteurs à 300 000, c’e
23 1948, Suite neuchâteloise. IV
27ns militantes ; son libéralisme foncier, mais ses brusques indignations. Il avait le goût classique de la claire ordonnance, mai
24 1948, Suite neuchâteloise. VII
28près au pied des Alpes, tendresse des collines et brusque sauvagerie des hautes pentes, échevelées de châtaigniers. Contre les
25 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
29nceptions primitivement chrétiennes du changement brusque, du renouvellement possible de toutes choses ; et aussi, de la libert
26 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
30st naturel. Dans la confusion typique d’un réveil brusque, socialistes allemands et gaullistes français se découvrent frères et
27 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
31ristianisme nous offre le type même du changement brusque et radical, mais survenant de l’intérieur : la conversion, l’éblouiss
32lètement. Dans les deux cas, se produit une crise brusque et rapide, un processus de mort et renaissance, qui revêt la violence
33utions promettent des « choses nouvelles » par un brusque avènement. Dans les deux cas, la subversion de l’ordre ancien s’opère
28 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
34savoir comment et pourquoi la technique a pris un brusque essor à tel moment donné de l’Aventure occidentale. Il serait vain de
29 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). François Fontaine, La Nation frein (juin-juillet 1956)
35 Elle ne se fera que par une mutation profonde et brusque des esprits, car « l’obstacle est psychologique. Les frontières sont
30 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
36ristianisme nous offre le type même du changement brusque et radical, mais survenant de l’intérieur : la conversion, l’éblouiss
37lètement. Dans les deux cas, se produit une crise brusque et rapide, un processus de mort et renaissance, qui revêt la violence
38utions promettent des « choses nouvelles » par un brusque avènement. Dans les deux cas, la subversion de l’ordre ancien s’opère
31 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
39emporel où l’a plongé sa science par une mutation brusque, saura-t-il en tirer une liberté nouvelle ? Je céderais à la tentatio
32 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
40 à l’acceptation de l’Espace, et cela par paliers brusques dans quelques esprits, d’une manière lente et progressive dans l’âme
33 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
41savoir comment et pourquoi la technique a pris un brusque essor à tel moment donné de l’Aventure occidentale. Il serait vain de
34 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
42emporel où l’a plongé sa science par une mutation brusque, saura-t-il en tirer une liberté nouvelle ? Je céderais à la tentatio
35 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.6. « Ce petit peuple égalitaire… »
43es et militaires, — ce n’est pas le produit d’une brusque subversion [p. 76] mais d’une longue évolution interne, accroissement
36 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
44nceptions primitivement chrétiennes du changement brusque, du renouvellement possible de toutes choses ; et aussi de la liberté
37 1977, L’Avenir est notre affaire. Introduction. Crise de l’Avenir
45minérale, végétale, animale et humaine. Agression brusque, espèce de coup de folie, dont les signes les plus sensibles sont le