1 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
1 tangere. Premier exemple. — Je m’assieds à mon bureau, je prends une feuille blanche, je vais écrire ce que je trouve en mo
2 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
2 où m’attendent tous les soirs quand je rentre du bureau, les gages insupportablement familiers d’une vie honnête de type cour
3 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
3e bourgeois qui rentre chez lui après 8 heures de bureau demande aux livres une évasion facile hors de la médiocre existence q
4 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
4sorte, le centre de l’autorité n’est pas dans les bureaux d’État, il reste dans l’activité réelle de chaque personne, au sein d
5 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
5 aviateurs ; un autre [p. 814] encore, employé de bureau ; le dernier, paysan. On n’a pas voulu d’eux, là-bas. Et les voici la
6 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Procès, par Franz Kafka (mai 1934)
6iment pédante, corrompue et capricieuse, dont les bureaux sont installés dans des faubourgs ignobles ou des greniers. Jamais K…
7 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
7uilletait un gros ouvrage posé en évidence sur le bureau du maître, — cet ouvrage, que vous connaissez sans aucun doute : Le P
8d’une Bible qui se trouvait posée sur le [p. 163] bureau et qui s’ouvrit d’elle-même à la page que je cherchais. Je lus ceci :
8 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
9parlottes parisiennes, aux complots de salons, de bureaux ou de cafés, à l’agitation dramatique qui règne depuis quelques mois
9 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
10létarisés, et ne se perde pas à son tour dans les bureaux d’une administration, même révolutionnaire, il faudrait être sûr qu’à
10 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
11murs qui deviennent roses. 21 novembre 1933 Le bureau de poste. — Trois mètres sur trois, et une grille épaisse au milieu.
12ns procéder, selon votre coutume, à l’élection du bureau, puisque, comme vous le savez, la conférence est contradictoire. Je v
13hones, à la ville, de tout à l’heure, d’heures de bureau, d’impitoyables rendez-vous d’indifférence avaient repoussée dans nos
11 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
14ns procéder, selon votre coutume, à l’élection du bureau, puisque, comme vous le savez, la conférence est contradictoire. Je v
12 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (I) (15 février 1937)
15our faire des reportages, l’autre est enchaîné au bureau de son journal où il écrit au moins deux articles par jour, un troisi
13 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (III) : Mission civique de la culture (1er mars 1937)
16 distraction sans conséquence entre les heures de bureau ou d’usine. Après le travail et avant le sommeil (bien plus semblable
14 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
17bation sournoise d’une épicière.   20 novembre Le bureau de poste. Trois mètres sur trois, et une grille épaisse au milieu. De
18r, que trop de téléphones à la ville, d’heures de bureau, d’impitoyables rendez-vous, d’indifférence avaient repoussée dans no
15 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Ballet de la non-intervention (avril 1937)
19ménage tout le monde, et le fait qu’on tolère des bureaux de recrutement pour le Fronte Popular apaise les activistes. Chiffre
20te que le chiffre des volontaires engagés par les bureaux parisiens diminue très rapidement d’une semaine à l’autre. Le plein e
21t 1000 étrangers. Le parti communiste a fermé ses bureaux, à la suite de troubles intérieurs dans le camp de Valence. La Russie
16 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
22Le Dr N. professeur ordinaire, me reçoit dans son bureau avant la petite cérémonie. — Combien aurai-je d’étudiants ? [p. 13]
23e un livre de France, je dois aller le retirer au bureau de douane. Ce matin, [p. 41] il s’agissait de l’innocente biographie
17 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
24r parmi les dossiers de mon auteur, épars sur son bureau, sur son divan, et jusque sur le sol de la pièce où il travaille (tou
18 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
25et qui travaille lui aussi jour et nuit, dans les bureaux et les usines — pour que rien ne passe. Frontières [p. 130] closes, p
19 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
26me de ménage fasse de l’ordre à son idée dans mon bureau : c’est une petite catastrophe totalitaire ! Mes dossiers sont « mis
20 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
27 — Je parle ici par expérience : rien n’oblige un bureau de Berne à faire du [p. 202] centralisme à coups de décrets rigides ;
28 et c’est utile. Si, pratiquement, la plupart des bureaux font tout le contraire, cela tient à la paresse d’esprit des messieur
29ité que les meilleurs spécialistes formés par les bureaux de Berne, et rompus à toutes les prudences « fédérales ». Sur le plan
21 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La route américaine (18 février 1941)
30a crise de 1929, où les affaires périssent et les bureaux se vident au-dessus du cinquantième étage, pour peu que la pression b
22 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
31es erreurs, si vous voulez. Je trouve la porte du bureau directorial. J’entre comme fou et je crie : — Pourquoi ? [p. 182] Le
23 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
32te, au surplus corrompue et capricieuse, dont les bureaux sont installés dans des faubourgs ignobles ou des galetas. Jamais K.
33parmi ceux qu’il croit être en relations avec les bureaux du château. Parfois il reçoit un message émanant d’un de ces bureaux.
34 Parfois il reçoit un message émanant d’un de ces bureaux. On le félicite pour son travail, quand il en est à se ronger d’inact
24 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
35e loin, dans sa vérité séculaire, autre chose les bureaux où se décide son évolution actuelle. La déprimante architecture de no
25 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
36ployés de la Légation nazie se sont rendus à leur bureau porteurs de petites valises et de serviettes anormalement gonflées. U
37ier matin, mon ordonnance fait irruption dans mon bureau, claque les talons, et m’annonce qu’on vient d’entendre à la radio qu
38dormi, et levé à six heures. Avant d’entrer à mon bureau, près de la gare, acheté comme chaque matin la Gazette. Mon article —
39a demain matin. Arriver à sept heures tapantes au bureau, surtout. Notre projet du 6 juin se précise. Ph. est en train de conv
40 gardé jusqu’ici. Ce matin, on nous a informés au bureau de ce qui s’est passé la nuit dernière. C’était sérieux. Attaques de
41arriver. 18 juin 1940 À sept heures précises au bureau. Sur ma table une note me priant de passer chez le colonel. [p. 74]
42er votre pistolet ? Je dépose mon pistolet sur le bureau. Je me sens tout nu. Faute de soldats baïonnette au canon, — on n’en
26 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
43ent pendant dix minutes. Des fenêtres de tous les bureaux neigeaient des pages d’annuaires lacérées, éclats d’or dans le feu de
44u’il fallait remplacer celle qui sépare mon petit bureau du corridor de la cuisine. J’ai proposé un simple coup de rabot. Ils
45ise du rendez-vous, on vous conduit par de calmes bureaux jusqu’au bureau plus calme encore de l’éditeur. Vous dites et il dit
46s, on vous conduit par de calmes bureaux jusqu’au bureau plus calme encore de l’éditeur. Vous dites et il dit ce qu’il y avait
47ieux vraiment, qui vous a fait « écrire »… Petits bureaux miteux et encombrés des plus grands éditeurs de Paris, où l’on renver
27 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
48d journal du soir. Nous entrons à minuit dans son bureau. Il me tend un verre de whisky et une coupure de journal : c’est un a
49Il se peut. Dans tout ce bâtiment qu’occupent les bureaux de mon journal, on croit au Diable et on le connaît, monsieur ! Une f
50ffre-fort. Il en sort un objet qu’il jette sur le bureau. C’est une sorte de vis énorme à tête carrée, longue d’une douzaine d
51nt à l’œil. Il m’a fallu dix jours, à raison d’un bureau par jour, pour rentrer en possession de mes conférences, lettres, jou
28 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
52exte terminé sous pression passe par une série de bureaux, de la censure à la polycopie, avant d’être remis aux speakers, nous
53. L’équipe de nuit s’installe sans bruit dans les bureaux presque déserts. Téléphone de Bernstein, il voudrait bien savoir un p
54ié en Afrique du Nord. Nous n’avons pas quitté le bureau pendant une trentaine d’heures. Émotion d’être le premier à rédiger l
29 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
55guère moins d’Européens que d’Américains dans nos bureaux. La correction soigneuse de l’exposé et le méthodisme un peu pédant d
30 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
56rand bain d’air pur, après un an et demi dans ces bureaux plus étouffants en hiver qu’en été. Oak Spring (Virginie), 11 octob
31 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
57ersons maintenant la ville pour aller au [p. 221] bureau de Robert. Plusieurs églises dominent de leur masse rouge les maisons
58de locations, dans l’une des rues principales. Le bureau donne sur le trottoir par trois portes grandes ouvertes. Je vois Robe
59ork possède aussi deux cents gratte-ciel pour les bureaux, et quelques belles avenues de résidences pour les directeurs de bure
60lles avenues de résidences pour les directeurs de bureaux. C’est ce qu’on en voit de l’étranger. 75e rue, fin novembre 1945 U
32 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
61 travail commencé en janvier dans une douzaine de bureaux différents. Mais je n’y serais jamais arrivé sans l’appui de ma Légat
33 1946, Lettres sur la bombe atomique. 18. La paix ou la mort
62t. Une espèce d’organisation mondiale ouvrira des bureaux confortables d’où sortiront quelques vœux incolores. Il est évident q
34 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
63rk possède aussi deux cents gratte-ciels pour les bureaux et quelques belles avenues de résidences pour les directeurs de burea
64lles avenues de résidences pour les directeurs de bureaux. C’est ce qu’on en voit de l’étranger. Cohoes Ayant remarqué qu’on
65Nous traversons maintenant la ville pour aller au bureau de Robert. Plusieurs églises dominent de leur masse rouge les maisons
66de locations, dans l’une des rues principales. Le bureau donne sur le trottoir par trois portes grandes ouvertes. Je vois Robe
67a crise de 1929, où les affaires périssent et les bureaux se vident au-dessus du cinquantième étage, pour peu que la pression b
35 1946, Réforme, articles (1946–1980). Deux lettres sur la fin du monde (29 juin 1946)
68t. Une espèce d’organisation mondiale ouvrira des bureaux confortables d’où sortiront quelques vœux incolores. Il est évident q
36 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Une bureaucratie sans ronds-de-cuir (23 mai 1946)
69aine des transports, par exemple, soixante-quinze bureaux différents donnent des ordres, recrutent des employés, font des stati
70vent transporter, avant même de faire vivre leurs bureaux, et nomme un tsar qui supervise le tout, avec pouvoirs dictatoriaux.
71es pressure groups de Washington ; des agences et bureaux d’État indépendants des ministères ; de la Finance (bien qu’elle perd
72e ronds-de-cuir de père en fils. Le personnel des bureaux gouvernementaux est sans cesse ventilé et renouvelé, au physique comm
73ravail ou du commerce. Tout cela change l’air des bureaux, et l’esprit d’une bureaucratie, pour ceux qui en sont comme pour les
74au monde n’y comprendra plus rien. Une moitié des bureaux passera son temps à faire enquête sur les activités de l’autre moitié
75i répondra non. Car s’il n’y avait plus de grands bureaux dans une démocratie, quelques hommes deviendraient responsables… Faci
76u’entre la démission et la tyrannie déclarée. Les bureaux à l’américaine semblent avoir été créés pour épargner aux gouvernants
37 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
77. Dans le domaine des transports, par exemple, 75 bureaux différents donnent des ordres, recrutent des employés, font des stati
78vent transporter, avant même de faire vivre leurs bureaux, et nomme un czar qui supervise le tout, avec pouvoirs dictatoriaux.
79es pressure groups de Washington ; des agences et bureaux d’État indépendants des ministères ; de la Finance (bien qu’elle perd
80e ronds-de-cuir de père en fils. Le personnel des bureaux gouvernementaux est sans cesse ventilé et renouvelé, au physique comm
81ravail ou du commerce. Tout cela change l’air des bureaux, et l’esprit d’une bureaucratie, pour ceux qui en sont comme pour les
82au monde n’y comprendra plus rien. Une moitié des bureaux passera son temps à faire enquête sur les activités de l’autre moitié
83i répondra non. Car s’il n’y avait plus de grands bureaux dans une grande démocratie, quelques hommes deviendraient responsable
84u’entre la démission et la tyrannie déclarée. Les bureaux à l’américaine semblent avoir été créés pour épargner aux gouvernants
38 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
85 avec ses collègues en vingt minutes, près de son bureau ; elle, dans un restaurant où des centaines de femmes, par tablées, c
39 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
86sc, qui vous assistent gratuitement dans tous les bureaux de poste des États-Unis, le jour de l’échéance.) Il achète, en réglan
87 en Amérique par le calme olympien qui baigne ses bureaux. C’est un homme qui a toujours du temps pour vous. En Europe, au cont
40 1947, Vivre en Amérique. Épilogue. La route américaine
88a Crise de 1929, où les affaires périssent et les bureaux se vident au-dessus du 50e étage, pour peu que la pression baisse à W
41 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Slums (janvier 1947)
89ork possède aussi deux cents gratte-ciel pour les bureaux, et quelques belles avenues de résidences pour les directeurs de bure
90lles avenues de résidences pour les directeurs de bureaux. C’est ce qu’on en voit de l’étranger. p. 15 i. « Slums », Bulle
42 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
91en lire les journaux. Mais voici ce matin sur mon bureau une de ces lettres-éclair de notre directeur : « Les journalistes, di
43 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
92 de plume, de tirer des plans à la règle, dans un bureau, et de forcer ensuite leur exécution en écrasant tout ce qui résiste,
44 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
93nt les meubles, une sorte de vieux drap son grand bureau. Sur l’étoffe, bien en évidence, un fort cahier gris d’écolier. J’ai
45 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
94lis ont été pris, des milliers d’emplois dans les bureaux fédéraux ont survécu à l’urgence qui les justifiait, beaucoup de mesu
46 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
95re et l’industrie sont devenues organiques. Les « bureaux d’étude » jouent un rôle essentiel dans toutes les grandes entreprise
96avants, qui poursuivent leurs recherches dans les bureaux d’études. Nous avons déjà mentionné les plus fameuses de ces [p. 101]
47 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
97rts internationaux par chemin de fer, et les deux Bureaux de la propriété intellectuelle. Le climat de neutralité semblait à ce
98oisie comme siège de la Société des Nations et du Bureau international du travail. Ainsi, de même que les cantons catholiques
48 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Perspectives du CEC (juillet octobre 1953)
99res pays. Ajoutons que la création prochaine d’un Bureau européen de l’éducation des adultes (ou éducation populaire) correspo
49 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (octobre-novembre 1954)
100la paraît considérable quand on est assis dans le bureau central d’un mouvement, devant près de cinq cents brochures de titres
50 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
101 se voilait — laissant ensuite se perdre dans les bureaux de l’État l’élan premier vers la communauté, les révolutions de l’Eur
51 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À pied d’œuvre (avril-mai 1956)
102 à Genève du 18 au 20 mai 1953, et dont est né le Bureau européen de l’éducation populaire, rattaché au CEC, bien qu’ayant son
52 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Ce n’est pas au pied du mur… (juin-juillet 1956)
103sayons de leur expliquer ce qui se passe dans nos bureaux, pratiquement et au jour le jour… Et pourquoi ne pas le faire, aujour
53 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
104 se voilait — laissant ensuite se perdre dans les bureaux de l’État l’élan premier vers la communauté, les révolutions de l’Eur
54 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
105duction du temps de travail moyen à l’usine ou au bureau, obtenue depuis trois quarts de siècle, est d’environ deux mille heur
106rs individuels, mais aux instituts de recherches, bureaux d’études, séminaires et brain-trusts, œuvres d’éducation, fouilles et
55 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
107ine : Washington n’est en somme qu’un complexe de bureaux, ville de nulle part, sans prétentions de métropole ni de monopole éc
108ont parties d’un grand rêve pour aboutir dans les bureaux ! C’est normal, ce n’est pas enchanteur. p. 48 an. « Sur un cen
56 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
109ruction provisoire attenante au Palais Wilson, le Bureau d’études pour un Centre européen de la culture. Aidés de deux sténo-d
110emier Prix européen de littérature. — Création du Bureau européen de l’éducation populaire et première réunion de son exécutif
57 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
111e (octobre 1952 et mai 1953), finit par naître le Bureau européen de l’éducation populaire, rattaché au CEC mais autonome. Il
58 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
112té « obsédante ». Les affiches dans les rues, les bureaux, les métros, et tout au long des autostrades, les magazines illustrés
59 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
113nt les meubles, une sorte de vieux drap son grand bureau. Sur l’étoffe, bien en évidence, un fort cahier gris d’écolier. J’ai
60 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
114le et ils décident de constituer dès à présent un bureau permanent chargé de coordonner leurs efforts pour la libération de le
61 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
115s de le représenter à Londres et d’y organiser un Bureau de propagande. La principale activité de ce modeste organisme sera d’
116irect au Quartier général, et là-dessus quitte le bureau sous un prétexte quelconque. Retinger, laissé seul devant le téléphon
117s en quelques semaines que toute la propagande du Bureau qu’il a dirigé pendant trois ans. Dès ce moment, la Pologne redevient
118 la main et le fait relâcher. Mais sitôt sorti du bureau du juge, dans le corridor, Retinger est de nouveau arrêté, sous l’inc
119et, l’accord fut signé au Foreign Office, dans le bureau de M. Eden. À la surprise générale, Churchill fit son entrée au momen
62 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
120tion, et qui resteront là après leur départ. Leur bureau peu luxueux donne directement sur un long corridor froid de style sco
63 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
121re et l’industrie sont devenues organiques. Les « bureaux d’étude » jouent un rôle essentiel dans toutes les grandes entreprise
64 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
122— car le « souverain » se lasse plus vite que les bureaux.) Quoique un peu simplifié et stylisé, ce schéma correspond fidèlemen
65 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
123a l’habitude. On dirait qu’il s’installe dans son bureau, et sa pensée ne vagabonde pas, reste enfermée dans sa serviette de c
124 quelques années passées à Berne comme employé au Bureau général des Brevets, est nommé professeur à l’Université : c’est le t
125partout dans ce pays, dans les trains et dans les bureaux, dans les salles de conseils d’administration et dans les cafés, sur
126n canton suisse. Rencontrant Le Corbusier dans le bureau d’une jeune revue, à Paris, vers 1932, je lui dis que nous étions com
66 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
127exte terminé sous pression passe par une série de bureaux, de la censure à la polycopie, avant d’être remis aux speakers, nous
67 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jacques Chenevière ou la précision des sentiments (22-23 octobre 1966)
128e, d’un salon de la Belle Époque éprise d’Art aux bureaux dramatiquement improvisés de la naissante Agence des prisonniers de g
68 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
129Lausanne (8-12 décembre 1949) organisée par mon « Bureau d’études » de Genève et présidée par Salvador de Madariaga, reprit et
69 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jean Paulhan (19-20 octobre 1968)
130es moins intimes. Germaine et Jean, dans ce petit bureau mansardé de la maison Gallimard, faisaient seuls, à eux deux, cette
70 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
131r d’un centre unique de décision, par le moyen de bureaux où se concentrent tous les pouvoirs administratifs, civils et militai
132lus d’importance économique et culturelle que les bureaux de la capitale, la révolution régionale sera faite. Et du même coup l
71 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
133: celles-ci se sentent exploitées par l’État, ses bureaux ou sa capitale, et les accusent de colonialisme. Il est certain que l
72 1969, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La région n’est pas un mini-État-nation (hiver 1969-1970)
134alisé, et d’une mini-nation [p. 35] régie par des bureaux concentrés dans une métropole régionale au lieu de l’être dans une ca
73 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
135r 1949, le Mouvement européen ouvrait à Genève un Bureau d’études, chargé de préparer l’œuvre du Centre, et d’assurer dans la
136d’un Centre européen de la culture. Le travail du Bureau d’études de Genève, depuis quelques mois, a permis de serrer de plus
137 de ses collaborateurs, de ses employés et de ses bureaux. Il adopterait une politique sévère de déflation administrative et de
138lation administrative et de guerre au papier. Les bureaux du Centre proprement dit (à Genève) limiteraient leur activité aux tr
74 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
139ns suivis d’exploitation sont enregistrés par les bureaux d’études des grandes firmes industrielles ou des offices de recherche
140duction du temps de travail moyen à l’usine ou au bureau, obtenue depuis trois quarts de siècle, est d’environ deux mille heur
75 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.7. Pour une politique de la recherche
141rs individuels, mais aux instituts de recherches, bureaux d’études et séminaires, œuvres d’éducation, fouilles et films. Rien d
76 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
142: celles-ci se sentent exploitées par l’État, ses bureaux ou sa capitale, et les accusent de colonialisme. Il est certain que l
77 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
143xistence [p. 130] humaine aux seules décisions de bureaux installés dans une seule capitale, et interdire toute allégeance des
78 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
144lus d’importance économique et culturelle que les bureaux de la capitale, la fédération de l’Europe se révélera immédiatement p
145tat centralisé et d’une mini-Nation régie par des bureaux concentrés dans une métropole régionale, au lieu de l’être dans une c
79 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
146: celles-ci se sentent exploitées par l’État, ses bureaux ou sa capitale, et les accusent de colonialisme. Il est certain que l
80 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
147existence humaine aux seules décisions [p. 52] de bureaux installés dans une seule capitale, et interdire toute allégeance des
81 1970, Preuves, articles (1951–1968). Dépasser l’État-nation (1970)
148toute l’existence humaine aux seules décisions de bureaux installés dans une seule capitale, et interdire toute allégeance des
82 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe et le sens de la vie (25-26 avril 1970)
149toute l’existence humaine aux seules décisions de bureaux installés dans une seule capitale, et interdire toute allégeance des
83 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
150des pouvoirs régionaux devant le seul pouvoir des bureaux concentrés dans une capitale tyrannique et lointaine. De ce mal peut
151ement, et puis de déposer nos conclusions sur son bureau, le Conseil de l’Europe a fait un acte qui mérite d’être qualifié de
152 troisième jour, je me suis vu nommé président du Bureau directeur du Centre international de formation européenne, et en cett
84 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi des régions ? (printemps-été 1975)
153ans la région, mais profitant [p. 12] d’abord aux bureaux de la capitale ; production agricole arbitrairement séparée de ses ma
154dont les plus importantes sont décrétées dans les bureaux de la capitale, c’est-à-dire le plus loin possible des prises concrèt
85 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
155ation la plus aisée, celle qui travaille dans les bureaux du centre, mais habite les suburbs devenus autant de municipalités di
156 la propension dans le monde des affaires, et les bureaux de l’État, à remplacer par de « l’information traitée » ce qui releva
157un parking payant et de Notre-Dame un immeuble de bureaux. » « Généralement, observe le même auteur, parce que la Comptabilité
86 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
158ne présentent aucun danger : on peut en faire des bureaux. Il l’a vu lui-même à Marcoule où deux réacteurs (tiens, déjà ?) sont
159 stabilité de 19 000 emplois » dans les usines et bureaux de Siemens (selon la presse de l’Allemagne fédérale), mais installe u
87 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
160intégration de tous au seul pouvoir du Roi ou des bureaux de la Capitale, qui est assujettissement à l’unité. L’Empire est une
161, par des corporations de fonctionnaires dans les bureaux de la capitale et d’officiers du roi dans les provinces. Ces groupes
162ours et dans les hymnes. On ne peut pas aimer des bureaux, qui [p. 104] n’ont que des sigles pour noms qui ne se manifestent qu
88 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
163uto qui devait servir à l’évasion mène d’abord au bureau, à l’usine. Elle devait « rafraîchir les poumons », elle les pollue e
89 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
164que chose d’autre » que l’assemblage empirique de bureaux et de fonctionnaires, de ministères et de polices, fonctionnant de la
90 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
165ands, Français, étudiants, apprentis, employés de bureau et artisans, décida d’acheter dans le Vaucluse un domaine de 280 ha (
166n l’on est passé de l’époque du forum à celle des bureaux. Chacun peut voir aussi que les moyens légaux et financiers de l’auto
167es, s’il n’y a qu’un vide au centre de la ville — bureaux déserts dès la fin de l’après-midi — si la conduite de la cité devien
91 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
168de politique économique et d’information dans les bureaux de la capitale. Elle suppose une nation indivisible que l’État seul r
169« découpée » par [p. 310] les soins tatillons des bureaux de la capitale, et non pas composée, encore moins « reconnue » à part
170tre que sous la forme d’un mini-État régi par les bureaux de la préfecture au lieu de l’être par ceux de la capitale. Les possi
171trer comme on l’entend, non comme l’entendent les bureaux de la capitale. Et cela change tout. Notamment la question de la tail
92 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
172 demain [p. 333] L’Europe qui a commencé par les bureaux, ne deviendra vivante que par les citoyens qui la vivront, conscients
173diquée par une entité politique — ou du moins son bureau exécutif — usurpant le rôle de Voix du Peuple, préalablement bâillonn
174tuelles tracées à la règle sur une carte, dans un bureau de Londres ou de Paris, ne riment à rien, mais beaucoup de nos jeunes
175 est d’accéder au pouvoir existant, d’occuper ses bureaux, de s’asseoir dans ses fauteuils, de manipuler ses commandes, et non
93 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
176 est d’accéder au pouvoir existant, d’occuper ses bureaux, de s’asseoir dans ses fauteuils, de manipuler ses commandes, et non
94 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
177ois les frontières tracées sur une carte dans les bureaux de nos capitales de pays colonisateurs, et nos superstitions les plus
178ions, des nations et des peuples (et non plus des bureaux) comporte ses problèmes spécifiques : économiques, énergétiques, écol
95 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VII. Programme pour les Européens
179politique de la communauté qui l’élabore dans ses bureaux 39 puis le discute, le modifie, l’accepte finalement et donc exige q
96 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Annexes
180 (doublement en deux ans). Fin décembre 1978, les bureaux [p. 176] de placement de la Communauté enregistraient 6,1 millions de
97 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
181it divin ou tout chef d’entreprise parlant de ses bureaux, de ses grands secrétaires, ou même de son conseil. Dès 1793, l’État
98 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
182bord. Avec Raymond Silva, secrétaire général du « Bureau d’études pour un centre européen de la culture » né, lui aussi, du co
183résident Paul-Henri Spaak, entouré des membres du bureau de l’Assemblée, doit recevoir le message des jeunes et lui répondre.
99 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
184 15 juin 1940, mon ordonnance est entrée dans mon bureau et m’a dit : « Mon premier-lieutenant, on vient d’entendre qu’Hitler
185ut neutre. » Le lundi matin, je suis arrivé à mon bureau à sept heures, près de la gare de Berne, où j’avais acheté ma Gazette
186me à chaque bras, parce qu’on a besoin de vous au bureau. » J’ai continué à participer à la Ligue du Gothard, mais cela devena
187l a été chargé de rédiger. Il ouvre à Genève un « Bureau d’études » chargé d’organiser la Conférence européenne de la culture