1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
1on compte, paraphe son épigramme, jette son petit caillou. Ici, le sens des mots et des choses est celui d’un courant musical q
2 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
2on compte, paraphe son épigramme, jette son petit caillou. Ici, le sens des mots et des choses est celui d’un courant musical q
3 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
3s, de grincements pareils à ceux d’un clou sur un caillou, d’un mélange de toux sèches ou rauques et de coups de pioche ou de m
4 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
4e le plus pur. Une transparence vert bleu sur des cailloux ronds où le pied enfonce, entre deux rochers et le ciel. J’y reviens
5 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
5es, de grincement pareils à ceux d’un clou sur un caillou, un mélange de toux sèches ou rauques et de coups de pioche ou de mar
6 1948, Suite neuchâteloise. VI
6n date, et les gamins de Môtiers lui jetèrent des cailloux. Avertis par ce précédent, dont le bruit s’élargit à l’Europe, les su