1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
1 d’un Shelley au mysticisme d’un Ruskin, c’est un cantique d’adoration spirituelle que chante la poésie anglaise en de véritable
2 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
2ains de Dieu, — aux violentes mains de Dieu. Un cantique nouveau Nous voici loin de nos auteurs. Si loin qu’en somme ils ne so
3 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
3suis cru plus grand que le Chérubin. » « Point de cantiques : tenir le pas gagné… la réalité rugueuse à étreindre ». Certes, les
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
4 le prétexte physique est là — mais comme dans le Cantique des Cantiques, le ton est réellement mystique. Les érudits nous ressa
5physique est là — mais comme dans le Cantique des Cantiques, le ton est réellement mystique. Les érudits nous ressassent leur for
6? D’une « humeur idéalisante » ? Lisons plutôt ce cantique de Peire de Rogiers : Âpre tourment je dois souffrir Pour chagrin d’
7que de l’Amour divin. De nombreux commentaires du Cantique des Cantiques sont écrits pour les nonnes des premiers couvents de fe
8r divin. De nombreux commentaires du Cantique des Cantiques sont écrits pour les nonnes des premiers couvents de femmes, de l’abb
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
9certaines images que Jean de la Croix emprunte au Cantique des Cantiques sont extraites uniquement du poème biblique, ou ne sont
10ges que Jean de la Croix emprunte au Cantique des Cantiques sont extraites uniquement du poème biblique, ou ne sont pas en même t
11, que certaines choses qui se rencontrent dans le Cantique des Cantiques auraient pu s’exprimer d’une autre manière. Vu notre gr
12es choses qui se rencontrent dans le Cantique des Cantiques auraient pu s’exprimer d’une autre manière. Vu notre grossièreté, je
6 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Religion et vie publique aux États-Unis (18 février 1941)
13t avec toute la congrégation… Le chœur entonne le cantique : « Ô Dieu, notre aide aux temps passés… Le président y joint sa voix
7 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
14out en louant la volupté dans le plus beau de ses Cantiques. Dieu lui-même ne cesse d’envoyer des songes prophétiques à ceux qui
15il est plus pur que nos douleurs, je l’ai nommé : cantique au bleu du ciel. p. 137 20. La morale du succès, dans l’Amériqu
8 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
16suis cru plus grand que le Chérubin… » « Point de cantiques : tenir le pas gagné… la réalité rugueuse à étreindre… » Certes, les
9 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
17t avec toute la congrégation… Le chœur entonne le cantique : Ô Dieu, notre aide aux temps passés… Le président y joint sa voix. 
10 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
18ié du xixe siècle, a doté les églises suisses de cantiques anglo-saxons aux rythmes tantôt allègres, tantôt traînants et nostalg
11 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
19rotestantes, psaumes de Goudimel ou de Bourgeois, cantiques dont les mélodies apportées du Pays de Galles par le Réveil de 1830 n
20e siècle, a [p. 265] doté les églises suisses de cantiques anglo-saxons aux rythmes tantôt allègres, tantôt traînants et nostalg
12 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
21 des mineurs du [p. 161] Pays de Galles, dont les cantiques de revivals (au début du xixe siècle), ont fourni les mélodies d’un
13 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
22chrétienne de l’Amour, sublimant la sensualité du Cantique des Cantiques en piété mariale, et finalement absolutisant l’amour :
23 l’Amour, sublimant la sensualité du Cantique des Cantiques en piété mariale, et finalement absolutisant l’amour : amo quia amo,
14 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
24ation mondiale, dans le chœur de la basilique, du Cantique en l’honneur de Saint-Marc, j’ai vu l’auteur, qui était Stravinsky, s
15 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
25alists » des années 1830 utilisèrent pour tant de cantiques qu’on chante encore en Suisse romande. C’est ainsi que l’audition des