1 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
1sont souvent, je le crains, que des nationalistes cantonaux. Ceux qui insistent sur la nécessité de l’union centrale auraient peu
2 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
2 rencontres préparant la fondation de nos groupes cantonaux ont permis des prises de contact d’une grande importance entre délégu
3 1941, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Autocritique de la Suisse (février 1941)
3sont souvent, je le crains, que des nationalistes cantonaux. Ceux qui insistent sur la nécessité de l’union centrale auraient peu
4 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
4logerie fine que composent nos rouages communaux, cantonaux, fédéraux, si diversement engrenés, il convient de [p. 76] leur montr
5 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
5s. Sa Diète, formée de délégués des gouvernements cantonaux, se réunissait selon l’urgence dans une ville ou une autre, et ne pos
6 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
6ne les a soumises à l’autorité des fonctionnaires cantonaux… Dès l’origine, comme le prouve le Pacte de 1291, la Confédération a
7it pas d’une véritable armée, mais de contingents cantonaux très diversement armés et entraînés, qui n’avaient de commun qu’un ét
7 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
8 et « horizontale » par unions locales et cartels cantonaux. Il serait difficile, dans ces conditions, d’imaginer qu’une grève pu
8 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
9lièrement compliquée par l’adjonction de facteurs cantonaux et racio-linguistiques. Il y aurait lieu d’étudier séparément au moin
10ificats de « maturité » délivrés par les collèges cantonaux doivent s’y conformer. Cet exemple d’intervention fédérale dans un do
9 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
11ns locales qui unifièrent quelque peu les régimes cantonaux, en renversant les aristocraties et patriciats au profit des bourgeoi
10 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
12nce d’institutions communes ? Certes, les régimes cantonaux étaient pour la plupart oligarchiques, et les observateurs étrangers
13isme, pour eux, égale autonomie des nationalismes cantonaux : Tous pour Un 48 . Le débat s’amplifie et se précise au cours des a
14 de plus en plus de la majorité des gouvernements cantonaux dans son évolution et dans ses aspirations. Alors que le peuple tend
15e toutes les forces nationales, les gouvernements cantonaux se repoussent comme des pôles similaires pour défendre leurs intérêts
164] compte vingt-trois membres, conseillers d’État cantonaux, bourgmestres, députés, ou officiers supérieurs. Elle siège à huis cl
11 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
17ne les a soumises à l’autorité des fonctionnaires cantonaux… Dès l’origine, comme le prouve le pacte de 1291, la Confédération a
18és. Les anecdotes populaires sur les tempéraments cantonaux feraient un recueil bien fourni. [p. 123] Trois Suisses vont à la ch
12 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
19cartels. (Il existe aujourd’hui 24 de ces cartels cantonaux.) C’est au point que les syndicats romands se sont donné un secrétari
20: par industries et par unions locales et cartels cantonaux. Il serait difficile, dans ces conditions, d’imaginer qu’une grève pu
21 représentation multiforme des intérêts locaux et cantonaux. [p. 160] Les grandes Unions de paysans ou d’artisans offrent les mê
13 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Au défi de l’Europe, la Suisse (31 juillet-1er août 1971)
22ment à l’étranger) de l’union de vingt-cinq États cantonaux — comme l’Europe de Churchill ou de Gaulle était censée devoir naître
14 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
23oyens, aux électeurs, aux conseillers municipaux, cantonaux, régionaux, [p. 77] concernent des objets économiques que rien ne les