1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1ant répondra : non, car la faiblesse est le péché capital pour le sportif. Or c’est la faiblesse « qui fait lever la haine ». «
2 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
2nces encore de régler pacifiquement le conflit du capital et du travail. « Se fordiser ou mourir », écrivait récemment un écono
3 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Souvenirs d’enfance et de jeunesse, par Philippe Godet (avril 1929)
3geoise que cette administration exacte d’un petit capital. Le contraire de la poésie, bien sûr. Mais on n’en demande pas tant d
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
4 terrienne, dans son ensemble, reste étrangère au capital. Comme les autres ils ont été ruinés par la guerre, c’est-à-dire qu’i
5 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La Légion étrangère soviétique (juin 1933)
5’il est simple. Il n’entraîne pas même l’achat du Capital. Quantité de petits catéchismes du marxiste amateur fourniront le bag
6 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
6 à la Presse (payée par l’État, les banques et le capital) et à la Publicité. L’homme n’eut plus de « prochain », mais seulemen
7 a limité les libertés, et détruit la fraternité. Capital, police, lutte de classes, guerre. Primauté du paraître sur l’être.
7 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
8609] Soeren Kierkegaard est sans doute le penseur capital de notre époque, nous voulons dire : l’objection la plus absolue, la
9 à l’évolution des sociétés), à la révolution, au capital, au jugement de l’opinion publique ; nous croyons au passé, au collec
8 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
10 à la Presse (payée par l’État, les banques et le capital) et à la Publicité. L’homme n’eut plus de « prochain », mais seulemen
11 a limité les libertés, et détruit la fraternité. Capital, police, lutte de classes, guerre. Primauté du paraître sur l’être.
9 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Destin du siècle ou destin de l’homme ? (mai 1934)
12erain de la masse, de la classe, de la nation, du capital ou de l’État, — car c’est de tout cela que se compose le destin du si
13és. ⁂ [p. 4] Le banquier croit aux fatalités du Capital. Le bourgeois croit aux fatalités de l’Opinion Publique. Le communist
14els vous prétendez nous courber ? » La classe, le capital, la nation, les fameux « déterminismes historiques » ne sont rien que
10 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Recherches philosophiques (septembre 1935)
15s humaines élémentaires, voilà le fait historique capital sur lequel se fonde l’attitude commune des intellectuels révolutionna
11 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
16rément, un héritage, une carrière libérale, ou un capital bien placé. Cerveaux sans mains ! et qui jugent de haut, mais de loin
12 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
17t.) Søren Kierkegaard est probablement le penseur capital de notre ère. Je veux dire l’objection la plus absolue, la plus fonda
18rmisme, ni à une évasion, et qui de plus, — c’est capital, — naîtra d’un élan de la pensée vers une fin qu’elle invente ou qu’e
13 1936, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le Problème du bien (12 septembre 1936)
19 ensevelissement dans la fosse commune. Le mérite capital de cette vision totalitaire du réel, c’est qu’elle replace l’homme da
14 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
20 probablement jamais voyagé au-delà des marges du Capital. Si du moins ils avaient été en Russie, il y aurait quelques chances
15 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
21icité, de la distribution et de la rentabilité du capital investi dans la maison obligent l’éditeur à n’accepter que des livres
22 de l’automobile, et enfin à augmenter encore son capital : cercle vicieux typiquement capitaliste. Ainsi l’éditeur cesse d’êtr
16 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du socialisme au fascisme (novembre 1936)
23 jour où un État fasciste fera main-basse sur ses capitaux étrangers et sur le tiers de ses revenus, sans parler du travail obli
17 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
24sines de la région lyonnaise. Apparition du grand capital. État du pays en 1935 : Dix-sept filatures fermées. La dernière fourn
18 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
25le, présentés au public français comme un ouvrage capital : ils s’étonnent d’y trouver si peu de substance théologique et tant
19 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
26rent considérablement, d’abord en terres, puis en capitaux mobiliers (financiers). Et à mesure que le capitalisme mobilier prit
27jà le commerce de gros, celui où la possession de capitaux financiers l’emporte sur l’activité créatrice de l’homme, qui domine
28 et provoquant par ailleurs des concentrations de capitaux qui permettront d’étendre le processus à tous les continents. C’est l
29cadre de l’État-nation mais internationalisme des capitaux financiers 72  ; nationalisme de propagande mais besoin d’une économi
20 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
30nt en fin de compte sur la reconnaissance du fait capital de la polarité et du conflit multiformes de l’homme avec le [p. 50] m
21 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
31ts prennent les proportions d’une confiscation de capital ; et que la vie de famille soit détruite, l’autorité des parents sapé
32 de la bataille économique, vous qui exportez vos capitaux, l’homme que vous admirez vous ferait décapiter : voici le texte de l
22 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
33décomposition des gauches, le double jeu du grand capital soutenant Hitler contre les marxistes et Papen contre Hitler : tout c
34mêmes théoriciens, en 1932, vous démontraient, le Capital en mains, que la situation allemande conduisait droit au communisme.
35aire se soit produit en fait… Dernière défense du capital, récitent sans se lasser les marxistes. Hystérie collective, [p. 70]
36s’est effondrée sans faire usage de ses armes. Le capital est en bonne voie d’étatisation sans douleur. Idéalisme et réalisme o
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
37est pas celle des corps. Soulignons enfin ce fait capital : que les vertus de la cortezia : humilité, loyauté, respect et fidél
38ments de leur lyrisme (ce dernier trait me paraît capital pour l’analogie que je propose) ; et nous savons enfin qu’il a suffi
24 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
39ction pratique sur le monde. Ce dernier point est capital. Car, après tout, si Nicolas est l’un des Pères de notre Confédératio
25 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
40. On ne sait pas du tout ce que vont produire ces capitaux énormes qu’on accumule à tout hasard. On ne sait pas du tout comment
41 leurs cours fatal. En présence des machines, des capitaux, des armées et des villes, des états énormes qui s’édifiaient — en pr
42ve. Pourquoi s’inquiéter des effets futurs de ces capitaux accumulés ou du sort de ces masses humaine rassemblées ? Primo : notr
26 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
43issance à la foi. J’insiste sur ce point, qui est capital. Nous ne devons pas être chrétiens parce [p. 165] que nous sommes Su
27 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
44] On ne sait pas du tout ce que vont produire ces capitaux énormes qu’on accumule à tout hasard. On ne sait pas du tout comment
45e leur cours fatal. En présence des machines, des capitaux, des armées et des villes, et des États énormes qui s’édifiaient, en
46ve. Pourquoi s’inquiéter des effets futurs de ces capitaux accumulés ou du sort de ces masses humaines rassemblées ? Primo : not
28 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
47 « réalistes » de l’économie : prélèvement sur le capital ou caisse de compensation, — et je ne prends là que de petits exemple
29 1940, La Vie protestante, articles (1938–1978). « Dieu premier servi » (26 avril 1940)
48issance à la foi. J’insiste sur ce point, qui est capital. Nous ne devons pas être chrétiens parce que nous sommes Suisses et q
30 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
49r l’écrivain danois Søren Kierkegaard, le penseur capital de notre ère. Voici ce que l’on peut lire dans son journal intime :
31 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
50rande sagesse et par ton commerce Tu as accru tes capitaux, Et par tes capitaux ton cœur s’est élevé. C’est pourquoi ainsi parle
51ton commerce Tu as accru tes capitaux, Et par tes capitaux ton cœur s’est élevé. C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Étern
32 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
52848 par l’écrivain danois Kierkegaard, le penseur capital de notre ère. Voici ce que l’on peut lire dans son journal intime : E
33 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
53 l’antidote ; qu’il en soit mort, atteste ce fait capital : que la pensée de la foi peut [p. 58] être irrémédiable. Tous les au
54ieu. Soeren Kierkegaard est sans doute le penseur capital de notre époque, je veux dire : l’objection la plus absolue, la plus
55 à l’Évolution des sociétés), à la Révolution, au Capital, au jugement de l’Opinion publique ; nous croyons au passé, au collec
34 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
56nément conquis par Faust… C’est pourquoi il m’est capital de situer l’œuvre de Kafka par rapport aux deux maîtres qu’il s’était
35 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
57le, présentés au public français comme un ouvrage capital : ils s’étonnent d’y trouver si peu de substance théologique et tant
36 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
58ur vocation réelle. Elle condamnera le système du capital privé dans la mesure où le mouvement des biens de la puissance matéri
37 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
59nonymes qui organisent un monde mécanique (radio, capital, urbanisme) au sein duquel la plus « active » des cultures perd ses p
38 1946, Lettres sur la bombe atomique. 9. Paralysie des hommes d’État
60nce pas aux barrières douanières, à la défense du capital d’abord, et à la peur (elle-même créatrice de conflit) d’un conflit a
39 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
61coup mieux à nous donner que des frigidaires, des capitaux et des avions. Ils ont libéré nos villages. Libérons-nous à leur cont
40 1946, Combat, articles (1946–1950). Paralysie des hommes d’État (21 mai 1946)
62nce pas aux barrières douanières, à la défense du capital d’abord, et à la peur (elle-même créatrice de conflits) d’un conflit
41 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
63péen triomphe : dictature de l’argent et du grand capital ! Oui, mais si la radio était gratuite, la situation serait un millio
42 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
64rope, l’on se préoccupe avant tout du passé, d’un capital de souvenirs et d’habitudes communes, dont la rupture du couple entra
43 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
65coup mieux à nous donner que des frigidaires, des capitaux et des avions. Ils ont libéré nos villages. Libérons-nous à leur cont
44 1947, Carrefour, articles (1945–1947). La France est assez grande pour n’être pas ingrate (26 novembre 1947)
66nts et de refus de rembourser, de recours à leurs capitaux et de dénonciations de leur capitalisme. Il y a trente ans que nous l
45 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
67 la dictature du prolétariat contre la liberté du capital, c’est-à-dire au nom d’une confusion contre une autre confusion, d’un
68ux contagieux ; enfin par ses machines et par ses capitaux. Mais voici que l’Amérique et la Russie viennent de lui ravir coup su
69nt de lui ravir coup sur coup les machines et les capitaux, les idéaux contagieux et les armes, [p. 25] le grand commerce et jus
46 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
70ionnaires, les sectaires de la gauche ou du grand capital, les nationalistes honteux ou les imprudents utopistes. Le seul fait
71ales à des organismes communs (qui reste le point capital), [p. 134] mais aussi l’insertion de l’Europe fédérée dans une Fédéra
47 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
72i les députés européens sont attestés par un fait capital : la Commission des affaires générales, élue par l’Assemblée dès le 2
48 1950, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Europe unie et neutralité suisse (novembre-décembre 1950)
73stitutions. Je me promets de revenir sur ce point capital, que personne encore n’a touché, tout au moins à ma connaissance.
49 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
74ent les régimes totalitaires. Illustrons ce point capital par une autre anecdote véridique, que rapporte un diplomate français.
75sécurité. La seconde, c’est que nous possédons un capital de libertés réelles dont nous n’avons plus même conscience. Il en rés
50 1951, Preuves, articles (1951–1968). Neutralité et neutralisme (mai 1951)
76ici une position extrêmement claire. Il me paraît capital d’établir une distinction nette entre la neutralité et le neutralisme
51 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
77 vie, des paquebots traversent l’Océan, d’énormes capitaux s’amassent dans le pays. Quand on me demande maintenant : quelle est
52 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
78deux. Il en résulte un gaspillage d’efforts et de capitaux qui d’une part compromet l’efficacité de l’aide américaine, et d’autr
53 1952, Réforme, articles (1946–1980). Après l’Œuvre du xxe siècle (14 juin 1952)
79 Quelques mots sur ce dernier thème, sur ce thème capital de la communion. Il est trop clair qu’aucun de nous ne se risquerait
54 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
80deux. Il en résulte un gaspillage d’efforts et de capitaux qui d’une part compromet l’efficacité de l’aide américaine, et d’autr
55 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
81durer à perpétuité. » Cette clause a joué un rôle capital dans le développement de la Confédération. Il n’en est pas de plus fr
56 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
82ent issues de la rencontre accidentelle de grands capitaux et de vastes ressources naturelles. Bien au contraire, sa naissance e
83 Employés et salariés Personnes indépendantes Capital 1938 481 215 301 1946 553 234 212 La part du capital est donc t
84 1938 481 215 301 1946 553 234 212 La part du capital est donc tombée de 30 à 20 % environ. Encore faut-il relever qu’elle
57 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
85 vie, des paquebots traversent l’Océan, d’énormes capitaux s’amassent... Cette histoire vraie se passe de commentaires. Nulle au
58 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
86paraître, après coup, comme le fait spécifique et capital de l’anthropologie occidentale. De Nicée à la bombe atomique Que le
59 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
87i besoin d’un barrage. B. Entendu. Vous aurez des capitaux. Je vous demanderai seulement… A. Quoi, déjà des conditions politique
88’en ai pas parlé. J’allais dire justement que mes capitaux seraient administrés par vous. Cependant, j’eusse aimé suggérer certa
89abominable pression ! B. Comment vous avancer les capitaux requis sans, par là même, intervenir dans vos affaires ? A. Assez de
90mm… et que ça me plaît. B. Si je vous donnais les capitaux, Moscou ne changerait pas pour si peu. Je vous rendrais plus fort con
60 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
91paraître, après coup, comme le fait spécifique et capital de l’anthropologie occidentale. [p. 62] Genèse de la personne humai
61 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
92devenir aussitôt des centres d’attraction pour le capital, l’industrie, la spéculation bancaire et la diplomatie des États. Tou
62 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La Suisse et l’Europe après 1945 (avril 1957)
93prospérité économique s’ouvre pour la Suisse. Les capitaux étrangers s’accumulent dans nos banques. La monnaie suisse reste la p
63 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
94 et d’alimentation, l’hygiène ; les sociétés, les capitaux et leur mode d’emploi ; la commune et les syndicats ; le suffrage uni
95ent aux mêmes sources, et ceux qui détiennent les capitaux nécessaires n’arrivent plus à s’orienter et se découragent : ce désor
96udget de l’action culturelle européenne. Document capital, indispensable, jamais établi jusqu’ici. 4° Le plan d’ensemble et l’é
64 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
97rche spécifiquement européenne. Puissante par les capitaux réunis : au regard de l’aide qu’apportent à la culture, aux recherche
65 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
98 l’éducation de la liberté autant d’efforts et de capitaux que les totalitaires en consacrent [p. 33] à enseigner les principes
99up férir, si nous ne parvenons pas à persuader le capital privé et les États que le salut de l’Europe (et de leurs propres affa
66 1960, Preuves, articles (1951–1968). Les incidences du progrès sur les libertés (août 1960)
100berté, je serai très bref, bien qu’il soit le mot capital. Car la liberté, voyez-vous, ce n’est pas quelque chose dont nous dev
67 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
101rche spécifiquement européenne. Puissante par les capitaux réunis : au regard de l’aide qu’apportent à la culture, aux recherche
68 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Note liminaire
102et de Tristan ; enfin, l’on reviendra au problème capital, celui de la personne en soi, telle que les religions majeures la déf
69 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
103 qui se plaint d’un autre instinct. 40 Passage capital pour mon propos ! Ce que Nietzsche y appelle « instincts rivaux » se
104esprit. 46  » [p. 136] Voici sans doute le texte capital : Une fable. — Le Don Juan de la connaissance : aucun philosophe, a
70 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
105ur elle le plus impénétrable des mystères. Il est capital qu’elle l’admette. Ce qui était écarté depuis des siècles, renvoyé au
71 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — i. L’amour selon les évangiles
106s disciples.) (Jean, XIII, 1). Enfin, ce passage capital de l’Épître de Jean I, 4, 7-21 : Bien-aimés, aimons-nous les uns les
72 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — iii. Post-scriptum
107, est un des principaux facteurs de diminution du capital vital. Pour éviter cette déperdition, ils arrêtent l’éjaculation par
73 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
108. (Il orthographie Eoruppa.) Mais voici le texte capital, que l’on peut tenir pour l’acte de naissance de l’Europe historique
74 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
109el pays membre. L’article suivant aborde le sujet capital de l’assistance mutuelle et de l’arbitrage international : Quatrième
75 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
110urope, pour en venir à citer longuement le témoin capital, Dostoïevski. [p. 268] A. Opinions européennes sur la Russie, de Vol
111sang essentiellement mélangé. Le fait de la race, capital à l’origine, va donc toujours perdant de son importance. L’histoire h
76 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
112en des siècles plus tard, le Contrat social ou le Capital, on lit un passage où l’Église, durant son pèlerinage sur la terre, c
77 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
113ux contagieux ; enfin par ses machines et par ses capitaux. Mais voici que l’Amérique et la Russie viennent de lui ravir coup su
114nt de lui ravir coup sur coup les machines et les capitaux, les idéaux contagieux et les armes, le grand commerce et jusqu’à la
78 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
115ui se plaint d’un autre instinct. » 114 Passage capital pour mon propos ! Ce que Nietzsche y appelle « instincts rivaux » se
116 dans l’esprit. » 120 Voici sans doute le texte capital : Une fable. — Le Don Juan de la connaissance : aucun philosophe, a
79 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
117e problème consistait à créer de toutes pièces un capital d’Histoire, sans avoir d’autre mise initiale que l’Idée. Ni fonds ni
80 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
118tuelle, terre de refuge (des hommes jadis, et des capitaux aujourd’hui), secret des banques et confort hôtelier, libres pour tra
81 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
119 sont tout le secret du vrai fédéralisme. L’homme capital de cette période où se forme la Suisse fédérale n’est pas un Suisse :
82 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
1201960, au premier rang des pays exportateurs ; des capitaux immenses accumulés à la faveur du secret bancaire mais plus encore de
121diplomatie technique ». Mais cette exportation de capitaux, de cadres et de procédés ne va pas sans risques. Les Suisses se trou
122 et qui semblent issues de la rencontre de grands capitaux et de vastes ressources [p. 156] naturelles. Bien au contraire, sa na
83 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
123omme. Je considère qu’il est à lui seul un moment capital de la pensée européenne. 109 [p. 246] Dans un autre domaine des s
84 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
124tuelle, terre de refuge (des hommes jadis, et des capitaux aujourd’hui), secret des banques et confort hôtelier, libres pour tra
85 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
125m’expliquer maintenant sur ce presque, car il est capital. Supposez, dans x années, une forme d’existence humaine suffisamment
86 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
126naccessibles, vu nos moyens. À partir de 1963, le capital d’expériences et de connaissances européennes créé au CEC a été inves
87 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
127gereusement la circulation vitale des hommes, des capitaux et des marchandises ; enfin ses idéaux modernes de progrès matériel e
88 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.3. Conclusions sur l’avenir et la liberté de la culture
128 entre les hommes. C’est précisément sur ce thème capital de la communion que je voudrais dire quelques mots. Il est trop clair
89 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.5. Le rôle de la recherche en Europe
129 vie, des paquebots traversent l’océan, d’énormes capitaux s’amassent dans le pays. Cette histoire vraie peut servir d’épigraphe
90 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
130es et les investissements les plus massifs de nos capitaux réunis arriveraient peut-être à couvrir au maximum un sixième de la d
91 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
131contexte européen — je veux parler de l’auteur du Capital. Karl Marx était un juif rhénan, dont le père s’était fait protestant
92 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
132ssent : mot qui vaut pour des troupes et pour des capitaux. Les ruines des bombardements ne sont plus guère visibles qu’en l’égl
93 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
133ration morale. Cependant, la passion qui anime Le Capital est celle de la justice, ou je n’y ai rien compris. C’est la justice,
94 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
134s engrais chimiques, une page des plus lucides du Capital met en évidence la liaison — plutôt prévue que constatée — entre dégr
135s coûtent très cher, ce qui peut attirer le grand capital ou « l’aide généreuse » d’une puissance, et ils porteront le nom de l
136’est la faute du Pouvoir, ou du Plan, ou du grand capital. S’en remettre à la Technique, à ses « impératifs », c’est toujours f
137dilapidé, dans l’euphorie du Progrès matériel, un capital donné par la Nature, et il n’y a plus, sur toute la Terre, de quoi le
95 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
138actuel… Il est hors de question de réunir de tels capitaux dans aucun des systèmes économiques actuels ».   10. « Les autres fo
96 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
139’a jamais accepté le coup de force.) Mais le fait capital de la Révolution, c’est que, bien loin de rompre avec la Royauté, ell
97 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
140ue nous désirons qui soit. Ce dernier élément est capital. Sans lui, sans notre vrai désir, il n’y aurait plus ni présent ni av
98 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
141la mobilité de la main-d’œuvre, l’accumulation du capital ; si elle ne peut dépasser tout cela pour établir le contact avec les
142’il est fondé non plus sur la rentabilité du seul capital investi, mais sur une rentabilité sociale. Et que doit-elle mesurer ?
99 1978, La Vie protestante, articles (1938–1978). « Bof ! disent les jeunes, pourquoi ? » (1er décembre 1978)
143la dépendance des Arabes pour le pétrole), et les capitaux viennent de partout. Des Arabes, de nouveau ? De partout, de l’Iran,
100 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
144irer parti des ressources propres au continent en capitaux, équipements, technologie, compétence et créativité. Faute de concert