1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
1. Mais à partir de Constantin, puis des empereurs carolingiens, ses doctrines devinrent l’apanage des princes et des classes dominan
2 de culture romane qui succèdent à la renaissance carolingienne. Ou bien tout cela « tombe du ciel », c’est-à-dire jaillit d’une insp
2 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Henri Brugmans, Les Origines de la civilisation européenne (septembre 1959)
3poser que le terme d’Europe, si fréquent sous les Carolingiens, disparaît précisément du xie au xive siècle, et ne reparaît guère
4e grand avantage de Brugmans, étudiant la période carolingienne ou la formation du Saint-Empire, par exemple, c’est qu’il est Holland
3 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.8. « Europa vel regnum Caroli »
5 l’allégorie, ou dans la nostalgie du grand passé carolingien. Parfois, cependant, le nom d’Europe affleure et brille encore pour u
6urtifs, mais les plus émouvants, du long couchant carolingien, sous Henri II. L’Empereur saxon, fuyant [p. 51] la peste qui ravage
7 rimé par un poète rhénan, clama la fin de l’idée carolingienne de l’Europe : « Pleure l’Europe décapitée ! » : Ploret hunc Europa i
4 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.1. Sur plusieurs siècles de silence « européen »
8entale est issue de la désintégration de l’Empire carolingien. » Or, l’Empire carolingien était une Europe occidentale unie. L’Euro
9tégration de l’Empire carolingien. » Or, l’Empire carolingien était une Europe occidentale unie. L’Europe serait donc née de la dés
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.1. La Révolution Française et l’Europe
10leversement subi par l’Europe depuis sa formation carolingienne ? L’éloquence « cosmopolite » et « philanthropique » d’un Mirabeau, d
6 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
11est consacré aux Germains, des origines jusqu’aux Carolingiens. Reynold y décrit largement cette « fusion du Barbaricum et de la Rom
7 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
12n Âge. Il y a eu l’essor des monastères, l’empire carolingien, le Saint-Empire, l’art roman et les cathédrales, les croisades, les
8 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
13 royaumes aux États, par la Souveraineté L’Empire carolingien avait tenté de renouveler l’imperium romanum, et son roi franc avait