1 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
1en 15 tableaux, un prologue et une conclusion. Le carton des armures sonne sourdement sous les coups d’un Kühnrich à la basse
2 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
2en 15 tableaux, un prologue et une conclusion. Le carton des armures sonne sourdement sous les coups d’un Kühnrich à la basse
3 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
3 avalée, n’a pas plus de valeur que ces melons en carton qu’on voit aux étalages. Il y a plusieurs façons d’avaler. Il y a mêm
4 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
4 avalée, n’a pas plus de valeur que les melons en carton qu’on voit aux étalages. Il y a plusieurs façons d’avaler. Il y a mêm
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
5 l’autre, à quatre ou cinq. On boit et on tape le carton sans beaucoup de paroles. C’est à cela que se réduit la vie commune.
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
6p. 239] vont dans le désordre des baraquements de carton goudronné. Petites allées de campagne, en terre noire. Parfois on voi
7 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
7 l’autre, à quatre ou cinq. On boit et on tape le carton sans beaucoup de paroles. C’est à cela que se réduit la vie commune.
8 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
8 couloir libre au milieu. Des bagages à main, des cartons à chapeaux et des enfants sur les genoux et entre les jambes des voya
9 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
9rien n’est prêt. J’ai 8 200 livres à déballer, 80 cartons de manuscrits à rouvrir et à reclasser. Des ouvriers tapent sur ma tê