1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hugh Walpole, La Cité secrète (décembre 1929)
1our deux ou trois scènes de la Cité secrète. Pour celle-ci par exemple (caché dans un réduit, Markovitch, l’idéaliste, surprend
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
2 farces, vous allez feindre de trouver bien bonne celle-ci : je prétends que l’instruction publique est une puissance conservatr
3 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Pierre-Quint, Le Comte de Lautréamont et Dieu (septembre 1930)
3s les conclusions qu’elles [p. 400] nécessitent ? Celle-ci, entre autres, que Lautréamont ne va pas à la cheville de Rimbaud. (C
4 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
4 Or si un homme n’est pas satisfait dans la lune, celle-ci le libère (le laisse aller chez Brahma) ; mais si un homme y est sati
5 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
5 [p. 117] homme n’est pas satisfait dans la lune, celle-ci le libère (le laisse aller chez Brahma) ; mais si un homme y est sati
6 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
6 membres. J’ai connu peu de joies plus hautes que celle-ci : se promener dans les campagnes amies en conversant avec les pensées
7 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
7que n’est jamais puissante que dans le vague. Or, celle-ci s’alimente à l’étranger. Je veux dire qu’elle s’élève contre un fait
8 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
8 plus en plus la personne à la culture nationale, celle-ci à l’économie, et l’économie à l’État, et rejoignent ainsi le régime r
9 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
9 opprimer la liberté de la personne, en absorbant celle-ci de plus en plus dans des engagements séculiers, considérés de nouveau
10 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
10 L’intensité de la vie prise comme but unique de celle-ci, voilà une pensée qui est insupportable aux hommes. Ne voyons-nous p
11 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
11que célébrer une situation de fait. Je répète que celle-ci n’est devenue possible qu’en vertu d’une certaine attitude des clercs
12 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
12écise que nous nous poserons sera donc simplement celle-ci : comment se mettre en garde contre l’illusion historico-psychologiqu
13 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
13formule « internationale » qui reste possible est celle-ci : « Chaque pays est le plus beau du monde ». C’est la formule fédéral
14 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
14nt le mot Kampf, quand ce n’est pas le mot Krieg. Celle-ci, par exemple, qui est la plus fréquente : « La lutte contre la faim e
15 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
15 l’on reconnaissait les travailleurs de la laine, celle-ci étant toujours teinte d’abord au pastel. Or la différence entre la ma
16 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
16 point matière. La question qui se pose alors est celle-ci : cet appareil, ce beau jeu de balances, est-il encore une aide, ou d
17 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
17s a comporté ensuite une bifurcation nouvelle, et celle-ci une autre, et ainsi de suite à l’infini, de sorte que pour finir on e
18 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
18etrait.) La question qui se posait dès lors était celle-ci : « Comment donner à une époque plongée dans la plus grande mollesse
19 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
19ère, quand on aborde le village où l’on va vivre. Celle-ci est énorme et goutteuse. Elle a des douleurs dans les jambes, et m’en
20onfortables et richement odorantes. Le confort de celle-ci est plus moral que matériel, d’ailleurs. Ma femme ne dispose que d’un
20 1937, Esprit, articles (1932–1962). Marius Richard, Le Procès (juin 1937)
21it de nature à modifier la conscience humaine, si celle-ci pouvait être modifiée. » Nulle fiction ; un journal de méditations da
21 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
22t des intermittences de la production littéraire. Celle-ci se trouve être en fait d’une inquiétante continuité, pour des raisons
22 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
23es grandes et fortes raisons de notre neutralité, celle-ci sera balayée un jour prochain avec les vieux chiffons de papier qui s
23 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
24ère, quand on aborde le village où l’on va vivre. Celle-ci est énorme et goutteuse. Elle a des douleurs dans les jambes, et m’en
24 1938, Journal d’Allemagne. ii. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
25sont deux trahisons de la véritable démocratie si celle-ci doit être définie comme le gouvernement du peuple par lui-même. Ce ré
25 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
26 barons félons veillent sur la vertu de la reine. Celle-ci demande et obtient un « jugement de Dieu » pour prouver son innocence
26 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
27le. Elles pénétrèrent bientôt la société féodale. Celle-ci ne connaissait pas toujours l’origine et la portée mystique de valeur
28paraisse, dans son inspiration elle-même, puisque celle-ci prend sa source dans un système fixe de lois, qui seront codifiées so
29s » a puisé certains traits de sa mythologie. Que celle-ci ait revêtu chez les poètes du Nord des couleurs assombries et plus tr
27 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
30gédie où la vertu soit plus mise au jour que dans celle-ci ; les moindres fautes y sont sévèrement punies : la seule pensée du c
31ocial l’influence anarchisante de la passion. Car celle-ci survivait à toute mystique, par la grâce équivoque du romantisme. L’h
28 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
32 est assise une dame (en effigie naturellement) ; celle-ci tient une licorne qui porte trois écus. Tout chevalier qui touche l’é
33urnois est l’indice d’un déclin de la chevalerie. Celle-ci se heurte dès le début du xve siècle (bataille d’Azincourt) à des ré
34te généralisée des soldats contre la guerre 185 , celle-ci ne figurant plus l’exutoire des passions, mais une sorte d’immense ca
35 le lieu par excellence où se réalise la passion. Celle-ci paraît se détacher de son support. Nous sommes entrés dans l’ère des
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
36 l’on s’est marié à cause d’une romance, une fois celle-ci évaporée, il est normal qu’à la première constatation d’un conflit de
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
37 mettre à l’épreuve la constance de sa maîtresse. Celle-ci l’a privé de son amour, disant qu’il s’en est rendu indigne en implor
31 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
38 opprimer la liberté de la personne, en absorbant celle-ci de plus en plus dans des engagements séculiers, considérés de nouveau
32 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
39es grandes et fortes raisons de notre neutralité, celle-ci sera balayée un jour prochain avec les vieux chiffons de papier qui s
33 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
40ance beaucoup plus spirituelle. [p. 176] Et quand celle-ci sera stabilisée — après les guerres de Villmergen, au xviiie siècle 
41re. La solution fédéraliste en économie est alors celle-ci : centraliser tout ce qui est de l’ordre du travail « indifférencié »
34 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
42tionale ? Celle-là conserve-t-elle son sens quand celle-ci est déjà compromise ? 10. Poésie et prose. — Revenons à la géographie
35 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
43ue de nous priver des secours de la raison, comme celle-ci nous avait privés des secours de la religion. Après avoir eu mal à dr
36 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
44 dégagent des événements européens me paraît être celle-ci : la haine purement sentimentale du mal qui est chez autrui peut aveu
37 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
45es qui annoncent le contraire, particulièrement à celle-ci : qu’est-ce que le monde a désormais à faire sous le ciel ? Baudelai
38 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable VIII : Le Diable démocrate (3 décembre 1943)
46se dégagent des événements actuels me paraît être celle-ci : la haine purement sentimentale du mal qui est chez autrui peut aveu
39 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
47hé, c’est [p. 115] concrètement la repentance. Or celle-ci ne saurait être provoquée que par la certitude du pardon… Mais justem
48 parfaitement exactes mais qui sont encloses dans celle-ci comme des tiroirs intérieur d’un coffret chinois dans le grand tiroir
40 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
49e question d’une société bourgeoise et citadine : celle-ci reste, en principe, justiciable d’une analyse qui suppose le divorce
50s a comporté ensuite une bifurcation nouvelle, et celle-ci une autre, et ainsi de suite à l’infini, de sorte que pour finir on e
41 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
51es anciennes sont là, non pas toutes certes, mais celle-ci en tout cas : que de nouveau notre avenir dépend de nous. Et notre mo
42 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
52e parfois qu’il n’est pas de louange préférable à celle-ci : qu’on me fasse grief de mes écrits. J’y voudrais voir la preuve d’u
43 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
53 l’autre. Alors le corps a honte de sa pensée, et celle-ci des désirs de son corps, comme d’un embrassement sans amour ou d’un a
44 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
54 l’histoire du siècle, notre histoire réelle. Car celle-ci dépend de deux peuples — l’autre est le russe — dont toutes les réact
45 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
55e citoyens qualifiés participe à la vie publique. Celle-ci n’est plus l’affaire exclusive des cliques de politiciens de métier.
46 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
56us, la douloureuse rupture d’une longue intimité, celle-ci n’existant pas en règle générale. Aux yeux de la morale courante, il
47 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
57t approuvés et soutenus par l’opinion européenne. Celle-ci doit être désormais dotée de moyens d’expression réguliers. Elle doit
58és par un réveil de la conscience européenne, que celle-ci doit être informée, stimulée, et dotée de moyens d’expression ; Consi
48 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
59al ne correspond pas aux réalités de la culture : celle-ci s’est toujours faite par un jeu de libre-échange qui ne tenait aucun
49 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
60é d’englober dans leur pacte la ville de Lucerne. Celle-ci commandait en effet les débouchés nord et ouest du Gothard, et dispos
61rtant assurait la cohésion de l’ensemble, lorsque celle-ci [p. 29] se révélait nécessaire, en temps de guerre. En réalité, ce so
62son rôle décisif à l’origine de la Confédération. Celle-ci reste une grand-garde montée perpétuellement autour du cœur physique
50 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
63même année, elle avait rédigé la nouvelle charte. Celle-ci fut adoptée au mois d’août, par quinze cantons et demi contre six et
51 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
64sse, dans son ensemble est adapté à son économie, celle-ci s’étant développée selon ses goûts et ses besoins, il doit en résulte
52 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
65 ; le fils est donc censé connaître le montant de celle-ci et ses variations, d’année en année. Les droits du père sont demeurés
53 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
66u peuple la ratification de l’entrée dans la SDN. Celle-ci ne fut cependant acquise que par 415 000 voix contre 323 000, dix can
54 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
67 d’une vocation réelle consiste en son ambiguïté. Celle-ci paraît immédiatement dans notre usage courant du terme de vocation. L
68paraissent organisées par une intention générale. Celle-ci, certes, agissait dès le départ obscurément, mais ce n’est qu’en marc
69ner de formule plus adéquate ou plus décisive que celle-ci : la Providence a fait mon éducation, qui se réfléchit dans le proces
55 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
70al ne correspond pas aux réalités de la culture : celle-ci s’est toujours faite par un jeu de libre-échange qui ne tenait aucun
56 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aller et retour (avril 1953)
71ope, économiques, militaires, culturelles, il y a celle-ci, qui n’est pas négligeable : rendre nos différentes nations indépenda
57 1954, Preuves, articles (1951–1968). Tragédie de l’Europe à Genève (juin 1954)
72ir la « paix » dans le sud-est de l’Asie, puisque celle-ci se verrait ouverte à l’expansion russe et chinoise. Mais assurer la p
58 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
73ir la « paix » dans le Sud-Est de l’Asie, puisque celle-ci serait ouverte à l’expansion russe et chinoise. Mais assurer la paix
59 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
74technique dépend de la recherche [p. 13] pure. Et celle-ci dépend à son tour de tout l’ensemble culturel et spirituel de notre c
60 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
75vec les caractères classiques de la matière ; car celle-ci a revêtu précisément les attributs que les matérialistes pensaient êt
61 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
76 sa machine que pour mieux l’adapter au rythme de celle-ci, en vue d’un rendement calculé. C’est alors du rendement que l’homme
62 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
77ant ainsi les voies de la tyrannie collectiviste. Celle-ci s’attaque aux fondements comme aux conquêtes de notre civilisation oc
63 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
78ier « dialectiquement » leur servilité spontanée. Celle-ci étant acquise, K. ne risque plus grand-chose à exiger « l’autonomie »
79 de quitter le pays. La question qui se pose est celle-ci : les [p. 14] sujets n’ont-ils fait qu’obéir une fois de plus — ou so
64 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À pied d’œuvre (avril-mai 1956)
80t approuvés et soutenus par l’opinion européenne. Celle-ci doit être désormais dotée de moyens d’expression réguliers. Elle doit
65 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
81ant le corps et le mental à l’âme, donc délivrant celle-ci des liens de Prakriti (le monde manifesté, qui est illusion) afin qu’
66 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
82urs assemble un peuple et suscite une communauté. Celle-ci réclame un cadre et des institutions. Or, au plan politique et social
67 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
83s l’existence terrestre du peuple élu : dès lors, celle-ci ne dépendait plus des astres ni d’un cours calculable des temps, mais
84e le Dieu qui appelle et l’âme qui répond, libère celle-ci des décrets uniformes de la morale et de la tradition sacrée, comme a
85e » de toute nécessité, sous peine de n’être pas. Celle-ci marque un recul devant le risque du temps. La conscience de l’Histoir
68 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
86ans de l’histoire enfouie de toutes les races, et celle-ci nous ramène enfin à la découverte de l’homme. Ces enchaînements loint
69 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
87vec les caractères classiques de la matière ; car celle-ci a revêtu précisément les attributs que les matérialistes pensaient êt
70 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
88 sa machine que pour mieux l’adapter au rythme de celle-ci, en vue d’un rendement calculé. C’est alors du rendement que l’homme
71 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
89cations (et non pas l’évolution) de l’orthodoxie. Celle-ci tend à devenir de plus en plus comme le négatif des doctrines (ou opi
72 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
90dépendant, donc à choisir la politique de l’URSS. Celle-ci s’étant déshonorée, sans que les États-Unis s’honorent d’autant, une
73 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le pouvoir des intellectuels (juillet 1957)
91, ou prétendent l’exercer sur la chose politique, celle-ci restant déterminée par des entités collectives comme la France, les A
74 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1957)
92tuels affirment que la masse ne les suivrait pas, celle-ci veut attendre qu’ils bougent ; la Gauche dit que c’est la Droite, la
75 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
93s l’existence terrestre du peuple élu : dès lors, celle-ci ne dépendait plus des astres ni d’un cours calculable des temps, mais
94entre Dieu qui appelle et l’âme qui répond libère celle-ci des décrets uniformes de la morale et de la tradition sacrée, comme a
95e » de toute nécessité, sous peine de n’être pas. Celle-ci marque un recul devant le risque du temps. La conscience de l’Histoir
76 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle des festivals dans la vie culturelle de l’Europe [Commentaires] (mai 1957)
96posées dans la définition que nous proposions, et celle-ci n’aurait besoin que de légères retouches pour mieux indiquer qu’il ex
77 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
97nouveautés techniques. Enfin des chroniques comme celle-ci, à moins qu’elles n’amusent nos petits-fils, comme on aime à retrouve
78 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (II) (septembre 1958)
98ais dans les couloirs de l’assemblée, pendant que celle-ci tentait de rédiger une constitution pour l’Europe. — Nous sommes arrê
79 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
99 sachant mieux que la grande masse amorphe ce que celle-ci doit vouloir pour son bien : ce serait une aristocratie, au sens litt
80 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
100t perdu la notion de passion amoureuse, parce que celle-ci est plus religieuse que sexuelle, juge puéril de se préoccuper encore
81 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Editeuropa (septembre 1959)
101ion certaine aux buts européens de l’association, celle-ci n’a pas de raison de l’inclure dans sa collection. En revanche, tel a
82 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Carlo Curcio, Europa, Storia di un’idea (septembre 1959)
102qu’une définition unique et standard de l’Europe, celle-ci mourrait. L’idée de l’Europe sauve l’Europe… L’Europe sera ce que nou
83 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
103t leur statut social dépendent de leur économie ; celle-ci dépend de la technique et donc des sciences ; or les sciences ne sont
84 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
104t perdu la notion de passion amoureuse, parce que celle-ci est plus religieuse que sexuelle, juge puéril de se préoccuper [p. 65
85 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
105 d’une vocation réelle consiste en son ambiguïté. Celle-ci paraît immédiatement dans notre usage courant du terme de vocation. O
106paraissent organisées par une intention générale. Celle-ci, certes, agissait dès le départ obscurément, mais ce n’est qu’en marc
107ner de formule plus adéquate ou plus décisive que celle-ci : la Providence a fait mon éducation, qui se réfléchit dans le proces
86 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
108 concédé à une passion la croyance en la durée de celle-ci, et la responsabilité de la durée, malgré l’essence même de la passio
109re la musique, et lui seul, d’autre part, donne à celle-ci la suprême liberté. La musique, en retour, confère au mythe tragique
87 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
110Walter s’est opposée à son amour pour Emmanuèle ; celle-ci épouse un certain T., dont on ne sait rien, et qui n’est là, visiblem
88 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
111isatrice d’une biologie de l’humanité en tant que celle-ci forme un tout. L’amour d’autrui comme de soi-même pouvant seul assure
89 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.1. Proto-histoire d’un continent sans nom
112e de Vix illustre cette période dite de Halstatt. Celle-ci fera place à la civilisation des Celtes, au ve siècle av. J.-C. Des
90 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
113égide, il était décidé qu’Europé lui appartenait. Celle-ci se précipita hors de son lit garni de couvertures ; elle avait peur e
114enait le narcisse odorant, une autre l’hyacinthe, celle-ci la violette, celle-là le serpolet ; car sur le sol foisonnaient les p
91 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
115’Orient : Quand tu iras jusqu’en Égypte, quoique celle-ci s’enorgueillisse du nombre et des vertus de ses saints, il ne sera pa
92 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
116t la distinction du spirituel et du temporel : or celle-ci va conduire au triomphe non pas du princeps unicus qu’il appelle, mai
117t le dessus sur la justice d’église, et reléguait celle-ci dans un for ecclésiastique très large encore, mais qui n’était rien a
118e Assemblée ci-dessous désignée ou la majorité de celle-ci l’aura arrêté et décidé. Et afin que dans ce tribunal un terme soit f
119 toute notre Assemblée ou de la majeure partie de celle-ci, on fixera à quel moment il conviendra d’attaquer l’ennemi, avec quel
120’à ce que l’Assemblée elle-même ou la majorité de celle-ci juge devoir en ordonner et disposer autrement, l’Assemblée elle-même
121ire, selon que ladite Assemblée ou la majorité de celle-ci l’aura arrêté et décidé ; qu’enfin il ait ses propres armes, son scea
93 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
122ent le sens d’une certaine union nécessaire, mais celle-ci n’est imaginée que sous la forme d’une coalition des Souverains. La c
94 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
123entation de la guerre les grandes difficultés que celle-ci soulève ; ou on cherchait à éliminer, par la peur ou l’intérêt, ce qu
95 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
124nce… La Réforme a sonné le glas de la chrétienté. Celle-ci n’existe plus désormais. Catholiques et protestants ou réformés sont
96 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
125taires. Sa loi fondamentale, caractéristique, est celle-ci : Dans la fédération, les attributs de l’autorité centrale se spécial
126t à se soumettre aux décisions de cette autorité. Celle-ci ne trouvera la force d’imposer ses résolutions que par une collaborat
97 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
127onique que crée la conscience du commandement. Si celle-ci manque, l’Européen s’avilira. Les esprits n’auront plus cette foi rad
128les continentaux relèverait le pouls de l’Europe. Celle-ci recommencerait à croire en elle-même et automatiquement à exiger beau
98 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
129use, l’Europe conserva son unité de culture, mais celle-ci eut désormais pour base une tradition intellectuelle commune et, plut
99 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
130chevée, loin de là, même si, sur certains points, celle-ci semble amoindrie ou attardée. Non seulement l’Europe a fourni les pré
131ut en être cherchée dans l’antiquité grecque, car celle-ci avait discerné déjà l’essence de nos méthodes scientifiques modernes 
132 annonçant la révolution industrielle. Toutefois, celle-ci, née, au moins symboliquement, en 1764, avec la machine à vapeur de W
133ne-européenne, mais à vrai dire ne remplaçant pas celle-ci dans ce qu’elle a eu d’ailé, de spirituel, de divinement libre dans l
100 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
134e civilisation est la seule qui compte, regardera celle-ci, sans aucun doute, d’un œil beaucoup plus sympathique lorsqu’il aperc
135nception que l’homme moyen se fait de l’histoire. Celle-ci a filtré de l’Université à l’école primaire et du penseur au journali