1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jules Supervielle, Gravitations (décembre 1929)
1ils tentent de fuir l’inquiétude où ils baignent. Celui-ci vient à peine de quitter l’air dur des pampas. « Le voilà qui s’avanc
2 1926, Journal de Genève, articles (1926–1982). Le Dépaysement oriental (16 juillet 1926)
2 œuvres des Orientaux. L’intérêt d’un livre comme celui-ci est plus dans l’opposition des deux mondes que dans la peinture elle-
3 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Drieu la Rochelle, La Suite dans les idées (mai 1927)
3aient leurs voix pour les rendre plus touchantes. Celui-ci bat sa coulpe avec une saine rudesse. « Il s’examine jusqu’au ventre
4 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Rainer Maria Rilke (décembre 1927)
4lus besoin de preuves. Il reste qu’un livre comme celui-ci tend un merveilleux piège sentimental à la raison raisonnante. Et qu’
5 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
5 nous ne saurions trouver guide plus pittoresque. Celui-ci s’était égaré en avant, très en avant, sans s’en apercevoir, peut-êtr
6 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
6a et une eau minérale devant son étrange convive, celui-ci prit la parole sans plus de cérémonie : « La jeunesse, Monsieur…, la
7 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
7arpement, nous changent des rêveries de Rousseau. Celui-ci se promène, l’autre escalade. Et comme elles s’opposent à la médiocre
8 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
8tude psychologique, en observant sur le visage de celui-ci les expressions changeantes qu’y imprimait la passion. Il lui semblai
9 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
9rence entre la vie et le roman, la composition de celui-ci dépend toujours de la manière de concevoir celle-là. Tant que la vie
10 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
10à peine arrivé il crie le nom d’un des enfants et celui-ci récite une courte prière, durant laquelle il n’est plus question de b
11 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
11ns ajouter aucune clarté au dessein général. Mais celui-ci, par bonheur, est très simple : Il n’y a point de questions plus gro
12 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
12deux interprétations étymologiques du mot penser. Celui-ci ayant la même origine que peser, il est loisible de jouer avec le mot
13 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
13nde futur et se contente d’être actif et utile en celui-ci » 13 . À quoi nous saurons opposer cette confession mémorable : « Nou
14 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Éloge de l’imprudence, par Marcel Jouhandeau (septembre 1932)
14aire des moralistes, Jouhandeau oppose le mal ; à celui-ci le Bien ; d’où naissent le désir et la nécessité du Mal absolu ; sur
15 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
15 qui s’oppose rigoureusement au christianisme, si celui-ci est avant tout la croyance au salut de l’homme par la seule force de
16 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Quelques œuvres et une biographie de Kierkegaard (26 mai 1934)
16llent aux dépens de leur modèle ! Modeste et sûr, celui-ci nous aidera. p. 3 d. « Quelques œuvres et une biographie de Ki
17 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Au sujet d’un roman : Sara Alelia (3 novembre 1934)
17paradoxe ? Littéraire ? Je détiendrais volontiers celui-ci : que le roman est un genre protestant. — Et Balzac ? dites-vous, car
18 1935, Présence, articles (1932–1946). Autour de Nietzsche : petite note sur l’injustice (novembre 1935)
18 ! Peut-être convient-il de leur adjoindre encore celui-ci : que nous ne sommes pas juges les uns des autres, ni de nous-mêmes,
19 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
19 littéraire de Calvin, ne doit jamais omettre que celui-ci se considérait comme ministre du Verbe divin. Prêcher l’Évangile, c’e
20 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
20 a donnée, peut prêter à de graves malentendus. À celui-ci en particulier : certains seront tentés de croire que tout l’effort d
21 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
21rceaux et enterrer par son fidèle serviteur. Mais celui-ci, impatient, ouvrit la tombe deux jours trop tôt. Paracelse y gisait,
22 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.5. Importance de la notion de commune mesure
22a vérité de ce principe. Et la logique interne de celui-ci détermine le destin historique de celle-là. Connaître cette logique i
23 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
23 se préparait à le frapper avec la tête du héron, celui-ci tordait son long cou et la regardait d’un air d’ahurissement profond.
24 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
24xiste sans mesures, mais le choix qui importe est celui-ci : préfère-t-on lire la mesure à l’aiguille, au terme d’une opération
25ître le peuple qu’au travers des déclarations que celui-ci fait verbalement. Or ces déclarations sont tout à fait inadéquates à
25 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
26nts. C’est-à-dire qu’ils se moquent du monde ; et celui-ci le leur rend bien. L’ignorance volontaire de cette situation est la s
27olument à l’acte d’incarnation d’une pensée ; car celui-ci n’est pas une évasion puisqu’il cherche toujours son point d’appui da
26 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). De la propriété capitaliste à la propriété humaine et Manifeste au service du personnalisme, par Emmanuel Mounier (février 1937)
28t de Proudhon) 44 . En bref, le sens du livre est celui-ci : il s’agit de passer d’un mode de propriété abstrait et anonyme à un
27 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
29crasent dans le sang les révoltes du prolétariat. Celui-ci, de son côté, trouve un nouvel appui dans la classe paysanne réduite
30e source des revenus ou disponibilités de l’État, celui-ci favorise l’enrichissement des bourgeois, grands acheteurs d’offices e
28 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
31ène à la mort, mais c’est par une ultime défaite. Celui-ci au contraire veut la mort comme son accomplissement parfait, comme so
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
32gant, le Démiurge, c’est-à-dire Lucifer ou Satan. Celui-ci a tenté les Âmes ou Anges, en leur disant : « Qu’il leur valait mieux
33(par exemple, car il y a d’autres sens encore que celui-ci, qui est franciscain avant la lettre). Et quant aux épithètes « réali
34lut que l’initié voulait donner au Sage, mais que celui-ci, prévenant, donne le premier (Sohrawardi : le Bruissement de l’aile d
35re le pas sur toutes les pièces, sauf sur le Roi, celui-ci se trouvant d’ailleurs réduit à sa moindre puissance d’action réelle,
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
36 présence d’une matérialisation du spirituel — et celui-ci serait alors la cause première — ou au contraire d’une sublimation de
37e de l’amour-passion, il n’en reste pas moins que celui-ci est postérieur à la mystique pseudo-chrétienne des Cathares. 3° C’est
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
38ience par le contenu totalement profané du mythe. Celui-ci cesse d’ailleurs d’être un vrai mythe dès qu’il se trouve privé de so
32 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
39ormes : la représentation dramatique et le sport. Celui-ci est, au e, de beaucoup le plus important. Le drame ne traitait encore
4089, le Religieux de Saint-Denis et, sur la foi de celui-ci, Jean Juvénal des Ursins. » ⁂ Cependant, la grande vogue des tournois
33 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
41nt infinis. Mais le plus décisif, sans doute, est celui-ci : la culture apparaît aujourd’hui comme une activité de luxe, et l’ac
42raison humaine, ou l’ensemble de la culture. Pour celui-ci, l’esprit signifiera le luxe des délicats, et pour cet autre, l’activ
34 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
43is. Mais le plus [p. 14] décisif, sans doute, est celui-ci : la culture apparaît aujourd’hui comme une activité de luxe, et l’ac
44 raison humaine ou l’ensemble de la culture. Pour celui-ci, l’esprit signifiera le luxe des délicats, et pour cet autre, l’activ
35 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
45t qui s’abattra nécessairement sur l’Occident, si celui-ci persiste à ne prendre au sérieux que les valeurs de bourse et la « pr
36 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
46ns sont malfaisants en soi et constituent le mal. Celui-ci prend alors une valeur objective : il devient une réalité autonome et
37 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
47moins de persuader l’individu, dans une époque où celui-ci n’existe guère. Son ambition se tourne vers les masses. Et c’est à le
38 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
48moins de persuader l’individu, dans une époque où celui-ci n’existe guère. Son ambition se tourne vers les masses. Ici nous abor
39 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
49nde futur et se contente d’être actif et utile en celui-ci. 11  » À quoi nous saurons opposer cette confession mémorable : « No
40 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
50utres cas s’offrent à la même démonstration, mais celui-ci est le moins ambigu. Songeons aux grands obsédés [p. 61] de l’Histoir
51, oser réaliser un individu, non tel ou tel, mais celui-ci, isolé devant Dieu, seul dans l’immensité de son effort et de sa resp
41 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
52r la sagesse solennelle du ministre de Weimar, et celui-ci n’eût pas manqué de condamner la « folie » et l’« absurde » du Danois
42 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un salon atomique (26 décembre 1945)
53. Les événements qui dépassent l’imagination — et celui-ci ne saurait être dépassé lui-même — n’intéressent ou n’inquiètent que
43 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
54e est en train d’ajouter le problème allemand. Et celui-ci ressemble à celui-là par plus d’un trait, ne fût-ce que par l’irritat
44 1946, Politique de la Personne (1946). Préface pour l’édition de 1946
55t prévaloir contre la vérité de l’homme créateur, celui-ci se gardera d’en tirer ses vrais motifs d’espérance ou de doute. Quoiq
45 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
56ui importent à notre entreprise. Le principal est celui-ci : la théologie de l’œcuménisme subsiste et tombe avec la foi dans l’u
46 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
57 On a vu bien des fous chez Tieck et chez Fouqué. Celui-ci pourtant manifeste une anxiété plus sérieusement troublante. « L’homm
47 1948, Le Figaro, articles (1939–1953). Sagesse et folie de la Suisse (13 octobre 1948)
58e le Suisse alémanique et le Suisse romand, entre celui-ci et le Français. Personne n’a mieux montré pourquoi la politique se co
48 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
59Gothard n’est pas le centre géométrique du pays — celui-ci s’étendant surtout vers l’Ouest et le Nord — mais il en est le point
49 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
60 le pied sur le sol de mon pays au moment même où celui-ci retentissait du bruit de cette agitation politique qui se termina [p.
61la race déterminerait l’État et les frontières de celui-ci, nous gardons la liberté et la force de rester conscients de nos affi
50 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
62renons ensuite l’exemple de l’homme scientifique. Celui-ci lit l’histoire des sciences. Elle lui fait voir que toutes les « véri
51 1955, Preuves, articles (1951–1968). De gauche à droite (mars 1955)
63nalement à Mendès-France dans la mesure exacte où celui-ci s’éloignait des thèses gaullistes sur la Russie. Encore un peu de per
52 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
64e de la tribu, mais c’est l’individu profanateur. Celui-ci fonde une Cité dont il édicte les lois et les contrats. Mais lorsque
65traduit donc par le droit de l’État le plus fort. Celui-ci ne connaît plus d’autres obligations que les contrats passés avec ses
53 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
66du moins contre chacune des formes objectives que celui-ci a pu revêtir… Devant l’immensité de l’expérience possible, le Grec s’
54 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
67onsidérer le sens et la nature finale du Progrès. Celui-ci n’est-il pas simplement l’augmentation du risque de l’homme en tant q
55 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
68ye en 1948 nous amène tout près des résultats que celui-ci s’était proposé, les oppositions se raidissent, et se démasquent. Cer
69 la première condition de l’efficacité du groupe. Celui-ci doit se composer de personnalités très diverses, mais ayant en commun
56 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
70nier.) Ils étaient donc les hommes du stalinisme. Celui-ci s’étant « supprimé lui-même », on pourrait se demander ce qu’ils font
71vec le Parti, du Parti avec le Prolétariat, et de celui-ci avec le mouvement de l’Histoire, qui, par définition, ne peut se trom
57 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
72e de la tribu, mais c’est l’individu profanateur. Celui-ci fonde une Cité dont il édicte les lois et les contrats. Mais lorsque
73traduit donc par le droit de l’État le plus fort. Celui-ci ne connaît plus d’autres obligations que les contrats passés avec ses
58 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
74du moins contre chacune des formes objectives que celui-ci a pu revêtir… Devant l’immensité de l’expérience possible, le Grec s’
59 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
75renons ensuite l’exemple de l’homme scientifique. Celui-ci lit l’histoire des sciences. Elle lui fait voir que toutes les « véri
60 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le pouvoir des intellectuels (juillet 1957)
76 problème ne serait faux, à ce compte ? Attribuer celui-ci aux seuls intellectuels (les masses restant indifférentes) ne suffit
61 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
77ration très méritée pour le spoutnik, de même que celui-ci s’est séparé des éléments de sa fusée de lancement. Il eût fallu mult
62 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
78. Si d’aventure la pensée s’attarde à l’obstacle, celui-ci tire son importance d’exciter la passion plutôt que de s’y opposer ré
79 possibilité ; il n’est pas derrière le Mari. Car celui-ci représente et défend l’impossibilité que Kierkegaard subit, et qu’il
63 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.5. Les étymologies
80s les Hellènes — était le fils de Deucalion ? Que celui-ci est le Noé de la mythologie grecque, seul rescapé avec Pyrrha sa femm
64 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
81leur. Le véritable sens de la phrase du début est celui-ci : le genre humain, sur les points communs qui intéressent tous les ho
82 II a excommunié et déclaré déchu le roi Georges. Celui-ci tint bon cependant ; il mourut sur le trône en 1471. » Le projet prés
65 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
83e un point omis dans un traité de cent chapitres. Celui-ci a un ressentiment contre celui-là au sujet d’une fiancée refusée ou e
66 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
84relative au projet du prince de Hesse-Rheinfels : celui-ci proposait d’établir un « Tribunal catholique européen » et d’en fixer
67 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
85sés qu’ils soient sur tous les autres points, sur celui-ci, ils n’ont qu’une voix, ils écrivent tous en parfaite harmonie. Telle
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
86re n’ayant cours que dans le pays même, mais dans celui-ci exclusivement… Le gouvernement a mis la main sur le commerce extérieu
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
87nheur de trouver un jour son Wallenstein, dit-il, celui-ci « soumettra l’Europe entière, jusqu’aux limites de l’Asie » ! En 1821
88e domaine de l’État mais au contraire, de laisser celui-ci s’immiscer dans le sien propre. Au lieu de se garder pure de tout élé
70 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
89et des arts, il y a aussi un élément de variété ; celui-ci constitue le principe [p. 249] des nationalités respectives et représ
71 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
90 crâne, c’est un crâne illustre. — Whose was it ? Celui-ci fut Lionardo. Il inventa l’homme volant, mais l’homme volant n’a pas
91ui de Leibniz qui rêva de la paix universelle. Et celui-ci fut Kant, Kant qui genuit Hegel, qui genuit Marx, qui genuit… Hamlet
72 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
92l’historien, il doute de la vérité de tout ce que celui-ci lui présente. 291 Certes, Christopher Dawson ne se contente pas de
73 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
93ps [p. 357] le catholicisme et la flexibilité que celui-ci n’a pu avoir, le seul idéal qui affronte toujours l’avenir et qui ne
74 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
94s seulement sa victime, mais aussi le spoliateur. Celui-ci aura beau se saisir de l’objet, il n’en sera pas moins toujours en ét
75 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
95. Si d’aventure la pensée s’attarde à l’obstacle, celui-ci tire son importance d’exciter la passion plutôt que de s’y opposer ré
96 possibilité ; il n’est pas derrière le Mari. Car celui-ci représente et défend l’impossibilité que Kierkegaard subit, et qu’il
76 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
97u moment où les problèmes concrets vont se poser. Celui-ci me demande dès la première ligne : « Es-tu un bon citoyen ? » et pass
77 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
98u chef de la police de Lemberg, qui est Polonais. Celui-ci le reçoit fort aimablement, et lui indique que la seule personne capa
99’est pas le vrai nom de son interlocuteur, et que celui-ci doit être chargé d’une mission importante, puisqu’il a pu se servir d
100 passent avant qu’il puisse voir un juge fédéral. Celui-ci le déclare innocent, lui serre la main et le fait relâcher. Mais sitô
78 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
101ique. Europe était la fille d’Agénor, roi de Tyr. Celui-ci donna l’ordre à ses cinq fils de partir à la quête de leur sœur enlev
79 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
102nstitution d’un Centre européen de la culture. Et celui-ci se crée à Genève, dès 1949, tandis qu’on voit depuis une douzaine d’a
80 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
103é la création d’un Centre européen de la culture, celui-ci s’organise à Genève et convoque aussitôt une grande conférence qui se
81 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
104rps. On peut l’évaluer à son prix réel et trouver celui-ci exorbitant : perdre de vue l’ensemble humain est une perte absolue, e
82 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
105rps. On peut l’évaluer à son prix réel et trouver celui-ci exorbitant : perdre de vue l’ensemble humain est une perte absolue, e
83 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
106 le pied sur le sol de mon pays au moment même où celui-ci retentissait de cette agitation politique qui se termina par la trans
84 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
107é la création d’un Centre européen de la Culture, celui-ci s’organise à Genève et convoque aussitôt une grande conférence qui se
108sormais vous avez compris, et tous les livres, et celui-ci, n’y pourront ajouter grand-chose. Trois décis d’un petit vin blanc f
85 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vingt langues, une littérature (mai 1967)
109ttéraire, qui est toujours le fait d’un individu (celui-ci certes utilise des instruments collectifs, transpersonnels : langue,
86 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
110ue que fait un pantalon de velours à côtes, comme celui-ci, quand on bouge, relève de l’infra-mince. Le creux dans le papier, en
111dus et vaguement étourdis devant un paysage comme celui-ci. À vérifier, bien entendu.   Nouvelle de la bombe atomique, avant-hie
87 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
112r d’urgence les conséquences néfastes du barrage. Celui-ci retient 110 millions de tonnes d’alluvions qui auparavant allaient co
88 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
113rps. On peut l’évaluer à son prix réel et trouver celui-ci exorbitant : perdre de vue l’ensemble humain est une perte absolue, e
89 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.5. Le rôle de la recherche en Europe
114renons ensuite l’exemple de l’homme scientifique. Celui-ci lit l’histoire des sciences. Elle lui fait voir que toutes les « véri
90 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
115 : tout d’abord, elle survole le Monde arabe, car celui-ci n’est pas plus oriental qu’occidental par ses traditions et ses échan
91 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
116déralisme intégral au stato-nationalisme régnant. Celui-ci célèbre enfin son triomphe dans les pays totalitaires, hargneusement
117nstitution d’un Centre européen de la culture. Et celui-ci se crée à Genève dès 1949, tandis qu’on voit depuis une vingtaine d’a
92 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
118bute avec le Saint Empire romain germanique, mais celui-ci excluait toute l’Espagne, tous les Balkans, toute l’Europe de l’Est.
119ttéraire, qui est toujours le fait d’un individu (celui-ci certes utilise des instruments collectifs, transpersonnels : langue,
93 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Denis de Rougemont : l’amour et l’Europe en expert (24 décembre 1970)
120ntières, à travers les frontières. Mon slogan est celui-ci : « Les frontières sont faites pour être transformées en écumoires. »
94 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
121on lecteur, aux dernières pages de son livre, est celui-ci : « Définir de nouveaux Buts humains — de nouvelles finalités — pour
95 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
122ensonge a les jambes courtes, dit un proverbe, et celui-ci s’est révélé d’activité rapidement décroissante ; ou pour le dire en
96 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
123ble, mais n’éclairant nullement notre destin. Car celui-ci ne saurait être déduit de la nature des choses, qui ne change pas, ni
97 1977, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La réponse de Denis de Rougemont (1977)
124 autoportraits. C’est ce qui rend un volume comme celui-ci redoutablement instructif pour son récipiendaire : il va découvrir en
98 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
125 n’augmentent le chômage dans le pays d’origine — celui-ci devenant importateur des produits de ses propres techniques, au détri
99 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
126a nature et le processus éducatif. C’est pourquoi celui-ci n’est pas limité à l’action de l’école et de la famille, mais est sol
100 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
127 d’être bon pour faire du mal ! On va voir ce que celui-ci permet déjà d’écrire et de publier — pas seulement à des imbéciles. J