1 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
1n ont héritées, ce que [p. 211] nul d’entre leurs censeurs n’a osé faire. Ils tentent de penser avec leurs mains : si ces mains
2 1936, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le Problème du bien (12 septembre 1936)
2ir les causes les plus vilipendées par ce furieux censeur païen. Qu’il suffise de rappeler que le nom de Wilfred Monod évoque i
3 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
3100] que cette Âme du Monde le tient aussi, notre censeur, et jusque dans son scepticisme, lorsqu’il proclame après Auguste Com
4 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
4e viens de trouver dans un livre interdit par nos censeurs 3 . L’auteur fut l’un des chefs du parti hitlérien ; écœuré, il vient
5 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Deux presses, deux méthodes : l’Américain expose, le Français explique (4 avril 1946)
5dernière page de plusieurs journaux parisiens. Le censeur astucieux, possédé par l’idée d’empêcher le peuple de savoir ce qui s
6 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
6dernière page de plusieurs journaux parisiens. Un censeur astucieux, possédé par l’idée d’empêcher le peuple de savoir [p. 68]
7s les termes que suggère l’editor ou qu’impose le censeur d’État ? C’est gagner le monde, mais à quoi ? Et c’est le gagner au p
7 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
8e de ce que pensent la jeunesse américaine et ses censeurs de plus en plus timides, la violence primitive et la santé de l’insti
8 1951, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Réplique à M. Lasserre (mars-avril 1951)
9rend quinze États, et non dix comme le répète mon censeur, ce qui fausse ses calculs à la base. Finalement, quelle est la posit
9 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
10eux cas ? De quoi donc devrait-il s’excuser ? Nos censeurs de l’anticommunisme n’ont pas tous atteint ce degré de pureté révolut
10 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur deux écrivains politiques (juin 1957)
11y sont laissé prendre, il est vrai. Mais mes deux censeurs se rejoignent dans une inquiétante découverte. « Je connais M. de Rou
11 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
12eur régime fédéraliste, dont pas un seul de leurs censeurs n’a jamais suggéré qu’ils l’échangent contre un régime totalement dif
12 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
13ndépendance est exclue à priori. « Informateur et censeur ne font qu’un… ce qui rend inutile tout contrôle. » Voilà donc une pr
13 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
14s confessions, généreux mondialistes ou vétilleux censeurs de l’Occident ne se lassent pas de découvrir l’un après l’autre qu’il
14 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
15vec les historiens du moyen âge. Réplique à mes censeurs Et tout d’abord une confession : je savais peu, m’attaquant à beaucou
16tion de 1956, et me met en mesure de répondre aux censeurs les plus péremptoires de mes hypothèses historiques. La querelle au s
15 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
17quel ils soumettent le magistrat suprême ; et ses censeurs… » On a reconnu nos députés et sénateurs, nos conseillers chargés de
16 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
18mpératifs technologiques », semblent précis à mes censeurs, en quoi des termes tels que « croissance équilibrée », « décentralis
17 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
19ateur, contestateur, semeur de doute et négateur, censeur et juge ? (Étant maintenu que cette efficacité ne devient telle qu’à