1 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
1dont nous souffrons en Suisse, entre le parti des centralisateurs et le parti des régionalistes, le personnaliste envisage la recherche
2 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
2es, parlementaires. 2. Ni gauche ni droite. — Les centralisateurs et les régionalistes ont également tort, c’est évident, [p. 199] puis
3é, c’est l’opposition gauche-droite. Les radicaux centralisateurs ne sont que des socialistes qui s’ignorent ; ceux-ci à leur tour ne s
3 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
4avant tout la faillite retentissante des systèmes centralisateurs et gigantesques. C’est la guerre la plus anti-suisse de toute l’histo
4 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le dernier des Mohicans (11 octobre 1945)
5 à coups de décrets socialisants, capitalistes et centralisateurs. Point d’usine au village, mais quatre églises : l’anglicane, la pres
5 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
6lle marque la faillite retentissante des systèmes centralisateurs et du nationalisme étatisé. C’est la guerre la plus anti-Suisse de to
6 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
7 à coups de décrets socialisants, capitalistes et centralisateurs. Point d’usine au village, mais quatre églises : l’anglicane, la pres
7 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
8i-unitaires — ce qui n’empêche pas que les partis centralisateurs se recrutent surtout dans les villes protestantes — l’Église catholiq
8 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
9 plus seulement résistance au géométrisme plat de centralisateurs sans imagination, mais création de formes dynamiques, de structures d
9 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
10nt chez nos voisins français, épris de logique et centralisateurs. Un Français cultivé et qui se demande quel est le « vrai » sens du m
10 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vingt langues, une littérature (mai 1967)
11 aux nations du continent ce que les unitaires et centralisateurs qui les combattent au nom de l’indépendance, de la liberté et de la d
11 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
12s quelles qu’elles soient ce que les unitaires et centralisateurs qui les combattent au nom de l’indépendance et de la diversité des tr
12 1978, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (hiver 1978)
13La culpabilité niée et refoulée des jacobins, des centralisateurs, des nationalistes à l’endroit des nations opprimées dans leur cultur
13 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. II. L’énergie
14rgie, jusqu’ici marginalisées par nos États, tous centralisateurs et donc obsédés par l’idée de « grandes centrales ». À cette fin, met
14 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
15mène Région s’explique comme réaction aux délires centralisateurs qui caractérisent les États totalitaires et représentent le stade de