1 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
1smes spirituels en y substituant un cadre fixe et centraliste. Ce faisant, on cristallise ces antagonismes, on les empêche de mûrir
2 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Page d’histoire (novembre 1938)
2ma ses propres minorités, leur imposant un régime centraliste inspiré du modèle français. 2. Sur quoi se basaient les revendication
3 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
3ar les Français sur le type jacobin, c’est-à-dire centraliste, fut le théâtre des luttes entre les armées des Alliés — Prussiens, A
4 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (II) (septembre 1958)
4er au bien du corps dont il est membre. La Nation centraliste, « une et indivisible », ouvre une vaste carrière aux idéologies. Ell
5 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
5rainetés. À partir de la révision si expressément centraliste de 1874, cette pudeur ou prudence paysanne ne suffit plus. Dès 1878,
6 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
6caserne », abstraitement omnisciente, uniforme et centraliste, enrégimentant, pour les couper du monde, des générations entières po
7 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
7uilibres naturels. [p. 123] 2. Crise de l’État centraliste Mais au niveau des États-nations et de leurs gouvernements, il faut r