1 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
1 vient de renverser. Ainsi les Jacobins se firent centralistes comme les rois. Ainsi encore Staline et Hitler se firent césaro-papis
2 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
2ls sont les formes politiques les plus violemment centralistes, les plus contraires à nos statuts ! Nous ne pourrions en tirer qu’un
3 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
3t, entre autres, leur mauvaise conscience d’États centralistes en face de la revendication totalitaire. p. 88 21. L’opération a
4 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Page d’histoire (novembre 1938)
4e trouvant plus devant eux que des États demeurés centralistes et maladroitement autarchiques, auxquels ils empruntaient leurs vieux
5 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
5d’abord une union, cependant qu’il rappelle aux « centralistes » que le bien de tous suppose le bien de chacun ; Nicolas témoin de l
6 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
6 vient de renverser. Ainsi les Jacobins se firent centralistes comme les rois. Ainsi encore Staline et Hitler se firent césaro-papis
7 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
7ion de la culture. C’est la faillite des systèmes centralistes et de l’esprit d’uniformisation. Or le contraire exact de cet esprit,
8 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
8ls sont les formes politiques les plus violemment centralistes, les plus contraires à nos statuts ! Nous ne pourrions en tirer qu’un
9 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
9r sous l’opposition, indéfendable en théorie, des centralistes et des régionalistes, ce qui se cache en réalité, c’est l’opposition
10 fauteuils. Les organismes centraux ne deviennent centralistes (au mauvais sens) que par la faute des fonctionnaires qui s’y incrust
10 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
11ion de la culture. C’est la faillite des systèmes centralistes et de l’esprit d’uniformisation. Or le contraire exact de cet esprit,
11 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
12le régime fédéraliste de la Suisse et les régimes centralistes de la plupart des États modernes. Pour devenir Américain, il faut si
12 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
13omme elle l’est entre les « fédéralistes » et les centralistes. Cependant, l’on ne trouvera guère de socialistes qui ne soient en mê
13 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
14tte est serrée entre libéraux « fédéralistes » ou centralistes fédéraux. Cependant, l’on ne trouvera guère de socialistes qui ne soi
14 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
15 jamais de citer ce cas à l’appui de leurs thèses centralistes et napoléoniennes. « Comment faire de bonnes routes en régime fédéral
16x d’un canton à l’autre. » Accordons ce point aux centralistes ; nous allons le regagner avec les autoroutes, problème apparemment b
15 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
17ion va s’opposer aux faux comme aux vrais empires centralistes et monopolisateurs qui prétendent aujourd’hui se partager le monde. S
16 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
18ion va s’opposer aux faux comme aux vrais empires centralistes et monopolisateurs qui prétendent aujourd’hui se partager le monde. S
17 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
19érer que des entités elles-mêmes fédératives, les centralistes s’y opposant en vertu de leur formule même. Quant aux acteurs princip