1 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
1ls perdent à cette lecture des « certitudes » mal centrées, purement traditionnelles, jamais sérieusement éprouvées ? La foi vra
2 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
2end pas). » Toute l’esthétique de Ramuz me paraît centrée sur cette phrase. Son vocabulaire tout d’abord. Cette abondance de no
3 1938, Journal d’Allemagne. Avertissement
3s politiques. De même que le roman psychologique, centré sur des héros individuels, a traduit la réalité de l’époque qui prend
4 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
4nt nos ancêtres réformés. Toute ma pièce est donc centrée sur la vocation exceptionnelle de l’ermite, c’est-à-dire sur le rôle
5 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
5end pas) ». Toute l’esthétique de Ramuz me paraît centrée sur cette phrase. Son vocabulaire tout d’abord. Cette abondance de no
6 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
6ciales de la vocation 1) Une doctrine chrétienne, centrée sur l’idée de la vocation des individus, mettra toujours l’accent sur
7 1946, Le Semeur, articles (1933–1949). Chances d’action du christianisme (juin-juillet 1946)
7isait place, chez les protestants, à un moralisme centré sur l’homme. Tout tranquillement, et pour sauver leur corps, les Égli
8 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
8la fin de la Confédération. Car un État puissant, centré sur le Gothard, eût été une menace permanente pour les nations voisin
9 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.6. En marge des grands plans, l’utopie prolifère
9ux grands groupes : une Confédération d’Occident, centrée sur la France, l’Angleterre et l’Espagne, et une Confédération d’Orie
10erre et l’Espagne, et une Confédération d’Orient, centrée sur la Russie, l’Autriche et le corps germanique. Quant à la Suisse,
10 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
117) dont le succès fut immense à l’époque. Quoique centrée sur l’Europe, comme l’indique son titre en allemand (Vierundzwanzig B
11 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
12venir. 248 Et cette Europe centre du monde est centrée à son tour sur la tradition antique : Dès que l’on sait que cette ép
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
13Bloch, Reynold, Denys Hay et Jürgen Fischer — ont centré leurs travaux sur la « formation de l’Europe », c’est-à-dire sur les
13 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
14 de mobilisables et le réduit national des Alpes, centré sur le Gothard. Des dispositions spéciales préviennent toute ingére
14 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
15e un beau départ avec Holbein et l’école rhénane, centrée sur Bâle. Voici comment je l’ai découverte, au mois de mars 1940, éta
16eût été dans le domaine français une école suisse centrée sur Genève ou Lausanne, dont le Coppet de Mme de Staël donna seul une
17fuse, en participation avec l’environnement, puis centrée sur sa propre subjectivité, à la pensée cohérente et autonome, devenu
15 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
18 de mobilisables et le réduit national des Alpes, centré sur le Gothard. Des dispositions spéciales préviennent toute ingére
16 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
19e chef de l’État d’un domaine de moyenne grandeur centré sur l’Île-de-France « ne se reconnaît plus de supérieur au monde », t
17 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
20 chef de l’État d’un domaine de médiocre grandeur centré sur l’Ile-de-France « ne se reconnaît plus de supérieur au monde », t
18 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi des régions ? (printemps-été 1975)
21rgumentation du problème régional que je voudrais centrer mes réflexions. À la question Pourquoi des régions ? je vois d’abord
22égards le Val d’Aoste, région autonome d’Italie), centrée sur la « cuvette genevoise » et que nous avons baptisée Région lémano
19 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
23s médiéval du terme, c’est-à-dire des communautés centrées sur l’agora, sur le forum, ou sur la place des communes, lieu du peup
20 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
24rrés de dix-huit lieues de côté, le premier étant centré sur Paris, et il déplore qu’en touchant aux frontières, les carrés ne
21 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
25te tantôt à gauche tantôt à droite, afin de mieux centrer le regard. (D’autres tournant toujours à gauche, ou [p. 320] toujours
22 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Utopie, technique. État-nation (printemps 1980)
26-huit lieues de côté, à partir d’un carré de base centré sur Paris (Sieyès déplore qu’en [p. 126] approchant des frontières —
23 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Conclusions (été-automne 1984)
27t une chose à reprendre. Le troisième thème a été centré sur la culture européenne. Là-dessus, il m’est difficile de dégager d