1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Orphée sans charme (février 1927)
1 maigre, d’une familiarité [p. 87] dramatique qui cerne le mystère d’un trait pur. Il semble que Cocteau ait réalisé là exact
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Charles Du Bos, Approximations, 4ᵉ série (novembre 1930)
2nçoit, ce n’est pas là se rendre la tâche facile. Cernant de toutes parts son sujet, M. Du Bos choisit des bases d’approche par
3 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
3est comparable. Quel était ce besoin de fixer, de cerner, de localiser dans l’espace des sentiments [p. 15] ou des désirs sans
4 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
4me suffit d’avoir, assez [p. 231] minutieusement, cerné les caractères moraux de son activité, dans le domaine de la culture.
5ont évasion et conformisme. Elle nous a permis de cerner le lieu et le moment de l’action créatrice, dans l’exercice de deux v
5 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
6cours est calculable. (Au xiie siècle). J’ai cru cerner le secret de son mythe. La découverte ne serait pas négligeable. Mais
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
7nflit de « religions », nous avons pu préciser et cerner les principales difficultés de l’intrigue : mais en fin de compte, la
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
8les astres dont le cours est calculable. J’ai cru cerner le secret du mythe. La découverte n’est pas négligeable. Mais peut-on
8 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
9à en parler, à [p. 919] en écrire, à tenter de le cerner par des figures qui, n’étant jamais suffisantes, doivent être inépuis
9 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
10ides, aux tons fondamentaux, aux formes nettement cernées. Comment va s’exprimer cette vision ? La lèvre inférieure de cette la
10 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
11leur vie à en parler, à en écrire, à tenter de le cerner par des figures, qui, n’étant jamais suffisantes, doivent être inépui
11 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
12istence, soit qu’ils rêvassent dans la couleur ou cernent brutalement des figures sans mystère. Manuel est un nerveux, mais de
12 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
13t des heures. La débâcle est consommée, la Suisse cernée par l’Axe — les colonnes de Guderian descendent vers la Faucille. 1
13 1948, Suite neuchâteloise. I
14’Alémanie à l’est ; — tout un petit monde si bien cerné, si conscient de lui-même, et si distinct… Je me disais qu’un jour je
14 1948, Suite neuchâteloise. VII
15e à l’horizon. Paysage emphatique et sombre, tout cerné de prodiges sévères, et l’œil ne s’en évade au bas du ciel — vers l’o
15 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
16e à l’horizon. Paysage emphatique et sombre, tout cerné de prodiges sévères, et l’œil ne s’en évade au bas du ciel — vers l’o
16 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
17e ne l’avait jamais été au cours de son histoire. Cernée par l’Axe, depuis la chute de la France en juin 1940 ; unique démocra
17 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
18mentaires. Dès 1940, la Suisse se vit entièrement cernée par les puissances de l’Axe. Pour parer autant qu’il se pouvait à d’é
18 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
19it le prix, mais que l’on isole de la vie, et que cernent impatiemment les grands faubourgs industriels et les décors de la tec
20 ou de l’état social par exemple ? Je cherchais à cerner les options primordiales qui ont donné cours à deux voies divergentes
19 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
21tait visible, elle était la mesure du monde, elle cernait l’homme et le définissait par les cadres d’une Cité close. Libéré par
20 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
22’hui découverte (à très peu de régions près, bien cernées), l’homme s’y sent à l’étroit et se met aussitôt à calculer l’explora
23ts originaux de la psyché européenne. Essayons de cerner la question. Pourquoi les Chinois, les Indiens, les Africains, et [p.
21 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
24entés, et de symboles entrecroisés pour tenter de cerner cet indicible qu’on voudrait mais qu’on ne peut communiquer. De là qu
22 1960, Preuves, articles (1951–1968). Les incidences du progrès sur les libertés (août 1960)
25ter sur ce fait, ici, dans ce Berlin où elle nous cerne de toutes parts. Mais nous refusons d’accorder à la politique cette v
23 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
26entés, et de symboles entrecroisés pour tenter de cerner cet indicible qu’on voudrait mais qu’on ne peut communiquer. De là qu
24 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
27vouloir le contraire de tout cela, c’est-à-dire à cerner et limiter, dissocier et démystifier. Cette attitude a sa vertu, qui
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
28pposition à prévoir : le pays récalcitrant serait cerné, toute importation prohibée, et la faim réussirait plus facilement qu
26 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
29e sanctions pénales : le pays récalcitrant serait cerné, isolé, et réduit par la faim ; quant aux trouble-paix individuels, i
27 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
30istence, soit qu’ils rêvassent dans la couleur ou cernent brutalement des figures sans mystère. Manuel est un nerveux, mais de
31ussi par ce style insistant, par cette manière de cerner les objets d’un trait robuste, bleu de Prusse, par cette franchise br
28 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
32e 1956, lorsque le dernier poste de radio magyare cerné par les chars russes lançait à une Europe bien incapable de répondre