1 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’ordre social. Le Libéralisme. L’inspiration (novembre 1929)
1ller ? Mais déjà Freud expliquait le monstre, les chaires le dénonçaient, et les précieuses trouvaient cela d’un romantisme ! m
2 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
2ois, de ma pitié. On les décore comme devant, les chaires sont là, et les fauteuils sont là ; et la Coupole ignore tout ce qu’e
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
3au terminée, on rallume. L’instituteur monte à sa chaire et annonce qu’il va prononcer, comme chaque semaine désormais, un pet
4 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
4au terminée, on rallume. L’instituteur monte à sa chaire et annonce qu’il va prononcer, comme chaque semaine désormais, un pet
5 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
5n autobiographie est célèbre : Du sous-marin à la chaire. Elle nous le montre à Kiel, en janvier 1919, refusant à un supérieur
6sortir de l’ombre où il était assis au fond de la chaire, poser les deux mains sur l’appui et regarder son auditoire. Beau vis
6 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
7les dénoncer ensuite pathétiquement du haut de la chaire ! Or l’action d’un chrétien, placé par sa naissance dans la communaut
7 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
8quence conventionnelle qu’on appelle le ton de la chaire et qui produit sur l’auditeur occasionnel de nos sermons une impressi
9hoses peuvent et doivent être dites du haut de la chaire, à condition, je le répète et j’y insiste, qu’il ne s’agisse jamais d
10s, un jeune pasteur remercier Dieu, du haut de la chaire, de ce que Dieu « nous a permis de lui parler tout simplement, d’homm
8 1940, La Vie protestante, articles (1938–1978). « Dieu premier servi » (26 avril 1940)
11les dénoncer ensuite pathétiquement du haut de la chaire ! Or l’action d’un chrétien placé par sa naissance dans la communauté
9 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
12t-être par les traditionnels avertissements de la chaire chrétienne, a toujours vu [p. 130] dans la mondanité quelque chose de
10 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable X : Le Diable homme du monde (17 décembre 1943)
13t-être par les traditionnels avertissements de la chaire chrétienne, a toujours vu dans la « mondanité » quelque chose de vagu
11 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
14ent, on lui décerne des bourses, on lui offre des chaires avant qu’il ait terminé ses études. La plupart sont des monstres mode
12 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
15se ? En effet. Qu’y enseigniez-vous ? J’avais une chaire de philosophie-sociologie. Mes collègues, de Strasbourg, Rouen, la So
13 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
16 datent de 1518, lorsqu’il déclare, du haut de la chaire, qu’il se propose d’expliquer la doctrine chrétienne en se basant sur
14 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
17e, au Centre universitaire méditerranéen, dans la chaire C. F. Ramuz ; on voudra bien en excuser le style parlé. L’Europe de
18ser m’a rappelé la mémoire de l’écrivain, dont la chaire où je parle ici porte le nom. Je m’étais chargé, en 1937, de composer
15 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Carlo Curcio, Europa, Storia di un’idea (septembre 1959)
19a part d’un professeur napolitain, qui occupa des chaires à Pérouse et à Florence, et qui vit à Rome. Il nous offre, au surplus
16 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
20u sexe : interdit d’en parler, sauf du haut de la chaire, et sous le seul nom d’impureté. C’était vider la morale puritaine de
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.6. En marge des grands plans, l’utopie prolifère
21t — comme auteur du libelle, ce dernier perdit la chaire de philosophie qu’il occupait à Rotterdam. Le Projet de l’Abbé de Sai
18 1962, Les Chances de l’Europe. Avertissement
22à occuper, les quatre jeudis du mois de mai cette chaire comparable à plus d’un égard au « siège périlleux » dont parlent les
19 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
23bles aux débats du café qu’aux objurgations de la chaire. Voici donc une nouvelle tension qui s’institue. Mais la fonction de
20 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
24diée par celles-ci en tant qu’ensemble ou unité. (Chaires d’indianisme, de sinologie, d’études arabes, etc. dans nos grandes un
25s universités, mais on aurait peine à trouver des chaires d’européisme en Inde ou en Chine). 5. Au moment d’entreprendre et de
21 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
26listes des cultures d’outre-mer, etc. La première chaire européenne est créée en 1957 par l’université de Lausanne. Une nouvel
22 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
27universités à la multiplication des facultés, des chaires et des postes d’assistants dans les déjà trop grandes universités. L’
28’existe pas, ni hors de l’Europe ni en Europe, de chaires d’études européennes, ou plus précisément d’européologie. Certes, l’o
23 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
29universités à la multiplication des facultés, des chaires et des postes d’assistants dans les déjà trop grandes universités. L’
30l n’existe pas, ni hors d’Europe ni en Europe, de chaires d’études européennes, ou plus précisément d’européologie. Certes, l’o
24 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
31 invisible : refusant de succéder à Ranke dans la chaire d’histoire de Berlin, il se fit accepter dans sa cité natale selon so
32e caractéristique) et le fondateur de la première chaire et du premier laboratoire de psychophysiologie, à Genève. La théolo
33tudes à Paris. À trente-quatre ans, il refuse une chaire au Collège de France, préférant rester Suisse, et rentre à Genève où
34 datent de 1518, lorsqu’il déclare, du haut de la chaire, qu’il se propose d’expliquer la doctrine chrétienne en se basant sur
35rie — en retrait sur la gauche — est caché par la chaire : les protestants ne peuvent le voir pendant le sermon, mais seulemen
25 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
36listes des cultures d’outre-mer, etc. La première chaire européenne est créée en 1957 par l’université de Lausanne. Une nouvel
26 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
37 invisible ; refusant de succéder à Ranke dans la chaire d’histoire de Berlin, il se fit accepter dans sa cité natale selon so
27 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
38universités à la multiplication des facultés, des chaires et des postes d’assistants dans les déjà trop grandes universités. L’
39l n’existe pas, ni hors d’Europe ni en Europe, de chaires d’européologie. Certes, l’on étudie un peu partout le Marché Commun,
28 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
40s-ci en tant qu’ensemble ou unité. (Il existe des chaires d’indianisme, de sinologie et d’études arabes dans toutes nos grandes
41s universités, mais on aurait peine à trouver des chaires d’européisme en Inde ou en Chine, encore qu’il soit juste d’observer
29 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
42rs 1972, un élève du Gymnase de Lausanne monte en chaire à la Cathédrale, au cours d’une cérémonie de promotions, et s’écrie :
30 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
43l n’existe pas, ni hors d’Europe ni en Europe, de chaires d’européologie. Certes, l’on étudie un peu partout le Marché commun,