1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
1de beautés redoutables pour atteindre la dernière chaise libre. En bas, il y a juste autant de vieilles dames et de ministres
2 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
2de beautés redoutables pour atteindre la dernière chaise libre. En bas, il y a juste autant de vieilles dames et de ministres
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
3n désirer de plus plaisant que cet intérieur. Des chaises au siège de bois poli, une lourde table au centre, une autre plus pet
4 voûtée, peinte en bleu clair. Une table et trois chaises sur la scène surélevée. Environ une centaine d’auditeurs : paysans et
5te à visière cirée, et s’installent sur les trois chaises, un tout à droite, un tout à gauche, le troisième, qui est le préside
6cancer au sein, vient parfois s’installer sur une chaise du jardin, et parle un peu de l’au-delà, et d’un sermon du curé, mais
4 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
7tites chambres. Le tout encombré de fauteuils, de chaises de velours, tables rondes et ovaloïdes, guéridons à photos, meubles à
8este qu’un grand canapé de velours ponceau et des chaises de paille trouvées dans un coin de la remise, où les chaises brodées,
9paille trouvées dans un coin de la remise, où les chaises brodées, les guéridons et le dessus de cheminée, — vingt-deux pièces
10 livres sur la table. Puis on s’est assis sur des chaises alignées, pour entendre le « conférencier » 12 . J’ai reconnu deux fa
11, le facteur ronflait, le front sur un dossier de chaise. Il s’est relevé, s’est frotté les yeux, est sorti tout tranquillemen
5 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
12 voûtée, peinte en bleu clair. Une table et trois chaises sur la scène surélevée. Environ une centaine d’auditeurs : paysans et
13te à visière cirée, et s’installent sur les trois chaises, un tout à droite, un tout à gauche, le troisième, qui est le préside
6 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
14n désirer de plus plaisant que cet intérieur. Des chaises au siège de bois poli, une lourde table au centre, une autre plus pet
7 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
15d comme une chemise douteuse sur le dossier de ma chaise. Tout me dégoûte. Pour guérir cette nausée, il n’y aurait rien de tel
8 1945, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique de la vie quotidienne (19 octobre 1945)
16; ils se versaient à boire, et, les pieds sur une chaise, me posaient avec naturel des questions follement indiscrètes, me rac
9 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
17t de là, montée dans un petit train de cuivre aux chaises cannées vers São Paulo, à travers des Douanier Rousseau à s’y méprend
18ie . Soudain j’ai remarqué l’heure et renversé ma chaise en prenant congé du ministre. Dans les rues fort étroites de la ville
10 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
19uatre pieds de fonte : il faudrait monter sur une chaise pour y entrer. De la cuisine on passe par une baie sans porte dans le
11 1946, Lettres sur la bombe atomique. 18. La paix ou la mort
20e si tout d’un [p. 118] coup on se jetait sur une chaise pour l’empêcher d’aller casser les vases de Chine. Si on laisse la Bo
12 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
21uatre pieds de fonte : il faudrait monter sur une chaise pour y entrer. De la cuisine, on passe par une baie sans porte dans l
13 1946, Combat, articles (1946–1950). Post-scriptum (24 mai 1946)
22st comme si tout d’un coup l’on se jetait sur une chaise pour l’empêcher d’aller casser les vases de Chine. Si on laisse la Bo
14 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
23 ; ils se versaient à boire, et les pieds sur une chaise, me posaient avec naturel des questions follement indiscrètes, me rac
15 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Slums (janvier 1947)
24uatre pieds de fonte : il faudrait monter sur une chaise pour y entrer. De la cuisine, on passe par une baie sans porte dans l
16 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
25néral : c’est maudire l’électricité à cause de la chaise électrique, mais n’importe, la cause est noble et l’angoisse qu’on tr
26’est comme si tout d’un coup on se jetait sur une chaise pour l’empêcher d’aller casser les vases de Chine. Si on laisse la Bo
17 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
27’est maudire l’électricité à cause de la [p. 185] chaise électrique, mais n’importe, la cause est noble et l’angoisse qu’on tr
28’est comme si tout d’un coup on se jetait sur une chaise pour l’empêcher d’aller casser les vases de Chine. Si on laisse la Bo
18 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
29’est comme si tout d’un coup on se jetait sur une chaise pour l’empêcher d’aller casser les vases de Chine. Si on laisse la Bo
19 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
30divan, dans des fauteuils en demi-cercle, sur des chaises, ou sur la moquette. La plupart sont en pantalon et blouses de sport.
20 1969, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Non, notre civilisation n’est pas mortelle ! » (30-31 août 1969)
31C’est aussi absurde que si l’on se jetait sur une chaise pour l’empêcher d’aller casser un vase de Chine. Le “contrôle de la b
21 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
32ng pour monter sur l’estrade et s’asseoir dans la chaise du professeur. Il n’a rien vécu entre-temps. Et à quoi servent les di
22 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
33nne cette dépouille qui va mourir sans lui sur la chaise électrique. Ce qui est proprement diabolique, c’est la dépravation du