1 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
1 très net, mais inusité, l’objet le plus banal se charge de mystère. Que va-t-il se passer là-dedans ? Et ces roses sont le si
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Adieu au lecteur (juillet 1927)
2es traditions et ne va pas ajouter à cette lourde charge le poids de nos péchés. Ils sont bien nôtres. Et nous y tenons, ah !
3 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
3n, il faut créer la consommation. La réclame s’en charge. Par le procédé très simple de la répétition, on fait croire aux gens
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
4prosaïques et rassis qui tiennent aujourd’hui les charges de l’État, piliers d’un régime dont ils sont les seuls à s’accommoder
5 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
5s important que le mode de l’expérience. Elle est charge et mission, et non pas but et accomplissement et donc, en tant que ré
6 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
6 d’un homme n’est pas un droit pour lui, mais une charge ; disons plus : elle est sa véritable raison d’être. Il apparaît dès
7gnifie ? Qu’il y a peu d’hommes qui acceptent les charges de leur vocation. Mais, ici, faisons deux remarques : 1. La vocation
7 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
8sur siècles. Le matérialisme bourgeois, repris en charge par le marxisme, empêche la Révolution de s’arracher du plan capitali
8 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
9 pouvoir que [p. 170] sur l’exercice fidèle de sa charge. Or, l’exercice du pouvoir spirituel nous est prescrit, par l’Évangil
10ui s’attachent au rang, au degré de fortune, à la charge, à la tradition, au nom, au métier. Tout cela est nécessaire, légitim
9 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
11 au paganisme politique 70 . [p. 221] Ceci nous charge d’une responsabilité devant l’Histoire. Que devons-nous faire pour no
10 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
12r elle seule, si toutefois elle reste digne de sa charge, elle seule n’a rien à y perdre. Faut-il rappeler ici les graves ave
11 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
13ue vulgaire voudrait que l’État, qui l’honore, se charge aussi de l’entretenir. Mais voilà le vice de construction de ce beau
14e la France, une restauration de l’esprit dans sa charge effective, créatrice et régulatrice ; vu les revendications de la jeu
12 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
15d’une élite plus jalouse de ses droits que de ses charges, la mesure meurt, se mécanise, et toute tension disparaît. Il faut qu
13 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
16ue Ton règne vienne ! » Or, une telle prière nous charge d’une responsabilité contre laquelle aucune raison ne prévaudra jamai
17it pas, qui d’autre est en mesure d’assumer cette charge inquiétante ? Si le chrétien ne pose pas ces questions, n’est-ce pas
14 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
18 première accession d’une bourgeoisie urbaine aux charges gouvernementales. Dès le xiiie siècle était apparue une conception d
19es en biens-fonds, et à tirer leurs ressources de charges politiques, de prébendes, de l’affermage des impôts et des douanes, o
15 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
20est le fait ni d’une institution en soi, ni d’une charge, ni d’un grade, ni d’une tradition, ni de la force du nombre, ou d’un
16 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
21é d’écrire une nouvelle lettre recommandée « à la charge du destinataire ». Eh bien, qu’est-ce que vous croyez ? Réponse dans
17 1937, Esprit, articles (1932–1962). Jacques Benoist-Méchin, Histoire de l’armée allemande depuis l’armistice (mars 1937)
22poigne » touché par la grâce nationale, et qui se charge d’écraser la révolution avec une brutalité qu’aucun bourgeois ne se s
18 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
23re qui soit efficace, c’est l’exercice réel de la charge dont ce droit représente à la fois la condition et la contrepartie. L
24des garanties qu’offrait la SDN sans accepter les charges qui s’y trouvaient liées. D’où le malaise provoqué par l’application
19 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
25tat totalitaire, providence de tous les sujets, à charge d’une obéissance absolue, [p. 5] et d’impôts croissants. Sous ces con
20 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
26nastique et culture politique. De plus, elle a la charge de trouver des places pour ses subordonnées, de s’occuper des secours
21 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
27t contraire à toi-même, pourquoi suis-je devenu à charge à moi-même ? » 98 Or il ne s’agit plus ici des souffrances corporell
22 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
28comme « passif ». Le voilà délivré de la terrible charge de sa conscience et de ses doutes. La discipline collective joue le r
23 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
29ues, au cours d’un procès, le décide à déposer sa charge et à se retirer dans sa famille. C’est le deuxième [p. 266] temps de
24 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Billet d’aller et retour (décembre 1939)
30e l’équilibre entre l’un et le divers. Ils ont la charge de créer les seules bases vivantes de la paix. Ils ont la charge de t
31 les seules bases vivantes de la paix. Ils ont la charge de tout le xxe siècle. Mais nous reparlerons de toutes ces choses. E
25 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
32résistance au paganisme politique 11 . Ceci nous charge d’une responsabilité devant l’Histoire. Que devons-nous faire pour no
26 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
33trop grande, alors c’est l’État-providence qui se charge de tout mettre au pas. Le malheur, c’est que l’Argent et l’État sont
27 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
348] qui soit efficace, c’est l’exercice réel de la charge dont ce droit représente à la fois la condition et la contrepartie. L
28 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
35t plus dignes et plus conscients que d’autres des charges que supposent de pareils avantages ? Il est une page de Victor Hugo à
36a Suisse ne saurait être un privilège : c’est une charge ! Et ce serait bien mal la défendre que de la défendre au nom de nos
37nos privilèges, c’est de les considérer comme les charges, dont nous sommes responsables vis-à-vis de la communauté européenne.
38entral. Au Moyen âge la noblesse représentait une charge autant qu’un privilège, et même le [p. 154] privilège était subordonn
39 même le [p. 154] privilège était subordonné à la charge, il n’avait d’autre but que d’en faciliter l’exercice. C’est pourquoi
40ître la vocation suisse, d’en revêtir la [p. 160] charge, d’en être les porteurs. Premièrement en la défendant, deuxièmement e
29 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
41trop grande, alors c’est l’État-providence qui se charge [p. 20] de tout mettre au pas. Le malheur, c’est que l’Argent et l’Ét
30 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Santé de la démocratie américaine (17 janvier 1941)
42ton, on examine son projet, et il arrive qu’on le charge officiellement de le réaliser. Nombreux sont les professeurs, les ind
43lic ? Sait-on assez de quelle passion profonde se charge ici le terme de démocratie ? En tournant tout à l’heure le bouton de
31 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
44 se croit le possesseur du bien dont il a reçu la charge, il prétend aussitôt le gérer pour ses fins, comme il lui plaît, non
32 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
45comme « passif ». Le voilà délivré de la terrible charge de sa conscience et de ses doutes. La discipline collective joue le r
33 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
46ts de l’individu indépendamment des devoirs de sa charge. 2) Une doctrine chrétienne qui prend au sérieux le fait de [p. 23] l
34 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
47e l’équilibre entre l’un et le divers. Ils ont la charge de créer les seules bases vivantes de la paix. ⁂ Autre chose est la S
48gnalé comme absent. Le 18, on le confirme dans sa charge de banneret. Le 20 avril, il n’est plus. « Pareil au cierge qui se co
35 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
49is remis à l’État en 1940, mais ils en gardent la charge partielle. Une maison d’édition consacrée aux études de psychologie e
36 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
50emande occupée par les Américains, un officier en charge du gouvernement civil réunit cent personnes, au hasard de la rue, et
37 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
51re un peu, à cet égard. Mais le reste du monde se charge bien de rétablir un équilibre « humain », sur les modèles récemment p
38 1946, Lettres sur la bombe atomique. 4. Utopies
52 km. à l’heure, ne pesait pas lourd, comparée aux charges des bombardiers qui réduisirent Berlin. Un avion pourrait donc en por
39 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
53t abus. L’œcuménisme n’a pas à les reprendre à sa charge. Et les peuples européens ne sont nullement prêts à se soulever pour
40 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (fin) (18-19 mai 1946)
54re un peu, à cet égard. Mais le reste du monde se charge de rétablir un équilibre « humain », sur les modèles récemment présen
41 1946, Réforme, articles (1946–1980). Spiritualité américaine (19 octobre 1946)
55e Moyen Âge, quand il assumait lui aussi toute la charge de la culture et du maintien de la morale dans la cité, préparait à l
42 1946, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique est-elle nationaliste ? (29 août 1946)
56en sûr, ils vont nous laisser seuls avec toute la charge de l’occupation sur les bras ! » Remarquons que les Russes ne prêtent
43 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
57ique de notre vie, voici qu’un destin ironique se charge de l’approfondir. Non pas le temps, mais notre œuvre elle- même. Pour
44 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
58gton, on examine son projet et il arrive qu’on le charge officiellement de le réaliser. Nombreux sont les professeurs, les ind
59lic ? Sait-on assez de quelle passion profonde se charge ici le terme de démocratie ? En tournant tout à l’heure le bouton [p.
60en sûr, ils vont nous laisser seuls avec toute la charge de l’occupation sur les bras ! Il en va de même pour l’occupation du
45 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
61e Moyen Âge, quand il assumait lui aussi toute la charge de la culture et du maintien de la morale dans la cité, préparait à l
46 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
62e, et non pas nous. Ce sont eux qui ont repris en charge le progrès et la foi au progrès. Et nous restons avec l’héritage d’un
63ar quelques meneurs et malmeneurs qui usurpent la charge des élites lorsque celles-ci négligent de l’exercer. Les guerres ni l
47 1948, Suite neuchâteloise. IV
64que j’ai pu consulter ne mentionnent plus que des charges publiques : lieutenant des Assises, membres du Petit Conseil, conseil
65 race consacrée à la chose publique, préférant la charge à l’honneur, l’autorité réelle au bénéfice, et le respect des princip
66ujours saisi d’un mouvement de retrait devant une charge honorifique, jamais devant les risques et les déboires d’un témoignag
48 1950, Lettres aux députés européens. Troisième lettre
67 du jeu de Paume… Ce grand passé, Messieurs, vous charge de l’avenir. Par l’un, vous êtes à l’autre députés. Me voici partagé
49 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Troisième lettre aux députés européens : L’orgueil de l’Europe (17 août 1950)
68 du Jeu de Paume… Ce grand passé, Messieurs, vous charge de l’avenir. Par l’un, vous êtes à l’autre députés. Me voici partagé
50 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Conférence de compositeurs, critiques musicaux et exécutants (décembre 1952-janvier 1953)
69concerts, solistes, enregistrement) seraient à la charge de la RAI. Dates fixées pour l’attribution des prix au cours de la Co
51 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
70 susdites vallées aucun juge qui aurait acheté sa charge ou qui ne serait indigène ou habitant de ces contrées. Si quelque dis
52 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
71et prenait ainsi, quelque peu, le caractère d’une charge honorifique. La diplomatie se voyait réduite à sa plus simple express
53 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
72dre au début de sa carrière d’écrivain, et qui le charge d’une mission unique, le rend une exception au second degré, le met à
54 1953, Preuves, articles (1951–1968). Les raisons d’être du Congrès (septembre 1953)
73le génie nous semblait incarné par celui qui a la charge de l’administrer, ce grand Bürgermeister qui est aussi un grand Weltb
55 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
74 et telle est aussi la raison de l’appel qu’il me charge de vous adresser. Certes, il ne s’agit pas d’un manifeste. Nos points
56 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Perspectives du CEC (juillet octobre 1953)
75culturelle hollandaise, un modèle de « cahier des charges » a été élaboré. Sitôt mis au point, il sera proposé aux autres pays.
57 1954, Preuves, articles (1951–1968). De Gasperi l’Européen (octobre 1954)
76t d’achever sa carrière politique, en déposant sa charge de leader d’un parti qu’il avait su conduire à la victoire, et à la t
58 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales : trois questions, trois réponses (mai-juillet 1954)
77e du CEC ne court pas le risque d’être reprise en charge ni « dupliquée » par une bureaucratie mondiale, si riche soit-elle. L
59 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
78RSS, je reconnais qu’ils ont eu des postes et des charges du vivant de Staline ; mais faut-il en conclure que ce sont d’enragés
79 » que K. et les siens eurent « des postes et des charges du vivant de Staline ». (Il serait difficile de le nier.) Ils étaient
60 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Au seuil d’une année décisive (février 1957)
80ns. Voilà pourquoi le CEC vient de reprendre à sa charge les expériences-pilote d’éducation et de formation des cadres, élabor
61 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Editeuropa (septembre 1959)
81st entré en fonctions dès l’automne 1958. Il a la charge d’étudier les propositions émanant des membres du pool, des instituti
62 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
82dre au début de sa carrière d’écrivain, et qui le charge d’une mission unique, le rend une exception au second degré, le met à
63 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
83cadémie Française en 1695. Il venait d’acheter la charge d’aumônier de Madame et connut la Cour. En qualité de secrétaire de l
64 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
84éau, ils sont toujours, en fin de compte, pris en charge par la société. Ces grandes et terribles vérités ne pouvaient pas êtr
65 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
85pour un ou plusieurs objets particuliers, dont la charge incombe spécialement alors et exclusivement aux délégués de la fédéra
66 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
86re et non pas nous. Ce sont eux qui ont repris en charge le progrès et la foi au progrès… Avant cette guerre, le nom d’Europe
67 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
87 appareil mécanique, acclamé comme libérateur, se charge de passion et c’est en termes mystiques qu’on salue le tracteur ou la
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
88os traditions. Personne, malheureusement, n’a la charge de plaider la cause de l’Europe. Chaque nation, du fait qu’elle exist
69 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
89 le plan international. En novembre 1914, Asquith charge Retinger d’une mission aux États-Unis : il s’agit de voir jusqu’à que
90rêté, sous l’inculpation cette fois-ci d’être une charge pour l’administration américaine. Il a beau déclarer qu’il est entré
70 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
91tout ce qui s’y trouve et instituent une nouvelle charge dans l’État, celle du Yévogan (« celui qui s’occupe des Blancs »), ti
92e les nations européennes, à peine libérées de la charge écrasante de leurs colonies, ont commencé à découvrir l’Europe et la
71 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.3. « La Suisse est née de la révolte de pâtres libertaires contre le despote autrichien »
93it acquis de l’abbaye de Fraumünster à Zurich, la charge d’intendant pour la vallée d’Uri : ces Erstfeld, à leurs débuts de si
72 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
94 susdites vallées aucun juge qui aurait acheté sa charge à prix d’argent ou de quelque autre manière, ou qui ne serait indigèn
95vous aider sans nul désir de vous assimiler, et à charge de revanche, le cas échéant. On défend en commun le droit de rester d
73 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
96t d’une diminution bien remarquable du nombre des charges et des magistrats. À Neuchâtel, par exemple, au lieu du Petit Conseil
97tats un candidat qui n’a pas occupé auparavant de charge politique ou publique, alors que le cas est fréquent au national. Enf
74 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
98ter soi-même où qu’il vive, à droits égaux mais à charge de respect pour les coutumes locales et leurs compartiments. La moyen
99s d’Europe, n’obtint d’ailleurs de sa cité qu’une charge de scrutateur du Sénat. De Zurich, l’« École suisse », initiée par J.
100ignale son absence. Le 18, on le confirme dans sa charge de banneret. Le 20 avril, il n’est plus. « Pareil au cierge qui se co
75 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
101ter soi-même où qu’il vive, à droits égaux mais à charge de respect pour les coutumes locales et leurs compartimentages. La mo
76 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
102, je posai les conditions suivantes à ma prise en charge de la partie culturelle du congrès projeté : 1° La Commission culture
103Je ne pus en suivre qu’une, celle dont j’avais la charge. Les débats sur mon rapport (création d’un Centre européen de la cult
77 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
104 quant à l’appréciation de ces faits. La prise en charge progressive par la Science socialisée de l’ensemble des règles, presc
78 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
105vernements et l’économie privée invoqueront leurs charges écrasantes ou leurs bénéfices diminués. Nous invoquerons le fait que,
79 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
106ités, chaque homme libre est appelé à revêtir une charge publique par rotation.) Mais elle invente aussi l’analyse critique et
107clame l’oblitération ou simplement la reprise des charges de notre civilisation, avec quelques chances de succès ? Les États-Un
80 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
108clame l’oblitération ou simplement la reprise des charges de notre civilisation, avec quelques chances de succès ? Les États-Un
81 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
109s. « Elle est la gardienne des enfants, elle a la charge de la sélection, de l’endoctrinement, de l’instruction » (p. 51). Ell
82 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
110n Conseil européen de la recherche, qui aurait la charge de sauvegarder une sorte d’équilibre écologique entre les branches de
83 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
111 énergie, instruction publique, sont laissés à la charge des moins favorisés, ceux qui habitent la ceinture industrielle. Il e
112duit au rôle de support de prothèses, sa prise en charge intégrale par l’État ne présentera plus aucune difficulté. Ni sa parf
113t le faire moyennant salaire chez leur voisine, à charge de revanche bien entendu ; et si les femmes « honnêtes », qui ne comp
84 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
114 des bénéfices pour quelques-uns, une très lourde charge pour tous, et mille fois plus de risques là-bas que de chances ici. L
115 ; les déficits étant transférés de la sorte à la charge des contribuables. Quant à l’uranium dont on nous disait « qu’il y en
85 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
116ne souveraineté dont ils n’ont cure d’assumer les charges, les États-nations ne pensent qu’à étendre encore leurs « droits » et
86 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
117lque revendication farouche et collective, ni ces charges trop lourdes pour un seul, et dont il rêve parfois que l’État le relè
87 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
118ses injustes, le maintenir dans les limites de sa charge, enfin veiller à ce que la République ne reçoive aucun dommage des ca
119x ans pour « organiser des élections libres », et charge de cette tâche (aux données quelque peu contradictoires) un Parti nat
88 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
120ps seulement. Car, au-delà, ce serait la prise en charge de ses responsabilités et le sacrifice de ses libertés. (Certains le
121on comptait presque autant de magistrats (prenant charge par rotation) que de citoyens : — Plus une communauté est petite, plu
89 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
122 l’échelon écologique régional se constitue et se charge d’affectivité. Il y a, dans la révolte civique contre le diktat stato
90 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
123ent des ressources naturelles) tacitement pris en charge par l’État, se verraient « partagés » avec les contribuables. Soyons
124gional ce pouvoir proprement politique ? Qui aura charge de répartir le produit des impôts levés dans la Région ? Finalement,
91 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
125a toutes raisons de redouter que personne ne s’en charge en tant que représentant d’une Nation, d’un parti, de la Gauche ou de
92 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
126a toutes raisons de redouter que personne ne s’en charge en tant que représentant d’une nation, d’un parti, de la Gauche ou de
93 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
127nt du moins. Voici le passage : Préoccupé par la charge d’idées philosophiques, politiques et sociales que la poésie de l’ave
94 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. II. L’énergie
128 120000 ans pendant laquelle elles imposeront des charges quotidiennes et continues aux générations futures ; — le financement
95 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
129ion, l’État, qui ne peut plus la nier, prend à sa charge les indemnisations, puis les mesures de prévention, puis le contrôle
96 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
130u’elle ne réveille qu’au bruit des détonations de charges de plastic détruisant périodiquement les symboles de l’État centralis
97 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VI. L’Europe et le tiers monde
131 pour fabriquer ce qu’il va « donner ». Tout cela charge l’Europe d’abord, d’où tout est né, d’une responsabilité à l’égard du
98 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
132les magistrats, imposer ou exempter les sujets de charges et subsides, hausser ou baisser le titre, valeur et pied des monnoyes
133itter en conscience devant Dieu des devoirs de sa charge. La puissance absolue du prince — roi, peuple ou groupe privilégié —
134dont Colbert est resté le type — qui avaient pour charge unique d’organiser et de faire fonctionner le pouvoir royal : l’ensem
99 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
135’État du Vatican — à n’avoir jamais exercé aucune charge publique. En soulignant dans son introduction au numéro ce que l’aute
136able. Celle de l’homme d’État au pouvoir, dont la charge est de saisir et de créer toutes opportunités de se rapprocher d’un g
137 responsabilités et des limites spécifiques de ma charge, qui est d’un homme de pensée soucieux d’agir et d’un militant sans r
138e l’Assemblée consultative du CE, avait repris sa charge de ministre des Affaires étrangères de Belgique. De son discours d’ad