1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1né vivra dans la petite tour de Tubingue, chez un charpentier — vivra très doucement, inexplicablement, une vie monotone de vieux m
2 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
2né vivra dans la petite tour de Tubingue, chez un charpentier — vivra très doucement, inexplicablement, une vie monotone de vieux [
3 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
3urent connaître le Christ dans le fils de Joseph, charpentier de village. Mais l’incognito et l’alibi du Diable sont exactement inv
4 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable XI : Le Diable dans nos dieux (24 décembre 1943)
4ent reconnaître le Christ dans le fils de Joseph, charpentier de village. Mais l’incognito et l’alibi du Diable sont exactement inv
5 1944, Les Personnes du drame. Introduction
5. Ils voyaient et touchaient l’individu Jésus, le charpentier de Nazareth. Ils connaissaient aussi sa vocation, annoncée par les Éc
6 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
6 l’un dira : « C’est un nommé Jésus, le fils d’un charpentier de Nazareth » et l’autre confessera : « C’est le Christ, le Fils de D
7 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
7 l’un dira : « C’est un nommé Jésus, le fils d’un charpentier de Nazareth » [p. 97] et l’autre confessera : « C’est le Christ, le F
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
8rétien qui a réhabilité le travail manuel : Jésus charpentier, Paul fabricant de tentes, « confréries de liberté », guildes et corp