1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
1000 yeux de la nuit. Des imprécisions rapides. Un chasseur, toujours sur son toit ; il tire sur l’œuf d’où naît une colombe. Cha
2 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
2tout bruit. « Ô crépuscule adolescent, disais-je, chasseur au cœur battant, que poursuis-tu dans le mystère des orées d’ombre ? 
3d de Nerval, de victoria égarée dans la forêt, de chasseur à la redingote verte, de jeunes filles qui jouent du violon dans les
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
4elle va cherchant : par ce plaisir elle oublie le chasseur, et reste là, et ne poursuit point ; de même celui qui est pénétré d’
5fauve, à mon avis, c’est nous ; ses petits, qu’un chasseur lui a pris, ce sont les vertus, et le chasseur c’est le Démon, qui no
6un chasseur lui a pris, ce sont les vertus, et le chasseur c’est le Démon, qui nous fait voir ce qui n’est pas. De là vient que
4 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
7. H. emmène Lolita dans un hôtel à l’enseigne des Chasseurs enchantés. Il lui fait boire un somnifère, mais n’ose pas profiter de
8 l’hôtel où se passe la nuit de la séduction, les Chasseurs enchantés, rappelle visiblement l’état de transe de la scène des aveu
5 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
9prisonniers, aveuglés par les flashes, rôdent les chasseurs d’images, genoux pliés. Jungle modernisée qui ne connaît d’autres loi
6 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
10. H. emmène Lolita dans un hôtel à l’enseigne des Chasseurs enchantés. Il lui fait boire un somnifère, mais n’ose pas profiter de
11 l’hôtel où se passe la nuit de la séduction, les Chasseurs enchantés, rappelle visiblement l’état de transe de la scène des aveu
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.1. Proto-histoire d’un continent sans nom
12 naître. Agricole et urbaine — non plus nomade ou chasseresse — elle envahira d’abord le pourtour de la Méditerranée, pour remonter
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
13ent remplis d’innombrables tribus de pâtres et de chasseurs, pauvres, voraces et turbulents, intrépides dans les combats, et avid
9 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.1. La Révolution Française et l’Europe
14arrête, ni barrières, ni murailles, ni commis, ni chasseurs. Il n’y aura plus de déserts ; toute la terre sera un jardin. L’Orien
10 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Les mythes sommeillent… ils vont se réveiller [Entretien] (9-10 février 1963)
15 coupés court. Voilà donc, parmi les innombrables chasseurs de mythes qui écrivent aujourd’hui des livres, un de ceux qui a fait,
11 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
16r fascinant, un humoriste redoutable, et un grand chasseur de chamois.) Les sciences humaines : Ferdinand de Saussure Comparer
12 1965, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Un écrivain suisse (20-21 mars 1965)
17r fascinant, un humoriste redoutable, et un grand chasseur de chamois.) p. 23 s. « Un écrivain suisse », Gazette de Lausan
13 1970, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Préface 1970
18merciale, en quelques dizaines de secondes par un chasseur supersonique. Ni comme bastion de la défense suisse, ni comme ouvertu
14 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). C.J.B. l’Européen, 1891-1974 (printemps 1974)
19teur fascinant, un humoriste redoutable, un grand chasseur de chamois au Tyrol, et parfois de loup en Pologne, mais il était aus