1 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
1avant d’aller souper, je m’abats sur mon lit, les cheveux dans les mains. Et je voudrais pouvoir pleurer sur ma lâcheté. Et je
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
2 vins lui souhaiter le bonsoir. Le lendemain, ses cheveux avaient légèrement blanchi. Il me regardait avec une terreur ou je cr
3 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
3vers une auto à l’écart des autres. Une femme aux cheveux noirs en bandeaux, au teint pâle, l’air d’autrefois. Il avait murmuré
4 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
4s la piscine que nous devons rencontrer le poète. Cheveux noirs d’aigle collés sur son large front, belle carrure ruisselante,
5 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
5ux portières et laisser l’air furieux emmêler les cheveux, glacer le masque et appuyer au front comme une caresse indéfinie de
6 affalés, tandis que les danseuses secouent leurs cheveux et tendent les bras en riant pour qu’on les relève. Elles : des Vénit
7 L’aube m’éveille dans les faubourgs de Budapest, cheveux en désordre, pantalon plissé, et cet abruti de contrôleur qui rit et
6 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
8s une voiture à l’écart des autres. Une femme aux cheveux noirs en bandeaux, au teint pâle, l’air d’autrefois. Il avait murmuré
7 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
9s la piscine que nous devons rencontrer le poète. Cheveux noirs d’aigle collés sur son large front, belle carrure ruisselante,
10ux portières et laisser l’air furieux emmêler les cheveux, glacer le masque et appuyer au front comme une caresse indéfinie de
11 affalés, tandis que les danseuses secouent leurs cheveux et tendent les bras en riant pour qu’on les relève. Elles : des Vénit
12 L’aube m’éveille dans les faubourgs de Budapest, cheveux en désordre, pantalon plissé, et cet abruti de contrôleur qui rit et
8 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
13 courais trop vite pour lui, il m’a saisi par les cheveux. Il est sûrement à vos trousses aussi, j’espère voir le jour où il vo
9 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
14 ne peut pas sortir du puits en se tirant par les cheveux. Il faut que du dehors un bras se tende. Le chrétien sait que ce bras
10 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
15: elle doit donc être vraie. Une petite fille aux cheveux carotte, nommée Alice, écrit ceci dans son devoir d’anglais : « L’Ang
11 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
16eur, ou que je pose au prolétaire, il n’y a qu’un cheveu. ⁂ Paradoxes. — Un intellectuel chômeur n’est pas un homme démoralis
17auberge écartée qui attend le passage du car, les cheveux au vent sur le bord de la route. Rien n’est plus sympathique qu’un co
12 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
18te, il faut que les femmes ne s’arrachent pas les cheveux dans les cuisines communes, et soient fidèles… La grande affaire, c’e
13 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
19s de canif serrés contre la racine d’un nez pâle. Cheveux roux. Une bouche proéminente couleur de planche d’anatomie. Le torse
14 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
20auberge écartée qui attend le passage du car, les cheveux au vent, sur le bord de la route. Rien de plus sympathique que les co
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
21 d’épouser la femme dont un oiseau lui apporta un cheveu d’or. C’est Tristan qu’il envoie à la « quête » de l’inconnue. Une te
16 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
22 sweater bleu et pantalon de flanelle passait les cheveux au vent — deux belles touffes blanches en désordre « génial » — et c’
17 1946, Lettres sur la bombe atomique. 6. Le savant et le général
23 sweater bleu et pantalon de flanelle passait les cheveux au vent — deux belles touffes blanches en désordre « génial » — et c’
18 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
24 suspects, tous les villains de nos films ont les cheveux noirs. De plus l’Allemand est propre et travailleur, et mon arrière-g
25n venait de leur marcher sur le pied. Ils ont les cheveux noirs, attention. Mais dans trois de leurs États, les dernières élect
19 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
26lever et sortir d’un pas vif, le menton haut, les cheveux au vent. Et le mari se hâte d’obtempérer pour éviter le pire. Cette d
20 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
27 suspects, tous les villains de nos films ont les cheveux noirs. De plus l’Allemand est propre et travailleur, et mon arrière-g
28n venait de leur marcher sur le pied. Ils ont les cheveux noirs, attention. Mais dans trois de leurs États, les dernières élect
21 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
29 de nuque, c’est Paul Reynaud. Une tête noire aux cheveux bien plaqués se penche vers un chapeau de femme — oui, c’est bien la
22 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
30r de leur cuisine, ou qu’ils s’appliquent sur les cheveux et sur le front en triples traits, non sans l’avoir mêlée d’un colora
23 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
31mands. Ils sont rarement blonds, souvent noirs de cheveux et bruns de peau. Dans la vie courante, grands bourgeois ou paysans,
24 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — i. L’amour selon les évangiles
32en. Elle pleure, essuie les pieds de Jésus de ses cheveux, les baise et les oint de parfum. Le pharisien se dit en lui-même : S
25 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
33e Moyen Âge. Le type même de l’homo alpinus : des cheveux bouclés de pâtre grec, un front de taurillon d’Uri, le teint brun. Vi
26 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
34ymboliquement, c’est d’être armé et de porter des cheveux longs ; pour le Romain, c’est de jouir des droits du citoyen à part e
27 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
35t nos techniciens, technologues, technocrates aux cheveux courts, au parler bref, aux gestes nets, me paraissent moins sensible