1 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
1 Quanto bella giovinezza Che si fugge tuttavia ! Chi vuol esser lieto, sia ! Di doman non c’è certezza. Ainsi chantait La
2 1950, Lettres aux députés européens. Deuxième lettre
2oiseau fait son nid, prudence est mère de sûreté, chi va piano va sano, wait and see, step by step, und so weiter. Les viei
3Tout est prématuré, pour celui qui ne veut rien. Chi va piano perd la Corée. La prudence est le vice des timides, et la ve
3 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Deuxième lettre aux députés européens (16 août 1950)
4oiseau fait son nid, prudence est mère de sûreté, chi va piano va sano, wait and see, step by step, und so weiter. Les viei
5Tout est prématuré, pour celui qui ne veut rien. Chi va piano perd la Corée. La prudence est le vice des timides et la ver
4 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
6 Quanto bella giovinezza Che si fugge tuttavia ! Chi vuol esser lieto, sia ! Di doman non c’è certezza. Ainsi chantait La
5 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
7oiseau fait son nid, prudence est mère de sûreté, chi va piano va sano, wait and see, step by step. Les vieillards ont l’hu
8out est prématuré, pour celui qui ne veut rien. — Chi va piano perd la Corée. — La prudence est le vice des timides et la v