1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
1lation, brusque échappée sur des pays nouveaux ou chute irrémédiable. Peut-être pouvons-nous choisir encore entre un ressaisi
2 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Julien Benda, La Fin de l’Éternel (novembre 1929)
2de faire observer que la « fin de l’éternel », la chute de l’idée dans la matière, est un phénomène exactement aussi vieux qu
3 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
3omporte aucun symbole à développer noblement. Une chute dans le quotidien. Car, en somme, le Prophète Chauve est devenu le ja
4 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
4ige, et dont soudain se cabre le rythme, avant la chute stridente et basse, prolongée. Peut-être ce soir-là, ai-je compris la
5 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
5omporte aucun symbole à développer noblement. Une chute dans le quotidien. Car, en somme, le Prophète Chauve est devenu le ja
6ige, et dont soudain se cabre le rythme, avant la chute stridente et basse, prolongée. Peut-être ce soir-là, ai-je compris la
6 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
7tées du pouvoir dans leur propre patrie depuis la chute de Bismarck, coupées de tous liens politiques avec une Europe bourgeo
7 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
8sit dans une crise instinctive qui ressemble à la chute soudaine de l’ivresse devant le mortel danger qui se [p. 489] lève à
8 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
9nsoluble, puisque notre rapport à Dieu, depuis la chute, est paradoxe par définition. Tel est l’aspect humain de la dialectiq
9 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une main, par C. F. Ramuz (juin 1933)
10. Un bras cassé (le gauche) ; l’humiliation de la chute, l’angoisse d’être diminué, les difficultés qu’on découvre, déconcert
10 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La Légion étrangère soviétique (juin 1933)
11ans heurt ni saut, par une simple accélération de chute. La trahison à l’esprit date peut-être de l’invention des lois économ
11 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
12. Seulement, maintenant, cela se voit. Depuis la chute du premier homme, depuis le déluge, le monde se débat dans une crise
12 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
13e. Seulement, maintenant, cela se voit. Depuis la chute du premier homme, depuis le déluge, le monde se débat dans une crise
13 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
14et l’histoire temporelle est la succession de nos chutes, selon la Loi, à cause de la Loi. Rachetés, mais non pas pour ce temp
14 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
15 beaucoup plus difficile de se prémunir contre la chute de Laval, et la prise de pouvoir par les gauches qui s’en suivrait. L
15 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
16s deux dernières générations qui précédèrent leur chute, se mirent en majeure partie à placer leurs fortunes en biens-fonds,
16 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
17 au triomphe passager des humanistes, puis à leur chute mémorable : la Réforme. Considérée du point de vue de la mesure lingu
17 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
18es les deux relèvent du péché, c’est-à-dire de la chute originelle, qui sépara la pensée de l’homme de la réalité totale de l
19 vivant porte le nom qu’Adam lui a donné avant sa chute. Et c’est ainsi qu’il est pour l’homme une aide vivante, un être avec
20otre puissance. L’origine de l’histoire, c’est la chute dans le temps. Le péché premier, le lâchage premier et irrattrapable
21hé la rampe, et désormais l’accélération de notre chute dans le temps et l’espace est entièrement déterminée par les lois méc
22’il n’ait donné, que nous n’ayons perdu par notre chute dans le temps. Cette connaissance dernière est celle de la foi seule.
23ose qui n’aurait été vu que par l’Adam d’avant la chute, d’avant l’histoire, d’avant cette heure pendant laquelle l’homme per
18 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
24’homme. Ainsi l’Adam d’avant le Temps, d’avant la chute dans le Temps, vit « venir à lui » toutes les bêtes : elles s’approch
19 1936, Esprit, articles (1932–1962). Note sur nos notes (novembre 1936)
25ans sa splendeur, l’arrêter sur le penchant de sa chute, sont trois opérations difficiles ; mais la dernière est la plus diff
20 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
26es velléités d’autonomie locale réveillées par la chute du régime monarchique, et de « totaliser » le pouvoir dans leurs main
21 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
27lieux qui se disent bien informés prophétisent la chute du régime pour le mois suivant, — depuis cinq ans. Or, chaque mois ap
22 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
28es velléités d’autonomie locale réveillées par la chute du régime monarchique, et de « totaliser » le pouvoir dans leurs main
23 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
29nérale des obstacles institutionnels entraîne une chute de tension morale d’où résulte une immense confusion. L’adultère devi
24 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
30e deux ; et son aboutissement suprême, c’était la chute dans l’illimité, au sein de la Nuit où s’effacent les formes, les vis
25 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
31d’autre que l’effort d’un esprit qui résiste à la chute, et qui se défend au sein de la tentation… 8. L’amour de l’amour D
26 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
32nérale des obstacles institutionnels entraîne une chute de tension morale d’où résulte une immense confusion. L’adultère devi
27 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
33re deux\ et son aboutissement suprême, c’était la chute dans l’illimité, au sein de la Nuit où s’effacent les formes, les vis
28 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
34 appelle l’Humain, et qui ne l’est plus depuis la Chute d’Adam. Oui certes, rien d’humain ne peut m’être étranger ; reste à s
35eulement, nous sommes dans le monde concret de la chute, le monde des vérités secondes, équivoques, mêlées de mensonge. Dans
29 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
36ais descendre sur la terre — et c’est la première chute — pour s’y unir aux filles des hommes et engendrer des géants malfais
37t autorisé à régner sur le monde entier, avant sa chute grandiose dans un Enfer dont encore il reste le Roi. En l’an 547, le
38ute, mais faute signifie tout à la fois erreur et chute. 8. « Connaissant le Bien et le Mal » C’est le privilège d’un Dieu,
39rois plutôt, comme le dit William Blake, que « la Chute n’a fait naître aucun plaisir », et que la volupté dont parle Baudela
40n bien tout fait, arrêté pour toujours. Depuis sa chute, il a perdu le sens de la Création continue, du dynamisme immanent au
41l et sur l’homme torturé par ses complexes. Or la chute de l’ange Lucifer est justement l’Accident absolu qui survint dans l’
30 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
42utes vos gesticulations ne feront qu’accélérer la chute. C’est tout cela que résume et figure l’expression légendaire de pact
43ntre Satan, c’est ce que fait voir le récit de la Chute. Croyez bien que ce n’est point par politesse que le Serpent s’adress
44forme la tentation dans laquelle elle glissait en chute irrémédiable. C’est Ève qui a commencé. Mais c’est à cause d’Adam que
31 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable V : Le tentateur (12 novembre 1943)
45ute, mais faute signifie tout à la fois erreur et chute. C’est plus tard, c’est après plusieurs générations de pécheurs dans
32 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
46sit dans une crise instinctive qui ressemble à la chute soudaine de l’ivresse devant le mortel danger qui se lève à un pas. T
33 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
47 dans le suspens. À moins que ce ne soit dans une chute prolongée, avant l’écrasement fatal ? (« Jusqu’ici tout va bien. Cont
34 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
48rement parler, comme il n’y en eut point avant la Chute et la sortie du Paradis. C’est toujours par une crise, par une chute,
49du Paradis. C’est toujours par une crise, par une chute, que l’homme se voit jeté dans la réalité de l’existence, c’est-à-dir
35 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
50ttes obliques. Entrée de l’automne ! The Fall, la Chute, comme ils l’appellent… Premiers éclairs sur les prairies. Par la cha
36 1947, Doctrine fabuleuse. 12. Le supplice de Tantale
51où il forme un projet, où il agit, les lois de la chute des corps et de leur inertie, qui sont celles mêmes de la mort, font
37 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
52n. Il a fallu la menace d’une nouvelle guerre, la chute du rideau de fer, l’annonce du plan Marshall, pour que deviennent vis
38 1948, Suite neuchâteloise. III
53ger de régime, dans le Corps helvétique.   Dès la chute de Napoléon, et malgré la Restauration, l’on s’aperçut que ce beau mo
39 1948, Suite neuchâteloise. VI
54euchâtelois », vint s’enfermer au lendemain de sa chute « dans une cabane au bord du lac ». Brève retraite, dont une phrase d
40 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
55ours de son histoire. Cernée par l’Axe, depuis la chute de la France en juin 1940 ; unique démocratie indépendante subsistant
41 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
56l’équivalent de ce sommet du drame, ou de cette « chute » tragique ? Un incident minime, une simple phrase, et qui pouvait pa
42 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
57François Mauriac. Mais la raison dernière de leur chute, c’est qu’ils voulaient ce que refuse encore un petit nombre dominant
43 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
58roisés pilla sa capitale et viola son sanctuaire. Chute immense, dont la cause directe fut le refus d’un sacrifice minime. Le
44 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Perspectives du CEC (juillet octobre 1953)
59s la constitution d’une puissance politique et la chute de barrières idéologiques. La chute de ces barrières suppose à son to
60litique et la chute de barrières idéologiques. La chute de ces barrières suppose à son tour l’existence, le rayonnement et la
45 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
61roisés pilla sa capitale et viola son sanctuaire. Chute immense, dont la cause directe fut le refus d’un sacrifice minime. Le
46 1954, Preuves, articles (1951–1968). Tragédie de l’Europe à Genève (juin 1954)
62amait dans toutes les langues, au soir même de la chute de Diên Biên Phu : « La France vient de perdre en Indochine ses derni
47 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
63 Deuxième victoire du Kremlin. Au soir même de la chute de Diên Biên Phu, la radio de Moscou proclamait dans toutes les langu
64er l’Europe aux armées rouges. Au lendemain de la chute de Diên Biên Phu et des humiliations de Genève, l’Europe saura-t-elle
48 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
65 temps utile une politique commune, expliquent la chute soudaine de l’ancienne Confédération devant les armées de la Révoluti
49 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (octobre-novembre 1954)
66t une nouvelle en gros titres dans les journaux : chute d’un ministère ou d’une monnaie, ratification d’un traité, émeute, di
50 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
67 c’est la sclérose collectiviste qui va causer la chute de Rome. C’est au sein de cette société dont les structures rigides n
68lle n’a pas suspendu le verdict prévisible, ni la chute. Elle n’a pas arrêté les Barbares. Elle les a seulement convertis. C’
69 l’engagement social entraînent identiquement une chute de la tension, et par suite, la perte simultanée de toute vraie liber
51 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la prétendue décadence de l’Occident (avril 1958)
70 vraie décadence est celle qui se termine par une chute sans remontée possible. Qui peut donc savoir aujourd’hui vers quoi tr
52 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (II) (septembre 1958)
71isième et sous la Quatrième, c’était le moment de chute du ministère. Cette conception fort dramatique mais négative de la co
53 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Luis Diez del Corral, El rapto de Europa (septembre 1959)
72 le mot fin ne signifie pas but mais décadence et chute. Notre auteur, au contraire, tient que « la mission de l’Europe n’est
54 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
73l’équivalent de ce sommet du drame, ou de cette « chute » tragique ? Un incident minime, une simple phrase, et qui pouvait pa
55 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
74dans les principes universels. 60 Si, depuis la chute de nos premiers parents, cause de toutes nos erreurs, nous considéron
56 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
75 Chinois, selon ce qu’elle en a lu, ont décrit la chute de mille étoiles à la fois. Fontenelle en doute. La marquise réitère 
76algré elle-même, la soutint, la fit survivre à sa chute ! Oui, par elle seule ces vainqueurs féroces, déposant leur fierté, s
57 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
77de sa vie » : l’Histoire de la Décadence et de la Chute [p. 150] de l’Empire Romain. Son exemple n’a cessé d’inspirer jusqu’à
78ontraire ! Dans les Observations générales sur la chute de l’Empire Romain d’Occident (qui font suite au chapitre XXXVIII de
58 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
79andes ce grand renouvellement des valeurs dont la chute de Napoléon, après leur mort, semblera déclencher le processus europé
59 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.4. Napoléon et l’Europe
80ulsion est donnée, et je ne pense pas qu’après ma chute et la disparition de mon système, il y ait en Europe d’autre grand éq
60 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
81r point : le seul « équilibre possible » après la chute de son Empire, eût été la Fédération. De fait, l’équilibre impossible
61 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
82ndeur et des merveilles du monde ancien, et de la chute des grands empires dont le souvenir s’est à peine conservé et dont le
62 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
83 âge depuis l’origine du christianisme jusqu’à la chute de l’empire d’Orient. N’oublions pas, dans cette génération splendide
84iat, qui devait triompher d’abord en France : La chute de la bourgeoisie en France, le triomphe de la classe ouvrière frança
85st une étoile fixe. Cependant, Marx prévoyait la chute finale du despotisme congénital de la Russie, sous les coups du « pro
63 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
86rangère à son propre sens rationnel de la vie, la chute dans la haine contre l’esprit et la barbarie ; ou la renaissance de l
87toire n’est pas faite de simple changement, de la chute et du rétablissement d’une idée éternelle ; elle ne raconte pas comme
88se de Rome, l’Europe de Nicopolis, l’Europe de la chute de Byzance, ne leur sembleront peut-être qu’un remous misérable à côt
64 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
89Toynbee, se fondaient tous sur le précédent de la chute de Rome, du monde gréco-romain. Cet exemple est-il valable pour nous 
65 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
90traditionnelles, elle causerait à court terme une chute de potentiel, un accroissement de l’entropie qui ferait perdre à l’Eu
66 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
91traités de Vienne et de Paris, au lendemain de la chute de Napoléon. Et ce n’est guère « qu’au cours du xviie siècle que ce
92 déclarait Bonaparte aux délégués de la Diète. La chute de l’ancienne Suisse, l’occupation française, puis la libération du t
67 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
93volte endémique mais impuissante, qui provoqua la chute de l’ancienne Suisse. Et cela ne prouve pas nécessairement que les ré
94nt toute la période de Restauration qui suivit la chute de l’Empire, et déprimer par cet excès la force du nouveau lien confé
68 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
95 Le cadet, Francesco, fut officier à Naples. À la chute du royaume des Deux-Siciles, il rejoignit à Rome son frère bénédictin
69 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
96traditionnelles, elle causerait à court terme une chute de potentiel, un accroissement de l’entropie qui feraient perdre à l’
70 1968, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Hölderlin dans le souvenir des noms splendides (1968)
97e Hölderlin que des souvenirs d’élans ou d’amples chutes, de rythmes brisés, de noms grecs, d’éclats de lumière élevés dans l’
71 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.4. À la Table Ronde du Conseil de l’Europe
98roisés pilla sa capitale et viola son sanctuaire. Chute immense, dont la cause directe fut le refus d’un sacrifice minime. Le
72 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.5. Pronostics 1969 (une interview)
99rsonnel ? — Comment expliquez-vous l’apogée et la chute des civilisations ? R. — Je ne crois pas que les civilisations soient
73 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
100son adversaire le pape Pie II, au lendemain de la chute de Byzance. Dans les deux cas, on propose une armée commune, un parle
74 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
101trente-huit millions de morts en deux guerres, la chute d’un prestige millénaire et notre humiliation devant les empires neuf
102exemple le mieux connu des Européens, celui de la chute de Rome, qui est censée avoir entraîné la disparition de la civilisat
103ondiale. Nous connaissons les circonstances de la chute de celles qui nous ont précédées : c’était parfois une catastrophe na
75 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
104] était, comme leur philosophie, une épopée de la chute. On dirait que le temps devait partager leur délire et faire entrer d
105e dans la mort, terme de l’entropie passionnelle, chute voluptueuse dans l’indifférencié, qui est le néant. Il n’a voulu gard
76 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Les grandes béances de l’histoire (printemps 1974)
106: le problème des régions lui offrait un point de chute idéal. Le paladin de l’Europe des nations et d’une certaine idée de l
107anciens collaborateurs réunis à Colombey après sa chute, il manifeste « une certaine satisfaction : celle d’avoir réussi son
77 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
108ossible de vous, dans votre proche environnement, chute d’eau, rivière, force des vents, lumière et chaleur du soleil (qui ne
78 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
109 des quantités. Elle n’en commandera pas moins la chute des satellites porteurs de têtes nucléaires, quand le Grand Chef pèse
79 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 4. Un « Essai sur l’Avenir » en 1948
110e la multiplicité des impressions. L’Océan ou les chutes du Niagara ne m’ennuient pas, mais bien la traversée d’une grande vil
80 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
111ap. 8 et 9, mais aussi 16). Elle est suivie de la chute de « Babylone la grande », la Prostituée assise sur l’énorme Bête aux
81 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
112t ». J’ai donc prophétisé Hitler, son essor et sa chute inévitables, au nom des fins que j’appelais et désirais pour notre so
82 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
113trée en vigueur de la Constitution votée après la chute du fascisme et qui prévoit la création dans la Péninsule d’une vingta
83 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Annexes
114e la RFA. L’Italie s’est dotée, en 1948, après la chute du fascisme, d’une loi constitutionnelle qui prévoyait la formation d