1 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
1est écrit qu’elle force les portes du Royaume des Cieux. Il reste que les temps nous pressent de toutes parts au choix, jusqu
2 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Une histoire de la Réforme en France (15 décembre 1934)
2 Notre part est en Dieu. Nous sommes citoyens des cieux. Louange à Dieu aux siècles des siècles. Le livre de John Viénot nou
3 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
3le-là ! Le christianisme a promis le royaume des cieux à la pauvreté spirituelle. Mais le premier chrétien cultivé et spirit
4 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
4onder par la sagesse tout ce qui se fait sous les cieux : c’est là une occupation pénible à laquelle Dieu soumet les fils de
5 de l’homme. J’ai vu tout ce qui se fait sous les cieux, et voici, tout est vanité et poursuite du vent. » Je plaindrais l’ho
5 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.6. L’Arche de l’Alliance
6présentation des choses qui sont en haut dans les cieux, en bas sur la terre, et dans les eaux plus bas que la terre. » Cela
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
7 de Chartres (vers 1150 !) « réside au-dessus des cieux », et dont « Noys » — de Noûs grec — est l’émanation intellectuelle e
7 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
8azur, nous chantons nos glaciers qui touchent aux cieux, et nous en retirons d’importants bénéfices, mais nous oublions trop
8 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
9« Ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. » Mais
10 que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. » Mais voici qu’aussitôt après, — au paragraphe suivant dans l’Évang
9 1944, Les Personnes du drame. Introduction
11révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux. » (Matt. XVI, 15-17) De même que la foi seule peut reconnaître la vo
10 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
12est écrit qu’elle force les portes du Royaume des Cieux… Il reste que les temps nous pressent de toutes parts au choix, jusqu
11 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
13ui s’imposa sur nous et jusqu’assez haut dans les cieux, en sorte que plus haut, régnant seul et purifié, l’on put entendre l
12 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
14nfin que « la chair n’héritera pas du Royaume des cieux », et qu’elle est aujourd’hui sous le règne de la Loi, donc du péché
13 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
15nfin que « la chair n’héritera pas du Royaume des cieux », et qu’elle est aujourd’hui sous le règne de la Loi, donc du péché
14 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — i. L’amour selon les évangiles
16ue vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux (Matt., v, 43). L’amour du prochain est spirituel, totalement étrang
17ont rendus tels eux-mêmes, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne (Matt., XIX, 10-12). Une « 
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
18sujettissement de nous tous au seul Père dans les cieux et au Christ qui nous a été donné comme seul Maître et Conducteur. §
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
19ndre à elle et devenir concitoyens du Royaume des cieux. Ne devrait-il pas y avoir bientôt de nouveau en Europe une foule d’e
20t-ils pas aspirer ardemment à voir le Royaume des cieux s’établir sur terre, et y entrer de bon gré, et entonner des hymnes s
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
21ction du feu, de l’eau, de l’air, des astres, des cieux et de tous les autres corps qui nous environnent, aussi distinctement
18 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
22uences il entraînera à la longue sous de nouveaux cieux. L’expropriation a porté, dans une très large mesure, sur des élément
19 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
23d’été : Ce lieu de glace, et de rocs noirs, et de cieux noirs, Où, dans le pur silence. Au-dessus de toute l’Europe se rencon
20 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
24neuf dans le déroulement historique, — « nouveaux cieux, nouvelle Terre », « homme nouveau », « voici, toutes choses sont dev
21 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
25s choses sont devenues nouvelles ». « De nouveaux Cieux, une nouvelle Terre » sont promis, remplaçant ceux qui existent devan
22 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
26des eaux potables, l’obscurcissement du tiers des cieux par les fumées sortant du « puits de l’abîme », les monstres cuirassé
27chap. 20). Alors seulement paraissent de nouveaux cieux et une nouvelle Terre, et descend la nouvelle Jérusalem, la ville sai
23 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
28iste qu’au secret de l’individu. « Le Royaume des cieux est au-dedans de vous. » L’Église elle-même, « universelle » [p. 220]
24 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
29ssuasion populaire », que l’on a vu sous d’autres cieux venir à bout de la plus puissante armée du monde. Elle accule l’adver
25 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Utopie, technique. État-nation (printemps 1980)
30ageur sur la Terre », ou déclarent que « dans les cieux est notre droit de cité » (notre politeuma, saint Paul). Et surtout,
31dition occidentale, chrétienne, qu’aux « Nouveaux Cieux », à la « Nouvelle Terre », à la « Nouvelle Jérusalem » des deux dern
26 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
32 usines, dans les mers, sous la terre et dans les cieux. Mais loin de conférer au président le pouvoir le plus grand jamais d