1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1de Montherlant illustre sa propre pensée de cette citation d’un dominicain : « Formez des jeunes filles assez fortes pour pouvoi
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Les Appels de l’Orient (septembre 1929)
2exemple, qui cependant produit un grand nombre de citations à l’appui de ses sophismes, ne se livre pas moins à des déductions in
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
3onne : hommage à Louis Aragon. Ce cristal est une citation de Valéry, cette œillade se souvient d’un vers d’Éluard 14 . Et des p
4sons de votre indignation, quand il m’échappe une citation. Seraient-ce les guillemets qui vous choquent ?   La vie ! — proclami
5 ». (Et vous verriez à quoi cela peut servir, une citation.) Mais non, cher ami, voici qu’une envie me prend de vous conter un p
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
6ges documentaires, pleins d’analyses précises, de citations, de planches hors-texte ? C’est un repos de l’esprit en même temps qu
7une nourriture pour l’imagination. On goûtera les citations nombreuses que l’auteur a su introduire et commenter avec la discréti
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
8us faudrait. M. Martinet a pris pour épigraphe la citation suivante, empruntée à M. Thibaudet justement : Ceci au moins suffira
6 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Pétrarque, par Charles-Albert Cingria (avril 1933)
9e ton. Ajoutez-y le plus excitant foisonnement de citations — poètes, chroniqueurs, musicographes, Notker, Dante, Nietzsche —, un
10 l’avantage de cette surprise, place aussitôt une citation, oublie d’avoir raison, et nous laisse admirer cette prose de la Rena
7 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
11 poète. Le livre d’Axling nous donne d’admirables citations de ses Méditations. Si les romans de Kagawa l’ont fait comparer à Gor
8 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
12 à la vie. C’est très difficile… J’interromps la citation : dire oui à la vie, c’est surtout une formule nietzschéenne, et qui
9 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
13t autre 24 . » Mais il nous faut arrêter là cette citation : Nietzsche, en effet, exprime tôt après deux revendications, dont l’
10 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
14t elle, avant tout, qui ourdit (pour reprendre la citation fameuse de Saint-Simon) « ce complot affreux qui dépeupla un quart du
11 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Vaillant-Couturier, Au service de l’Esprit (février 1937)
15t d’en parler avec sérieux. Tout d’abord quelques citations : L’homme ne peut penser et créer que s’il est libre. — Nous avons t
12 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
16aire 61 . Et je pourrais ici remplir des pages de citations d’Arabes et de Provençaux dont nos grands spécialistes de « l’abîme q
17assion de Tristan et la pure sensualité. Quelques citations de Thomas, le plus conscient des cinq auteurs de la légende primitive
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
18rose — et quelque peu embourgeoisé. (Çà et là une citation, une allusion, témoignent de la connaissance que Rousseau avait de Pé
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
19st à cette introduction que j’emprunte toutes les citations de cet Appendice.) [p. 367] « Le recueil de Hadewych est par sa date
15 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
20ne les gros volumes ouverts, sur une abondance de citations de Luther, de Zwingle, de Vadian, de Bullinger, d’Œcolampade, unanime
16 1946, Lettres sur la bombe atomique. 18. La paix ou la mort
21uit aussi. » Je n’ai pas fini d’aimer ce cri. Les citations de la Bible vous irritent. Et vous me direz : « Que fait Dieu dans to
17 1946, Réforme, articles (1946–1980). Deux lettres sur la fin du monde (29 juin 1946)
22uit aussi ». Je n’ai pas fini d’aimer ce cri. Les citations de la Bible vous irritent. Et vous me direz : que fait Dieu dans tout
18 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
23es, mais nous, nous copions tout au plus quelques citations de leurs sages, quelques statues de leurs dieux, ou quelques rythmes
19 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
24 qui parle ici… » Mais sans me laisser achever ma citation : « Six ou sept ? me dit-il. Quels sont les autres ? » — No others !
20 1952, Réforme, articles (1946–1980). Après l’Œuvre du xxe siècle (14 juin 1952)
25fice individuel. Et là-dessus, pour terminer, une citation. Elle est d’un Espagnol, et frappe une de ces notes d’éloquence à la
21 1954, Preuves, articles (1951–1968). Politique de la peur proclamée (novembre 1954)
26lation aucune, dans l’esprit de M. Bevan, avec la citation de Hitler qu’est la seconde phrase. L’URSS a d’ailleurs cessé d’être
22 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
27elle me permettra, bien souvent, de substituer la citation au commentaire. Mais une chance plus bizarre vient servir mon propos.
28t inévitable, qu’on attribue donc au Destin. (Mes citations de Musil ont illustré ce point.) C’est l’état de passion qu’on aime d
23 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Carlo Curcio, Europa, Storia di un’idea (septembre 1959)
29 de méthode qui ont leur importance pratique. Les citations sont données en italien, comme il est naturel ; mais leurs références
24 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
30elle me permettra, bien souvent, de substituer la citation au commentaire. Mais une chance plus bizarre vient servir mon propos.
31t inévitable, qu’on attribue donc au Destin. (Mes citations de Musil ont illustré ce point.) C’est l’état de passion qu’on aime d
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Avant-propos
32lire, mais seulement une chronique — illustrée de citations — des prises de conscience successives de notre unité de culture, des
33 lecteur les prenne pour guides dans un dédale de citations tirées de vingt-huit siècles de littérature, d’histoire et de philoso
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
34 de lettres apocryphes ou de discours) défient la citation par la longueur des phrases et le désordonné de la présentation. Voic
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
35rant le monde, l’Europe se découvre Ces dernières citations de Leibniz sont importantes. Elles témoignent d’une révolution de l’e
28 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
36nisme [p. 187]  — peuvent être illustrées par les citations suivantes, extraites de l’ouvrage intitulé Der geschlossene Handelsst
29 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
37es hégéliens de droite, par l’État prussien. Deux citations célèbres (empruntées à l’Introduction) suffiront ici à caractériser l
30 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
38 tentera de communiquer le mouvement par quelques citations fort disparates. Au début, Heine épouse l’idéologie herderienne d’une
31 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
39 la tranquillité de la paix. Avec cette dernière citation, c’est l’héritage chrétien qui est invoqué. Deux grandes écoles d’his
32 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
40ation dans les arts en Europe Je partirai de deux citations d’écrivains anglais contemporains : « Continuité dans les changements
33 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
41tion est assurément moins éclairante que les deux citations qui l’illustrent : 1) « Le fédéralisme était une des formes politique
34 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
42es, mais nous, nous copions tout au plus quelques citations de leurs sages, quelques statues de leurs dieux, ou quelques rythmes
35 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.3. Conclusions sur l’avenir et la liberté de la culture
43u sacrifice individuel. Pour terminer, une simple citation. Elle est d’un Espagnol, c’est dire qu’elle frappe une de ces notes d
36 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
44ation dans les arts en Europe Je partirai de deux citations d’écrivains anglais contemporains : « Continuité dans les changements
37 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
45ets de romans et de pièces de théâtre, arsenal de citations pour les hommes politiques, et finalement : superstition moderne du «
38 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
46tion est assurément moins éclairante que les deux citations qui l’illustrent : « Le fédéralisme était une des formes politiques
39 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
47 assurément [p. 18] moins éclairante que les deux citations qui l’illustrent : 1) « Le fédéralisme était une des formes politique
40 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
48 d’irresponsables s’engagent ». En voici quelques citations : Ils ont signé pour le Négus et contre lui ; pour le Chef bien-aimé
41 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Les grandes béances de l’histoire (printemps 1974)
49n pleine béance de l’histoire. Illustrons cela de citations qui n’appellent que très peu de commentaires. L’État-nation est le b
42 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
50n étatique, nationale, puis stato-nationale, deux citations suffiront à situer la doctrine de l’État souverain, également partagé
43 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
51personne et de la personne à la communauté. Trois citations tirées de la dernière partie de l’ouvrage peuvent en déterminer l’axe
44 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
52ident moderne, par un fascinant feu d’artifice de citations — d’Hérodote louant les Scythes et Tacite les Germains, par les pages
53 s’endormir une seconde ; soit par la surprise de citations souvent stupéfiantes d’auteurs qu’on croyait bien connaître ou d’inco
45 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
54ants », comme on lit au Livre de Job 58 . Douze citations Dans son Idéologie française M. Bernard-Henri Lévy me prend à partie
55mmément à une douzaine de reprises, sur la foi de citations dont pas une n’est honnête : la plupart signifiaient dans leur contex
56sont attribués par l’auteur sont en italiques). Citations I et II Pour illustrer ce qu’il appelle la naissance du fascisme en F
57ounier, Jean Giraudoux, etc. À la p. 30, nouvelle citation de moi, suivie d’un renvoi de note41) à la même Revue du Siècle, n° 2
58mne sans appel fascisme, nazisme et stalinisme. Citations III, IV et V Pour accréditer l’idée particulièrement aberrante d’une
59 ou pas, rien n’est de moi dans ce cafouillage. Citations VI et VII La démocratie, selon les personnalistes, ne serait « qu’une
60n qu’il se permet de nous traiter de pro-nazis. Citations VIII, IX, X et XI Mais voilà qui est plus grave encore et révèle chez
61autre part, ne mérite pas le nom de philosophe. Citation XII Toutes les citations précédentes sont concentrées dans le premier
62s le nom de philosophe. Citation XII Toutes les citations précédentes sont concentrées dans le premier chapitre. La dernière fi
63lus on dirait que Lévy n’a pas lu le contexte des citations qu’on lui aura fournies. Quel dommage qu’un jeune homme aussi passion
64se de l’Argent comme symbole de la démocratie ? Citations omises À défaut d’une psychanalyse de ces palinodies inexpliquées, et
65 intéressant de relever [p. 78] non seulement ses citations fausses, mal interprétées ou truquées, mais ses silences. Ignorance o
66u, sur la foi de L’Express. Post-scriptum I Les citations de « personnalistes des années trente » retenues par B.-H. Lévy ont t
67ontagieux chez les critiques, on va le voir — des citations lentement poussées, à petits coups de pouce multipliés, vers le contr
68elque hauteur, de l’ordre. En comparant les deux citations, on voit d’abord que Lévy change la phrase de Mounier en un aveu (« i
46 1984, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Philosophie et énergie nucléaire : une mise au point (28 juin 1984)
69 en exergue, à la suite de son compte rendu, deux citations de moi faites par M. Desmeules. À l’intention de vos lecteurs, il m’i
70il m’importe de dénoncer l’usage fait de ces deux citations, qui en falsifie le sens et la portée. 1. La première citation, pronu
71 en falsifie le sens et la portée. 1. La première citation, pronucléaire, doit être replacée dans son contexte historique : elle
72 d’en avoir tiré les conséquences. 2. La seconde citation, antinucléaire celle-là, est datée de 1984. Je la rappelle : Selon q
73ion de petites communes autonomes. Cette seconde citation est censée démontrer que je me contredis sans vergogne. (« Une philos