1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jules Supervielle, Gravitations (décembre 1929)
1l et le surréalisme l’ont enrichie d’images…). Je cite des noms : y a-t-il influence ou seulement co-génération ? Pour peu q
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hugh Walpole, La Cité secrète (décembre 1929)
2e fois le grand bouleversement accompli dans la « Cite secrète » de la vie privée, quelques regards sur la foule suffisent p
3 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
3uel sur lequel tout apparaît inutile et vain ? Je cite ces phrases, tirées d’un récit d’ailleurs admirable 4 , de Louis Arag
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
4 moi les foudres de votre paradis poétique. Si je cite tel auteur dont nous fîmes notre nourriture une saison de naguère, vo
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les derniers jours (juillet 1927)
5t pour elle-même. Nous regrettons de n’en pouvoir citer, faute de place, que ces quelques phrases de Drieu : « On voit déjà
6 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
6t déjà un fait d’expérience. Et qui n’en pourrait citer un exemple individuel ? Nous savons assez en quel mépris l’homme d’af
7 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
7ce.) Quant à l’autre « évidence » que je viens de citer, je découvris un jour qu’elle contient la cause déterminante de notre
8 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
8 grande intensité avec un minimum de moyens. J’en citerai deux exemples : la discipline jésuite et le drill militaire. Le drill
9 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hölderlin, La Mort d’Empédocle et Poèmes de la folie (octobre 1930)
9on. De là sa folie, qu’il pressent. Et M. Babelon cite à ce sujet des phrases très frappantes : « L’un garde encore la conna
10 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
10 sujet : le voyage d’un jeune normalien marxiste. Citons quelques phrases qui donneront le ton et les thèmes principaux : J’a
11 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
11sation dont la description serait toute entière à citer, dans son inénarrable et cruelle vérité, pourtant fort émouvante par
12entre le procureur et le prévenu, qui vaut d’être citée : — Pourquoi me regardez-vous ainsi ? tonna le Procureur, qui cherch
12 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
13tiens pas du tout à imiter ce Père. Nul besoin de citer à la barre d’un jugement dernier anticipé un esprit qui s’honore — on
13 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
14tains d’intéresser les lecteurs de cette revue en citant ici quelques passages de l’étude de Frommel. Nous assistons, chez Pi
14 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
15ue mal finir. Ceux du bon sens hochent la tête et citent la phrase la plus malencontreuse de Pascal : le « Qui veut faire l’an
15 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
16populaire ». Non seulement l’aubergiste d’en face cite ses vers en guise de proverbes à propos du temps ou des affaires loca
16 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
17le étrangement ces vers du Premier Faust que l’on citait plus haut : « Moi qui me suis cru plus grand que le Chérubin. » « Poi
17 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Poésie dialectique (juillet 1933)
18iècle, les Sonnets Spirituels d’un Gombaud. Et je cite au hasard d’une mémoire mal informée. Et je ne dis rien de la dialect
18 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Pétrarque, par Charles-Albert Cingria (avril 1933)
19contemporains dont le succès consiste, lorsqu’ils citent des textes, à donner l’impression que ces textes n’ont, en somme, auc
20en somme, aucun sens relativement à celui qui les cite, car alors où serait l’Impartialité ? Ces gens-là voudraient bien nou
19 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les parlementaires contre le Parlement (octobre 1933)
21s a sauvés en 1914 [p. 8] et on lui doit, pour ne citer que trois choses, une organisation scolaire qu’on peut ne pas aimer m
20 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
22sez nouveau parmi les communistes. On s’est mis à citer les textes du jeune Marx 16 . On s’est fondé sur eux pour affirmer qu
21 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
23ieux effort de reconstruction culturelle. Il faut citer ici les numéros volumineux consacrés à la question du Travail, ou à l
22 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
24si Pascal, Nietzsche, Dostoïevski. On pourrait en citer quelques autres. Qu’ont-ils donc de commun, génie à part ? Peut-être
23 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
25ui puisse exister pour un peuple ». ⁂ J’ai tenu à citer ces passages pour faire sentir à quelle hauteur se situe le drame de
24 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
26 et qui a cherché à s’en tirer par ses moyens. Je cite : J’essayai de me sauver par l’esprit. Vous qui êtes Français, dites
27l’endroit de cette confession que je voulais vous citer non seulement à cause de sa beauté, (et parce qu’il faut faire un sor
25 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
28 (p. 73). On trouverait sans doute mieux encore à citer, en cherchant un peu. C’est très bien de ne pas faire le modeste, et
26 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
29auveront pas : il faut rééduquer les citoyens. Je citerai ici [p. 18] trois phrases qu’on pourrait croire tirées de nos propres
27 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
30tulées Religion et christianisme. Je ne puis tout citer : je me bornerai donc aux passages qui me paraissent prêter à un comm
28 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
31dont la page 39 donne un bon exemple, trop long à citer, la phrase ayant 18 lignes (il y en a de beaucoup plus longues). Un c
29 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
32énue de son origine historique. J’avais omis d’en citer quelques lignes qui trouvent ici leur opportunité : [p. 32] La Comm
30 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
33dème soutenait leur identité et alla même jusqu’à citer certaines paroles de Kierkegaard à l’appui de sa thèse : « Kierkegaar
31 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les mystiques allemands du xiiiᵉ au xixᵉ siècle, par Jean Chuzeville (octobre 1935)
34re Eckhart, et surtout à son cher Tauler, dont il cite constamment les sermons. M. Chuzeville serait sans doute mieux inspir
32 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
35que étroite avec la lutte prolétarienne. » Lénine cite cette phrase, et conclut brutalement, à sa manière, en s’écriant : « 
36asses 20 . Mais les cinq [p. 11] phrases que nous citons ci-dessus définissent une tactique de groupe dont il est impossible d
37nt Lénine. (Reprendre point par point les phrases citées de Que faire ?) D’où nous pouvons déduire deux conclusions critiques 
33 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
38 troisième force existe-t-elle ? Je me bornerai à citer un fait symbolique. Du point de vue de la tactique révolutionnaire, i
34 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
39 ? (« Révolution », « amour », « esprit » pour ne citer que les plus courants.) À quoi sert encore de parler, quand on ne sai
35 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
40 quelque durée sur leur temps, — qu’il suffise de citer Marx et Sorel — restera le premier témoignage important de notre pris
41brève suprématie de la classe révolutionnaire. Je cite encore de Man, un peu longuement, la page en vaut la peine : Tant qu
36 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
42 Ce n’est point par hasard que ces amis de l’URSS citent souvent Diderot, Voltaire, à l’appui de leur foi nouvelle. Ce n’est p
43que les définitions de la culture que je viens de citer selon de Man rendent compte de ce qu’il y a de plus vivant dans la ré
44 de Paris pour la défense de la culture, en 1935, citèrent tous, comme exemple impressionnant de l’ascension culturelle des mass
45se [p. 98] ouvrière. La phrase de de Man que nous citions plus haut donne la formule de ce changement de méthode : pour la nouv
37 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
46t le retour au Paradis perdu. ⁂ [p. 166] Il faut citer ici une page des Souvenirs sur Stravinsky qui me paraît d’une importa
38 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
47 Ce n’est point par hasard que ces amis de l’URSS citent souvent Diderot, Helvétius et Voltaire, à l’appui de leur foi nouvell
48 de Paris pour la défense de la culture, en 1935, citèrent tous comme exemple impressionnant de l’ascension culturelle des masse
49 la classe ouvrière. La phrase de De Man que nous citions plus haut donne la formule de ce changement de méthode : pour la nouv
39 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
50ongar en une fort belle définition 24 . Or, si je cite une formule d’Augustin, qui est un grand saint, on me répond que cett
51sait ce que Jésus-Christ a voulu faire… Comme je citais cette page à un abbé fort écouté, dont les travaux marient avec aisan
52 par sa franchise ? Il ne dit rien dans ce que je cite que le Concile de Trente n’ait dit ou n’ait permis de dire 28 . Seule
40 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
53t, cette fois. (Il est toujours désagréable de se citer soi-même : cela donne à penser qu’on n’a pas su se faire entendre du
41 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
54inement le seul ici à m’étonner que l’instituteur citât Ernest Lavisse ; ou le pasteur, M. Benda. Il est généralement admis e
55ur dit un tas de choses qu’on ne comprend pas, et cite des noms qu’on ne connaît pas. Cela fait partie de l’éloquence. Et l’
42 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
56cles ? J’en ai lu signés de ce nom-là. Et elle me cite une revue protestante et une revue littéraire auxquelles je collabore
57nférences, prennent la parole au Cercle d’hommes, citent des livres sur la politique… 12 novembre 1934 J’ai relevé quelques
58ient lui parler. Le petit exemple que je viens de citer, c’est une espèce de calembour qui ne joue que sur des sons. Mais il
43 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
59cratie, qui les traitait comme des égaux. On peut citer de très nombreux exemples de vilains armés chevaliers parce qu’ils sa
44 1938, Esprit, articles (1932–1962). Revue des revues (septembre 1938)
60ammes continue à célébrer son auto-culte mensuel, cite tous les éloges qu’il reçoit par l’argus ou le courrier, renchérit en
45 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Préface à l’édition de 1956
61 à chasser sur leurs terres. Les documents que je cite, les rapprochements que je suggère, sont beaucoup moins des preuves q
46 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
62t ! On a dit aussi que les cours les plus souvent citées par les troubadours comme particulièrement accueillantes, étaient cel
63e. Je veux parler de l’école du trobar clus, déjà citée, et que M. Jeanroy définit en ces termes : « Un autre moyen (pour « e
64ter le christianisme primitif. Et il est juste de citer ici le jugement d’un dominicain qui eut l’occasion de fouiller dans l
65sément des conclusions que [p. 120] l’on pourrait citer hors du contexte — accords sans clé — et sur lesquelles critiques et
66gence des Parfaits et la vie réelle des Croyants… Citons là-dessus l’un des plus sensibles interprètes modernes de la cortezia
67abstruse technique psycho-physiologique, [p. 130] citons maintenant quelques chansons de « légers troubadours méridionaux », g
68 une de ces interprétations que je crois utile de citer, car l’origine cathare y transparaît nettement, malgré l’ignorance de
69tfried était un clerc, qui lisait le français (il cite souvent des vers de Thomas dans son texte), et qui se passionnait pou
47 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
70e la plus vive ardeur de son amour. Il y aurait à citer cent pages où revient la même plainte de l’âme sur « l’abandon divin,
71, non la catastrophe de ce monde. D’ailleurs Otto cite un passage d’Eckhart où il est question non plus d’union mais bien d’
48 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
72en filigrane à travers ces symboles. Cervantès ne cite point les très nombreux romans de « chevalerie célestielle » qu’on li
73 ! » (Il me semble que ces épingles ne sont point citées par hasard : « Amour vous point », disait la rhétorique. Un peu plus
74t toujours le mythe qui agit. Dans la lettre déjà citée où elle récapitule leurs épreuves, Julie appelle « sainte ardeur » l’
75rnellement notre nuit nuptiale ! Et l’on devrait citer toutes les œuvres de Tieck, définissant l’amour comme « une maladie d
76ose… Mais non : « Vingt anecdotes que je pourrais citer montrent partout dans cette Provence une galanterie aimable, spiritue
77de la justice… » Il finira, bien entendu, par les citer, ces anecdotes. 18. Wagner, ou l’achèvement « Délivré du monde, je
78s celui de Proust.) Parallèlement, il convient de citer le Triomphe de la Mort de d’Annunzio — commentaire admirable de Wagne
49 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
79der Goltz, dans un passage qu’il vaut la peine de citer : « L’erreur (des généraux « formalistes ») consistait à placer l’obj
50 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
80ntrer que l’amour courtois est sensuel, M. Gilson cite encore une strophe de Thibaut de Champagne : Douce dame, s’il vos pl
51 1939, La Vie protestante, articles (1938–1961). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
81ne pouvait pas lire la Bible, mais il aimait à en citer les versets qu’on lui avait enseignés. Je l’ai fait parler le plus po
52 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
82de sa riche, émouvante réalité humaine », Et vous citez la légende de Rudel, et vous me reprochez de n’avoir [p. 762] pas rêv
83rofère une vérité première. (J’avais été tenté de citer l’anecdote dans mon livre.) Placée comme cela, en conclusion de votre
84oucher cette réponse. Mais pour conclure, je vous citerai en confidence deux phrases d’une lettre reçue hier, et relative à mon
53 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
85rables, déracinées et démoralisées. Enfin je vous citerai un cas individuel assez typique. Un grand banquier de Paris, membre d
54 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
86ant. Quels sont donc ces grands privilèges ? J’en citerai trois, qui sont sans contredit les plus illustres : d’abord notre nat
55 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
87 sur le Saint-Esprit autant que sur le doute. (Il cite ce mot d’un catholique à un pasteur : « Vous, vous croyez, mais nous
56 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
88e Père du mensonge », dit l’Évangile tel qu’on le cite d’ordinaire. Ceci concerne le premier mensonge, celui qui se borne à
57 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
89t, nous rappelle l’un des noms du Diable que nous citions plus haut : l’Accusateur. Nous ne savions plus distinguer le mal dan
58 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
90 se sent parfois chez lui. Hier encore, pour vous citer un seul exemple, à peine étions-nous dans notre chambre, il entre en
91bles aux affaires, sous le prétexte allégué et je cite, « d’entretenir des contacts faciles et agréables. » Serait-ce que j’
59 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable II : Le menteur (22 octobre 1943)
92e Père du mensonge », dit l’Évangile tel qu’on le cite d’ordinaire. Ceci concerne le premier mensonge, celui qui se borne à
60 1944, Les Personnes du drame. Introduction
93r l’auteur aussi, qui révèle trop peu d’homme. On cite ordinairement la phrase des Pensées pour établir entre l’homme et l’a
61 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
94si Pascal, Nietzsche, Dostoïevski. On pourrait en citer quelques autres. Qu’ont-ils donc de commun, génie à part ? Peut-être
62 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
95aint-Esprit au moins autant que sur le doute. (Il cite ce mot d’un catholique à un pasteur : « Vous, vous croyez, mais nous
96dir la démarche de la pensée. Insister, discuter, citer sources et faits, ce serait encore de la sincérité, face à l’objet ;
63 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
97humain, c’est le retour au Paradis perdu. Il faut citer ici une page des Souvenirs sur Stravinsky qui me paraît d’une importa
64 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
98 Mais je m’aperçois un peu tard que j’oubliais de citer sa devise, inscrite au coin de quelques-uns de ses dessins : N. K. A.
65 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
99é que celles qui le font maintenant, si l’on vous cite seulement leur nom, vous pensez aussitôt qu’elles doivent être jolies
100e d’objectivité, me donne la directive suivante : Citer dix lignes du discours de Gaulle et dix du discours de Giraud. Il ne
66 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
101». Ce qui me frappe le plus dans les films que je citais et dans les témoignages directs venus de France sur la lutte contre l
67 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
102r. Une anecdote la résumera, que je viens de voir citée par l’excellent hebdomadaire The Nation. Dans une ville allemande oc
68 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
103nois que tous vos magazines se croient obligés de citer, et quelques-uns déjà se permettent d’en parler. L’un d’entre eux, l’
69 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
104ect de la mise en scène solennelle. Je me borne à citer dans des domaines hétéroclites à souhait : le déploiement des costume
70 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
105ie de donner une idée dans le bref article que je citais : « Prenez le problème du logement. Il y a quelques années, devant un
71 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
106ndicale, dont les déclarations officielles seront citées in extenso. Ainsi la controverse réelle est exposée, pièces à l’appui
107cinq noms, si disparates qu’il est comique de les citer, dans l’ordre de leur succès de vente : Ève Curie, Maurois, Saint Exu
72 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
108d’un pays quand il bombarde, d’un siècle quand il cite l’histoire, d’un ordre spirituel quand il critique un livre. Ce qu’il
73 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
109les utopies classiques sont, en réalité, et je le cite : « des [p. 100] programmes d’action déguisés en descriptions sociolo
110s peuples attendaient de nous tous. ⁂ Je viens de citer Paul Reynaud. On sait qu’il provoqua, lors du Congrès, ce qu’on appel
74 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
111’homme et de ses libertés ? Permettez-moi de vous citer, entre cent, deux réponses qui ont été provoquées par ma lettre invit
75 1948, Suite neuchâteloise. VI
112er, Amiel… Je ne parle pas des vivants ; et je ne cite que ceux dont un homme cultivé, dans toute l’Europe, connaît au moins
76 1950, Lettres aux députés européens. Troisième lettre
113 Je répondrai : que n’avons‑nous pas inventé ? Je cite pêle‑mêle : le [p. 19] marxisme et la psychanalyse, la sociologie et
77 1951, Preuves, articles (1951–1968). Culture et famine (novembre 1951)
114auvaise conscience culturelle, comme celle que je citais plus haut — et dans l’esprit de ceux qui l’applaudirent — il n’y a pa
78 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
115onfédération. Il n’en est pas de plus fréquemment citée dans les discours, manuels scolaires et écrits politiques suisses. C’
116tre les [p. 37] alliances étrangères. Il aimait à citer les avertissements de Nicolas de Flue, et ce fut lui qui fit passer d
79 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
117ne une [p. 65] description qu’il vaut la peine de citer ici, parce qu’elle souligne certains traits de tempérament politique
118u des États-nations modernes. Il vaut la peine de citer les termes dans lesquels Pellegrino Rossi 15 , le plus brillant avoca
80 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
119orces, nous trouverons pour les trois communautés citées plus haut : Pour 1000 femmes mariées, nombre de divorces : Vi
81 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
120 [p. 159] tous les auteurs suisses sont d’accord. Citons-en trois : un homme d’État, un général, un romancier. Champion du rad
121n des documents majeurs de la pensée fédéraliste. Citons encore une de ses pages, qui formule en un raccourci saisissant les p
82 1953, Preuves, articles (1951–1968). Les raisons d’être du Congrès (septembre 1953)
122e souhaite que votre conférence ne recule pas. Je citerai deux de ces problèmes, qui d’ailleurs concernent moins l’essence même
83 1954, Preuves, articles (1951–1968). Tragédie de l’Europe à Genève (juin 1954)
123 l’esprit de Molotov, est de saboter l’Europe, je citerai la Radio de Moscou qui proclamait dans toutes les langues, au soir mê
84 1954, Preuves, articles (1951–1968). Il n’y a pas de « musique moderne » (juillet 1954)
124ure, un risque financier ? ⁂ À la question que je citais au début, je répondrai maintenant sans hésiter : « J’aime la musique
85 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
125rains ? Parmi les fédérations réussies, l’on peut citer la Suisse sans soulever d’objections. Tout le monde sait que son régi
126 partisans de l’Europe unie ne manquent pas de le citer en exemple. Mais combien savent comment ce modèle d’un système politi
86 1955, Preuves, articles (1951–1968). De gauche à droite (mars 1955)
127ont Esprit tire son sentiment d’allègre impunité. Citons. Sur la menace du retrait des crédits américains : « Les autorités am
87 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
128e, selon la métaphore indéfendable (mais facile à citer) de Bergson. On dénonce la dépersonnalisation de l’homme qui serait l
88 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Lever de rideau culturel ? (octobre 1955)
129 à l’aise. Leur idée du secret explique pourquoi. Citons ici les mémoires tout récents de l’ambassadeur Quaroni 12 . Dans un t
130; et que, sur les autres points que l’on vient de citer, la comparaison objective et scientifique des données actuelles ne pr
89 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
131illet ? 3. Pour illustrer la folie du despote, K. cite les inculpations d’espionnage pour le compte de l’impérialisme anglai
90 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). François Fontaine, La Nation frein (juin-juillet 1956)
132er ses préjugés tout en le séduisant. On voudrait citer vingt passages d’une malice percutante, à la Voltaire. Mais aussi, ce
91 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
133 nous prions et chantons ensemble. » Ici, je dois citer Rudolf Kassner, essayiste autrichien de génie. Personne n’a mieux tra
134. Revenons à la déclaration de Ramakrishna que je citais en tête de ce chapitre : « Il n’y a aucune différence, que vous l’app
135 l’action porte ses fruits ou non » ? Je viens de citer dans l’ordre saint Jean de la Croix, Eckart, et la Bhagavad-Gita. Et
92 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
136des termes si lucides à mon sens, que je veux les citer en guise de résumé et de conclusion de ce chapitre : [p. 142] L’hor
93 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
137», selon la métaphore indéfendable (mais facile à citer) de Bergson. On dénonce la « dépersonnalisation » de l’homme qui sera
94 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le pouvoir des intellectuels (juillet 1957)
138hebdomadaire Critique d’un livre. On commence par citer (guillemets et italique) une phrase que l’auteur n’a pas écrite : « D
95 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La Suisse et l’Europe après 1945 (avril 1957)
139 ? 5. Pourquoi parle-t-on d’union européenne ? 6. Citez trois organisations européennes créées depuis 1949 ? 7. Pourquoi la S
96 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
140uverner et encore moins juger de la situation. Il cite Mendès-France qui aurait dit que la guerre d’Algérie coûte 700 millia
97 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la prétendue décadence de l’Occident (avril 1958)
141otre presse. Les auteurs et les peintres que l’on cite à l’appui de la « désintégration de nos valeurs » n’exerceront jamais
98 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
142 plus « adulte » que la Nouvelle Vague. La phrase citée n’a aucun sens, mais elle n’en est pas moins révélatrice. Politiqueme
99 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
143deux par deux devant la fosse et fusillés. Ici je cite : « Le lieutenant de police Enrique Despaigne, accusé de 53 meurtres,
100 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
144l’influence qu’on lui attribue sur Rilke, Kassner cite à nouveau la phrase de ses Proverbes du Yogi : « Le chemin de l’intér
145i importante pour lui, le ramène à Rilke, dont il cite ce vers : Si le boire te semble amer, deviens Vin. Ici, dit-il, plu
146de vous traverser ! Mais je n’en finirais pas de citer tantôt Kassner, tantôt les maîtres du Zen, au risque de confondre leu