1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1 peu brutal, il saura le dompter, et atteindre au classicisme véritable. Voici un constructeur, un entraîneur, et qui joue franc je
2 1924, Articles divers (1924–1930). Conférence de Conrad Meili sur « Les ismes dans la peinture moderne » (30 octobre 1924)
2des débuts du xixe siècle à nos jours. Partis du classicisme de David et d’Ingres, les peintres français ont accompli, durant le x
3ouvent le public), ils préparent l’avènement d’un classicisme nouveau. M. Meili a mis en évidence cette courbe de la peinture moder
3 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
4e même une orientation générale vers une sorte de classicisme moderne dont les frères Barraud ne seraient pas très éloignés par d’a
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
5u’elles exigent de qui veut les vaincre, c’est un classicisme héroïque qu’elles inspirent. Ce thème éthique et philosophique paraît
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
6 il sait que la modestie est la vertu de choix du classicisme. Et qu’il est le dernier de nos classiques… Pareille modestie est, d’
6 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
7umberger semblait devoir rester le seul tenant du classicisme romanesque ; mais voici qu’on proclame au contraire l’avènement d’une
7 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
8lle de la mauvaise humeur gauloise, héritage d’un classicisme nettement pessimiste, s’accorde mal avec l’impénitente foi dans le ge
8 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
9irituellement dominé : telle serait la formule du classicisme de Calvin. D’une vivacité presque baroque dans les Scandales, orné et
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
10’élite et plus tard sur les masses. Toutefois, le classicisme s’efforça d’imposer tout au moins une forme d’art à ces puissances ob
10 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
11un peu, pour qu’elles circulent, précisément.) ⁂ Classicisme moderne. — Le monde actuel pressent qu’il a besoin de maîtres et de d
11 1952, Preuves, articles (1951–1968). « L’Œuvre du xxᵉ siècle » : une réponse, ou une question ? (mai 1952)
12s cesse accrues, orienté vers la restitution d’un classicisme vif, d’une commune mesure élargie ? Ces problèmes et bien d’autres se
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
13opposition du Nord et du Sud, du romantisme et du classicisme, du moderne et de l’antique, du christianisme et de l’hellénisme. L’e
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
14x. La liturgie profane intériorisée des poèmes du classicisme allemand est aussi peu concevable sans la liturgie de l’Église, que l
14 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
15ntraints par les dimensions mêmes de leur État au classicisme véritable, celui [p. 177] qui exprime le plus en disant le moins, et
15 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
16s et entretenues par certains groupes humains. Le classicisme, le romantisme, le symbolisme et l’existentialisme sont des phénomène
16 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.2. Préface à « L’Œuvre du xxe siècle »
17s cesse accrues, orienté vers la restitution d’un classicisme vif, d’une commune mesure élargie ? Ces problèmes et bien d’autres se
17 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.12. Fécondité des études régionales
18 Bauhaus et à « l’architecture visionnaire » ; du classicisme et du baroque au surréalisme et à l’art abstrait ; de la polyphonie à
18 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
19d ; – évangélisme et ritualisme ; – romantisme et classicisme ; – révolution et réformisme ; – mythe et science ; – hérésie créatri