1 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
1i-même et par toute l’opinion publique, votait la clause aryenne et trahissait sa foi, Barth s’est dressé dans une protestatio
2 1936, Esprit, articles (1932–1962). Note sur nos notes (novembre 1936)
2s talents » soit si visiblement déterminé par les clauses d’un contrat commercial. La littérature d’aujourd’hui pose à chaque i
3 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
3des restrictions économiques « provisoires », les clauses du Diktat, l’état démographique de l’Europe centrale, le rôle des cam
4t d’affirmer : point de justice sans révision des clauses devenues inadéquates. 10 janvier 1936 Un film de propagande. — Des
4 1946, Journal des deux Mondes. 17. Le mauvais temps qui vient
5re respectés mais on discute solennellement leurs clauses comme s’ils gardaient quelque importance, et cela compte ; la plupart
5 1947, Doctrine fabuleuse. 12. Le supplice de Tantale
6un notaire ouvre et lit le testament. La dernière clause se trouve ainsi conçue : « Tous mes biens tels qu’ils sont et vont re
7a demi-heure qui suivra la lecture de la présente clause, versera avant tous les autres, une ou quelques larmes sur moi, son o
6 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
8édérés se déclareraient contre lui. (Suivent des clauses relatives à la protection de la propriété, à la peine de mort contre
9t, s’il plaît à Dieu, durer à perpétuité. » Cette clause a joué un rôle capital dans le développement de la Confédération. Il
10s et écrits politiques suisses. C’est en effet la clause de la foi jurée. Or une fédération, comme l’indique l’étymologie (fœd
7 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
11s la Ligue, la Suisse fut la première à signer la clause d’arbitrage obligatoire, mais elle refusa de souscrire à aucune des g
8 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
12ération : nous pensons au droit de veto, ou à des clauses d’avance paralysantes pour tout Exécutif digne du nom. L’essentiel es
9 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur deux écrivains politiques (juin 1957)
13arti communiste, et comportant entre autres : une clause de répudiation du totalitarisme, une clause garantissant la liberté d
14: une clause de répudiation du totalitarisme, une clause garantissant la liberté de critique et d’opposition interne, et une c
15berté de critique et d’opposition interne, et une clause fixant un plafond aux dépenses des partis. La meilleure preuve de l’e
16illeure preuve de l’efficacité probable de telles clauses est fournie par les cris d’indignation qui s’élèvent de la presse com
10 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
17’unanimité par cette nation… L’une des dernières clauses du Traité fut la raison bien évidente de l’échec final du projet : pa
11 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
18dient beaucoup plus simple et moins onéreux d’une clause introduite dans l’instrument créant la Cour, et garantissant la liber
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
19ope mystique d’un Lamartine ne serait plus qu’une clause de style dès qu’au nom de leurs intérêts les États refuseraient de jo
13 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
20 collective, mais l’autonomie de chacun. D’où les clauses communes aux pactes les plus variés, du xiiie au xixe siècle : assi
14 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
21l’Autriche comme à celles de la France 38 . Cette clause européenne limitait quelque peu l’absolue souveraineté de l’État dont
15 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
22à couvrir ses frontières et à faire respecter les clauses de neutralité, qui sont du ressort fédéral. Elles ont donc pour effet
16 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
23, comme toutes celles que vote le Parlement (sauf clause d’urgence), ne peut entrer en vigueur que trois mois après sa promulg