1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1ès l’autre, dans cette paresse de jour férié, les clochers de la ville sonnent deux heures. Allons. Un de ces corridors de vieil
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
2l se lève, il reconnaît son rêve. Huit heures aux clochers de la capitale qui s’avance dans la lumière fauve d’un soir chaud sur
3 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
3ublic, [p. 583] flanquée d’un temple blanc à deux clochers baroques, d’hôtels modernes, de statues, de pylônes plantés dans un g
4 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
4, il reconnaît son rêve. [p. 66] Huit heures aux clochers de la capitale qui s’avance dans la lumière fauve d’un soir chaud sur
5 jardin public, flanquée d’un temple blanc à deux clochers baroques, d’hôtels modernes, de statues, de pylônes plantés dans un g
5 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
6ès l’autre, dans cette paresse de jour férié, les clochers de la ville sonnent deux heures. Allons. Un de ces corridors de vieil
6 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
7e, peuple et coutumes, ou terre natale, esprit de clocher, etc. D’où l’embrouillamini de la politique et des partis, et la conf
7 1936, Esprit, articles (1932–1962). Henri Petit, Un homme veut rester vivant (novembre 1936)
8eau chapitre, tout de même, sur la « politique de clocher », où l’auteur s’efforce de sauver les restes d’un fédéralisme dont i
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
9rmi les lagunes et les marais, pointent de grands clochers peints de blanc jusqu’à mi-hauteur, et de noir au-dessus, repères pou
9 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
10t de collectionneur. L’esprit fort et l’esprit de clocher se font une guerre acharnée dans ces pages, et ils l’emportent tour à
11rchitecturale. Il domine toutes les maisons et le clocher. Il est seul au-dessus du pays. Je voudrais le dessiner dans le style
12l’île, notre village, les marais et deux ou trois clochers lointains, noirs et blancs. La lumière n’a plus cette intensité blanc
10 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
13notre fédéralisme tend à se réduire à l’esprit de clocher, à une limitation des horizons, bien plutôt qu’il ne favorise de féco
11 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
14t de collectionneur. L’esprit fort et l’esprit de clocher se font une guerre acharnée dans ces pages et ils l’emportent tour à
15rchitecturale. Il domine toutes les maisons et le clocher. Il est seul au-dessus du pays. Je voudrais le dessiner dans le style
12 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
16oit que ces figures géométriques, dominées par le clocher à toit plat, et des fragments de silhouettes d’arbres devant les mais
13 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Billet d’aller et retour (décembre 1939)
17 une confusion de silhouettes griffues : moulins, clochers, grues, cheminées, au-dessus de faubourgs luisants de briques et de v
14 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
18déralisme tend souvent à se réduire à l’esprit de clocher, à une limitation des horizons, bien plutôt qu’il ne favorise de féco
15 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
19 tourne à l’été. La lumière mûrit là-haut, sur le clocher roman de cette église mystérieusement demeurée, malgré la ville envir
16 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
20 une confusion de silhouettes griffues : moulins, clochers, grues, cheminées, au-dessus de faubourgs luisants de briques et de v
17 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
21 aux fenêtres encadrées de pierre et surmontés de clochers fins au bulbe d’or, devant le couvent luxueux des moines anglicans, e
22leurer devant la beauté. ⁂ Ce fleuve mauve et ces clochers d’or pâle sur le ciel enfumé de Cambridge, ce fut un soir, adieu. Dem
18 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
23e, toute menue dans la distance. Cheminées, mâts, clochers, usines plates et réclames lumineuses en plein jour. Le seul vestige
19 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
24e, toute menue dans la distance. Cheminées, mâts, clochers, usines basses et réclames lumineuses en plein jour. Le seul vestige
20 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Beekman Place (octobre 1946)
25e, toute menue dans la distance. Cheminées, mâts, clochers, usines plates, basses, et réclames lumineuses en plein jour. Le seul
21 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
26ux cents mètres l’une de l’autre, deux églises au clocher oxfordien : l’une anglicane, l’autre presbytérienne, indiscernables.
22 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
27ux cents mètres l’une de l’autre, deux églises au clocher oxfordien : l’une anglicane, l’autre presbytérienne, indiscernables.
23 1948, Suite neuchâteloise. I
28a trop vite pour le souvenir. Voici les toits, le clocher de Couvet, la petite gare qu’on traverse en trois secondes — disparus
24 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
29re universelle. En Europe, dans un paysage où les clochers d’églises dominent encore généralement la silhouette des villages et
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
30ils n’ont su faire que du passé. Ses querelles de clocher ont fait perdre à l’Europe cette immense occasion dont elle ne s’est
26 1962, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Fédéralisme et culture (3-4 mars 1962)
31e réveil culturel en Suisse romande : l’esprit de clocher et l’esprit d’administration. L’esprit de clocher tend à confondre l’
32clocher et l’esprit d’administration. L’esprit de clocher tend à confondre l’amour fédéraliste de la diversité avec la sauvegar
27 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
33 blanches et d’usines transparentes, surmontés de clochers d’or pâle, puis des rideaux d’arbres chevelus cachent les rives, et l
34ment espacées et spacieuses. Au fond, l’église au clocher fin, toute blanche elle aussi, sur un tertre. Et subitement voici tom
28 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.6. « Ce petit peuple égalitaire… »
35 la forêt. Tout au haut de la pente paraît un fin clocher ajouré, puis le bord d’un village aux maisons blanches et toits d’ard
29 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
36sentiront vite chez eux, sans avoir à renier leur clocher. Définition de la liberté fédéraliste : le droit d’appartenir à plusi
37nternat, puis Paris. Mais il revient souvent ici. Clocher très aigu de Stampa, peupliers maigres, tourmentés, irréguliers, et t
38du Devin du Village est carillonné chaque soir au clocher de la cathédrale de Genève, comme un « indicatif » de la cité. Au xix
39e Muralt 107 jusqu’à La France à l’heure de son clocher d’Herbert Lüthy, en passant par De l’Allemagne de Mme de Staël et L’I
30 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Stampa, vieux village… (15-16 janvier 1966)
40ais alpestres. Et quel paysage autour de nous! Le clocher aigu de l’église ; de maigres peupliers noueux sur des pentes bosselé
31 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
41s, comme : – étatisme centralisateur et esprit de clocher ; – dirigisme rigide et libéralisme sans frein ; – individualisme et
32 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
42vivantes et vivables, n’échapperont à l’esprit de clocher, que si elles demeurent ouvertes au monde, que si elles gardent toujo
33 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
43 et sentiment politiques sont liés à un esprit de clocher et hypnotisés par le prestige d’un glorieux passé. Ce n’est pas sur c