1 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
1. Parlons plutôt de son « communisme », nullement collectiviste d’ailleurs, mais originel et spirituel. (La révolution russe en tourn
2 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La Légion étrangère soviétique (juin 1933)
2. Ils veulent que l’esprit se perde dans l’époque collectiviste, afin de se retrouver plus tard, après quelques siècles sans doute, r
3 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
3de communauté sacrée, de société sacrale d’allure collectiviste. Il fallait le prévoir. En effet, la personne chrétienne était une so
4ous, de même, reprenons le combat contre l’esprit collectiviste, mais aussi et d’abord contre les déviations humanistes de la personn
4 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
5sez qu’un homme paraisse, et qu’il relève le défi collectiviste. Il soutient que le solitaire est plus grand que la foule anonyme, qu
5 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
6. Selon Tzara, ceci doit nous mener à une société collectiviste, marxiste. Je ne comprends pas cette déduction. La revendication de T
6 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
7t [p. 122] aussi l’erreur centrale de la croyance collectiviste qui veut que la culture, cette création, naisse spontanément d’un éta
7 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
8 pas compte des dimensions profondes du phénomène collectiviste, et de la nécessité cosmique qu’il exprime. Les criticailleries libér
8 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
9 pas compte des dimensions profondes du phénomène collectiviste, et de la nécessité cosmique qu’il exprime. Les criticailleries libér
9 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
10s, et s’allie parfois curieusement avec l’éthique collectiviste. Mais l’anéantissement du moi peut aussi être compris comme un effort
10 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
11ales et économiques, égalitaires et de tendance « collectiviste ». Aussi voit-on vers la fin du [p. 8] xivᵉ siècle un retournement de
11 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
12une folie inverse, encore plus grave, la religion collectiviste ? Le péril est immense. Mais notre chance devant l’Histoire ne l’est
12 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
13 de « bonheur » et de « vie dangereuse » un idéal collectiviste. Gemeinnutz geht vor Eigennutz ! Le bien commun prime l’intérêt parti
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
14 de « bonheur » et de « vie dangereuse » un idéal collectiviste. Gemeinnutz geht vor Eigennutz ! (Le bien commun prime l’intérêt part
14 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
15de communauté sacrée, de société sacrale d’allure collectiviste. Il fallait le prévoir. En effet, la personne chrétienne était une so
16as seulement un pour tous — qui serait une devise collectiviste — ce n’est [p. 48] pas seulement tous pour un — qui serait individual
17Nous de même, reprenons le combat contre l’esprit collectiviste, mais aussi et d’abord contre les déviations humanistes de la personn
15 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
18s trouvons portés à l’autre pôle, qui est le pôle collectiviste. Toute l’histoire de l’Europe peut être ramenée à ces grands balancem
19nsable de sa vocation envers lui-même, il devient collectiviste. L’homme complet et réel, c’est celui qui se sait à la fois libre d’ê
20de l’individualisme, tout en prévenant la maladie collectiviste. C’est dans cette volonté de recréer des groupes à la mesure de la pe
16 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
21cation devant Dieu et devant lui-même, il devient collectiviste 37  ». Or l’individualisme et le collectivisme aboutissent identiquem
17 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
22 être que la maladie individualiste ou la maladie collectiviste de notre État. À quand le parti de la santé fédéraliste ? Il ne sera
18 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
23s trouvons portés à l’autre pôle, qui est le pôle collectiviste. Toute l’histoire de l’Europe peut être ramenée à ces grands balancem
24nsable de sa vocation envers lui-même, il devient collectiviste. L’homme complet et réel, c’est celui qui se sait à la fois libre d’ê
25de l’individualisme, tout en prévenant la maladie collectiviste. C’est dans cette volonté de recréer des groupes à la mesure de la pe
19 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Erreurs sur l’Allemagne (1er mai 1940)
26e totalitarisme, écrit M. Muret, est profondément collectiviste. Les socialistes allemands ne s’y sont pas trompés. » Sur quoi l’aute
20 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
27onnelle. Admettons que tout y concourt dans l’ère collectiviste et rationalisée. Tout contribue au refoulement des raisons de vivre n
21 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
28sez qu’un homme paraisse, et qu’il relève le défi collectiviste. Il soutient que le solitaire est plus grand que la foule anonyme ; q
22 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
29maintenant sous le [p. 629] poids de son appareil collectiviste. De nouveau se recrée le vide social. Quelle sera la nouvelle société
23 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
30i, ce ne sont pas seulement les idéaux de progrès collectiviste ou de progrès capitaliste qui ont quitté notre continent, mais, à leu
31te anarchie ne tarde pas à provoquer une réaction collectiviste. À l’excès de liberté chez les individus, répond mécaniquement un exc
32Appelons totalitaire, ou soviétique, la déviation collectiviste. Ce que je lui oppose ici, ce n’est nullement l’excès inverse de l’an
24 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
33ur des raisons d’ailleurs très inégales. L’un est collectiviste, l’autre individualiste. Dans notre immense majorité, nous refusons l
25 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
34archie ou à celle de l’impérialisme, une réaction collectiviste se déclenche, au nom de la justice ou de l’ordre social. Elle donne n
26 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
35, cède à la tentation de l’anarchie, une réaction collectiviste se déclenche, au nom de la justice ou de l’ordre social. Elle donne n
27 1948, Esprit, articles (1932–1962). Thèses du fédéralisme (novembre 1948)
36si ce ne sont pas seulement les idéaux de progrès collectiviste ou de progrès capitaliste qui ont quitté notre continent, mais, à leu
28 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
37’individu sans devoirs, et d’autre part à l’homme collectiviste, au soldat politique sans droits. Mais puisqu’il s’agissait de s’enga
29 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
38ilitaires et politiques, ou simplement l’anonymat collectiviste. D’autres, habitués jusqu’à l’inconscience aux libertés conquises par
30 1951, Preuves, articles (1951–1968). Mesurons nos forces (avril 1951)
39ilitaires et politiques, ou simplement l’anonymat collectiviste. D’autres, habitués jusqu’à l’inconscience aux libertés conquises par
31 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
40e, avec le monde magique de l’Asie, avec le monde collectiviste. Je dis que nos valeurs modernes, actuelles (le sens que nous donnons
32 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
41ion de nos sociétés, et comment réfuter l’éthique collectiviste si l’on se met hors d’état d’opposer à l’individu la personne au lieu
33 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
42litique, préparant ainsi les voies de la tyrannie collectiviste. Celle-ci s’attaque aux fondements comme aux conquêtes de notre civil
34 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
43 en permanence la Cité grecque, c’est la sclérose collectiviste qui va causer la chute de Rome. C’est au sein de cette société dont l
35 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
44] n’étant nullement celui de l’URSS, expressément collectiviste, et la praxis pas plus que la theoria des Soviets ne conduisant là, a
36 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
45 n’a guère eu de succès jusqu’ici ; le socialisme collectiviste, centralisateur et autoritaire de Marx a fait l’URSS et domine la moi
37 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.6. « Ce petit peuple égalitaire… »
46s communes médiévales. Esprit corporatif mais non collectiviste, esprit de la cité grecque mais re-tribalisée par l’Allmend, [p. 64]
38 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
47du sans devoirs, et d’autre [p. 4] part à l’homme collectiviste, au soldat politique sans droits. Mais puisqu’il s’agissait de s’enga
39 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.4. Naissance d’une Fondation
48litique, préparant ainsi les voies de la tyrannie collectiviste. [p. 35] Celle-ci s’attaque aux fondements comme aux conquêtes de not
40 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
49protester. Ni l’individualiste anarchisant, ni le collectiviste aligné ne peuvent, par nature, s’engager. L’attitude de l’un ni de l’
41 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
50 compris, que ce qui était visé était la religion collectiviste, rançon fatale d’un individualisme civiquement irresponsable. Ignore-