1 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
1 serait souhaitable en effet que le ministère des Colonies soit géré par un homme qui connaisse autre chose que les potins de sa
2 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
2on ne construit plus, là-bas, et il n’y a plus de colonies. D’autres étaient mécaniciens, aviateurs ; un autre [p. 814] encore,
3 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
3ingt ou cent ans, nous serons réduits à l’état de colonies économiques et culturelles par l’expansion normale de nos voisins ;
4 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
4ingt ou cent ans, nous serons réduits à l’état de colonies économiques et culturelles par l’expansion normale de nos voisins ; —
5 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
5 serait souhaitable en effet que le ministère des colonies soit géré par un homme qui connaisse autre chose que les potins de sa
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
6Un dimanche ce sont les enfants communistes de la colonie de vacances qui défilent en maillots rouges et l’on pousse des « cris
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
7n général qui les vexait. Pensaient-ils faire une colonie en groupant leurs dégoûts d’anarchistes ? Si l’on veut une communauté
8utaire qui se répand dans la jeunesse. Fonder une colonie ne devrait pas avoir pour but la colonie, mais la vie plus normale et
9nder une colonie ne devrait pas avoir pour but la colonie, mais la vie plus normale et plus féconde de chacun de ses membres. L
10aisons vides des environs seront habitées par des colonies de jeunes gens — si jamais ils en ont assez de se plaindre des villes
8 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
11n dimanche, ce sont les enfants communistes de la colonie de vacances qui défilent en maillots rouges et l’on pousse des « cris
9 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
12 lui donne en échange quelque autre territoire ou colonie. Aujourd’hui, c’est le voleur lui-même qui rapporte contre récompense
10 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
13aient mieux de les équiper, puisque ce sont leurs colonies. L’Allemagne nous plaît mieux que la Pologne : pays de blonds et les
11 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
14aient mieux de les équiper, puisque ce sont leurs colonies. L’Allemagne nous plaît mieux que la Pologne : pays de blonds et les
12 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
15te — dans les deux cas colonisée. Un musée ou une colonie… autant dire : une Europe absente… Imaginons le monde heureux, prospè
13 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
16répondrai dans ce cas, soyez sérieux, devenez une colonie américaine, ou bien demandez aux Russes d’établir parmi nous l’ordre
14 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
17on marché intérieur est exigu, et elle n’a pas de colonies ni de débouchés sur la mer. Le développement industriel de la Suisse
15 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
18tate au contraire que ces problèmes (l’armée, les colonies, l’économie) sont sans issue dans le cadre national et qu’il faut don
19 ? La France, ayant refusé l’Europe au nom de ses colonies, perd ses colonies. L’Italie ayant refusé l’Europe par la faute des n
20 refusé l’Europe au nom de ses colonies, perd ses colonies. L’Italie ayant refusé l’Europe par la faute des néo-fascistes et mon
16 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
21iques « populaires » de l’Est, et les actuelles « colonies social-fascistes des US » sur le continent. La compagnie paraît assez
17 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
22oit d’opposition. 7. K. demande la libération des colonies occidentales, mais il refuse aux satellites de l’URSS le droit de dis
18 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
23quoique pas ceux qu’il eût fallu) pour fonder des colonies ou populations nouvelles qui, s’établissant à côté des anciens habita
19 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
24 le rideau de fer communiste et la révolte de ses colonies, confrontée subitement avec le risque d’une décadence définitive, et
20 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
25ent 94 . Enfin, l’abandon volontaire ou forcé des colonies européennes en Asie vient de supprimer la cause la plus irritante du
21 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La Suisse et l’Europe après 1945 (avril 1957)
26a Hollande et la France perdent leurs plus riches colonies d’Asie et d’Afrique du Nord. Le monde arabe se révolte contre l’influ
27ivisions douanières et par la perte de nombreuses colonies. 3. L’idée d’une union européenne se répand rapidement. Les buts prin
22 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
28aissance. Il y a la perte d’une grande partie des colonies conquises par les États européens dans les deux Amériques, en Asie et
29 et au nom d’un anticolonialisme qui survit à nos colonies ; menacée de tout près par la Russie, qui occupe ou contrôle près d’u
23 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.3. Le Mythe de Japhet
30recs s’appelèrent Ioniens parce qu’Ion envoya des colonies sur les côtes de l’Asie mineure ; que cet Ion est visiblement Javan,
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
31à la mer du Nord, où le Monde cesse… De Carthage, colonie de Tyr (fondée nous l’avons vu, par Phœnix, l’un des frères d’Europe)
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
32oit des gens (jus gentium), à partir du drame des colonies : Francisco de Vitoria. L’unité du genre humain — idée métaphysique e
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
33bert propose à l’activité des Français les riches colonies et les comptoirs lointains : que de récits en reviendront, « faits pa
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
34u sang et les affaires du commerce, des arts, des colonies, ont mis entre les souverains ; la multitude des rivières et la varié
28 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
35inguent si avantageusement les Européens et leurs colonies. Les peuples sauvages sont les ennemis communs de toutes les sociétés
36es et les chevaliers teutoniques ont étendu leurs colonies le long des côtes de la mer Baltique jusqu’au golfe de Finlande. Depu
37 fait passer ses institutions avec ses nombreuses colonies. III. Le froid, la pauvreté, l’habitude des dangers et de la fatigue
38fs d’un siège on établirait et entretiendrait une colonie florissante ; mais on n’en regardera pas moins comme une chose heureu
39ts lents, mais infaillibles, des progrès de leurs colonies, ne produisent bientôt l’indépendance du nouveau monde ; et dès-lors,
40ler, et ces comptoirs de brigands deviendront des colonies de citoyens qui répandront dans l’Afrique et dans l’Asie les principe
29 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.4. Pendant ce temps, l’Amérique du Nord…
41 à faire l’Amérique. Or il faut voir que si cette colonie a trouvé bon de mettre un terme à la désunion de ses États, c’est aus
30 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
42des choses. Si toute l’Europe chrétienne avec les colonies et les places de commerce qui s’y sont ajoutées dans les autres parti
31 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
43no-catholique enfin relevé ? Non pas la Russie, « colonie de l’Europe » qui va s’ouvrir librement à notre culture, mais bien l’
32 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
44t de flottes, remplit les lointains continents de colonies, sonde les mystères de la nature par la recherche scientifique, pénèt
33 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
45sche) d’un nationalisme scolaire. Le problème des colonies ne fut pas posé : elles ne se révoltaient pas encore. On se [p. 312]
34 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
46 plus longtemps la Russie et l’Amérique comme des colonies de culture européenne, puisqu’elles commencent à rivaliser avec l’Eur
35 1961, La Vie protestante, articles (1938–1978). Bilan simple (29 décembre 1961)
47le temps même où l’Europe achevait de libérer ses colonies — dont on prétendait qu’elle vivait ! A-t-on remarqué le parallélisme
36 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
48s d’outre-mer », ainsi que l’on nommait alors les colonies. Ce plan, faut-il le dire, resta sans suite… Un peu plus tard, le com
37 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
49es, l’un par l’indépendance des derniers îlots de colonies subsistants, et l’autre par la mise en place d’institutions politique
50lu les traités de 1919, et ceci devait amener les colonies à réclamer leur émancipation, voire à découvrir pour leur compte les
51 l’Europe n’était riche que de l’exploitation des colonies, disaient les uns, de leur pillage, disaient les autres, sont en trai
52noncée vers l’expansion de notre culture dans les colonies libérées. Le retrait des Anglais de l’Inde n’a pas été suivi par le r
53dentaliser — d’une manière rapide et massive, les colonies récemment libérées. Ces nouveaux venus dans le Tiers Monde ont des no
38 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
54politique des régions qui devinrent pour un temps colonies, et qui prennent sous nos yeux leur essor, après des siècles d’immobi
55 à peine libérées de la charge écrasante de leurs colonies, ont commencé à découvrir l’Europe et la nécessité de son union. Et q
39 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
56. 28] d’une mérita le titre d’Augusta), enfin des colonies de vétérans. L’hérédité helvète des Suisses d’aujourd’hui est donc di
40 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
57int d’accès direct à la mer et par suite point de colonies, quand tous les autres vieux pays de l’Europe de l’Ouest en conquérai
58ne Suisse dépourvue de débouchés « privilégiés » (colonies, protectorats, zones monétaires s’étendant à plusieurs continents). L
41 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
59s nationalistes à toutes les provinces, voire aux colonies africaines où les petits nègres apprenaient dans les manuels parisien
42 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
60s qu’en l’église du Souvenir à Berlin. Enfin, les colonies sont liquidées, et avec elles c’est une source de conflits séculaires
61cain, le russe et le chinois, aux prises dans les colonies d’hier. La stabilisation de l’Est européen n’a été garantie que par l
43 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
62 En 1101, il décide de créer pour ses adeptes une colonie de « cabanes » autour d’une église dédiée — bien entendu — à la Vierg
63 relevées » par d’Arbrissel, il fonde à Niort une colonie de petites maisons, habitacula quaedam quasi monasteriola, imitant le
44 1972, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). De l’unité de culture à l’union politique (17-23 avril 1972)
64t au Moyen Âge, dans une ville universitaire, les colonies d’étudiants venus d’une même région d’Europe et parlant entre eux la
45 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
65in une véritable Europe, et non pas seulement une colonie économique et une colonie idéologico-politique juxtaposées. Car dans
66t non pas seulement une colonie économique et une colonie idéologico-politique juxtaposées. Car dans le cas d’un partage de l’E
46 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
67sme de Rome, incapable d’accorder l’autonomie aux colonies d’abord, puis aux régions, et les poussant de la sorte au séparatisme
47 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
68sme de Rome, incapable d’accorder l’autonomie aux colonies d’abord, puis aux régions, et les poussant de la sorte au séparatisme
48 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
69ingt ou cent ans, nous serons réduits à l’état de colonies économiques et culturelles par l’expansion normale de nos voisins ; —
49 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
70pirationnistes d’Amana, sans tenir compte ici des colonies mennonites, moraves, amish, etc., poursuivant dans le Nouveau Monde d
71 000 habitants, et fonda de la sorte soixante-dix colonies dans le monde méditerranéen. La centaine de permanents de Longo Maï r
50 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VI. L’Europe et le tiers monde
72ations de toutes tailles, succédant aux anciennes colonies européennes en Asie du Sud-Est, au Moyen-Orient, en Afrique. Parmi eu