1 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
1 qu’on le feigne ? D’un balcon, entre deux hautes colonnes, je vois des jardins florentins doucement lumineux, une vasque et des
2vres une femme qui devient pâle et s’adosse à une colonne, — me regarde avec un reproche… Moi aussi, j’ai perdu pied. Ils sont
3lqu’un près de moi. Ma tête cède, vient contre la colonne, paupières fermées, et c’est soudain une déchirure assourdissante du
2 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
4mpe pavée qui s’engage sous un porche couvert aux colonnes enguirlandées de roses. Toute une famille de géants, debout sur un se
3 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
5 course épuisante, et s’abattre à la fin dans les colonnes des magazines de gauche, pâture des bourgeois snobs. Nous avons vu ce
4 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
6. Alors il faut refaire un monde. L’arbre devient colonne et ne pose plus de question. Enfermé maintenant dans ses architecture
5 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
7la frivolité du genre, vous serez payé 200 fr. la colonne. Et si vous descendez jusqu’au journal d’information, les prix seront
6 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
8pas une route nationale où l’on puisse marcher en colonne, quatre par quatre ou trois par trois, le fusil ou la pelle sur l’épa
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
9eurs, il y a peu de nouvelles du monde dans leurs colonnes. Les correspondances villageoises (accidents de bicyclette, arrivée d
8 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
10leurs il y a peu de nouvelles du monde dans leurs colonnes. Les correspondances villageoises (accidents de bicyclette, arrivée d
9 1937, Esprit, articles (1932–1962). Albert Thibaudet, Histoire de la littérature française de 1789 à nos jours (mars 1937)
11apitre sur la Chanson de Béranger : « Elle est la colonne de Juillet de la poésie française : une suite de tableautins sentimen
10 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
12sée : trois pièces immenses et sombres, un hall à colonnes de marbre. Le tapis luxueux de l’entrée porte des traces de pneus : u
11 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
13aux, il a paru tout un article intitulé sur trois colonnes — et j’en sens ma crête en rougir — « La poule de M. de Rougemont ».
14oule. Ce qui compte, c’est l’énorme étude de neuf colonnes parue, pour ma vengeance, dans Curieux. Nul n’ignore que l’hebdomadai
12 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
15dit-il. Car tout ce que j’ai à voir, ce sont deux colonnes de chiffres, dont la balance est favorable à ma maison. L’exemple peu
13 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
16dit-il. Car tout ce que j’ai à voir, ce sont deux colonnes de chiffres, dont la balance est favorable à ma maison. — L’exemple p
14 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
17l avenir ! Revenons au Diable. 36. La cinquième colonne de tous les temps J’ai dit du mal de tout le monde, des totalitaires,
18 sait assez que le procédé favori de la Cinquième Colonne consistait à semer la confusion dans le camp de l’adversaire en y rép
19onnisme dirigé ! Hitler fut l’âme de la cinquième colonne du siècle, mais Satan reste l’essence même de la Cinquième Colonne au
20, mais Satan reste l’essence même de la Cinquième Colonne au siècle des siècles. Enfin, — et ceci doit me rendre prudent, perso
15 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
21L’exorcisme, ou l’ordre personnel Le Diable et sa colonne d’anges noirs « qui n’ont pas conservé leur dignité, mais qui ont dés
16 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VII : La cinquième colonne (26 novembre 1943)
22 [p. 2] Les tours du Diable VII : La cinquième colonne (26 novembre 1943) m J’ai dit du mal de tout le monde — des autres,
23 sait assez que le procédé favori de la Cinquième Colonne consiste à semer la confusion dans le camp de l’adversaire en y répan
24 nos vies ! Il est l’essence même de la Cinquième Colonne au siècle des siècles. Enfin, — et ceci doit me rendre prudent, perso
17 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
25rent lors de l’invention de la poudre. Mais trois colonnes plus loin, sur la même page du New York Times, je lis ceci : « Le doc
18 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Les résultats de la guerre (21 décembre 1945)
26 Depuis des mois, les grandes manchettes sur huit colonnes ont disparu de la première page des journaux américains. Libéré de la
19 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
27l de désorganisation entrepris par leur cinquième colonne. Et quand ils annoncent que la Hollande fait partie de leur espace vi
28e est consommée, la Suisse cernée par l’Axe — les colonnes de Guderian descendent vers la Faucille. 19 juin 1940 Atmosphère d’
20 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
29ut est dit… [p. 118] 25 janvier 1941 Cinquième colonne. — Quelques fragments de mon Journal d’Allemagne ayant paru dans une
30ous êtes trop objectif. On parlerait de cinquième colonne à propos de ma maison et de vous-même. — Savez-vous que mon livre est
31n pays où l’opinion gouverne ? La vraie Cinquième Colonne, dans nos démocraties, je vous le dis, c’est la paresse d’esprit ! [
21 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
32 colonial en brique sang de bœuf, ornée de hautes colonnes blanches et d’un fronton triangulaire. Que dire de l’intérieur, sinon
33… » L’auto s’arrête devant un haut portique. Deux colonnes blanches entre des ifs géants, comme des ailes noires. Je n’en ai jam
34el est devenu noir. Du portique, entre les hautes colonnes blanches et ces ifs dramatiques, on domine un paysage de pluies loint
22 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
35r sauf dans leurs journaux où cette activité a sa colonne très suivie, les [p. 216] gens d’ici ne sont pas potiniers au sens eu
36Seule la Banque est en pierres blanches, ornée de colonnes et d’un fronton de temple grec. Je compte beaucoup de barbes longues
23 1946, Lettres sur la bombe atomique. 6. Le savant et le général
37rent lors de l’invention de la poudre. Mais trois colonnes plus loin, sur la même page du New York Times, je lis ceci : « Le doc
24 1946, Lettres sur la bombe atomique. 10. La tâche politique du siècle
38 Depuis des mois, les grandes manchettes sur huit colonnes ont disparu de la première page des journaux américains. Libéré de la
25 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
39eule, la Banque est en pierres blanches, ornée de colonnes et d’un fronton de temple grec. Je compte beaucoup de barbes longues
40ux… L’auto s’arrête devant un haut portique. Deux colonnes blanches entre des ifs géants, comme des ailes noires. Je n’en ai jam
41el est devenu noir. Du portique, entre les hautes colonnes blanches et ces ifs dramatiques, on domine un paysage de pluies loint
26 1946, Combat, articles (1946–1950). Post-scriptum (24 mai 1946)
42trôle de la Bombe, que l’on discute à longueur de colonne, dans toute la presse, est la plus belle absurdité de l’Histoire. Com
27 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Souvenir d’un orage en Virginie (novembre 1946)
43… » L’auto s’arrête devant un haut portique. Deux colonnes blanches entre des ifs géants, comme des ailes noires. Je n’en ai jam
44el est devenu noir. Du portique, entre les hautes colonnes blanches et ces ifs dramatiques, on domine un paysage de pluies loint
28 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
45 dans le New York Times du samedi ? Remontant ces colonnes d’annonces qui tiennent une demi-page du journal, je trouve les rubri
46froid, en mosaïque. Christ Church est méthodiste. Colonne de marbre noir, mais un autel et des retables en gothiques flamboyant
29 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Deux presses, deux méthodes : l’Américain expose, le Français explique (4 avril 1946)
47s grands journaux américains admettent dans leurs colonnes l’exposé de points de vue contradictoires, et je précise : ils l’adme
48 forme de longues dépêches ; de commentaires ou « colonnes syndiquées » (qui paraissent le même jour dans vingt autres journaux)
49nt américain, qui occupe chaque matin une ou deux colonnes de son journal, en apprend davantage sur ce qui se passe en France qu
30 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
50s grands journaux américains admettent dans leurs colonnes l’exposé de points de vue contradictoires, et je précise : ils l’adme
51 forme de longues dépêches ; de commentaires ou « colonnes syndiquées » (qui paraissent le même jour dans vingt autres journaux)
52nt américain, qui occupe chaque matin une ou deux colonnes de son journal, en apprend davantage sur [p. 66] ce qui se passe en F
53n authenticité. Enfin vous la paraphrasez sur une colonne, en y mêlant d’autres informations de sources et de nature diverses,
54 dans le New York Times du samedi ? Remontant ces colonnes d’annonces qui tiennent une demi-page du journal, je trouve les rubri
55roid, en mosaïque. Christ Church est méthodiste : colonnes de marbre noir, mais un autel et des retables en gothique flamboyant,
31 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
56eurs plans ; la Russie fait donner ses cinquièmes colonnes et l’Amérique numérote ses bombes. Ainsi l’urgence s’ajoute à la néce
32 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
57sur l’îlot qui en occupe le centre, s’élèvent des colonnes de pierre noire, hérissées de demi-soucoupes : ce sont des lampes, et
33 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
58et ne représentaient à aucun titre la « cinquième colonne » de quelque empire germain ou hun. Cette première différence met en
34 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle des festivals dans la vie culturelle de l’Europe [Commentaires] (mai 1957)
59de quelque cours, elle figure aujourd’hui dans la colonne des recettes de l’État (apport de devises, tourisme, radio et TV s’al
60lus en plus aux festivals, etc.), parfois dans la colonne des dépenses sous forme de subventions, et tient une place dans le bu
35 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.4. Cadmus ou la quête d’Europe
61et autre monde : quand, au-delà de Calypso et des Colonnes d’Hercule, s’ouvrit devant eux l’Océan sans bornes, ils soutinrent qu
36 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
62ritimes à toute la Méditerranée, puis au-delà des Colonnes d’Hercule jusqu’aux Canaries, à la Bretagne, aux Îles Britanniques et
63370, le récit du périple d’Himilco : Au-delà des Colonnes, sur les plages d’Europe, les Carthaginois eurent autrefois des établ
64r peu profonde. Himilco rapporte qu’en dehors des Colonnes, à l’Occident de l’Europe, s’étend une mer sans limites ; l’océan s’y
65nous donnent la même définition : l’Europe va des Colonnes d’Hercule (c’est Gibraltar) jusqu’au Phase — ou Rioni — petit fleuve
66 très vaste et que nous qui habitons du Phase aux Colonnes d’Hercule, nous n’en habitons qu’une petite partie, vivant tout autou
37 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
67es amoncelés formaient des palais réguliers ; ces colonnes abattues ornaient la majesté des temples ; ces galeries écroulées des
38 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
68et marche contre Schwyz, le 15 novembre 1315. Une colonne de deux mille chevaliers cuirassés, suivie d’une nombreuse infanterie
39 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.6. « Ce petit peuple égalitaire… »
69ourdes armoiries sur le porche [p. 69] encadré de colonnes. En retrait, les écuries aux vantaux cloutés de masques de bronze. À
70ir à gros nœuds sombres, lourdes ferrures, lits à colonnes, plafonds ornés de stucs bleus et blancs. Hauteur, ampleur, simplicit
40 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
71ration, considérée de tout temps comme une solide colonne maîtresse de sa quiétude » 37 . Rien ne pouvait mieux servir les inté
41 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
72 dans son atelier, en train de triturer une mince colonne de terre. « Comment donner à cette tête son volume normal ? Rien à fa
73descendues, en Quarante-Huit, vers Neuchâtel, les colonnes révolutionnaires qui allaient renverser le régime patricien et faire
42 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Stampa, vieux village… (15-16 janvier 1966)
74x hommes. Mais ce jour-là, il triturait une mince colonne de terre et se plaignait — « c’est l’enfer ! » disait-il. De la matiè
43 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
75eurs plans ; la Russie fait donner ses cinquièmes colonnes et l’Amérique numérote ses bombes. Ainsi l’urgence s’ajoute à la néce
44 1978, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (hiver 1978)
76ui consacrant de plus en plus de place dans leurs colonnes ? Ou plutôt que l’Europe qui intéresse au sens fort les Européens d’a
77ici quelques échantillons de titres sur plusieurs colonnes parus dans les principaux journaux de France, de Suisse, de Belgique,
45 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
78ui consacrant de plus en plus de place dans leurs colonnes ? Ou plutôt que l’Europe qui intéresse au sens fort les Européens d’a
79ici quelques échantillons de titres sur plusieurs colonnes parus dans les principaux journaux de France, de Suisse, de Belgique,
46 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
80de leurs troupes [p. 141] héliportées et de leurs colonnes blindées en RFA À partir de quoi, échanges de messages et de menaces
47 1980, Journal de Genève, articles (1926–1982). Les journalistes sportifs ? On dirait qu’ils aiment les tyrans (31 mai-1er juin 1980)
81ande écriture, impériale. « À Denis de Rougemont, colonne de la défense, son camarade, Montherlant. » J’étais bien entendu très
48 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
82enté de les ranger ici, schématiquement, sur deux colonnes de « vertus prônées » (sinon toujours pratiquées). [p. 111]  Ét
83ar l’humanité)      Nota bene. 1. Dans les deux colonnes, il n’y a que des « vertus », en ce sens qu’on n’y mentionne que les
84me fonctionne. Exemple : orgueil national dans la colonne I, et solidarité vitale dans la colonne II, ne signifient pas que les
85l dans la colonne I, et solidarité vitale dans la colonne II, ne signifient pas que les citoyens d’un État-nation sont orgueill
86sidérés. 2. Il se trouve que les « vertus » de la colonne II sont chrétiennes, celles de la colonne I idolâtres. r. « L’Éta
87» de la colonne II sont chrétiennes, celles de la colonne I idolâtres. r. « L’État-nation contre l’Europe », Cadmos, Genève
49 1984, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Philosophie et énergie nucléaire : une mise au point (28 juin 1984)
88rien lu de moi pour oser le répéter à longueur de colonnes. Est-il pensable qu’une cause défendue par de tels procédés soit une