1 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Poésie dialectique (juillet 1933)
1rons) ; ce sont les sonnets de Goulard, admirable commentateur de Du Bartas, et toute une école de poètes calvinistes imbus des théo
2 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
2idien n’est, en réalité, pas un critique, mais un commentateur des goûts de son public. Bien loin d’avoir à cœur de signaler les œuv
3 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). L’Humanité de Jésus d’après Calvin, par Max Dominicé (24 mars 1934)
3’est l’un des traits les plus frappants du Calvin commentateur des Évangiles, tel que nous le restitue M. Dominicé, que cette insist
4 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
4’univers » calvinien. Il faut bien avouer que les commentateurs nous avaient donné jusqu’ici une image assez étriquée de cette Weltan
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
5ue j’ai moi-même éprouvé du dépit à voir l’un des commentateurs de la légende de Tristan la définir « une épopée de l’adultère ». La
6 mort ? 6. Chevalerie contre Mariage Un moderne commentateur du Roman de Tristan et Iseut veut y voir un « conflit cornélien entre
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
7ue le troubadour couvre d’invectives. Nos savants commentateurs ne savent trop que faire de ces encombrants losengiers, et tentent de
7 1946, Réforme, articles (1946–1980). Spiritualité américaine (19 octobre 1946)
8putée de nos jours par la science vulgarisée, les commentateurs de radio, l’école publique, le cinéma et les comités. Mais ils en ont
8 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Une bureaucratie sans ronds-de-cuir (23 mai 1946)
9étier. Le chef en fut d’abord un général, puis un commentateur de la radio. Il avait sous ses ordres des écrivains, des journalistes
9 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
10étier. Le chef en fut d’abord un général, puis un commentateur de la radio. Il avait sous ses ordres des écrivains, des journalistes
10 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
11putée de nos jours par la science vulgarisée, les commentateurs de radio, l’école publique, le cinéma et les comics. Mais ils en ont
11 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
12, c’est moi et non pas lui. Avec Tite-Live et son commentateur, je suis pour les accusations mais contre les calomnies, parce que je
12 1952, Preuves, articles (1951–1968). « L’Œuvre du xxᵉ siècle » : une réponse, ou une question ? (mai 1952)
13ix, surréalisme, Proust, Gide et Valéry, et leurs commentateurs, et leurs adversaires de tout bord, et le foyer mondial de leur march
13 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
14uatre-vingt-dix cas sur cent.   Rôle suspect des commentateurs. — On sait que le grand public adulte bénéficie de l’enseignement de
15enseignement de quelques maîtres de lecture : les commentateurs attitrés de l’actualité politique. Mais je les vois trop souvent lége
16e poursuivre ou de cesser la lutte ? J’attends le commentateur qui osera se taire jusqu’à ce qu’il soit certain de savoir ce qu’il e
14 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
17tions entre Animus et Anima, comme l’avancent des commentateurs ? Il ne s’agit, pour moi, que de la passion, c’est-à-dire d’un secret
15 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
18tions entre Animus et Anima, comme l’avancent des commentateurs ? Il ne s’agit, pour moi, que de la passion, c’est-à-dire d’un secret
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
19os, si tardive qu’elle soit. Selon la plupart des commentateurs récents du Mythe grec 6 , Europe fut d’abord une déité asiatique avan
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.3. Le Mythe de Japhet
20e monde », mais capables de se convertir 11 . Les commentateurs des siècles suivants comme Paul Orose et Philastre de Brescia reprenn
18 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
21nquât de réalisme, au contraire, comme l’écrit un commentateur : « Il était trop réaliste pour son époque, qui ne l’était guère. » 2
19 1963, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Le Dieu immanent, qui s’annonce à leur cœur » (9-10 novembre 1963)
22ce qui voit », écrit très justement J.-C. Piguet, commentateur et assistant de l’œuvre. Et voici que l’analyse de ce « fondement » c
20 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.2. Préface à « L’Œuvre du xxe siècle »
23ux, symphonies, opéras, ballets, poèmes, et leurs commentateurs, et leurs exécutants, et ceux qui les critiquent, et ceux qui vont pl
24ix, surréalisme, Proust, Gide et Valéry, et leurs commentateurs et adversaires de tout bord, et le foyer mondial de leur marché comme
21 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.3. Sur la fabrication des nouvelles et des faits
25ux en temps de crise. [p. 101] Rôle suspect des commentateurs. — On sait que le grand public adulte bénéficie de l’enseignement de
26enseignement de quelques maîtres de lecture : les commentateurs attitrés de l’actualité politique. Mais je les vois trop souvent lége
27e poursuivre ou de cesser la lutte ? J’attends le commentateur qui osera se taire jusqu’à ce qu’il soit certain de savoir ce qu’il e
22 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
28nces de quelques écrivains et les écrits de leurs commentateurs, mais plus encore les textes mêmes, c’est surtout dans le monde anglo
23 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
29 publique ». C’est ce que le principal éditeur et commentateur moderne d’Althusius a nommé « le fondement érotique de la vie sociale
24 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
30dépendance n’exprime, selon l’un de nos illustres commentateurs politiques, « qu’émotivité adolescente, naïveté politique, ignorance
25 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
31es, de révolutions, idéalisées par l’École et les commentateurs de la TV ? L’idée qu’il n’y aurait plus de guerres possibles si les s