1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
1 profondeurs. Et le mal est si cruellement isolé, commenté par ceux qui le portent en eux qu’il en paraît plus incurable. Ces je
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
2ion de musiques hongroises, turques et chinoises, commentées et comparées par un folkloriste aux yeux ardents et au visage mongol.
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
3ui vaut surtout par l’attitude qu’il manifeste et commente. [p. 185] Son sujet : le voyage d’un jeune normalien marxiste. Citon
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
4ations nombreuses que l’auteur a su introduire et commenter avec la discrétion et souvent l’ironie légère qui conviennent. Plus e
5 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
5ion de musiques hongroises, turques et chinoises, commentées et comparées par un folkloriste aux yeux ardents et au visage mongol.
6 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). L’Humanité de Jésus d’après Calvin, par Max Dominicé (24 mars 1934)
6entaire de la pensée du réformateur. N’allons pas commenter à notre tour cette glose. Ce qu’il y a d’ailleurs de plus significati
7 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Au sujet d’un roman : Sara Alelia (3 novembre 1934)
7niste du drame.) Des fragments du journal de Sara commentent et rythment le déroulement de cette légende de la vie quotidienne. Vi
8 1934, Journal de Genève, articles (1926–1982). Sara Alelia (25 mai 1934)
8rame.) Des fragments émouvants du journal de Sara commentent et rythment le déroulement de cette légende de la vie quotidienne. Il
9 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
9mme illustrée par les personnages de Dostoïevski, commentée sur le plan théologique par Karl Barth, et sur le plan d’une poésie p
10 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
10upart s’occupant surtout à peser leurs poids et à commenter leur balance.) Entre le clerc et tous les autres, il y a donc ce fame
11 1937, Esprit, articles (1932–1962). Albert Thibaudet, Histoire de la littérature française de 1789 à nos jours (mars 1937)
11 savoureuse bouillabaisse d’idées, carte des vins commentée, bonhomie et rosseries négligentes, vagabondages, passages, glissemen
12 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
12du Roman sont celles que les auteurs n’ont pas su commenter, et qu’ils décrivent comme en toute innocence. [p. 51] ⁂ Il n’y aurai
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
13ue les symboles, pour être valables, dussent être commentés et expliqués d’une manière non symbolique… Une objection inverse a ét
14inalité du mythe courtois. On y trouve exprimé et commenté en termes étonnamment modernes le principe de cohésion qu’apporte la
15eux de Béroul et de Thomas. Et surtout, il dit et commente ce que les Bretons montraient sans l’expliquer ni même s’en étonner,
16éguisé. Elle sort intacte de l’épreuve. Gottfried commente : « Ce fut ainsi chose manifeste et avérée devant tous que le très ve
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
17 ère nouvelle dans l’histoire du monde. » Et Foch commente ainsi cette phrase fameuse : « Une ère nouvelle s’était ouverte, cell
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
18ouvoir N’en pust avoir nul jor de son ané. Et il commente : « À moins de réformer sérieusement notre conception des amours d’Ys
19ail, et chaque détail comporte un sens symbolique commenté par l’auteur. La « fossure » a été construite par des géants. C’est u
16 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
20st celle de Heinrich Glarean, écrite en latin, et commentée par Myconius, Lucernois réformé, sur la demande de Zwingle et de Vadi
17 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Santé de la démocratie américaine (17 janvier 1941)
21itent pas à participer à des débats publics, ou à commenter l’activité de leur département devant les auditeurs de la radio : voi
18 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Religion et vie publique aux États-Unis (18 février 1941)
22« La nation prie avec son président. » Le speaker commentait : « Maintenant, le président et M. Wallace s’agenouillent avec toute
19 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
23e Diable : Légion. Ici nous n’en finirions pas de commenter, conformément à la nature du sujet. Bornons-nous à marquer trois dire
20 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
24 en avoir abusé sans plaisir. On s’en voudrait de commenter une situation où l’émotion la plus compréhensible couvrait d’aussi ét
21 1946, Réforme, articles (1946–1980). Spiritualité américaine (19 octobre 1946)
25seulement chez les théologiens — qui le lisent et commentent avec passion. Ce petit signe en contredit bien d’autres.      p.
22 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Deux presses, deux méthodes : l’Américain expose, le Français explique (4 avril 1946)
26urs de son adversaire ? Cependant que l’éditorial commente en termes mesurés les mérites respectifs des personnes en présence ?
23 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
27itent pas à participer à des débats publics, ou à commenter l’activité de leur département devant les auditeurs de la radio : voi
24 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
28urs de son adversaire ? Cependant que l’éditorial commente en termes mesurés les mérites respectifs des personnes en présence ?
29« La nation prie avec son président. » Le speaker commentait : « Maintenant, le président et M. Wallace s’agenouillent avec toute
30seulement chez les théologiens — qui le lisent et commentent avec passion. Ce petit signe en contredit bien d’autres.
25 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
31 que nos penseurs et sociologues se sont mis à la commenter et à philosopher à son sujet. Jusqu’en 1848, elle allait sans dire, c
26 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-USA (août-septembre 1952)
32u Continent l’ont reproduit en tout ou partie, et commenté dans un sens favorable. Il est clair que le problème des relations « 
27 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Culture et politique européenne (octobre 1952)
33 par le moyen du livre, de causeries, de concerts commentés, d’expositions itinérantes. (L’expérience des Guildes a prouvé qu’il
28 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
34ais pour me rajeunir. » Et Kierkegaard ajoute, en commentant ce récit : « Cruauté nécessaire ! » Il la quitte avec une froideur af
29 1953, Preuves, articles (1951–1968). Les raisons d’être du Congrès (septembre 1953)
35s fait pour deux grandes raisons, que je voudrais commenter brièvement. Voici notre première raison : La science nous apparaît e
30 1953, Journal de Genève, articles (1926–1982). Aller et retour (21 mai 1953)
36n et le nouveau monde. Je vous laisse le soin de commenter le parallélisme qu’un tel texte suggère, et même impose à l’évidence,
31 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aller et retour (avril 1953)
37 et le nouveau monde ! Je vous laisse le soin de commenter le parallélisme qu’un tel texte suggère et même impose à l’évidence,
32 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
38os doré d’un vieux palais de Rome, mais bien d’en commenter certains thèmes dominants. Mis aux prises avec un problème, l’esprit
33 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
39os doré d’un vieux palais de Rome, mais bien d’en commenter certains thèmes dominants. Contraint de donner la parole à tous sauf
34 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
40traire à ramener le carré au cercle. » L’Européen commente ainsi ce bref dialogue : « Dans ces deux voies de réalisations de soi
41ssner m’offre ce mot : le corps magique, et il le commente en ces termes 11  : « Âme corporisée, ou corps spiritualisé, sans Moi
35 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aux racines de l’Europe de demain (avril 1957)
42aire des Européens ». Ce mot d’ordre, illustré et commenté tout au long du numéro de notre Bulletin consacré à l’Éducation europ
36 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la prétendue décadence de l’Occident (avril 1958)
43 de se manifester chez ceux qui en sont réduits à commenter leur temps sans y être engagés par un risque immédiat ou par une volo
37 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
44de prophéties menaçantes, des faits, des chiffres commentés, des mises au point objectives et bien documentées. Ce qu’il faut abs
38 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Carlo Curcio, Europa, Storia di un’idea (septembre 1959)
45moigner indiscutablement que les écrits du passé, commentés en fonction des problèmes majeurs de leur temps. Curcio n’a pas voulu
39 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
46 me rajeunir. » Et [p. 90] Kierkegaard ajoute, en commentant ce récit : « Cruauté nécessaire ! » Il la quitte avec une froideur af
40 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
47 mes frères, ou bien ? Dans Ecce Homo, Nietzsche commente : « Ce livre se termine par un « Ou bien ? » — c’est le seul livre au
41 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
48 je n’arrache ni l’objet ni la personne. le même commente : Supprimer la personne et sauver l’objet signifie : éliminer le que
42 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — iii. Post-scriptum
49ée. Cette peur est plus ouvertement avouée, voire commentée et justifiée, elle est donc plus visiblement active en Orient qu’en O
43 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
50Aquin prononcer un sermon et Siger de Brabant 64 commenter la Politique d’Aristote. Saint Thomas d’Aquin étant mort en 1274 et l
44 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
51opéen » et d’en fixer le siège à Lucerne. Leibniz commente : S’il existait un conseil permanent ou un Sénat créé par ce Concile
45 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
52le de l’agrandissement méthodique. Sainte-Beuve, commentant et paraphrasant Thiers, note dans ses Cahiers en 1847 : Il n’y a plu
46 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
53es frères, ou bien ? — Dans Ecce Homo, Nietzsche commente : Ce livre se termine par un « Ou bien ? » — c’est le seul livre au
47 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
54 je n’arrache ni l’objet ni la personne. Le même commente : « Supprimer la personne et sauver l’objet signifie éliminer le ques
48 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
55e la science en dérive, comme l’a montré Jaspers, commentant Nietzsche 7 (ce très lucide anti-chrétien) et nos principes politiqu
56à ses origines : celle de Japhet. Selon la Genèse commentée par les Pères de l’Église primitive, Noé partagea le monde entre ses
49 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
57 et pour des centaines d’autres que j’ai cités et commentés dans un ouvrage récent —  Vingt-huit siècles d’Europe 21 —, les mo
50 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
58rois verbes : animer, équilibrer, fédérer. En les commentant brièvement, je vais résumer du même coup la substance de mes quatre l
51 1963, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Mais qui est donc Denis de Rougemont (7 novembre 1963)
59lus prudent, j’ai demandé à Denis de Rougemont de commenter librement et, au besoin, de rectifier ce que je me proposais d’écrire
52 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
60ays. » Sur quoi l’un des journalistes romands qui commentent cette déclaration presque incroyable demande avec une sorte de cruel
53 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
61amille des Suisses modernes, que je me propose de commenter plus tard. Mais gardons-nous de l’anachronisme qui nous ferait attrib
54 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
62ns le canton de papa mais dans la Suisse fédérée. Commentant l’issue de cette lutte, c’est-à-dire le triomphe de l’État fédératif
55 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
63Europe, et que les docteurs de Rome respectent et commentent. Carl Gustav Jung, dans le même temps (après sa rupture avec Freud),
64vant recommandée, et la messe est de plus en plus commentée, car dite en langue moderne désormais. En retour, un mouvement liturg
56 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
65. 296] Sur quoi l’un des journalistes romands qui commentent cette déclaration presque incroyable demande avec une sorte de cruel
57 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
66Europe, et que les docteurs de Rome respectent et commentent. Carl Gustav Jung, dans le même temps (après sa rupture avec Freud),
58 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
67ndes, et au surplus si jalousement entretenues et commentées, que l’on peut y voir une première définition de l’Europe. Rien de pl
59 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Confrontation des régions transfrontalières [Note liminaire] (été 1972)
68e aussi objective que possible de son contenu, en commentant brièvement sa table des matières complète, et en le citant aussi souv
60 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
69mes laïques les définitions conciliaires, et sera commenté par tout le Moyen Âge. Homologue du « vrai Dieu et vrai homme », de l
61 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
70e me propose de revenir. Mais d’abord je voudrais commenter quelques thèses, parmi celles qui m’ont retenu, éclairé, ou qui me pa