1 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
1partielles ; affirmation enfin d’un nouvel esprit communautaire, fondé non pas sur une mystique de race, de classe ou de parti, mais
2 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
2 tactiques », mis au service non point d’un idéal communautaire, mais de passions et d’intérêts sans grande portée. Pour réfuter le c
3 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
3t original se développera naturellement en un art communautaire, et que les moindres œuvres, traduisant même sans talent la vocation
4 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
4une contradiction in terminis. [p. 377] L’aspect communautaire de la personne, en vérité, ressort assez clairement de nos définition
5 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
5ssance vivante du principe spirituel, affectif et communautaire de la nation. Qu’est-ce qu’un plan de gouvernement qui paraît ignorer
6 1935, Esprit, articles (1932–1962). Roger Breuil, Les uns les autres (avril 1935)
6rs de la nouvelle génération : cet appel à la vie communautaire, ce réalisme plein, ce sens du concret spirituel, cette amitié des ho
7 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
7ste est un monde sans masses. C’est dans un monde communautaire seulement que la culture peut créer librement. Elle créera certes en
8te : il a conçu sa nouvelle culture hors du cadre communautaire. Or nous considérons ce cadre comme immédiat à la révolution. Si elle
8 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
9, cette tâche de recréer une mesure et une morale communautaire que se sont assignée les groupes personnalistes, sur l’exemple desque
10oser enfin à ses adeptes un style [p. 412] de vie communautaire, que travaillent depuis trois ans les groupes de L’Ordre nouveau , e
9 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
11il ruine le langage. Cette absence d’un principe communautaire vivant et puissant dans nos vies, c’est le drame de la civilisation,
10 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
12n’a davantage que l’Allemand la passion de la vie communautaire ; jamais cette passion n’avait été davantage frustrée qu’au cours des
11 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
13miné depuis des siècles cet abaissement de niveau communautaire 55 . Nous en avons défini quelques-unes au cours des précédents chap
14inconscient des peuples vers une réalité commune, communautaire. La puissance de cet appel ne saurait être comparée qu’au soulèvement
15 premières grandes apparitions de cette puissance communautaire ont été les révolutions communistes et nationalistes. 4° Les première
12 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
16ttre ses moyens. Le style qu’il faut à une pensée communautaire ne sera pas forcément « populaire », car le peuple qui sort des école
17t qui préfigurent dès maintenant l’ordre nouveau, communautaire, que nous appelons. Incarnation de la mesure occidentale : la perso
18maine de la culture. Mais j’indiquerai les suites communautaires du principe personnel, tel qu’il est défini d’une manière à peu près
19même temps qu’au foyer rayonnant de toute éthique communautaire. Car si toutes les contradictions qui empêtrent nos vies et la vie de
20en puissance d’acte le lieu de la nouvelle mesure communautaire. Enfin j’ai essayé de circonscrire le point central, le foyer rayonna
13 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
21inconscient des peuples vers une réalité commune, communautaire. La puissance de cet appel ne saurait être comparée qu’au soulèvement
22 premières grandes apparitions de cette puissance communautaire ont été les révolutions communistes et nationalistes.   4. Les premiè
14 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
23 tactiques », mis au service non point d’un idéal communautaire, mais de passions et d’intérêts sans grande portée. Pour réfuter le c
15 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
24r donnait une éducation non plus égalitaire, mais communautaire, beaucoup de choses pourraient être changées. Mais si personne ne fai
25rette pleine de fleurs. Qu’ils n’aient pas de vie communautaire, cela ne signifie pas nécessairement qu’ils aient perdu le sentiment
16 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
26aire, c’est de se méfier d’un romantisme [p. 232] communautaire qui se répand dans la jeunesse. Fonder une colonie ne devrait pas avo
17 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
27r donnait une éducation non plus égalitaire, mais communautaire, beaucoup de choses pourraient être changées. Mais si personne ne fai
28rette pleine de fleurs. Qu’ils n’aient pas de vie communautaire, cela ne signifie pas nécessairement qu’ils aient perdu le sentiment
18 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Éluard, L’Évidence poétique (juin 1937)
29table, impossible. » La poésie est chose commune, communautaire. (Éluard dit d’ailleurs : égalitaire, — d’une manière incompréhensibl
19 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
30et la culture suppose une tradition, une vocation communautaire. Mais je me représente volontiers une Suisse culturelle pluraliste, a
20 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (III) : Mission civique de la culture (1er mars 1937)
31s dans le domaine matériel, mais dans le principe communautaire qui anime la fédération. Or, la force d’un tel principe se mesure au
21 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
32s camps de travail dans la création d’une éthique communautaire, l’erreur des conceptions sociales sur lesquelles ils vivaient « avan
22 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
33pirituelle. Nous avons tous trahi le grand devoir communautaire de l’Église, parce que nous avons transformé le christianisme en quel
23 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
34l’acte du mariage, de l’intégrer dans l’existence communautaire. À partir du xviiie siècle, le thème du « Coucher de la mariée » n’e
24 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
35l’acte du mariage, de l’intégrer dans l’existence communautaire. À partir du xviiie siècle, le thème du « Coucher de la mariée » n’e
25 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). L’ère des religions (22 février 1939)
36entait de résoudre, à ce problème du vide social, communautaire, qui dès maintenant se pose à nous aussi. Car si d’autres y ont mal r
26 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
37ée par un salutaire redressement du sens moral et communautaire. Le réalisme très paysan et très helvétique de Nicolas le préserva de
27 1939, Esprit, articles (1932–1962). D’une critique stérile (mai 1939)
38ersonnaliste ; mais de créer sur place des foyers communautaires. 24. C’est un but essentiellement fédéraliste. 25. Il ne s’agit pas d
28 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
39ent. Oui, [p. 182] ce n’est guère qu’un sentiment communautaire informulé — je dirais même : soigneusement informulé — qui tient ense
29 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
40tout un passé de solidarité confédérale, d’esprit communautaire, de libertés civiques, — tout un passé qui nous parle aujourd’hui le
30 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
41ans le cas présent, pour une nouvelle Réformation communautaire. Car c’est bien de cela qu’il s’agit : fonder à nouveau la Cité, pour
42 la cohésion de leurs paroisses, grâce à l’esprit communautaire qui les soutenait. Pendant la décadence de [p. 325] l’Empire romain,
43ur que nos Églises retrouvent le sens et la vertu communautaire, il faut : 1° qu’elles reprennent conscience de la nature éternelle e
31 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Religion et vie publique aux États-Unis (18 février 1941)
44xpliquent lorsqu’on découvre la réalité de la vie communautaire dans les paroisses. Devenir membre d’une Église, en Amérique, c’est a
32 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
45ocation car elle nie ses conséquences sociales et communautaires. La principale critique que l’on puisse adresser à ce point de vue es
33 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
46n même temps ce qu’il y a de valable dans l’appel communautaire que le totalitarisme a diaboliquement utilisé et dévié. 4. Mission
34 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
47voyons le centre fédéral gagner sur les tendances communautaires locales. Un beau jour, les États-Unis deviendront l’État unifié. Ce s
35 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
48 lorsqu’on découvre la réalité de [p. 105] la vie communautaire dans les paroisses. Devenir membre d’une Église, en Amérique, c’est a
36 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
49sque de sa vie ; le marché noir et non l’entraide communautaire ; la dénonciation partisane, non pas le régime d’union sacrée. Autant
37 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
50ion à ceux qui rêvent encore de restaurer le sens communautaire. En dehors d’eux, rien n’a paru depuis la guerre, qu’ils avaient eux-
38 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
51t c’est ainsi que l’on aboutissait à un programme communautaire, fédéraliste, anti-capitaliste mais anti-étatique. Le grand public no
39 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
52il n’existe pas de culte public, ni même de rites communautaires ; à part les processions et fêtes périodiques ; enfin, peu de respect
40 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
53ncienne Confédération, c’est la force de l’esprit communautaire qui seul put permettre à ce système, aussi peu légaliste que possible
54ais à l’intérieur même de la fédération, l’esprit communautaire se traduisit par deux traits bien remarquables : la lutte contre tout
41 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
55tionnement complexe suppose un haut degré de sens communautaire, une [p. 116] intelligence quotidienne des exigences contradictoires
42 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
56 dictature ; à l’anarchie individualiste, le sens communautaire et non le collectivisme ; bref, à la peste, l’hygiène et non le cholé
43 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
57ance de l’Église — et c’est le moment instituant, communautaire. L’irruption de la foi dans une vie figure donc le modèle spirituel d
58noïa de l’Occident. Qui voudrait condamner l’élan communautaire générateur de nos révolutions jugerait dans l’irréel, j’ai dit pourqu
59ollement susceptibles, dépourvus de tout scrupule communautaire, main dans la poche, prêts à tirer, vont essayer de faire la loi en E
44 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
60s rien de plus européen, ni de plus véritablement communautaire. [p. 32] Nous avons inventé l’ecclesia. Et tandis qu’ils se purifient
45 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
61lise offrait le type absolument nouveau d’une vie communautaire [p. 77] ouverte et progressive. Le Parti lui aussi offre une Communau
62et par suite régressive. Cette double possibilité communautaire existe en Occident depuis près de vingt siècles. Si l’Occident, un jo
46 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
63ance de l’Église — et c’est le moment instituant, communautaire. L’irruption de la foi dans une vie figure donc le modèle spirituel d
64noïa de l’Occident. Qui voudrait condamner l’élan communautaire générateur de nos révolutions jugerait dans l’irréel, j’ai dit pourqu
65ollement susceptibles, dépourvus de tout scrupule communautaire, main dans la poche, prêts à tirer, vont essayer de faire la loi en E
47 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
66plus urgente et générale du siècle : la nostalgie communautaire, l’appel à quelque chose qui rende un sens commun à nos actions et à
48 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
67la fois les libertés de l’individu et ses devoirs communautaires. Troisième exemple d’option de base : c’est celui de la notion du Tem
49 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
68 et responsable, doué de sens critique et de sens communautaire, et donc jamais conforme à un type collectif, puisqu’il tient avant t
50 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
69ns locales, la liberté individuelle et le service communautaire, l’Autorité et le Pouvoir. Le fédéralisme existe, au sens fort, dans
51 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
70ieu, selon Adler, est celui qui est privé de sens communautaire — selon Schleiermacher, celui qui est indifférent à la morale… Je doi
52 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
71ieu, selon Adler, est celui qui est privé de sens communautaire — selon Schleiermacher, celui qui est indifférent à la morale… Je doi
53 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
72igions abrahmiques, au contraire, monothéistes et communautaires, attaquent l’ensemble des relations humaines et prennent à partie, un
54 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
73gions abrahamiques, au contraire, monothéistes et communautaires, attaquent l’ensemble des relations humaines et prennent à partie, un
55 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
74et la diversité, la vocation unique et le service communautaire, et d’abord l’amour du prochain comme de soi-même. Quel est le but
56 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
75s, continentales et maritimes, individualistes et communautaires, rationalistes et magiques. Et c’est l’Église qui va tenter d’opérer
57 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
76 manifesté l’accession des Européens à la réalité communautaire, fondement de notre civilisation. On sent bien que ce ne sont pas des
77quoi tous communient. Salut individuel mais culte communautaire : et le chœur chanté, dans l’église, manifeste à son tour la structur
58 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
78re vivant des libertés locales et des obligations communautaires, et la mise en commun des droits « souverains » qu’aucun de nos pays
59 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
79fs de l’universitas, qui sont le sens corporatif, communautaire, et le sens synthétique ou universalisée. Nos universités ne sont plu
80ations personnelles, condition de toute existence communautaire et de tout bon travail en commun, l’on sera conduit à préférer la mul
60 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
81fs de l’universitas, qui sont le sens corporatif, communautaire, et le sens synthétique ou universaliste. Nos universités ne sont plu
82ations personnelles, condition de toute existence communautaire et de tout bon travail en commun, l’on sera conduit à préférer la mul
61 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
83 révolutions du sentiment, de l’esprit, de la vie communautaire, ont recouvert le continent ; ils ont formé et transformé les hommes,
62 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
84public. On voulait bien bénéficier d’une pratique communautaire, indispensable à la sauvegarde d’États trop petits pour se défendre s
85 socialistes et des chrétiens-sociaux), l’éthique communautaire du fédéralisme se présente comme « la vraie défense contre l’esprit t
63 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
86me. Mélange de capitalisme libéral, de socialisme communautaire et d’étatisme empirique, il correspond à cet équilibre difficile, mai
87tionnement complexe suppose un haut degré de sens communautaire, une intelligence quotidienne des exigences contradictoires de la lib
64 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
88Suisse, en retour, doit une densité de conscience communautaire, mais aussi d’efficacité transformatrice dont on trouvera difficileme
89e Festspiel une possibilité unique d’art total et communautaire : les génies y ont manqué — musique, poème, décors et mise en scène —
90 » en l’homme, calviniste par son sens civique et communautaire, mais kierkegaardien par son affirmation d’un Dieu totaliter aliter e
65 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
91 » en l’homme, calviniste par son sens civique et communautaire, mais kierkegaardien par son affirmation d’un Dieu totaliter aliter e
92Suisse, en retour, doit une densité de conscience communautaire, mais aussi d’efficacité transformatrice dont on trouvera difficileme
66 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
93lève les lois et conventions de la vie sociale et communautaire, mais d’autre part, il doit préparer l’élève à agir librement, selon
94ulture et son refus d’assumer ses responsabilités communautaires. C’est pourquoi l’éducation artistique, au lieu de rester une sorte d
67 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Entretien avec Denis de Rougemont (6-7 avril 1968)
95urgeoisie capitaliste, la dissolution du principe communautaire. L’affirmation de principes de droit international ne servait, en fai
96cifique, singulière, d’une vocation et l’exigence communautaire. Dès 1932, je définissais la personne comme l’individu que sa vocatio
68 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut réinventer l’Université (29 juin 1968)
97r les activités selon leurs dimensions aux étages communautaires correspondants. Une école de médecine peut être trop grande pour tel
98ales, évaluer et rénover sans cesse ses principes communautaires et ses finalités. 11. L’Université doit donc comprendre deux genres o
69 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
99itée par tous les bâtiments symboliques de la vie communautaire, églises, mairie, marchés, cafés, lieu de rencontres, d’intrigues, de
70 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
100t c’est ainsi que l’on aboutissait à un programme communautaire, fédéraliste, anti-capitaliste mais antiétatique. Le grand public nou
71 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
101lève les lois et conventions de la vie sociale et communautaire, d’autre part, préparer l’élève à agir librement, selon son jugement,
102ulture et son refus d’assumer ses responsabilités communautaires. C’est pourquoi l’éducation artistique, au lieu de rester une sorte d
72 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
103fs de l’universitas, qui sont le sens corporatif, communautaire, et le sens synthétique ou universaliste. Nos universités ne sont plu
104ations personnelles, condition de toute existence communautaire et de tout bon travail en commun, l’on sera conduit à préférer la mul
73 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
105isés, de nos concerts ou de nos musées. À la fois communautaire et adonnée au culte des vedettes, traditionnelle et expérimentale, ar
106er l’expression publique et sensible de leur être communautaire — de leur âme. p. 151 29. Introduction à un volume illustré sur
74 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
107la fois les libertés individuelles et les devoirs communautaires. L’acceptation du temps et de l’histoire. — Toutes les autres civili
108eltique, la première apportant notamment le droit communautaire et personnel et les valeurs d’honneur et de fidélité, la seconde appo
109dique rapidement trois exemples. a) Le phénomène communautaire qui domine l’existence de l’homme médiéval ne peut être compris dans
110 corps dans les formes sociales et les structures communautaires de la coutume germanique. D’où les ordres monastiques et chevaleresqu
75 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
111itée par tous les bâtiments symboliques de la vie communautaire : églises, mairie, marchés, cafés, lieu de rencontres, d’intrigues, d
76 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
112me de nos vies et des vrais buts de nos activités communautaires et personnelles. Si sérieux que soient les problèmes de prix du lait,
77 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
113itée par tous les bâtiments symboliques de la vie communautaire, églises, mairie, marchés, cafés, lieu de rencontres, d’intrigues, de
78 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
114eltique, la première apportant notamment le droit communautaire et personnel, et les valeurs d’honneur et de fidélité, la seconde app
115e de nos vies, et des vrais buts de nos activités communautaires et personnelles. Si sérieux que soient les problèmes de prix du lait,
79 1970, Preuves, articles (1951–1968). Dépasser l’État-nation (1970)
116me de nos vies et des vrais buts de nos activités communautaires et personnelles. Si sérieux que soient les problèmes de prix du lait,
80 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La cité européenne (18-19 avril 1970)
117eltique, la première apportant notamment le droit communautaire et personnel, et les valeurs d’honneur et de fidélité, la seconde app
81 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe et le sens de la vie (25-26 avril 1970)
118e de nos vies, et des vrais buts de nos activités communautaires et personnelles. Si sérieux que soient les problèmes de prix du lait,
82 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
119 participer aux décisions qui, aux divers niveaux communautaires (de la municipalité aux agences continentales en passant par les régi
83 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
120 le traitement médical ; l’amélioration de la vie communautaire passera par les services sociaux ; il confondra la sécurité individue
84 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
121n (conforme au vœu de Proudhon) à tous les étages communautaires, de la commune à la fédération continentale, puis mondiale. L’État su
122épositaire des finalités civiques à chaque niveau communautaire — du plan d’urbanisation d’une commune aux options sur le budget de l
85 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
123tenir et de rectifier le langage dans sa fonction communautaire, reliante, religieuse au sens originel, il lui donne un pouvoir mythi
124ne possible et souhaitable reprise de la fonction communautaire par la littérature occidentale, je rappellerai quelques exemples évid
86 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
125r le passé. Et d’abord, [p. 15] instaurer le sens communautaire dans les esprits. Dans cette vue trois propositions d’action concrète
126 fonder l’union européenne et restaurer les bases communautaires dans lesquelles ni culture vivante ni fédération ne sont possibles.
127au contraire pour finalité la création d’un cadre communautaire favorisant le libre épanouissement des personnes et des groupes. Le b
128es relations humaines et la dissolution des liens communautaires. On y décrirait le désert surpeuplé de nos villes hantées par l’immen
129 peut relier des hommes de toute la terre, la vie communautaire concrète est proximiste, c’est-à-dire communale, locale et régionale.
130tenant se constituer les éléments d’une politique communautaire. Morale et politique, soulignons-le, qui se déduisent immédiatement d
131n exposé dépourvu de complaisance de la situation communautaire, sommé de dire aux militants de la salle ce qu’ils devaient et pouvai
132e de nouveau participer et recouvrer sa dimension communautaire, sans laquelle il n’est pas une vraie personne, telle est pour moi la
87 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
133r les droits de vente de la betterave ou du navet communautaire… Et pourtant, rien ne bouge : pourquoi ? Mais s’il en est ainsi des
88 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi des régions ? (printemps-été 1975)
134le, à partir de la dégradation de toute existence communautaire qu’il subit aujourd’hui, et qui appelle comme remède immédiat, struct
135relations humaines et de la dissolution des liens communautaires. Grand responsable de la mauvaise gestion de la planète, l’État-natio
89 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Quand même il serait seul… (Sur un texte de George Orwell) (automne 1975)
136ntales et affectives, des recettes, des conduites communautaires. La société des personnes autonomes, des communes en autogestion, des
90 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
137ord-Est, qui apportent jusqu’en Ibérie leur droit communautaire, si différent du droit romain. Puis viennent, de Bagdad par l’Afrique
91 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
138s, comme indicateurs du développement de l’esprit communautaire ; les progrès de l’adaptation industrielle à un programme d’exploitat
139 unités de base et sur de nouveaux types de liens communautaires. Initier, inventer sans délai, sans attendre les échéances que les Ét
92 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
140 lui-même que le catalyseur d’une grande angoisse communautaire, dont l’histoire (au sens médical) est celle de notre civilisation in
93 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
141 dans les rêves qui trahissaient nos frustrations communautaires — et, de fait, a été prévu. (Comme on va le voir.) Et cependant… Si l
94 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
142ythes du nazisme. Ayant pour force unique l’appel communautaire et par-là submergeant tous les mouvements fondés sur le matérialisme
143e faux prophète suscité par la grande frustration communautaire du peuple allemand. Aucun nationalisme n’eût pu répondre seul, ni auc
144r le dernier recours contre la grande dissolution communautaire — loin de voir qu’il en est le fauteur principal. L’escalade de la vi
95 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
145e les continents, la naissance d’un nouvel esprit communautaire… Que l’homme rencontre dans le monde actuel des contraintes partout m
146rle d’une politique à finalités personnalistes et communautaires, qui sera celle du siècle à venir, sauf cataclysme écologique ou nucl
96 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
147t comme une réaction au processus de dissociation communautaire amorcé par l’industrie et l’urbanisme, puis entretenu par les idéolog
148instinctive dans les populations, ce nationalisme communautaire dans sa genèse, a été consciemment poussé jusqu’à l’intoxication chau
149 nationalisme, substitut synthétique des réalités communautaires défaillantes, ne devient vraiment efficace qu’en temps de guerre, tem
150s décréter un sentiment, une vie, ni une vitalité communautaire. On peut créer un « champ », un jeu de forces, une fascination collec
151t) où il se trouve réparti aux différents niveaux communautaires. Le mauvais État est celui qui tente de se substituer (par machinerie
152 — selon les dimensions des tâches et des niveaux communautaires correspondants : à l’Assemblée de la petite communauté locale, au Con
153en puissance d’acte le lieu de la nouvelle mesure communautaire. Enfin, j’ai essayé de circonscrire le point central, le foyer rayonn
154individuation que l’homme moderne a perdu le sens communautaire 132 . On ne le lui rendra pas par des expériences comme celles des ki
155ngoissés-passifs, révoltés-impuissants. L’appel communautaire Participer à la communauté n’est pas la « nostalgie de quelques margi
156de ramener ma réflexion sur le concret de l’appel communautaire. Je la résume en trois évidences. 1. Les hommes ne peuvent vivre seu
157favorable au développement normal de la dimension communautaire, celle qui lie la personne au prochain, et sans laquelle la dimension
97 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
158 [p. 241] 11 Les variétés de l’expérience communautaire « D’un néo-christianisme à un pré-socialisme » À cet appel, dès qu’i
159iron cinq mille personnes. [p. 243] L’expérience communautaire des Shakers est sans aucun doute la plus longue de toutes celles du m
160ubversives plus anciennes et moins spécifiquement communautaires. — Les communautés religieuses américaines, dont la plus célèbre fut
161eur, elles ne répondraient pas encore à l’attente communautaire de l’Occident. Et cela tient aux structures mêmes de toute communauté
162s, dès qu’ils se trouvent confrontés à des essais communautaires. À peine y ai-je fait allusion, tous m’expliquent aussitôt que « ça n
163nt le seul projet global et cohérent d’une Europe communautaire agricole et artisanale. » Ainsi parle Marie-Thérèse, vingt-neuf ans,
164nt pas comment sauver dans ce cas, la possibilité communautaire. Trop serrés, ou pas assez L’urgente, la vitale nécessité de restau
165on pas nous abriter tous. Idées pour une morale communautaire Il s’agit d’explorer maintenant une autre voie, celle qui peut nous m
166ert, mais d’abord à la découverte de possibilités communautaires pour l’ensemble d’une société à venir, mieux : à faire advenir. Je n’
167tis de la constatation qu’au principe de la crise communautaire, il y a eu abandon des fins de la personne au profit d’un programme c
168 à reproduire qu’une vision juste de notre avenir communautaire, et les conditions générales à respecter pour qu’il advienne. La prem
169bertés ! Pour l’Occidental d’aujourd’hui, le sens communautaire est à réinventer dans la diversité pratiquement infinie de ses formul
170 d’un foisonnement de singularités (personnelles, communautaires, régionales, nationales) régulatrice de leur circulation et soucieuse
171s quelques axiomes que se donnera toute tentative communautaire d’orientation personnaliste, ajoutons en contrepartie qu’une vraie co
172t encore sont dénaturés en tant que formes de vie communautaire. Leurs municipalités n’ont plus assez de compétences pour intéresser
173nstitués, à seule fin d’aménager des possibilités communautaires dans les grandes villes. La condition première de la vie d’une Commun
174up de signes et de gages, déjà, d’une renaissance communautaire. [p. 271] Elle se sera produite, comme on devait l’attendre, là où de
175aissent déjà concluantes. Les circuits locaux, TV communautaire au Québec, Town talks en Ontario, fort bien installés techniquement,
176. La séance du conseil municipal levée, la phase communautaire commence : le public pose des questions et les appels téléphoniques f
177 avait été nécessaire. Ce soir-là, la télévision communautaire était la place du village. Elle faisait revivre les lieux d’échange d
98 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
178social et coutumier, en évoquant les possibilités communautaires latentes dans certains milieux, villes et villages, et qu’il serait t
179 Rome et de Paris. La géographie n’a pas de vertu communautaire en soi. Quand se manifeste le désir d’autonomie d’une communauté régi
180. La langue est donc, et de très loin, le facteur communautaire le plus efficace, le mieux lié à l’affectivité autant qu’à la pensée
181st-à-dire de l’antirégion, et non pas d’un projet communautaire. Toutefois, cette conclusion, sans doute correcte quant aux définitio
182à la participation civique, c’est-à-dire au tonus communautaire — et par-là, le petit État se rapproche pratiquement de la Région. En
183ur anticentralisme ouvre la voie vers les Régions communautaires et agit en faveur de leur instauration. De plus, la cause des ethnies
184stent alors un pouvoir plus actif de mobilisation communautaire — pour un temps de crise du moins : car une analyse historique et psy
185 revanche les réalités économiques, dont la vertu communautaire reste à tout le moins incertaine, ne sauraient définir une région que
99 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
186ogestion possiblement heureuse à tous les niveaux communautaires, et son indicateur sera le plaisir de vivre. (Il est au plus bas, com
100 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
187 participer aux décisions qui, aux divers niveaux communautaires (de la municipalité aux Agences continentales en passant par les Régi