1 1926, Journal de Genève, articles (1926–1982). Le Dépaysement oriental (16 juillet 1926)
1 dans ses dépaysements un point de vue fixe, d’où comparer et, parfois, juger ; préférant obstinément à la légende le vrai, même
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
2s fort grande. Tous ceux qui ont eu l’occasion de comparer les bons élèves de diverses classes d’un collège ont été frappés de c
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 6. La trahison de l’instruction publique
3sans fou rire les discours de tirs fédéraux. On a comparé le monde moderne à un vaste établissement de travaux forcés. L’école
4 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
4s hongroises, turques et chinoises, commentées et comparées par un folkloriste aux yeux ardents et au visage mongol. Il jouait de
5 rien que… moi-même. Identique à mon centre. Ici, comparé à tant d’autres, je perds mes préjugés sur mon apparence, je me décou
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kierkegaard (mai 1931)
6 contre le christianisme officiel ne peuvent être comparés qu’aux Provinciales. Kierkegaard est le Pascal du protestantisme, et
7rd fut le dernier grand protestant. On ne peut le comparer qu’aux grands fondateurs du christianisme, à Luther, à Calvin. Tous l
6 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
8s hongroises, turques et chinoises, commentées et comparées par un folkloriste aux yeux ardents et au visage mongol. Il jouait de
9 rien que… moi-même. Identique à mon centre. Ici, comparé à tant d’autres, je perds mes préjugés sur mon apparence, je me décou
7 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
10intelligents ; et autrement, du journalisme. On compare ensuite certains types nationaux. On remarque par exemple qu’en Franc
8 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
11tés et la valeur de l’activité théologique. Barth compare à plusieurs reprises la théologie à cette étrange main de Jean Baptis
9 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
12ne part, la philosophie se transforma en histoire comparée des systèmes ; d’autre part, les « chercheurs » invétérés s’appliquèr
10 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
13e façon générale, [p. 120] cela n’a aucun sens de comparer deux civilisations, et c’est une grande illusion de croire qu’on trou
11 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
14 écrivain espagnol Ortega y Gasset n’hésite pas à comparer sous ce rapport l’Espagne et la Russie. « Fort différentes sur beauco
12 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
15elle accomplissait sa vocation chrétienne. ⁂ On a comparé Kierkegaard à Nietzsche, à Dostoïevski, à Pascal. Lui-même ne s’est j
16à Dostoïevski, à Pascal. Lui-même ne s’est jamais comparé qu’aux grands modèles apostoliques : à saint Paul, à Luther, mais pou
17rd fut le dernier grand protestant. On ne peut le comparer qu’aux grands fondateurs du christianisme, à Luther, à Calvin. Tous l
13 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
18 Suprême humilité du solitaire ! Il ne saurait se comparer qu’à la vocation qu’il reçoit. Où l’orgueil trouverait-il encore à se
14 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
19res sont les seuls ouvrages français qu’on puisse comparer, tant pour leur sujet que pour leur atmosphère et leur tension 65 , à
15 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
20s Méditations. Si les romans de Kagawa l’ont fait comparer à Gorki, ses poèmes en prose sont d’un franciscain. Il y a en lui un
16 1934, Le Semeur, articles (1933–1949). Sur la méthode de M. Goguel (novembre 1934)
21ie, sinon le triomphe du conventionnel ? Quand on compare les résultats obtenus par M. Goguel, avec le texte biblique intégral,
17 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
22 orthodoxe. Barth, on le sait, ne se lasse pas de comparer le rôle de ces témoins théologiques au Jean-Baptiste de la Crucifixio
18 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
23n visage classique, que d’aucuns n’hésitent pas à comparer à celui du Vinci, que d’autres, simplement, qualifient de patriarcal.
19 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
24t au contraire exprimer un refus pur et simple de comparer. C’est affirmer une préférence inconditionnelle. C’est reconnaître et
25se comparaison, et rien n’est plus absurde que de comparer un pays à un autre, un amour à un autre, car où est l’étalon, où est
20 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
26s prêtres, les « clercs » dit-on, que je voudrais comparer à des vestales ? Mais où sont encore ces vestales, gardiennes du sens
21 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
27sme même dont j’ai parlé va nous permettre ici de comparer formellement, terme à terme, les « valeurs » soviétiques et nationale
22 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
28utaire. La puissance de cet appel ne saurait être comparée qu’au soulèvement de la Renaissance, à la montée de la conscience ind
23 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
29s de ce siècle perdent leur aiguillon si on les y compare. Ils se réduisent pour la plupart à des questions de préséance entre
24 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
30ien, chaldéen, aztèque… Pour autant que l’on peut comparer à quoi que ce soit de supposé connu des mouvements aussi totalement «
25 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
31utaire. La puissance de cet appel ne saurait être comparée qu’au soulèvement de la Renaissance, à la montée de la conscience ind
26 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
32 est plaisant de rapprocher Goethe et Gide ; mais comparez aussi, Venise et Moscou — 1786 et 1936 —, et ces deux peuples : la co
33inien, il se met dans une situation qu’on ne peut comparer qu’à celle du chrétien anticlérical. Seulement, la dissociation de la
27 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
34ssance de choc et d’interrogation ne saurait être comparée qu’à celle de Pascal, de Dostoïevski et de Nietzsche. Aujourd’hui Kie
28 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
35ie. Cela vous met en question, cela vous invite à comparer les situations… À cause de la solidarité humaine, probablement… —(Voi
29 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
36e n’est pas encore franchement s’avouer que de se comparer aux seuls humains que le métier ou notre rang social nous met en mesu
30 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Chançay (mars 1937)
37ée, un rendez-vous de chasse philosophique. Mieux comparé : tout ce que l’on voudra qui évoquerait l’état d’esprit des explorat
31 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
38 » tue l’esprit d’initiative. C’est le contraire. Comparez la jeune Führerin à une jeune fille du même âge, chez nous ! Mais l’i
32 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
39lles des druides sur l’immortalité. La mythologie comparée est la plus périlleuse des sciences, si l’on excepte l’étymologie don
40hétorique courtoise devient sensible dès que l’on compare ces lieux communs à ceux de la poésie cléricale de l’époque. Un spéci
41otte d’Amour », la Minnegrotte, qui lui permet de comparer l’architecture d’une église chrétienne et celle du temple de l’amour 
33 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
42lé Mystique occidentale-orientale 101 . L’auteur compare, puis oppose le fondateur de la mystique allemande au xive siècle. M
34 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
43on de la passion. Réaction que l’on n’oserait pas comparer à la chevalerie, bien qu’elle remplît la même fonction sociale (mais
35 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
44nces de durer : buts et rythmes de vie, vocations comparées, caractères et tempéraments. Si l’on veut le mariage, c’est-à-dire la
36 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
45n Manuel l’appelle une espèce de sacrement, qu’il compare au Baptême et au Mariage. (J. Huizinga, Le Déclin du moyen âge, p. 78
37 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
46 écrivain espagnol Ortega y Gasset n’hésite pas à comparer sous ce rapport l’Espagne et la Russie. « Fort différentes sur beauco
38 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
47use nature : rappelons-nous qu’on peut aussi nous comparer, nous autres Suisses, à ces grandeurs, à ces beautés… Et c’est ici le
48’importe qui par certaine façon peu chrétienne de comparer toujours les défauts pratiques du protestantisme avec les qualités th
39 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
49irmer qu’ils la concluaient sans arrière-pensée. (Comparez avec certaines offres de paix « pour 25 ans » que faisait naguère à s
40 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
50au contraire la familiarité. Il serait amusant de comparer sous ce rapport le fameux livre de Mr. Dale Carnegie et l’Homme de Co
41 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
51sidérables de la nouvelle barbarie. Je ne puis la comparer qu’à une espèce de carie de l’intelligence, qui nous empêche de masti
52 c’est qu’il existe. Que cette raison est faible, comparée à toutes celles qui annoncent le contraire, particulièrement à celle-
42 1944, Les Personnes du drame. Introduction
53 psychologues. Les séparer d’abord pour mieux les comparer, c’est créer le type même du sophisme, un problème de la forme et du
43 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
54elle accomplissait sa vocation chrétienne. ⁂ On a comparé Kierkegaard à Nietzsche, à Dostoïevski, à Pascal. Lui-même ne s’est j
55à Dostoïevski, à Pascal. Lui-même ne s’est jamais comparé qu’aux grands modèles apostoliques : à saint Paul, à Luther, mais pou
56 — fut le dernier grand protestant. On ne peut le comparer qu’aux fondateurs du christianisme… Tous les autres paraissent petits
57iant peut-être, quelque chose qu’on n’eût pas osé comparer à l’idée, quelque chose qui fût juste assez grand pour servir de refu
58 Suprême humilité du solitaire ! Il ne saurait se comparer qu’à la vocation qu’il reçoit. Où l’orgueil trouverait-il encore à se
44 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
59ticularités, mais au contraire en cherchant à les comparer. Le deuxième problème à envisager est celui d’une collaboration plus
45 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
60c-hall parce que c’est une image du ciel, si l’on compare ses fastes à la vie des taudis ou des petits deux-pièces proprets. Gl
46 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
61e, et en Russie… Nous le savons tous. Que sert de comparer ? Quel sens ? Il y a des roses dans les ruines. Des enfants jouent à
47 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
62erver de près le comportement américain, et de le comparer au nôtre : car il n’y a guère moins d’Européens que d’Américains dans
48 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
63t n’aime pas conduire l’auto… J’essaye en vain de comparer Cohoes à une ville du même nombre d’habitants chez nous ; de comparer
64e ville du même nombre d’habitants chez nous ; de comparer Robert à un Robert d’Europe, de même niveau social et de même éducati
65 d’un lac. Mais il ne serait guère plus facile de comparer cette vie, cette ville, aux images que par Hollywood l’Amérique nous
49 1946, Lettres sur la bombe atomique. 1. La nouvelle
66s avons vainement tenté l’analyse étymologique et comparée d’anatomie et d’atome. Ma lettre vous paraîtra frivole, je le crains.
50 1946, Lettres sur la bombe atomique. 4. Utopies
67 volant à 550 km. à l’heure, ne pesait pas lourd, comparée aux charges des bombardiers qui réduisirent Berlin. Un avion pourrait
51 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
68pas conduire l’auto… [p. 59] J’essaie en vain de comparer Cohoes à une ville du même nombre d’habitants chez nous ; de comparer
69e ville du même nombre d’habitants chez nous ; de comparer Robert à un Robert d’Europe, de même niveau social et de même éducati
70 d’un lac. Mais il ne serait guère plus facile de comparer cette vie, cette ville aux images que, par Hollywood, l’Amérique nous
52 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
71rk : voilà le temps, voilà le lieu pour une étude comparée des liturgies et des principaux rites occidentaux, dépouillés de leur
53 1946, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique est-elle nationaliste ? (29 août 1946)
72lus à l’aise. Je pense aux Russes. Je vous laisse comparer. Chacun ses goûts. Je me borne à marquer une différence capitale : l’
54 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
73 plaît, et ils ne font que s’en amuser. Si on les compare aux Français, il est indéniable que ces derniers, quoi qu’on dise, so
55 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
74tante. Je le traduis littéralement : « On ne peut comparer la Liquor Vitae dans l’homme à autre chose qu’à une ombre sur la paro
56 1947, Vivre en Amérique. Avertissement
75ter leur pays et s’établir en Amérique. Le jeu de comparer les deux nations, décidément, devenait sérieux : dans la situation qu
57 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
76lus à l’aise. Je pense aux Russes. Je vous laisse comparer. Chacun ses goûts. Je me borne à marquer une différence capitale : l’
58 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
77rk : voilà le temps, voilà le lieu pour une étude comparée des liturgies et des principaux rites occidentaux, dépouillés de leur
59 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
78use et sexuelle me paraît fort peu romantique. On compare les salaires en toute simplicité, on divorce pour des questions de cu
60 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
79urtout parce qu’elle n’avait pas l’occasion de se comparer, de s’opposer et de se définir ; elle était seule et reine de la plan
80adie européenne, l’anti-Europe par excellence. Je compare le nationalisme à une espèce de court-circuit dans la tension normale
81ts. Un dernier trait : l’Europe, surtout si on la compare aux deux empires séparés d’elle, et que je nomme les deux empires san
82 Une première différence saute aux yeux, quand on compare le rôle de l’URSS et celui des États-Unis dans notre monde : c’est qu
61 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
83me de la pensée fédéraliste ne saurait être mieux comparé qu’à un rythme, à une respiration, à l’alternance perpétuelle de la d
62 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
84u mes discours, en vue de ce recueil. J’essaye de comparer et de conclure, provisoirement, avant de repartir. Ces applaudissemen
63 1948, Suite neuchâteloise. IV
85crepitans, en passant par un Précis de géographie comparée et Quelques mots sur les nombres rythmiques de la prophétie…   [p. 3
64 1948, Suite neuchâteloise. VII
86, de s’écarter, de revenir, de boire des yeux, de comparer, de contempler sans fin, où l’on a reconnu l’amour, comme il aime à s
65 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
87, de s’écarter, de revenir, de boire des yeux, de comparer, de contempler sans fin, où l’on a reconnu l’amour, comme il aime à s
66 1950, Lettres aux députés européens. Première lettre
88conomiques sont plus complexes ; et qu’on ne peut comparer, sans offense, nos modestes sagesses et les folies sublimes des grand
67 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Lettre aux députés européens (15 août 1950)
89conomiques sont plus complexes ; et qu’on ne peut comparer, sans offense, nos modestes sagesses et les folies sublimes des grand
68 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, n’oubliez pas l’exemple de la Suisse (3 octobre 1950)
90conomiques sont plus complexes ; et qu’on ne peut comparer, sans offense, nos modestes sagesses et les folies sublimes des grand
69 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
91prenne un sens. L’étrange exception Ainsi donc, comparée et contrastée avec les civilisations sacrées de l’Antiquité, les civi
92e qu’elle soit paradoxale. D’une part, on peut la comparer aux heures d’angoisse de Nicopolis, de Mohacs et du siège de Vienne p
70 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
93veau de culture et de responsabilité : cessons de comparer, comme on le fait couramment, ce qu’il y a de pire d’un côté à ce qu’
71 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Contre la culture organisée (avril 1952)
94entre est un pool, à sa manière, et si on a pu le comparer parfois à une espèce de « Plan Schuman de la culture », gardons-nous
72 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
95veau de culture et de responsabilité : cessons de comparer, comme on le fait couramment, ce qu’il y a de pire d’un côté à ce qu’
73 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
96 simplement ridicule ; pire encore si l’on ose le comparer aux dépenses d’armement, ou simplement aux subventions de certains Ét
74 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
97, en se promenant, d’observer, de réfléchir et de comparer. Et quant aux vieilles gens qui, comme moi, pour des raisons de résid
75 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
98oire. La guerre du Sonderbund, que l’on a souvent comparée à la guerre de Sécession (leurs noms même sont identiques) eut pour e
99 spontanément comme telle 7 . La Suisse peut être comparée à l’Europe, en ce sens qu’elle ne conçoit et ne ressent son unité que
76 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
100débats aux Chambres fédérales. Ils ont coutume de comparer ce Parlement à un conseil d’administration. L’éloquence, à vrai [p. 8
77 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
101ntéressants. Le chaos monétaire actuel empêche de comparer avec précision les gains et leur pouvoir d’achat dans différents pays
102primitifs conservent leur primitivisme, si on les compare à Zurich ou à Bâle, bien qu’il n’y ait plus de frontières ni de restr
103vail, politique sociale. On pourrait en somme les comparer à des coopératives d’assurances. Elles ont institué des caisses de se
78 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
104e les villes de plus de 25 000 habitants. Si l’on compare deux demi-cantons contigus, qui se trouvent être à la fois de langue
79 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
105 simplement ridicule ; pire encore si l’on ose le comparer aux dépenses d’armement, ou simplement aux subventions de certains Ét
80 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
106erait tout perdre, à coup sûr et à bref délai. On compare volontiers notre Europe à Byzance. Cet empire qui sombra pour toujour
81 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
107erait tout perdre, à coup sûr et à bref délai. On compare volontiers notre Europe à Byzance. Cet empire qui sombra pour toujour
82 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
108est donc encore la plus forte. Pourtant, si on la compare aux autres, passées, présentes ou en formation, on s’aperçoit qu’elle
83 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
109du cervelet. Saint-Just était un enfant de chœur, comparé à ces Philanthropes, sinon par l’intention du moins par le succès. Il
110égimes séniles, et dont la « tyrannie », si on la compare à celles des disciplines d’État qui leur ont succédé, fut maintes foi
111 catéchisme. Cette religion nationale, que l’on a comparée très justement au shintoïsme, n’attaquera même pas le christianisme,
84 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
112gnation de ses juges. L’hérésie du matérialisme Comparé aux religions de l’Orient, le christianisme pourrait être qualifié de
85 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
113n lui. Historiquement, le paradoxe éclate si l’on compare les réalités et les états d’esprit correspondants, au xixe siècle et
86 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. A. Introduction
114’en chercher les principes de cohérence, et de la comparer avec d’autres dans une perspective mondiale. Je dis bien la décrire,
87 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
115’abord deux différences de fait. On a cru pouvoir comparer les chrétiens des catacombes à nos communistes plus ou moins clandest
88 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
116du cervelet. Saint-Just était un enfant de chœur, comparé à ces Philanthropes, sinon par l’intention, du moins par le succès. I
117égimes séniles, et dont la « tyrannie », si on la compare à celle des disciplines d’État qui leur ont [p. 109] succédé, fut mai
118 catéchisme. Cette religion nationale, que l’on a comparée très justement au shintoïsme, n’attaquera même pas le christianisme,
89 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
119gnation de ses juges. L’hérésie du matérialisme Comparé aux religions de l’Orient, le christianisme pourrait être qualifié de
90 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
120n lui. Historiquement, le paradoxe éclate si l’on compare les réalités et les états d’esprit correspondants, aux xixe et xxe
91 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
121est donc encore la plus forte. Pourtant, si on la compare à d’autres, passées, présentes ou en formation, on s’aperçoit qu’elle
122 à l’évidence des faits, une antiphrase. Quand on compare la loi qui interdisait aux juges de prononcer d’autre peine que la mo
92 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
123fascistes) gardera sa chance en Europe. Chances comparées En parodiant Lénine, nous pouvons dire que stalinisme égale marxisme
93 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
124 [p. 264] choix de la personne. Il s’agit donc de comparer deux systèmes de conventions de base, l’un tolérant et inclusif, l’au
125int matérialiste mais « mystique ». Il faudrait comparer nos rêves Au stade présent de l’Aventure occidentale, on dirait qu’il
126 les réalités vécues qui en sont nées. On ne peut comparer deux rêves de cette nature, mais bien leurs effets dans la vie. Le rê
94 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle des festivals dans la vie culturelle de l’Europe [Commentaires] (mai 1957)
127 européen et qui le définit le mieux, quand on le compare à l’homme d’autres cultures et civilisations. De cette affinité d’ess
95 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
128existante à l’échelle européenne 21 . Et si l’on compare ses activités passées et présentes avec celles qu’avaient prévues le
96 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
129tent un homme politique, 1 % souhaite un général. Comparez. Je ne dis pas : concluez, mais suspendez peut-être un peu votre juge
97 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
130l’Esprit… « La faculté principale de l’âme est de comparer », remarque Montesquieu, et il ajoute : Ce qui fait ordinairement un
131après une grande lecture. Ainsi s’opposent et se comparent, dans ses dialogues, mesure antique et démesure moderne, ou les grand
98 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
132litique russe, par des moyens qu’il est facile de comparer. Chez l’un et l’autre, et malgré toutes les différences imaginables,
133 Russie, Chine, sans cesse nommées, numérotées et comparées dans les discours de Khrouchtchev, sont apparues comme les seules réa
99 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Carlo Curcio, Europa, Storia di un’idea (septembre 1959)
134otre unité de culture, pendant trois millénaires. Comparé à l’ouvrage de Gollwitzer — dont il s’inspire expressément pour tout
100 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
135l’Esprit… « La faculté principale de l’âme est de comparer », remarque Montesquieu, et il ajoute : « Ce qui fait ordinairement u
136près une grande lecture. » Ainsi s’opposent et se comparent, dans ses dialogues, mesure antique et démesure moderne, ou les grand