1 1926, Articles divers (1924–1930). Confession tendancieuse (mai 1926)
1s le sens de ma vie ; de rendre toutes mes forces complices de mon destin. D’abord donc, choisir Mes instincts, ensuite, les éduq
2 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
2is incline discrètement les décisions et les rend complices d’un dessein logique, peut-être lointain, en quoi consiste l’unité la
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Avant-propos
3breux qu’on ne le pense, ceux qui refusent d’être complices dans cet attentat à l’intégrité humaine qu’est en fait l’esprit démoc
4 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean Cassou, La Clef des songes (août 1929)
4ires comme son Pierangelo dans la vie. Le hasard, complice des poètes, lui fait rencontrer des êtres bizarres avec lesquels il n
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
5 Il intimide un peu le lecteur qui ne se sent pas complice de ses secrets desseins. Au reste, le livre s’achève par sa mort, san
6 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
6près de cet être secret, inaccessible et pourtant complice d’une angoisse plus bouleversante que l’amour, à la minute où l’on vo
7 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
7e nos richesses, de fausses hontes et de sourires complices. La question toutefois doit être portée sur un plan supérieur à toute
8a foi ; mais d’autre part nous prêtions des mains complices à des œuvres qui relevaient de conceptions nettement a-chrétiennes de
8 1932, Esprit, articles (1932–1962). On oubliera les juges (novembre 1932)
9s difficile : on tient tout de même à choisir ses complices. Sans entrer donc dans le vif du débat, — à savoir si Martin, « objec
9 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
10u’elle avait négligées ou dont elle s’était faite complice. Nous avons vu déjà que le roman bourgeois servait à toutes fins capi
10 1935, Présence, articles (1932–1946). Contre Nietzsche (avril-mai 1935)
11a bêtise de sa classe, si elle suffit à le rendre complice, en fin de compte, des erreurs qu’il flagelle, ne suffit pas à établi
11 1935, Esprit, articles (1932–1962). Roger Breuil, Les uns les autres (avril 1935)
12n tout autre son que le « je » des Vivants : plus complice et plus fraternel. Le défaut de Les uns les autres, c’est peut-être q
12 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
13onde à sa perte ; qu’ils refusent de se faire les complices des folies collectives, des égoïsmes criminels, des « intérêts » inju
14nesse qui repousse à l’unanimité un spiritualisme complice d’intérêts devenus criminels ; — constate : que le problème de la cul
13 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
15bien elle nous reste extérieure, ou bien elle est complice de nos faiblesses. Elle n’est pas vraie en soi. Elle n’est pas plus v
14 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — Préambule
16aires. L’esprit pur et l’esprit asservi sont deux complices dont les disputes bruyantes n’ont eu jusqu’ici d’autre effet que de n
15 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
17aux réactionnaires, bourgeois inquiets, opposants complices. Et seuls mes amis juifs me donnaient du régime une interprétation ét
16 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
18 innocence et revient à la cour. Le nain Frocine, complice des barons, cherche à surprendre les amants et leur tend un piège. En
19ce cas, d’observer la fidélité féodale, masque et complice énigmatique de la fidélité courtoise. Il choisit en toute liberté, ca
20r le Roman ; d’où l’indifférence étonnante de ces complices d’un même [p. 44] rêve au sein duquel chacun d’eux reste seul ; d’où
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
21ui triomphe du jugement de l’Église et du siècle, complices aux yeux de Gottfried et des cathares. Mais ceci jette un jour assez
18 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
22onnaître ces fautes, parce que nous en sommes les complices, et que nous aimons les fautifs. Il est dur de les avouer, parce que
19 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
23tes vos « vertus » sont au service du mal et sont complices de l’œuvre du Malin. « Le Diable est menteur et le Père du mensonge »
20 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
24ous sommes tous dans le mal, nous sommes tous les complices des plus grands responsables du monde. Cependant, évitons à tout prix
21 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
25’est pas nous, qui d’Autre ? Ah, nous sommes tous complices ! Mais alors pourquoi mourrons-nous ? Pour ce passé que nous n’avons
22 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
26ste dans l’augmentation de notre sentiment d’être complices de tout le mal qui se fait dans le monde. Dans la Confession des Péch
23 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable II : Le menteur (22 octobre 1943)
27tes vos « vertus » sont au service du mal et sont complices de l’œuvre du Malin. « Le Diable est menteur et le Père du mensonge »
24 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable IX : « Nous sommes tous coupables » (10 décembre 1943)
28ous sommes tous dans le mal, nous sommes tous les complices des plus grandes responsables du monde. Cependant, évitons à tout pri
25 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
29ce qui s’est passé, et lui montrer comment il fut complice des crimes qu’il rejette sur Himmler ; ensuite il faut détruire son a
26 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
30… » Derrière ce scepticisme en quête d’un sourire complice ou gêné (tant de gens ont une peur bleue de passer pour utopistes et
27 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
31 inclinant vers le socialisme, et dont le destin, complice de sa nature intime plutôt que de ses idées, a fait un prince. Que ce
28 1952, Réforme, articles (1946–1980). Après l’Œuvre du xxe siècle (14 juin 1952)
32e ou non des dictatures et des arguments de leurs complices. Elle a protesté au double sens du mot, qui est à la fois refus et té
29 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
33ds et gaullistes français se découvrent frères et complices des insulaires de gauche et de droite, des communistes, des neutralis
30 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
34ctif, reste en place. Enfin, le dernier carré des complices de Staline, moyennant un crachat sur sa tombe, reste en place. C’est
35e ne venait de se passer sous nos yeux. Quand les complices d’un chef de bande, liquidant sa mémoire non ses gains, s’instituent
36 pour les fauteurs de « crimes sociaux » et leurs complices, et les familles et les amis de ces complices, ruinent à jamais, par
37urs complices, et les familles et les amis de ces complices, ruinent à jamais, par un exemple décisif, la seule excuse des camps
31 1956, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Oserons-nous encore… » (6 novembre 1956)
38la dissolution des partis communistes d’Occident, complices du crime le plus atroce de toute l’Histoire. Refusons ces ballets, ce
32 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la honte et l’espoir de l’Europe (janvier 1957)
396] approuvent le crime de Budapest, et contre les complices « objectifs » de ce crime, les intellectuels soviétiques. Refuser dés
40Oui, disent-ils, à la seule condition d’avoir été complice de tout ce qui le préparait. Jeudi 8 novembre 1956, à Ferney Rentré
41n appel ne saurait signifier que je m’en fasse le complice, puisqu’aucun de mes principes ne m’y oblige et nulle discipline de p
33 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur deux écrivains politiques (juin 1957)
42x qui osent condamner le crime sans avoir été les complices de la politique qu’il exprime. Si M. Sartre n’a pu « digérer » Budap
34 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
43r la doctrine dans les deux cas, mais Marx en est complice, Proudhon victime : il croyait à la liberté, et son adversaire ne cro
44ne menace à leurs yeux mais une amie, presque une complice. Un peu plus tard cependant, en 1790, c’est à la même Impératrice que
35 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
45stice ? Sont-elles contradictoires ou bien plutôt complices ? Dans un discours prononcé à Lausanne lors de la Conférence européen
36 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
46du raisonnement suivant : tous les Européens sont complices du colonialisme criminel ; donc cette lecture leur fera honte, et la
37 1963, Preuves, articles (1951–1968). Une journée des dupes et un nouveau départ (mars 1963)
47n disposé les esprits, hors de France, à se faire complices de ses desseins cachés. En vérité, c’est aux mouvements de militants
38 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
48Bonn. Il n’attaque pas le régime en soi, mais ses complices dans l’Église. On l’expulse. Et dès lors, revenu à Bâle, il édifie un
39 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
49Bonn. Il n’attaque pas le régime en soi, mais ses complices dans l’Église. On l’expulse. Et dès lors, revenu à Bâle, il édifie un
40 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.3. Naissance du Centre
50t ! — les échanges culturels, ceux-là se font les complices d’une barbarie nouvelle. Nous ne pouvons pas reconnaître à l’État le
41 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.3. Conclusions sur l’avenir et la liberté de la culture
51e ou non des dictatures et des arguments de leurs complices. Elle a protesté au double sens du mot qui est à la fois refus et tém
42 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
52s prises de position devant l’hérésie — hostiles, complices, ou positives — comptent moins, au total, en vérité psychique, en dyn
53 peu, beaucoup » — qui se lie au désir, s’en fait complice, et le plus souvent s’évanouit une fois son ardeur satisfaite. Mais l
43 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Quand même il serait seul… (Sur un texte de George Orwell) (automne 1975)
54nous en montre les moyens ; ou bien a-t-il été le complice objectif des catastrophes à venir, par prévision auto-réalisante ? S’
44 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
55par l’industrie. Ces deux désastres sont plus que complices : ils ne font qu’un, si l’on observe que l’exploitation forcenée des
56nsible une tendance très réelle de la technologie complice des États. Le phénomène du rejet marque ici la limite fixée à la tech
45 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
57s cédant au chantage pétrolier (émirs et sociétés complices) pour assurer leurs revenus fiscaux et ne pas indisposer l’électorat,
46 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
58ts les puissances de la nature, jusqu’à faire ses complices des vents contraires : l’équipage et les passagers lui font confiance
47 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
59nconsciemment peut-être, mais objectivement, leur complice. Comme le sont aujourd’hui la Gauche autant que la Droite et tous les
60à-dire pour instaurer — en profitant de la guerre complice — un pouvoir stato-national supercentralisé par le Parti, écrasant sa
48 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
61 le chômage, ces deux maladies complémentaires ou complices. On connaît l’ordre de grandeur des taux de croissance de l’inflation
49 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
62 ou négative à l’endroit des pouvoirs établis, ou complice des pouvoirs en mal d’établissement. À ce jeu, l’Université perdra so
50 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
63ent) dans l’ignorance où je me trouvais d’être le complice, bien plus : l’admirateur « ému » selon Lévy de l’Adversaire que je d