1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
1qui fait de longs pas réguliers… L’École, dans ce concert de souvenirs, n’est qu’une [p. 14] dissonance douloureuse.  3 Deux a
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
2ique j’étais aux marches de l’Asie. En sortant du concert, j’ai erré aux terrasses des hôtels, dans le grandiose bavardage des
3taires, idylles de jardins publics à l’écart d’un concert du samedi soir, petits professeurs entourés de leur famille, et toute
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
4ique j’étais aux marches de l’Asie. En sortant du concert, j’ai erré aux terrasses des hôtels, dans le grandiose bavardage des
5taires, idylles de jardins publics à l’écart d’un concert du samedi soir, petits professeurs entourés de leur famille, et toute
4 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
6y, Alexandre Marc, René Dupuis, Robert Aron. Ce concert de refus n’avait rien d’harmonieux. On pouvait cependant y distinguer
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
7ue des Retraités de la Marine, qui animait de ses concerts de nombreuses fêtes villageoises. Tout cela s’est dissous quand les h
6 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
8ue des Retraités de la Marine, qui animait de ses concerts de nombreuses fêtes villageoises. Tout cela s’est dissous quand les h
7 1937, Esprit, articles (1932–1962). Défense de la culture (janvier 1937)
9 achète des livres, fréquente les théâtres et les concerts, bref, se cultive avec cette sorte de passion que le Français réserve
8 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
10anes, voyages, bibliothèques créées ou enrichies, concerts… « Tout cela est passé », conclut-il. Cette petite phrase contient un
9 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
11 de Flue à Carnegie-Hall, la plus grande salle de concerts de la ville. Triomphe de la musique d’Honegger. Salué pour lui. [p.
10 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Demain la bombe, ou une chance d’en finir avec la terre (30 juin 1946)
12’en pas rire, ou pas si vite : attendons le grand concert de la fin de juillet. p. 1 o. « Demain la bombe ou la chance d
11 1947, Doctrine fabuleuse. 10. La gloire
13 qu’elle a « perdu sa vie ». Liszt, à la fin d’un concert triomphal, s’incline et prononce à mi-voix : « Je suis le serviteur d
12 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
14à se mélanger, mais au contraire à fonctionner de concert, chacune selon sa vocation. Ce ne serait [p. 75] pas même une questio
13 1952, Réforme, articles (1946–1980). Après l’Œuvre du xxe siècle (14 juin 1952)
15mot, qui est à la fois refus et témoignage. Notre concert inaugural, dans une église, était dédié à la mémoire des victimes de
16 et par la faute d’une dictature encore, au grand concert européen. C’est une phrase de Miguel de Unamuno, dans son commentaire
14 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Culture et politique européenne (octobre 1952)
17er rural, par le moyen du livre, de causeries, de concerts commentés, d’expositions itinérantes. (L’expérience des Guildes a pro
15 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Conférence de compositeurs, critiques musicaux et exécutants (décembre 1952-janvier 1953)
18à un cycle de conférences, discussions, forums et concerts de musique contemporaine et ancienne. Un Comité exécutif, composé d’a
19s conditions spéciales et des tarifs réduits. Les concerts symphoniques et de musique de chambre seront publics. Programme Les
20liques, aux groupes de travail, et aux différents concerts. Au cours de cette rencontre auront lieu quatre concerts symphoniques
21s. Au cours de cette rencontre auront lieu quatre concerts symphoniques et trois concerts de musique de chambre, au cours desque
22auront lieu quatre concerts symphoniques et trois concerts de musique de chambre, au cours desquels seront exécutés : [p. 10] a
23ces derniers accords, tous les frais d’exécution (concerts, solistes, enregistrement) seraient à la charge de la RAI. Dates fixé
16 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
24 elle a tenu sa part, au moins à égalité, dans le concert des voix germaniques. Bodmer et « l’école suisse », Jean de Haller, G
17 1954, Preuves, articles (1951–1968). Il n’y a pas de « musique moderne » (juillet 1954)
25 élargi par la radio, dirigé par les managers des concerts, formé par sa discothèque, a cessé lui aussi d’être « moderne », pour
26on jouait sa dernière production. Mais nos grands concerts du dimanche ne jouent plus que [p. 77] les modernes d’autres temps. D
27compositeurs que ceux qui font les programmes des concerts et qui décident du choix des enregistrements. Plus on jouera de musiq
18 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
28 faire la loi en Europe. On parlera beaucoup de « concert des nations », et de « droit international », mais il est clair que c
19 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
29 faire la loi en Europe. On parlera beaucoup de « concert des nations », et de « droit international », mais il est clair que c
20 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle des festivals dans la vie culturelle de l’Europe [Commentaires] (mai 1957)
30e, ils tiennent leur place bien définie dans le « concert européen ». Loin de choisir à l’exclusion de l’autre l’une des deux s
21 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
31re en le couvrant d’insultes officielles. Dans le concert mondial qui s’ensuit, hommages en Occident, outrages en URSS et lettr
22 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
32re en le couvrant d’insultes officielles. Dans le concert mondial qui s’ensuit, hommages en Occident, outrages en URSS et lettr
23 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
33s douanières. L’idée de l’arbitrage et aussi du « concert européen » apparaît avec une netteté particulière dans les dispositio
34 dit que le Projet devait surtout sa célébrité au concert de railleries qu’il provoqua : c’est qu’elles n’émanaient point d’obs
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
35es par le passé, du moins quand ils agissaient de concert, en grande foule. Il est admirable que le démenti sanglant infligé à
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
36contre Napoléon qui avait voulu la faire. Mais ce concert des Intellectuels est aussi discordant que celui des Puissances se pr
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
37centrale paraît être de ramener la Russie dans le concert européen comme une hérétique repentante ou une demi-barbare à éduquer
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
38De ce point de vue, le système politique appelé « Concert européen des grandes puissances » nous vient immédiatement à l’esprit
39pas la déclaration de faillite de la politique du concert européen ? De ce fait même, cette dernière est devenue, si l’on peut
40so Cortès et même de Bluntschli. Il manquait à ce concert une voix allemande, et la voici : Il est évident qu’une telle fédéra
41vilisation ; toutes apportent une note à ce grand concert de l’humanité, qui, en somme, est la plus haute réalité idéale que no
28 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
42nce de primauté. « Les grandes puissances », « le concert des puissances », cela sonne bien, vraiment un concert magnifique. Et
43rt des puissances », cela sonne bien, vraiment un concert magnifique. Et avec cela nous sommes depuis longtemps dans la situati
29 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
44 encore faut-il s’implanter quelque part, dans le concert d’une communauté, d’abord très limitée, puis élargie à des allégeance
30 1965, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe et le monde [Introduction] (février 1965)
45es, les Européens, avons à faire entendre dans le concert des cultures. La deuxième commission va s’occuper des doctrines et fo
31 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vingt langues, une littérature (mai 1967)
46ontrepoint, les tons, les genres, l’orchestre, le concert, etc., sont des créations typiques des Européens.) Cette similitude d
32 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.2. Préface à « L’Œuvre du xxe siècle »
47 e siècle dans l’Occident libre. Opéras, ballets, concerts, théâtre, expositions, conférences et débats publics par les plus gra
33 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.3. Conclusions sur l’avenir et la liberté de la culture
48 mot qui est à la fois refus et témoignage. Notre concert inaugural dans une église était dédié à la mémoire des victimes de to
49ar la faute d’une dictature encore, à notre grand concert européen. C’est une phrase de Miguel de Unamuno dans son Commentaire
34 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.8. Il n’y a pas de « musique moderne »
50 élargi par la radio, dirigé par les managers des concerts, formé par sa discothèque, a cessé lui aussi d’être « moderne, », pou
51on jouait sa dernière production. Mais nos grands concerts du dimanche ne jouent plus que les [p. 150] modernes d’autres temps.
52compositeurs que ceux qui font les programmes des concerts et qui décident du choix des enregistrements. Plus on jouera de musiq
35 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
53la Sainte-Alliance annoncèrent l’ouverture d’un « concert des nations ». En fait, on n’entendit qu’une cacophonie en crescendo
54-ils s’accorder et faire entendre enfin le vrai « concert européen » ? [p. 153] En fait, chacun tentait de vivre pour son comp
55re école postsérielle ; et ce sont des projets de concerts, de ballets, d’opéras de tous les siècles qui, durant la saison proch
56evalet ou de nos portraits individualisés, de nos concerts ou de nos musées. À la fois communautaire et adonnée au culte des ved
57cle, la musique était confinée dans les salles de concert, séparée de sa vie, j’entends des cadres architecturaux, des fonction
36 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
58ontrepoint, les tons, les genres, l’orchestre, le concert, etc., sont des créations typiques des Européens.) Cette similitude d
37 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
59aire l’Europe dans le style du Congrès de Vienne, concert d’hégémonies frustrées qui n’osent pas dire leur nom et se rattrapent
38 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
60 Hollande, au point de vue culturel (universités, concerts, conférences, théâtre) et quant aux utilités de la vie publique. Les
39 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
61nu : tout est subi, dans la mauvaise humeur et le concert à tous les étages, des chasses d’eau après la « dramatique » à la Tél
40 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
62au Serment de Strasbourg. Pendant l’entracte d’un concert donné pour l’Assemblée dans la cour du Palais de Rohan (préfecture du
63ent » et que « Paul Reynaud en est ». À la fin du concert, André Philip m’expose enfin l’affaire en dix minutes. Il s’agit d’un
64e n’est pas capable de se donner une voix dans le concert international, si elle s’enlise dans cette division qui l’empêche auj