1 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
1 bien que toutes sont en interaction. Faute d’une concertation continentale, leurs effets se traduiraient par une épidémie de neutra
2 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
2mieux, mais on ne peut pas l’unir non plus par la concertation des États « souverains ». Il faut faire l’Europe sérieusement, mais d
3 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
3hanges culturels, les mouvements de personnes, la concertation rationnelle des productions industrielles et agricoles. Mais elles ne
4 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
4fférentes du continent 49 , seront chargées de la concertation des grandes tâches d’intérêt public. Tâches politiques au sens origin
5s d’économies ni de monnaies nationales, mais une concertation à l’échelle de l’Europe des producteurs et des besoins régionaux. 2.
6é créées et mises en place par la nécessité de la concertation en chacun des domaines de régionalisation. Elles n’auront pas à prend
5 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
7hanges culturels, les mouvements de personnes, la concertation rationnelle des productions industrielles et agricoles. Mais elles ne
8la Communauté de Bruxelles, seront chargées de la concertation des grandes tâches d’intérêt public, tâches politiques au sens origin
6 1970, Preuves, articles (1951–1968). Dépasser l’État-nation (1970)
9hanges culturels, les mouvements de personnes, la concertation rationnelle des productions industrielles et agricoles. Mais elles ne
10la Communauté de Bruxelles, seront chargées de la concertation des grandes tâches d’intérêt public, tâches politiques [p. 59] au sen
7 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe et le sens de la vie (25-26 avril 1970)
11hanges culturels, les mouvements de personnes, la concertation rationnelle des productions industrielles et agricoles. Mais elles ne
12la Communauté de Bruxelles, seront chargées de la concertation des grandes tâches d’intérêt public, tâches politiques au sens origin
8 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
13continentale) doit garder un rôle d’impulsion, de concertation, et de contrôle (au sens d’expertise plutôt que de coercition). Il do
14hacune d’une agence régionale de planification ou concertation (économique, sociale, hospitalière, écologique, éducative, des transp
9 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Confrontation des régions transfrontalières [Nos conclusions] (été 1972)
15 et, en définitive, première dans le processus de concertation ». Le Rapport Orianne est encore plus explicite sur ce point. Il rapp
10 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
16ors que l’un, le professeur Humblet, proposait la concertation continentale des autorités régionales (vraie voie, selon moi, vers la
11 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
17 d’un plan continental, ou si l’on préfère, d’une concertation continentale. Rien n’empêchera que les mêmes assemblées nomment, dans
12 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
18n organisme qui assumerait au plan continental la concertation politique, l’arbitrage entre les Régions, et leur information sans re
13 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
19politique monétaire, l’aide au Tiers Monde, et la concertation des recherches scientifiques — des Agences fédérales paraissent indis
20s circonstances propres, mais dans le cadre d’une concertation ou planification continentale. Rien n’empêchera ces Assemblées de fai
21t peut même lui servir, cas échéant, de relais de concertation écologique ou énergétique, par exemple, ou d’instance d’arbitrage éco
14 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
22, technologie, compétence et créativité. Faute de concertation à l’échelle continentale, et faute d’institutions communes de type fé
15 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
23t moyennant les arbitrages éventuels d’agences de concertations nationales ou fédérales) ; — régionaliser les ajustements de l’offre
24 activités de secteurs différents ; — obtenir une concertation internationale sur les transferts de technologies, afin d’éviter qu’i
16 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Annexes
25égions et l’Europe, font l’objet de procédures de concertation et de conciliation, incluant, en cas de nécessité, le recours à une C
17 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
26égions et l’Europe, font l’objet de procédures de concertation et de conciliation, incluant, en cas de nécessité, le recours à une C
18 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
27, technologie, compétence et créativité. Faute de concertation à l’échelle continentale, et faute d’institutions communes de type fé