1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Les Appels de l’Orient (septembre 1929)
1 ils parlent, ils se récusent lorsqu’il s’agit de conclure. Un écrivain grec, M. Embiricos, a trouvé la formule qui définit ce q
2 1926, Journal de Genève, articles (1926–1982). Le Dépaysement oriental (16 juillet 1926)
2onclusions de M. de Traz — si tant est qu’on peut conclure en une matière si complexe — sont plutôt optimistes. Il ne paraît pas
3 1926, Articles divers (1924–1930). Conférences d’Aubonne (7 avril 1926)
3e, l’autre de la Mentalité prolétarienne. Brémond conclut en montrant la nécessité et les difficultés d’une action missionnaire
4 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
4ral : je me compose plus laid que nature. Faut-il conclure avec Gide : « L’analyse psychologique a perdu pour moi tout intérêt d
5 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’ordre social. Le Libéralisme. L’inspiration (novembre 1929)
5e Joséphine. » — Le poète reprit son manuscrit et conclut : « L’inspiration est le nom qu’on donne en poésie à une suite de mal
6 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
6être troublé. En regardant les choses de près, il conclut que la profession de procureur devait être vraiment bien désagréable,
7 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
7formulé la « monstrueuse contradiction » moderne, conclut par un renversement soudain : « Cela ne viendrait-il pas de ce que l’
8ontre ; l’Allemand pèse sur les choses. D’où l’on conclut encore que la pensée figure pour le Français une activité ordonnatric
8 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
9 ses déterminations physiques et morales. Doit-on conclure au refus de toute activité politique ? Ce serait admettre que les deu
10 et peuvent s’annuler. La logique n’a le droit de conclure qu’à partir de concepts réduits au même ordre, [p. 27] mais ce n’est
9 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
11donnera 50 000 fr. au mieux pensant. Et Figaro de conclure : « En terminant, l’éminent religieux déclara que ce concours interna
10 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les parlementaires contre le Parlement (octobre 1933)
12, mais je m’y plais parce que c’est un club. Nous conclurons sur cet aveu. L’ayant lu, peut-on encore attendre quelque chose d’un
11 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
13’il y ait lieu de s’en féliciter, ni surtout d’en conclure qu’entre individualistes et personnalistes, la différence est puremen
12 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
14 ses déterminations physiques et morales. Doit-on conclure au refus de toute activité politique ? Ce serait admettre que les deu
15 et peuvent s’annuler. La logique n’a le droit de conclure qu’à partir de concepts réduits au même ordre. Mais ce n’est pas ici
13 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
16nera 50 000 francs au mieux pensant. Et Figaro de conclure : « En terminant l’éminent religieux déclara que ce concours internat
14 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Une histoire de la Réforme en France (15 décembre 1934)
17turne et secret d’une de ses coreligionnaires, il conclut par ces mots : Nous sommes chassés de la ville et jetés comme des or
15 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
18 de l’eau ». Image assez frappante de l’homme qui conclut avec le monde une paix honteuse. Il est vrai que Rousseau ne s’en glo
19tient à la fois des sens et de la pensée ». Il en conclut qu’elle est « essentiellement du domaine de la poésie ». L’origine du
16 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
20ns révolution ! dit le second ; petites réformes, conclut le troisième. Cette progression à rebours est normale, dans le plan d
17 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
21 On nous montre un Calvin maigre et sec, et l’on conclut incontinent à l’ascétisme puritain. On nous montre un Luther adipeux,
18 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
22compte — à leurs yeux seuls — tous leurs refus de conclure 37 , c’est-à-dire de s’engager, où ils voient [p. 40] le sublime de l
19 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
23rte un sens rationnel ; que c’est un jugement qui conclut d’une comparaison. Mais en réalité, lorsque la petite Alice écrit que
20 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
24tte prolétarienne. » Lénine cite cette phrase, et conclut brutalement, à sa manière, en s’écriant : « O Sancta simplicitas ! »
21 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
25que nous en étions restés. Je vous avais dit pour conclure : Souhaitons que vous arriviez à faire comprendre, hors d’Allemagne,
22 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
26ésoudre la crise, d’organiser la production ou de conclure des traités ? Et si ce n’est pas le cas, ne ferait-il pas mieux de se
27’observation objective du monde nous obligerait à conclure qu’en effet, les conditions sont devenues telles que l’action du chré
28chambrette, et le chrétien dans sa paroisse. Elle conclut au scepticisme, et au pessimisme intégral. — « J’ai appliqué mon cœur
29es personnalistes, sur l’exemple desquels je vais conclure. Le grand principe qui anime ces groupes, celui de la revue Esprit
23 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
30 à exécution 35 . « Vous n’avez pas [p. 77] idée, conclut Alice, combien c’est affolant de jouer avec des choses vivantes. » ⁂
24 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
31rer une coutume qui le délivre de l’obligation de conclure. La notion de sérieux se confond une fois de plus avec celle d’ineffi
32fameux « compromis social » à la nécessité duquel concluent, non sans soulagement, les moralistes unanimes de la collection Alcan
33uvre habileté ; tous ceux qui, de leur horoscope, concluent sans peine au fatalisme, au conformisme, dans l’ignorance où on les a
25 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
34eut accepter facilement de nos jours, Kierkegaard conclut par un renversement soudain : « Cela ne viendrait-il pas de ce que l’
35x idées ou deux êtres nés de milieux hostiles, et conclut, comme à la volée, ces mariages les plus indissolubles et les plus fé
26 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
36 tarif, fait son calcul sur un bout de papier, et conclut que j’ai à payer 72 francs, pour un envoi, ce jour-là, d’une centaine
37t le sujet n’est que le prétexte. Je constate. Je conclus que les intellectuels sont en mauvaise posture pour agir sur le peupl
38adroitement, avec le tigre et le requin. J’allais conclure : nos rapports avec la nature ne sont guère plus satisfaisants que no
27 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
39 peut pas se poser de la même façon en France. Je conclus que la seule manière de prévenir utilement un fascisme, ce n’était pa
40st vrai ? — Parce que c’est gênant. Cela oblige à conclure, une histoire vraie. Cela vous met en question, cela vous invite à co
28 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
41t le sujet n’est que le prétexte. Je constate. Je conclus que les intellectuels sont en mauvaise posture pour agir sur le peupl
29 1937, Esprit, articles (1932–1962). Défense de la culture (janvier 1937)
42ture selon des normes soviétiques, il faudrait en conclure que le régime allemand est très supérieur au français. Ce qui est fau
30 1937, Esprit, articles (1932–1962). Robert Briffaut, Europe (janvier 1937)
43l » ! — est évidemment symbolique. L’on est censé conclure de ce brillant tableau des vices de l’aristocratie européenne qu’une
31 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
44ple, il relate une des premières extases de S. et conclut ainsi : « Il est de toute évidence que cet incident ne fut autre chos
32 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
45 tarif, fait son calcul sur un bout de papier, et conclut que j’ai à payer 72 francs pour un envoi, ce jour-là, d’une centaine
46adroitement, avec le tigre et le requin. J’allais conclure : nos rapports avec la nature ne sont guère plus satisfaisants que no
33 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au dossier d’une vieille querelle (novembre 1937)
47utres clercs, conséquents, ne manqueront pas d’en conclure qu’ils n’ont pas à se mêler aux luttes sociales et politiques où leur
48de contenter les hommes en offensant Dieu ». J’en conclus qu’il est bon d’engager la raison dans la vie : non point pour qu’ell
34 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
49 ou enrichies, concerts… « Tout cela est passé », conclut-il. Cette petite phrase contient une somme de vérité que l’esprit se
50incèrement du communisme affiché par l’auteur, et conclut que « ce doit être une erreur, de la part de ce poète ». Même réactio
51aît le bien-fondé de plusieurs critiques. Mais il conclut : — Quoi qu’il en soit, vous ne pouvez pas nier que le Führer fait de
52que nous en étions restés. Je vous avais dit pour conclure : Souhaitons que vous arriviez à faire comprendre, hors d’Allemagne,
35 1938, Esprit, articles (1932–1962). Revue des revues (septembre 1938)
53 c’est un parti nouveau. Pourquoi faut-il qu’elle conclue une enquête sur le capitalisme sur les positions grotesques (économiq
36 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
54rsuade qu’il s’agit avant tout de calcul… D’où je conclus qu’il serait plus conforme à l’essence du mariage, et au réel, d’ense
55 religion antichrétienne de la passion. ⁂ Faut-il conclure que la passion serait la tentation orientale de l’Occident ? S’il est
37 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
56es. Mais voici où les choses se gâtent. L’auteur, conclut M. Porché, « a joué à la pauvreté ; quel sacrilège ! » Or, sacrilège
38 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
57os n’a pas de prochain — n’est-on pas en droit de conclure que cette forme d’amour nommée passion doit normalement se développer
58et : « l’amour de gauche ». ⁂ Tout ceci m’amène à conclure — quels qu’aient pu être mes scrupules à l’origine — que le lyrisme c
39 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
59es. Mais d’une entière analogie des mots, peut-on conclure à une entière analogie des réalités qu’ils désignent ? Ne sommes-nous
60 resplendissant amour. » 104 Ce n’est donc pas, conclut Otto, la plus haute joie mystique qui figure pour Eckhart l’expressio
61ologue matérialiste (cela va de Voltaire à Freud) conclut avec une bizarre assurance, et sur la foi du seul langage, que tout c
40 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
62as sans de telles réticences qu’il serait vain de conclure sur ce point plus nettement qu’il ne l’a voulu.) [p. 211] Avant même
63taire, et la chevalerie fait place à la vertu qui conclut en faveur du monde… 9. Corneille, ou le mythe combattu C’est dans l
64 maîtresse se donne à son ami Cléandre. D’où l’on conclut généralement que Corneille est le premier auteur qui ait voulu soumet
65l n’y a là qu’une faiblesse logique. « Cela fait, conclut-il, une inégalité de mœurs qui est vicieuse. » Ne nous étonnons point
66 Il s’effraye de l’équivoque du soupir, mais n’en conclut pas moins avec une sorte de dépit à peine voilé : « J’ai pris pour to
67ie a quelque chose de tragique. Une union qui est conclue même pour la mort est un mariage qui nous donne une compagne pour la
68 descendre ! » Et c’est la « superbe raison » qui conclut sur une épigramme : « Et encore est-il vrai que bien des hommes attac
41 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
69ardt insiste 175 sur le fait que les mariages se concluaient sans drame, après de très courtes fiançailles, et que le droit du mar
42 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
70ile, en acceptant que « l’amour » suffise pour le conclure, au dédain des convenances démodées de milieu social et religieux, d’
43 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
71rsuade qu’il s’agit avant tout de calcul. D’où je conclus qu’il serait plus conforme à l’essence du mariage, et au réel, d’ense
72a ou même antichrétienne de la passion. ⁂ Faut-il conclure que la passion serait la tentation orientale de l’Occident ? S’il est
44 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
73ré d’apparentes analogies d’expression. M. Gilson conclut qu’il ne peut donc s’agir que « de deux produits indépendants de la c
45 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
74rderai donc de retoucher cette réponse. Mais pour conclure, je vous citerai en confidence deux phrases d’une lettre reçue hier,
46 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
75urs obligations. (Comme si de nos jours deux pays concluaient un pacte qui pour l’un serait d’assistance obligatoire, pour l’autre
76n en Suisse à partir du moment où les cantons ont conclu une alliance unique et uniforme, au lieu qu’auparavant chacun faisait
47 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
77ordre, traduisant cette échelle de valeurs. Et je conclus : « Si quelque chose aujourd’hui menace la liberté, ce n’est pas comm
78ement ». C’était une manière d’affirmer qu’ils la concluaient sans arrière-pensée. (Comparez avec certaines offres de paix « pour 2
48 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
79s cols que les premières communes des Waldstätten conclurent leur alliance perpétuelle. Historiquement, le Gothard représente tout
80s. Nous ne demandons pas aux groupes existants de conclure des traités théoriques et des compromis sans lendemain, mais nous don
49 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
81t, la dame la première ; et sitôt dans le jardin, conclut Jung, « eh bien… les oiseaux l’attaquaient ! » p. 27 2. Dans so
50 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
82 sentimental a pris la place du mariage de raison conclu par les parents et les notaires ; et c’est sans doute au détriment de
51 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
83dans le monde doit provenir d’une sorte de marché conclu avec le Prince de ce Monde, et dont le prix est notre liberté. Et c’e
52 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
84titanisme, et qu’il est devenu classique, faut-il conclure qu’il n’est plus allemand ? Distinguons ici entre les résultats de l’
53 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
85’une île qui nous servira de base de tir. » Et il conclut que les conditions fondamentales de la guerre n’ont pas changé davant
54 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
86age Americans all ! » de vrais Américains moyens, concluent-ils en souriant. Nous leur avons offert des boissons, et nous [p. 220
55 1946, Journal des deux Mondes. 17. Le mauvais temps qui vient
87ais temps qui vient Je ne me sens pas en veine de conclure ce journal, mais voici qu’il faut repartir, c’est tout de même un cha
56 1946, Lettres sur la bombe atomique. 6. Le savant et le général
88’une île qui nous servira de base de tir. » Et il conclut que les conditions fondamentales de la guerre n’ont pas changé davant
57 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
89age-Americans all ! de vrais Américains moyens », concluent-ils en souriant. Nous leur avons offert des boissons, et nous nous ap
58 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
90 femmes qu’il voudrait épouser. Mais n’allons pas conclure trop vite. Les états d’âme d’un malade ou d’un fou diffèrent-ils esse
59 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
91onfession. Je ne sais d’ailleurs ce qu’on peut en conclure pour ou contre vos théories. Au début de 1933, au moment où Hitler ar
60 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
92uvent d’aller au-delà de ce stade préalable et de conclure, c’est-à-dire de juger, ce qui reste à nos yeux l’office propre de l’
61 1947, Le Figaro, articles (1939–1953). Le droit d’opposition (3 avril 1947)
93élections libres et des syndicats libres. Et il a conclu en affirmant qu’« une société n’est pas libre tant que ses loyaux cit
62 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
94 en vue de ce recueil. J’essaye de comparer et de conclure, provisoirement, avant de repartir. Ces applaudissements enthousiaste
63 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
95ent obligatoire, en l’appuyant sur une Convention conclue entre les États membres de l’Union européenne ; Considérant que l’éta
64 1948, Suite neuchâteloise. III
96 Passons le détail, qui tient deux pages. Coxe en conclut, non sans hésitation, que l’autorité législative semble résider « à l
65 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
97nt nouées, combinées et mariées, ont divorcé, ont conclu des alliances. Elles se sont combinées au sens chimique, et non pas s
66 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
98tes démissions personnelles. Et c’est pourquoi je conclurai, une fois de plus, par ce delenda Carthago que j’opposais il y a quin
67 1952, Réforme, articles (1946–1980). Après l’Œuvre du xxe siècle (14 juin 1952)
99éatrice de la liberté. Maintenant, qu’allons-nous conclure ? Je pense qu’il ne se trouvera pas un seul d’entre tous ceux qui son
68 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
100ment une alliance jurée, un engagement réciproque conclu entre égaux sous la foi du serment. Le contraire d’un pouvoir établi
101ate de ces alliances jurées fut le pacte de 1291 (conclu au lendemain de la mort de Rodolphe de Habsbourg). Ce fut aussi la se
102onquérir les vallées de Glaris et de Zoug, puis à conclure un pacte avec la ville de Berne, qui de son côté venait de [p. 28] no
103s obligations — comme si, de nos jours, deux pays concluaient un pacte qui pour l’un serait d’assistance obligatoire, pour l’autre
104t du point de vue fédéraliste il nous paraît plus concluant. On peut dire que la fédération suisse s’est formée et consolidée pré
105ctes principaux qui la jalonnent, on est tenté de conclure à un utilitarisme assez étroit, que l’on pourrait qualifier de mesqui
69 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
106fédéral de 1815 ne fut de nouveau qu’une alliance conclue entre États souverains. Un lien si lâche n’était qu’une faible garant
107 uns aux autres, et croyaient pouvoir se borner à conclure des « concordats » limités, facilitant la liberté d’établissement ou
108 d’ailleurs bien faible, de l’économie… Et Rossi concluait en montrant les progrès « mémorables » réalisés par l’idée fédérale d
70 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
109d de francs suisses par an — provient des polices conclues à l’étranger. La Confédération elle-même protège et réglemente le rég
110aire, moins strictement organisé, paraît enclin à conclure des accords sur le plan national et international. Outre les associat
71 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
111de l’opposition des catholiques, toujours prêts à conclure des alliances étrangères avec Rome, l’Empereur, ou la France, pour as
72 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
112qui n’est pas en état de déclarer la guerre ou de conclure la paix isolément ; et qui ne peut plus rêver de vivre en autarcie. R
73 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
113fut introduit avec ampleur par M. Eugen Kogon. Il conclut à la nécessité d’instaurer tout d’abord une union politique, conditio
114tions économiques dans le monde, la Table Ronde a conclu à la nécessité « d’opérer un changement radical dans nos rapports mut
74 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
115fut introduit avec ampleur par M. Eugen Kogon. Il conclut à la nécessité d’instaurer tout d’abord une union politique, conditio
116tions économiques dans le monde, la Table ronde a conclu à la nécessité « d’opérer un changement radical dans nos rapports ave
117dire qui soit capable de déclarer la guerre ou de conclure la paix comme il l’entend, d’assurer sa prospérité sans plus dépendre
75 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
118dire qui soit capable de déclarer la guerre ou de conclure la paix comme il l’entend, d’assurer sa prospérité sans plus dépendre
76 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
119qu’elles en ont. Elles lui substituent le serment conclu contre cette vie au nom de la seule passion. Ici paraît la forme reli
120était avant le xiie siècle. D’où l’on ne saurait conclure en poussant à l’absurde que l’incroyant moderne est plus « chrétien »
77 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
121unir — tous les traités et pactes que l’on pourra conclure seront insuffisants, viendront trop tard, ou resteront lettre morte.
78 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour les grands festivals de musique l’Europe est faite ! (octobre 1955)
122 saison 1956, huit des festivals membres ont déjà conclu sur place, lors de l’Assemblée générale, des arrangements en vue d’éc
79 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
123es charges du vivant de Staline ; mais faut-il en conclure que ce sont d’enragés staliniens qui se léninisent sous la menace ? L
124i naît de la confiance en ce que l’on croit. J’en conclus qu’il faut faire l’Europe. Nous rendre assez forts pour donner, pour
80 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
125qu’elles en ont. Elles lui substituent le serment conclu contre cette vie au nom de la seule passion. Ici paraît la forme reli
126était avant le xiie siècle. D’où l’on ne saurait conclure, en poussant à l’absurde, que l’incroyant moderne est plus « chrétien
81 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
127me ? « On ne peut arrêter la marche du Progrès », conclut l’homme de la rue, et il se trompe. Car il n’y a pas progrès du simpl
82 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 12. La quête sans fin
128it. Et la déesse, sous les traits de Mentor, fait conclure entre les deux partis, pour toujours, une alliance sincère. Noël 19
83 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
129 ? C’est donc au nom de la tolérance que Voltaire conclut à la dissolution nécessaire du PC. « Si leur institut est contraire a
84 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
130péril jusqu’alors inconcevable : celui d’une paix conclue sur notre dos, au prix de nos libertés, de notre indépendance et de n
85 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
131avaient lancé d’abord, vous n’en auriez nullement conclu que le capitalisme est bon. Et vous auriez eu bien raison, mais cette
86 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La Suisse et l’Europe après 1945 (avril 1957)
132 de la Suisse l’a empêchée d’adhérer à l’alliance conclue en 1949 entre les pays de l’Ouest de l’Europe d’une part, les États-U
87 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
133-il que vous parliez si bien le français ? Ramuz concluait que la Suisse n’est qu’une entité politique et militaire, fort utile
134sée devant les menaces mondiales. Je ne puis donc conclure ces réflexions qu’en revenant à ma thèse de départ : l’Europe, c’est
88 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
135es « à la vitesse de la lumière ». Que pouvait en conclure le lecteur ignorant ? Sinon que les Russes, une fois de plus, etc. Or
136ls sont vrais, ensuite ce qu’il serait juste d’en conclure quant au déficit budgétaire, à la politique algérienne, aux moyens de
89 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
137dinaire ou « hasard » prévu par les rites. Eliade conclut de l’examen d’un grand nombre d’exemples puisés dans toutes les tradi
90 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (I) (août 1958)
138r exemple « la fédération américaine ». D’où l’on conclut qu’une seule et même réalité correspondant aux deux mots, ceux-ci son
91 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
139ois. Comme ils sont une minorité, il faut bien en conclure qu’une vraie démocratie, celle du vrai Peuple, ne saurait être gouver
92 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
140e peu de poids. L’idée d’un Pacte de salut public conclu par les mouvements et groupes de toute nuance cessera d’être « impens
93 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
141 % souhaite un général. Comparez. Je ne dis pas : concluez, mais suspendez peut-être un peu votre jugement. Vous trouvez fort qu
94 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
142on vol solitaire a conquis. « Voilà qui est Zen, conclut Kassner, ou solution d’un problème Zen par le poète, par la langue, l
95 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
143s fiancés sont protestants) ; puis, quand il sera conclu — trop tard, naturellement — il ne sera jamais consommé. Les voyages
96 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
144e son vol solitaire a conquis. Voilà qui est Zen, conclut Kassner, ou solution d’un problème Zen par le poète, par la langue, l
97 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
145ulière, qui constitue proprement son objet, et il conclut à telle action. Or cette opération, non seulement est possible à un s
146 sujet, nous décidons que ce qui aura été fait et conclu par la majorité sera maintenu aussi fermement que si cela avait été j
147stantinople. Ils n’ont jamais accepté les accords conclus à Florence et sont demeurés dans l’erreur. Mahomet comprendrait vite
98 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
148dont on fait tant de parades ; non que je veuille conclure au mespris des ceremonies, mais je dis que nous ne devons pas persécu
99 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
149ique indulgent, épris d’observations exactes, qui conclut également en faveur de l’Europe, après inventaire du domaine, étude s
150eraient autant ? B. — Eh bien ! qu’en voulez-vous conclure ? A. — Ce que ces deux cardinaux et ces deux margajats en concluront,
151e que ces deux cardinaux et ces deux margajats en concluront, que dans tous les cas pareils il faut s’entr’aider. Ceux qui fournir
100 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
152des traités généraux et permanents devraient être conclus, limitant les effectifs des troupes entretenues. XIII. Que le maintie
153es conditions mêmes de sa durée. Un libre contrat conclu entre les États n’entrera en considération que si aucun des signatair
154retour au système de l’« équilibre européen » que conclut Gentz, annonçant ainsi la politique de la Sainte-Alliance dont il ser