1 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
1es causes réelles de cet abaissement de prix — la concurrence n’étant bien entendu qu’une cause accessoire. Dire que l’état du marc
2que nous avons de le faire. Tout notre système de concurrence, tout notre effort de création, tout le jeu de nos facultés semblent
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
3 plus « communs » : jalousie, vanité, panurgisme, concurrence sournoise, admiration des forts en gueule, — tout cela qui deviendra
3 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
4était à l’origine du capitalisme moderne, avec sa concurrence sans frein, phénomène de piraterie sociale, de mépris du bien commun,
4 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
5rimpressions 36 . La liberté sera invoquée par la concurrence et l’oppression capitalistes, par les intellectuels anarchistes ou li
5 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
6hstag du 29 mars ne consistaient nullement en une concurrence libre de groupes ou d’opinions : un seul parti présentait des candida
7régime parlementaire, c’est-à-dire à la « libre » concurrence des groupes, tandis qu’il ne désigne en Allemagne qu’une opération de
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
8necdotes sur l’installation de la ligne et sur la concurrence qui a fait baisser les prix. Car il est de règle qu’au début deux Com
9ici. Il faut lutter contre les parents, contre la concurrence de l’école libre qui nous a pris les deux tiers de nos élèves. On aur
7 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
10ici. Il faut lutter contre les parents, contre la concurrence de l’école libre qui nous a pris les deux tiers de nos élèves. On aur
8 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
11ien, bien au contraire. Il suscite une formidable concurrence extra-européenne, condamnant l’économie du continent à se replier sur
9 1938, Journal d’Allemagne. Avertissement
12 Et comme son ambition n’était nullement de faire concurrence aux journalistes d’information, il s’est dit que le seul moyen de vér
10 1938, Journal d’Allemagne. ii. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
13suite du 7 mars, ne consistaient nullement en une concurrence libre de groupes ou d’opinions : un seul parti présentait des candida
11 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
14accepte de jouer le jeu des armements, l’effrénée concurrence conduit l’État qui veut se maintenir à peu près au niveau du voisin,
12 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
15, font certainement partie de ce vaste système de concurrence et de surenchère. » (II, p. 234.) Enfin, l’on sait que les jeunes Cel
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
16oloniale n’est en somme que la continuation de la concurrence capitaliste par des moyens plus onéreux pour le pays, sinon pour les
14 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
17était à l’origine du capitalisme moderne, avec sa concurrence sans frein, phénomène de piraterie sociale, de mépris du bien commun,
15 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
18fie le droit de ruiner le voisin par le jeu de la concurrence ; pour l’individualiste anarchisant, ce sera le refus d’obéir à l’Éta
16 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
19ns existantes auraient le devoir d’accepter notre concurrence. Mais nous pensons que les partis, seuls, ne sont plus suffisamment r
20rtaines brumes de défaitisme. 2. La crainte de la concurrence a produit une émulation inattendue du côté des partis. Il est inconte
17 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
21fie le droit de ruiner le voisin par le jeu de la concurrence ; pour l’individualiste anarchisant, ce sera le refus d’obéir à l’Éta
18 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Religion et vie publique aux États-Unis (18 février 1941)
22dans les églises catholiques. On peut déplorer la concurrence que se font les diverses dénominations dans un même village. Mais ces
19 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
23s pire encore, ils croiront que le jazz, la libre concurrence, et la radio, sont des choses assez importantes pour qu’on se fasse t
20 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
24hacun cherche à se distinguer, à se singulariser. Concurrence, originalité, droits privés, conscience de soi, succèdent au respect
21 1946, Réforme, articles (1946–1980). À hauteur d’homme (1er juin 1946)
25 Prenez le dilemme de la droite et de la gauche : concurrence libre ou étatisation. Nous disons qu’il n’y a pas à choisir entre ces
22 1946, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique est-elle nationaliste ? (29 août 1946)
26ue le monde russe, provisoirement allié, entre en concurrence déclarée avec la production américaine et l’idéal démocratique d’un R
23 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
27ue le monde russe, provisoirement allié, entre en concurrence déclarée avec la production américaine et l’idéal démocratique d’un R
24 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
28dans les églises catholiques. On peut déplorer la concurrence que se font les diverses dénominations dans un même village. Mais ces
25 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
29s champions, les saints — et les nécessités de la concurrence. Nous le voyons chercher sa voie selon ses goûts, ses croyances qui d
30 de l’originalité, deux composantes : l’esprit de concurrence et le besoin d’exprimer son « vrai moi », comme on dit. À partir d’un
26 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
31 xviiie siècle, les filatures suisses entrent en concurrence avec les cotonnades anglaises : déjà, les observateurs étrangers s’ét
32e devait pas suffire à la longue pour soutenir la concurrence des grands voisins européens, ou de l’Amérique, qui ne cessaient de p
33ne série de tours de force. Pour lutter contre la concurrence étrangère soutenue par des tarifs douaniers prohibitifs, il a fallu s
27 1953, Journal de Genève, articles (1926–1982). Aller et retour (21 mai 1953)
34même rivaux, ils seront incapables de soutenir la concurrence américaine, incapables d’assurer leur défense, incapables enfin de re
28 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
35es, dont aucune n’est plus à l’échelle soit de la concurrence des grands empires modernes, soit des nécessités de l’économie présen
29 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aller et retour (avril 1953)
36même rivaux, ils seront incapables de soutenir la concurrence américaine, incapables d’assurer leur défense, incapables enfin de re
30 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
37stant qui doit maintenir nos positions, devant la concurrence croissante des empires neufs qui ont adopté et développé nos procédés
31 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour les grands festivals de musique l’Europe est faite ! (octobre 1955)
38n esprit de collaboration substitué à l’esprit de concurrence, et d’une vision européenne, dépassant les intérêts locaux tout en le
32 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
39tre société ouverte aux luttes quotidiennes de la concurrence ? Ou plus généralement encore, au contraste entre les collectivismes
33 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le pouvoir des intellectuels (juillet 1957)
40 ramener aux conditions de départ d’une équitable concurrence : c’est le procédé sportif du handicap. Partout où le libéralisme s’y
34 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
41llement coordonnés ; il y a souvent duplications, concurrence nuisible, d’où gaspillage des énergies et perte d’efficacité. 2° Il e
35 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
42s sont de même nature, bien que provisoirement en concurrence. Il se peut que les Américains tiennent davantage à conformer leur po
36 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
43un s’enferme dans son trop petit pays. Partout la concurrence tue les initiatives, qu’un peu d’esprit de coopération ferait réussir
37 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
44eils que l’on précipite le monde, par cette folle concurrence actuelle que se font les partis pour obtenir, dans toutes les questio
38 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
45ctions comme fait la guerre. C’est le temps d’une concurrence créatrice, et de la lutte des productions. Mais Moi, ne suis-je pas f
39 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
46éficier d’une avance industrielle telle que toute concurrence se manifesterait contre elle inopérante et que rien, nulle part, ne r
40 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
47ec plus de vigueur qu’auparavant. À mesure que la concurrence des nations s’éteindra, l’Alsacien pourra vivre en tant qu’Allemand o
41 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
48ue, un athéisme arrogant, le culte du cynisme, la concurrence sans frein et le philistinisme culturel. 50 C’est une assez bonne
42 1962, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe est d’abord une culture (30 juin 1962)
49e bénéfiques. Elle a inventé et pratiqué la libre concurrence, mais aussi la coopération, le nationalisme, mais aussi le fédéralism
43 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
50e devait pas suffire à la longue pour soutenir la concurrence des grands pays voisins, ou de l’Amérique, ajoutant la série à leur m
51ions et on les frappe de très fortes amendes pour concurrence déloyale. Duttweiler loue un avion et bombarde la ville de lettres au
44 1969, La Vie protestante, articles (1938–1978). La lune, ce n’est pas le paradis (1er août 1969)
52arrivée sur la Lune notamment, est d’une part une concurrence entre les Américains et les Russes, mais d’autre part elle suppose ce
45 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
53un s’enferme dans son trop petit pays. Partout la concurrence tue les initiatives, qu’un peu d’esprit de coopération ferait réussir
46 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.5. Le rôle de la recherche en Europe
54stant qui doit maintenir nos positions, devant la concurrence croissante des empires neufs qui ont adopté et développé nos procédés
47 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
55ons, les saints [p. 46] — et les nécessités de la concurrence. Nous le voyons chercher sa voie selon ses goûts, ses croyances qui d
56t de l’originalité deux composantes : l’esprit de concurrence et le besoin d’exprimer son « vrai moi ». À partir d’un certain nivea
48 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
57uration d’une force suffisante pour garantir leur concurrence féconde dans la paix. Je ne vois pas d’autre réponse imaginable au dé
49 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
58uration d’une force suffisante pour garantir leur concurrence féconde, dans la paix. Je ne vois pas d’autre réponse imaginable au d
50 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe et le sens de la vie (25-26 avril 1970)
59uration d’une force suffisante pour garantir leur concurrence féconde, dans la paix. Je ne vois pas d’autre réponse imaginable au d
51 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Une réflexion sur le mode de vie plutôt que sur le niveau de vie (2 juin 1970)
60cinquante États des USA), alors, l’argument de la concurrence étrangère à laquelle « l’économie suisse » ne pourrait « résister » q
61 fois l’intégration de l’Europe et les lois de la concurrence entre États-nations. (Sans compter que tous les États-nations ne peuv
52 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
62 les victimes sont indemnisées par l’État jusqu’à concurrence de 600 millions. La situation est analogue aux États-Unis 44  ». Il y
53 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
63es causes réelles de cet abaissement de prix — la concurrence n’étant bien entendu qu’une cause accessoire ? Dire que l’état du mar
54 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
64 fabricant français à affronter à armes égales la concurrence du fabricant allemand ou italien. Cette « union douanière » avec la l
65 [p. 41] respectées les règles du libre jeu de la concurrence : en interdisant les ententes entre industriels et en imposant parfoi
55 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
66bles les notions d’entraide substituée à celle de concurrence, et de péréquation substituée à celle d’exploitation des plus pauvres
56 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
67at Respect inconditionnel des droits de l’homme Concurrence, compétitivité Complémentarité Prestige du chef de l’État Compétenc