1 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
1ière — pensée, méthode, technique — [p. 193] soit conditionnée jusque dans le détail par une idée fixe primitive. Considérons-la sou
2 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
2s l’aspect littéraire de leur expérience qui doit conditionner notre vision. Non point qu’il soit un seul instant négligeable, s’agi
3ité organique à objectifs limités et concrètement conditionnée, nullement spéculative. Un instrument et un style. Dès ce moment le c
3 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
4 le « spiritualisme » du siècle dernier mérite et conditionne le « matérialisme » de ce siècle, de même que cette séparation de l’e
4 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
5’est pas un mythe, mais une action vigoureusement conditionnée par des buts humains définis. Si ces buts pouvaient être atteints san
5 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
6 le « spiritualisme » du siècle dernier mérite et conditionne le « matérialisme » de ce siècle, de même que cette séparation de l’e
6 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
7; vu la commercialisation croissante de l’esprit, conditionnée par ladite crise ; vu l’existence de la presse et la puissance de la
7 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les mystiques allemands du xiiiᵉ au xixᵉ siècle, par Jean Chuzeville (octobre 1935)
8ment les déformer. C’est qu’elle est généralement conditionnée par notre romantisme littéraire en même temps que par notre scepticis
8 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
9es rouages et ces ressorts presque invisibles qui conditionnent le sérieux technique de la pensée, tout cela est devenu si délicat, s
9 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
10 monde des résistances, dont nous savons qu’elles conditionnent notre durée. Mais la force de notre attaque a suscité des obstacles p
10 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
11ain qui réalise une vision. Et dans le visage qui conditionne le regard, et se modèle selon les prises du regard. (En allemand, le
11 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
12 droite française et de sa politique particulière conditionnée par le nationalisme unitaire et anti-allemand, l’on voit une méfiance
12 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
13 emprise étatique, d’ailleurs, nous apparaît déjà conditionnée par la mentalité même de la bourgeoisie, classe d’individualistes ato
13 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
14 droite française et de sa politique particulière conditionnée par le nationalisme unitaire et anti-allemand, l’on voit une méfiance
14 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
15on départ. Les données matérielles du fédéralisme conditionnent notre destinée, mais ne la déterminent pas. À négliger cette distinct
16e des idées qui passèrent le col. Le premier fait conditionne le second, mais c’est le second qui détermine des actes. Et surtout,
15 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
17t ainsi de suite : ce jeu de coquetterie profonde conditionne en partie l’Histoire. C’est dire que fonder un régime sur le beau mot
16 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
18s l’aspect littéraire de ces expériences qui doit conditionner notre vision. Non point qu’il soit un seul instant négligeable, s’agi
19ité organique à objectifs limités et concrètement conditionnée. Dès ce moment, le choix de Goethe a trouvé sa forme. Il lui faudra m
17 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
20définit l’équilibre humain qu’on nomme Europe. Il conditionne aussi notre culture. Et nous allons voir qu’il traduit, et parfois au
18 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
21es deux extrêmes, eux, sont dans le même plan, se conditionnent et s’appellent l’un l’autre. C’est avec la poussière des individus ci
19 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
22 nous unir : sécurité, prospérité, et liberté, se conditionnent réciproquement. Ils conditionnent d’une manière positive l’action con
23 et liberté, se conditionnent réciproquement. Ils conditionnent d’une manière positive l’action conjointe des trois partis qui les re
20 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
24, ainsi que les attitudes psychologiques qu’elles conditionnent ou qui, au contraire, se sont développées en réponse à ce challenge :
21 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
25 la pensée chrétienne ne pouvaient pas manquer de conditionner une certaine approche du réel. Formées et formulées par la théologie
22 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
26alchimiste, mais il termine son aventure humaine (conditionnée par les trois dominantes du savoir pur, de la puissance et du salut)
23 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
27« erreur » si longuement constituée, cohérente et conditionnée, que seul un acte comparable à la conversion religieuse, seule une ré
24 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. A. Introduction
28 l’option fondamentale de toute recherche humaine conditionne non seulement les découvertes futures mais encore la nature de ce qu’
25 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
29 la pensée chrétienne ne pouvaient pas manquer de conditionner une certaine approche du réel. Formées et formulées par la théologie
26 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
30alchimiste, mais il termine son aventure humaine (conditionnée par les trois dominantes du savoir pur, de la puissance et du salut)
27 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
31. Il s’agit au début de l’archétype de pensée qui conditionne notre idée du Progrès, au sens que lui donne Condorcet dès 1793. Les
28 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
32 Pourtant, certaines options fondamentales ont pu conditionner l’allure de l’odyssée. Ôtez le dogme de l’Incarnation, formulé au Con
29 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aux racines de l’Europe de demain (avril 1957)
33tribuent pas seulement à meubler l’esprit, mais à conditionner le jugement, et cela avant l’âge où le jeune homme peut se mettre à l
30 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
34grands choix initiaux de toute recherche humaine, conditionnent non seulement les découvertes futures, mais encore la nature même de
31 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Neuf expériences d’éducation européenne [Introduction] (décembre 1959)
35 institutions, qui obligent à coopérer et bientôt conditionnent des réflexes communs. La seconde consiste à inculquer d’une manière m
32 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
36e, et la problématique de l’Occident chrétien. Il conditionne aussi les déviations de l’amour et les formes particulières que prenn
33 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — ii. Misère et grandeur de saint Paul
37 siècle, la morale sexuelle de saint Paul semble conditionnée par une névrose, sans doute liée à cette « écharde dans la chair » do
34 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
38liberté religieuse, liberté de la personnalité se conditionnent l’une l’autre. Mais comme la liberté n’est jamais pour tous, et comme
35 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
39ière et a pris une telle ampleur qu’elle englobe, conditionne et entraîne tout. Véhicule aisé d’exportation, elle porte avec elle,
40tellectuelle est quelque chose de si délicat, est conditionnée par de si multiples facteurs qu’on peut se demander si, sous une appa
36 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
41ologique. L’inconscient tout à fait déterminé qui conditionne son histoire particulière, — cet inconscient qui décide, en dernière
37 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
42e, et la problématique de l’Occident chrétien. Il conditionne aussi les déviations de l’amour et les formes particulières que prenn
38 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
43se, c’est une colombe mécanisée, ou tout au moins conditionnée selon les théories de Pavlov : elle n’a pas à se poser à chaque insta
39 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
44 enfant, au sens européen, ce n’est pas seulement conditionner son esprit mais l’alerter ; ce n’est pas seulement lui donner des réf
40 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vingt langues, une littérature (mai 1967)
45er, une unité de base qui est notre passé, lequel conditionne et permet notre avenir commun. 3. Éléments de notre unité Les agent
41 1969, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La région n’est pas un mini-État-nation (hiver 1969-1970)
46une volonté sincère de réalisation. Résistances conditionnées par l’éducation stato-nationaliste « Les nations sont immortelles » (
47 guère passibles d’une réfutation.) Résistances conditionnées par nos habitudes visuelles et les atlas scolaires (une couleur par p
42 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
48 enfant, au sens européen, ce n’est pas seulement conditionner son esprit mais l’alerter ; ce n’est pas seulement lui donner des réf
43 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
49 L’option fondamentale de toute recherche humaine conditionne non seulement les découvertes futures, mais encore la nature de ce qu
50e, c’est une colombe programmée, ou tout au moins conditionnée selon les théories de Pavlov. Elle n’a pas à se poser à chaque instan
44 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
51une volonté sincère de réalisation. Résistances conditionnées par l’éducation stato-nationaliste « La France est immortelle », mais
52t guère passibles d’une réfutation. Résistances conditionnées par nos habitudes visuelles et les atlas scolaires (une couleur par p
45 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
53esure des « piliers du régime » et à seule fin de conditionner les jeunes esprits dans le sens requis par l’État. Pierre Emmanuel éc
46 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
54ou unir, composer les diversités ? — Réglementer, conditionner la nation dans le carcan de l’État, ou créer des communautés libremen
47 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
55elations entre l’Europe et le reste du monde sont conditionnées par les mêmes forces qui déterminent les structures et les finalités
56nu à l’Europe… » Ces faits religieux fondamentaux conditionnent les échanges entre l’Europe (ou l’Occident christianisé) 121 d’une p
48 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
57ivique intempestive c’est-à-dire spontanée et non conditionnée, et non prévue par nos régimes électoraux. La lutte des petites commu
49 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
58 « la cruelle déesse de la Misère » les a d’abord conditionnées. Sous toutes ses formes, privées et publiques, c’est le Malheur qui v
50 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
59 ses casernes et ses journaux est en bon train de conditionner les esprits, les corps, et les réflexes de l’âme collective, en vue d
51 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Utopie, technique. État-nation (printemps 1980)
60ales qui conduisent logiquement à ces sciences et conditionnent ces techniques.      5. On parle toujours de Francis Bacon, mais c’es
52 1980, Réforme, articles (1946–1980). Les Nations unies des animaux (13 décembre 1980)
61sent « À vos ordres ! » et rien de plus. Nous les conditionnons, nous ne communiquons pas ! Communiquer avec le monde des animaux rel