1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1’armoires. Un couloir, la chambre. L’homme qui me conduit est le propriétaire actuel. « Monsieur connaît Hölderlin ? — question
2 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
2 C’est donc à un lacédémonisme renouvelé que nous conduirait cette « éthique du sport » tempérée de raison. Ce qu’on en peut reten
3 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Miguel de Unamuno, Trois nouvelles exemplaires et un prologue (septembre 1929)
3 soi, qu’une volonté presque inhumaine torture et conduit au crime. Et s’ils s’imposent comme types, c’est encore et uniquement
4 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
4bataille. On voit assez à quel genre de sophismes conduit ce mouvement de l’esprit qui n’utilise une borne que pour sauter plus
5 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean Cocteau, Rappel à l’ordre (mai 1926)
5ntrer que si cet ordre l’écarte de Dada, il ne le conduit pas pour autant à l’Académie. Disons pour aller vite que sa recherche
6 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Le Corbusier, Urbanisme (juin 1926)
6 été animée de l’esprit de géométrie… Elle use et conduit lentement l’usure des milliers d’êtres humains ». Elle n’est plus ada
7 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Notre inquiétude (avril 1927)
7rales. « Hamlétisme », pouvoir aigu d’analyse qui conduit à la dispersion autant qu’à l’approfondissement du moi, soif de tout
8 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Orphée sans charme (février 1927)
8 machine ne m’inquiète guère : je sais qu’elle le conduira où il veut, sans surprises. « Puisque ces mystères me dépassent, feig
9 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
9 de subtiliser, est devenue trop faible pour nous conduire ? Ou bien est-ce notre action qui est devenue trop effrénée, trop fol
10sation de son but véritable : aller à l’Esprit, y conduire les peuples. Ainsi, détournant de l’essentiel une grande part des for
10 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Marguerite Allotte de la Fuye, Jules Verne, sa vie, son œuvre (juin 1928)
11e que d’avoir emprunté le véhicule à la mode pour conduire des millions de lecteurs dans un monde purement fantaisiste où les éq
11 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Le Prince Menteur (décembre 1928)
12solence d’une psychologie qui rabaisse tout, peut conduire à préférer un mensonge qui n’est, hélas, qu’une déformation de cette
12 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
13idée que j’avais d’un romantisme viennois, je fus conduit, par une sorte de compromis sentimental, à l’Opéra où l’on donnait le
13 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
14ès : encore faut-il le mettre en marche. Et où le conduire ? Il y a beaucoup de routes, mais vous n’aimez pas le risque, vous pr
14 1930, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Pour un humanisme nouveau » [Réponse à une enquête] (1930)
15sme est du nouvel homme. Tout humanisme véritable conduit « au seuil » : et qu’irions-nous lui demander de plus, s’il laisse en
15 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
16les, pareils aux chauffeurs de toutes les villes, conduisent dans la cour d’honneur ces reliques incroyables et les encensent à la
16 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
17urs des Tziganes ! Les Tziganes vinrent en Europe conduits par le noir Duc d’Égypte ; aussi les nomma-t-on gypsies. Pour leur no
17 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
18même ! Que des êtres rêvés m’emportent ! — Ils me conduiraient là où je ne sais pas que j’ai si grand désir d’aller… Est-ce ici ? Je
18 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
19é, où se formait le caractère, les livres étaient conduits, ils avaient une unité, un terme auquel ils arrivaient ; la vie n’est
19 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
20bras, et nul chemin, nulle distance mesurable, ne conduisaient de Tendre-sur-noblesse à Saint-Masoch-en-Démonie, mais tout se mêlait
20 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
21idée que j’avais d’un romantisme viennois, je fus conduit, par une sorte de compromis sentimental, à l’Opéra où l’on donnait le
21 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
22les, pareils aux chauffeurs de toutes les villes, conduisent dans la cour d’honneur ces reliques incroyables et les encensent à la
23urs des Tziganes ! Les Tziganes vinrent en Europe conduits par le noir Duc d’Égypte ; aussi les nomma-t-on gypsies. Pour leur no
22 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
24’armoires. Un couloir, la chambre. L’homme qui me conduit est le propriétaire actuel. « Monsieur connaît Hölderlin ? [p. 125] q
23 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
25même ! Que des êtres rêvés m’emportent ! — Ils me conduiraient là où je ne sais pas que j’ai si grand désir d’aller… Est-ce ici ? Je
24 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
26lèbres que provoqua le moralisme perverti. Il eût conduit le protestantisme à la négation absolue de son essence 35 , si l’huma
25 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
27efus d’aborder les questions dites vulgaires, qui conduiraient à des conclusions dangereuses pour l’ordre établi. « Nous vivons dans
26 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
28l n’est point de sentiments intermédiaires qui ne conduisent réellement vers une plénitude, pour un esprit comme celui de Goethe.
27 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
29du prolétaire qui, justement, avait besoin d’être conduit par la pensée de quelques-uns 22 . Proposition antirévolutionnaire, i
28 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
30sérieux quand la détresse de leur existence les a conduits à nous, je le répète, si nous ne les prenons pas davantage au sérieux
29 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
31rnière analyse ? Vers quelles fins dernières nous conduit le dépassement qu’il permet ? Et le rendement créateur de cette éthiq
30 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
32 à quel morne cauchemar aux sursauts de mitraille conduisent ces deux revendications confusément mêlées dans les pauvres cervelles
31 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — c. Le vrai pouvoir des intellectuels et son usage
33part. Il est clair que le monde moderne n’est pas conduit par des raisons, plus ou moins bonnes, mais par des folies qualifiées
34ière tâche des intellectuels est, aujourd’hui, de conduire une critique des mythes collectivistes nés de la maladie de la person
32 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
35n second lieu pour se réaliser, c’est-à-dire pour conduire sa pensée à son terme ; enfin je crois que la vision d’un homme non p
36mon introduction a réussi, je veux dire qu’elle a conduit ce lecteur au carrefour de quelques problèmes qui sont, je crois, ceu
33 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
37savoir, ils nous enseignent que la loi seule nous conduit à la liberté. Adhérez au déterminisme de l’histoire, abandonnez votre
34 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 4. Ni ange ni bête : ni gauche ni droite, (Fondements théologiques d’une action politique)
38entraîne pas une amélioration du genre humain, ne conduit pas mécaniquement au paradis terrestre. Aux uns et aux autres, il rep
35 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
39du prolétaire qui, justement, avait besoin d’être conduit par la pensée de quelques-uns 51  ! Mais ce sont les « rêveries » des
36 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
40 l’utilité immédiate de ce recueil. Qu’est-ce qui conduit les peuples ? me disent les politiciens. Les intérêts et les passions
37 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
41éritables, s’égare sur des voies de manœuvres qui conduisent à l’État totalitaire. La force véritable d’un groupe numériquement re
42pouvoir, et qu’on travaille ensuite. Ces théories conduisent fatalement à stabiliser la « dictature de transition » et, de la sort
38 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
43ur peu qu’il vienne à s’accentuer, risque de nous conduire un jour par une voie directe au fascisme, une certaine déviation de n
44 certain individualisme, risquent aussi de nous y conduire, cette fois-ci d’une manière indirecte, du simple fait qu’ils affaibl
39 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
45 à quel morne cauchemar aux sursauts de mitraille conduisent ces deux revendications confusément mêlées dans les pauvres cervelles
40 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
46 vie publique et la vie privée. Cette distinction conduit nécessairement à la création d’une caste de politiciens, permettant à
41 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
47positions intellectuelles héritées du libéralisme conduisaient à ce régime de faillite qu’on nomme l’État totalitaire. Nous avons co
42 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
48savoir, ils nous enseignent que la loi seule nous conduit à la liberté. Adhérez au déterminisme de l’histoire, abandonnez votre
43 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
49iculier, et non pas au marxisme ni au fascisme, à conduire la critique des hérésies morales que toute la bourgeoisie, et le peup
44 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
50s l’exercice effectif du savoir peut fort bien le conduire à la ruine ou peut-être même au martyre. Ne soyez donc pas si pressés
45 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
51ur le régime du travail. Toutes ces recherches le conduisaient au grand ouvrage dont le premier volume vient de paraître, La Révolut
46 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Quelques œuvres et une biographie de Kierkegaard (26 mai 1934)
52spoir, qui est la thèse maîtresse de cette œuvre, conduirait l’homme au nihilisme absolu : mais ce péril est tout imaginaire. Car
53ar la sagesse morale courante. L’un et l’autre le conduisent à des impasses tragiques ; mais voici que Dieu intervient, avec la ré
47 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
54travail et prend la tête du mouvement ouvrier. Il conduit une première grève de 30 000 dockers et rédige leur manifeste. « Les
48 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Au sujet d’un roman : Sara Alelia (3 novembre 1934)
55man chrétien ? Une histoire où tout le monde « se conduit bien » ? Il n’y aurait pas de roman. Une histoire dont le personnage
49 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
56prit cette surprise pure de mon corps qui se voit conduit où rien en lui n’était nécessité d’aller. J’appelle esprit la plénitu
50 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
57’action communiste, auquel devait logiquement les conduire cette attitude, fit voir bientôt l’inanité d’une pareille prétention.
51 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
58sur le plan humain et rien qu’humain. Elle devait conduire l’humanité [p. 44] à des impasses mortelles, celles-là mêmes où se dé
59À mesure que le sort se faisait plus clément, qui conduisait un homme aux solitudes naturelles, la conscience de l’« étrangeté » d
52 1934, Journal de Genève, articles (1926–1982). Sara Alelia (25 mai 1934)
60man chrétien ? Une histoire où tout le monde « se conduit bien » ? Il n’y aurait pas de roman. Une histoire dont le personnage
53 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
61 ce monde perdu. Sa sanctification ne doit pas le conduire à je ne sais quelle « spiritualisation » tout illusoire ou évasive. E
54 1935, Esprit, articles (1932–1962). André Rouveyre, Singulier (janvier 1935)
62 La jeune femme qu’il aime et qu’il entreprend de conduire à la maîtrise de soi-même, il nous en donne un portrait minutieux, te
55 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
63opposée au véritable esprit philosophique qu’elle conduit fatalement nos professeurs à mépriser les seuls philosophes de ce tem
64jet positif présente un gros défaut pratique : il conduit à poser de vraies questions sérieuses. Il est donc irréalisable sous
65ètes — et non les techniciens — sont en mesure de conduire l’action, si conduire c’est savoir où l’on va. Seuls les prophètes —
66niciens — sont en mesure de conduire l’action, si conduire c’est savoir où l’on va. Seuls les prophètes — et non pas les poètes
56 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
67us arrêter de penser… Telle est l’impasse où nous conduisent non seulement la pensée « libérale », mais aussi, je le répète, notre
68t. Car cette méthode, par elle-même, ne peut nous conduire qu’à revivre la situation du brigand qui refuse. Christ, dans son tem
69si bien, tous ces efforts ne pourront jamais nous conduire sur le plan véritable et dans le temps réel où ces témoins sont appar
57 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
70descend toute la science du xixᵉ, et qui nous ont conduits à considérer notre corps comme une espèce de moteur démontable. Ainsi
58 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les mystiques allemands du xiiiᵉ au xixᵉ siècle, par Jean Chuzeville (octobre 1935)
71ous propose. Un peu plus d’exigence philosophique conduirait certainement la plupart d’entre nous à récuser la Vérité que les myst
59 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
72roite, et la déviation économiste à gauche. Elles conduisent Lénine à se séparer des populistes et des économistes au Congrès de B
73rès de Londres en 1905. En d’autres termes, elles conduisent Lénine et ses très rares adeptes à faire le vide autour d’eux, malgré
74marxiste, qui fut celle du communisme allemand, a conduit au triomphe… d’Hitler ! 2° Les « hommes d’action » de droite et les i
75us dira maintenant que cette tactique léniniste a conduit 16o millions d’hommes à l’esclavage du travail étatique. Nous répondr
76; mais elle est d’abord une manière de vivre, qui conduira nécessairement à changer les institutions. Nous ne sommes pas un grou
60 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
77Français en face des Allemands, par exemple, cela conduit à une lutte ouverte, mais pas nécessairement à une destruction matéri
61 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
78utale : cette vocation a-t-elle un sens concret ? Conduit-elle à des actes ? Et ces actes eux-mêmes, auront-ils la moindre port
79rétien, beaucoup seront tentés de penser que cela conduit au socialisme. Pour ma part, je confesse volontiers qu’aucun parti ne
80age. Il fonde les premiers syndicats du Japon, il conduit une grève, va en prison, en ressort triomphalement escorté par une fo
62 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
81a faute que je leur impute, n’est pas d’avoir mal conduit l’opinion, mais d’avoir refusé de la conduire, et cela sous l’éternel
82 mal conduit l’opinion, mais d’avoir refusé de la conduire, et cela sous l’éternel prétexte invoqué par toutes nos lâchetés : le
63 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
83remier progrès suffit, et si cette analyse morale conduit au cœur du conflit véritable. Là où Marx se contente d’opposer des in
64 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
84éométrie, qui est l’esprit de la dictature et qui conduit à l’étatisme. Dès que l’idéal humaniste qui animait le scepticisme ra
65 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.6. L’Arche de l’Alliance
85, il va vers Dieu, et c’est la loi de Dieu qui le conduit. C’est pourquoi son telos est transcendant comme Dieu, unique en son
86mesure n’est plus dans l’observance de la Loi qui conduit au Messie, mais bien dans la tension entre la Foi, qui est risque, et
66 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
87cture du dynamisme matériel. On sait à quel échec conduisit cette [p. 92] théorie, étroitement respectée aux débuts. Trotski fut
88 tracteurs, les poètes du tracteur et ceux qui le conduisaient parlaient naturellement le même langage, qui était le langage du Plan
67 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
8949 . » — Voilà les fins auxquelles la mesure doit conduire, avec une rigueur fanatique, — ce fanatisme traduisant nécessairement
68 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
90sait plus, ou n’ose plus avouer à quelle fin elle conduit ses adeptes. Si vous ne faites rien, que de nous critiquer, vous en s
69 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
91nce. Tel fut le cas de la mesure rationaliste qui conduisit la bourgeoisie à son triomphe, puis à sa négation ; tel est le cas de
70 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
92s’agit maintenant de le décrire et non plus de le conduire au salut. Nous tenons ici la première supposition impliquée par la ma
71 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
93hères. Je dis que la mission de la culture est de conduire une révolution qui, sinon, se fera contre elle. Faire la révolution,
94te d’un choix, d’un acte de foi à quoi ne peuvent conduire et obliger que les vrais problèmes, les problèmes insolubles, ceux qu
95 des idées. Les uns et les autres ignorent, ou se conduisent comme s’ils ignoraient, qu’il n’y a pas plus de pensée sans effets qu
96r sa pensée, ce sera toujours créer les voies qui conduisent au but dernier. Ce sera penser à partir de la fin. L’étymologie grec
97eur action contredit pratiquement leur but et les conduit sur un terrain qui forcément n’est pas le leur, n’est pas celui qu’il
72 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
98e penser dans l’ordre de l’incarnation, devait le conduire à créer un milieu où tout « être » se traduisît immédiatement par un
73 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
99cture du dynamisme matériel. On sait à quel échec conduisit cette théorie, étroitement respectée dans les débuts de l’URSS. Trots
100 tracteurs, les poètes du tracteur et ceux qui le conduisaient parlaient naturellement le même langage qui était le langage [p. 257]
101sait plus, ou n’ose plus avouer à quelle fin elle conduit ses adeptes. Si vous ne faites rien, que de nous [p. 263] critiquer,
74 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
102onciles se fonde dans cette inquiétude 32 , qui a conduit l’Église de Rome à statuer qu’il [p. 18] existe, à côté de la Bible,
75 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
103trois. Mais que peut un esprit indépendant, sinon conduire son entreprise à la faillite ? Je n’entrerai pas ici dans tout le dét
76 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
104 vie publique et la vie privée. Cette distinction conduit nécessairement à la création d’une caste de politiciens, permettant à
77 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
105los, nous avons trois promenades au choix : elles conduisent toutes les trois, en dix minutes, à une plage. Notre village est en e
106re. 20 décembre 1933 « Si l’on veut réellement conduire un homme à un but défini, il faut avant tout se préoccuper de le pren
107les plus inconfortables légendes : où allait nous conduire ce personnage muet, enfermé dans la cabine du petit tracteur qui nous
108l l’a porté, et dans ses termes. ⁂ La pensée doit conduire l’action ; mais sans agir, elle n’est pas vraie pensée. L’individu ne
78 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
109iron trente-cinq ans, un peu masculine. Elle nous conduit à la chambre de conserve des raisins. Pendant qu’elle fait la pesée :
110les incroyants, ce n’est pas que les chrétiens se conduisent mieux que les autres, mais c’est qu’ils se confient en Dieu, et qu’il
111ont frères de par leur commune origine, cela nous conduit tout au plus à élargir à toute la terre le champ des querelles de fam
112e mise au point, d’adaptation à l’homme réel, m’a conduit à une conclusion dont j’attends avec impatience la vérification in co
113 coupée régulièrement de marches nobles. La rampe conduit à une vaste terrasse herbue. Une maison de maîtres d’assez beau style
79 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
114aleurs spirituelles »). Qu’importe que Staline se conduise comme le premier Führer venu : il dit que c’est au nom des libertés p
80 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
115contre. 19 décembre 1933 Si l’on veut réellement conduire un homme à un but défini, il faut avant tout se préoccuper de le pren
81 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
116 vertu d’une décision pure. Discuter ne peut nous conduire qu’au seuil de cette décision. Et nous n’aurons pas dialogué en vain,
82 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Selma Lagerlöf, conteur de légende (3 juillet 1937)
117des hommes est condamné à aller à sa perte et à y conduire les autres ». À ce moment aussi, l’on s’aperçoit que la fatalité de l
83 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
118de mise au point, d’adaptation à l’homme réel m’a conduit à une conclusion dont j’attends avec impatience la vérification in co
119 coupée régulièrement de marches nobles. La rampe conduit à une vaste terrasse herbue. Une maison de maître d’assez beau style,
84 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
120est ainsi que la logique rigide du système devait conduire au conflit armé avec Carthage, source profonde, si indirecte qu’elle
85 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Ballet de la non-intervention (avril 1937)
121riel, des techniciens et un ambassadeur chargé de conduire la guerre ; moyennant quoi, elle entre dans le comité de non-interven
86 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
122ais en face des Allemands, par exemple, cela peut conduire à une lutte ouverte, mais pas nécessairement à une destruction matéri
123ingtaine d’années les hommes seraient capables de conduire ces machines en pensant à n’importe quoi, dans une parfaite liberté d
124urmenter son cœur, tandis qu’il fauche [p. 59] ou conduit la charrue. Il décide de se faire pasteur. À peine inscrit à l’Univer
125à Dieu, cela s’appelle alors du sabotage, et cela conduit au camp de concentration. Je regarde ce grand auditoire recueilli. Il
87 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
126, le Capital en mains, que la situation allemande conduisait droit au communisme. Ce qui m’effraye, c’est leur souplesse dans l’er
127s beaucoup de raisons de douter que son régime ne conduise à la guerre. Non pas que les chefs et les troupes veuillent la guerre
88 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
128ouer le jeu des armements, l’effrénée concurrence conduit l’État qui veut se maintenir à peu près au niveau du voisin, à perdre
129ividualisme, de divinisation de l’homme, nous ont conduits à une dissolution presque totale de la société. Nous ne sommes plus q
89 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
130es primitives de Tristan et Iseut, l’auteur a été conduit à rechercher les origines religieuses de ce roman, dont l’influence,
90 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
131i demander la délivrance. Et l’Éros ne pouvait le conduire qu’à la mort. Mais l’homme qui croit à la révélation de l’Agapè voit
132atations tout objectives auxquelles je me suis vu conduit ne sont pas suffisantes en soi. Elles commandent certaines décisions.
133: « il ressemble à un percepteur » [p. 255] et se conduit comme n’importe quel honnête bourgeois. Et pourtant « il a tout renon
91 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
134positions intellectuelles héritées du libéralisme conduisaient à ce régime de faillite qu’on nomme l’État totalitaire. Nous avons co
92 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
135reste lié par la mission qu’il a reçue du roi. Il conduit donc Iseut à Marc, malgré leur trahison. Brangien, substituée à Iseut
136u’ils se réduisent à fort peu de choses : Tristan conduit Iseut au roi parce qu’il est lié par la fidélité du chevalier ; — les
137upprime l’opposition du bien et du mal ; elle les conduit même au-delà de l’origine de toutes valeurs morales, au-delà du plais
138 fort, ou le plus rusé. Nous avons vu que cela le conduirait à enlever la reine à son roi. Et que le droit établi n’est soudain re
93 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
139al. C’est ainsi que le platonisme vulgaire nous a conduits à une terrible confusion : à cette idée que l’amour dépend avant tout
140 tard, au xive siècle, ce jeûne rituel ou endura conduira quelques-uns des « purs » jusqu’à la mort volontaire, mort par amour
141Attente, Chasteté, Secret et Merci, et ces vertus conduisent à la Joie, qui est signe et garantie de Vray Amor. Voici Mesure et Pa
142’histoire romancée de l’évolution spirituelle qui conduit Josaphat, prince indien, à découvrir et adopter le christianisme, don
143réalisables désirs, d’impossibles convoitises les conduisent à ne rien faire dans leur détresse qui n’irrite leur amertume… Celui
94 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
144n de Tristan et de ses sources historiques nous a conduit à renverser le rapport. C’est ici la passion mortelle qu’il faut « ra
145oduire Tristan dans la voie des macérations et le conduire à l’endura. Mais emporté par la violence de la première révélation, q
146me d’être né dans ce monde de ténèbres. Elle doit conduire au détachement final et bienheureux, à la mort volontaire des « parfa
95 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
147du mythe. C’était la voie montante et elle nous a conduits à une dissolution libératrice du « charme ». La littérature, au contr
148ssaille une pitié de moi-même si forte qu’elle me conduit souvent [p. 203] à d’autres pleurs que ceux dont j’eus coutume : car
149 la [p. 212] négation de la mort, chez Milton, le conduit à des conclusions bien proches de celles des Cathares. Comme eux, Mil
150u siècle » (sécularisation de la passion) ne peut conduire Racine qu’au jansénisme, c’est-à-dire à la forme de mortification mor
151 Aussi bien, l’analyse de la passion telle que la conduit un Descartes, sa réduction à des catégories psychologiques nettement
152ogie individuelle. Il y gagne une lucidité qui le conduit plus rapidement que les Allemands, dans un domaine plus restreint, à
96 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
153i demander la délivrance. Et l’Éros ne pouvait le conduire qu’à la mort. Mais l’homme qui croit à la révélation de l’Agapè voit
154atations tout objectives auxquelles je me suis vu conduit ne sont pas suffisantes en soi. Elles commandent certaines décisions.
155urhumain : « il ressemble à un percepteur » et se conduit comme n’importe quel honnête bourgeois. Et pourtant « il a tout renon
97 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
156s le second, il est épique. Là, c’est l’amour qui conduit à la mort ; ici, ce sont les intérêts féodaux qui entraînent à des gu
157ons humaines. Il hante les déserts. Le chemin qui conduit à sa retraite Est dur et pénible. (Traduction Bossert.) Pour qui con
98 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
158 sais plus. Puisque aucune patience historique ne conduit à la certitude, il est peut-être au moins aussi sage de faire confian
99 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La Poésie scientifique en France au xviᵉ siècle, par Albert-Marie Schmidt (septembre 1939)
159ivain contemporain, conscient de l’impasse où l’a conduit l’idéal d’une poésie pure, pourrait trouver dans les thèmes et les fo
100 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
160ur peu qu’il vienne à s’accentuer, risque de nous conduire un jour par une voie directe au fascisme, une certaine déviation de n
161 certain individualisme, risquent aussi de nous y conduire, cette fois-ci d’une manière indirecte, du simple fait qu’ils affaibl