1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1t plus divine, quand c’est une telle femme qui la confesse : « Celui qui entre en commerce trop étroit avec le ciel, les dieux l
2 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
2alvaudés. (Un Montherlant lui-même, récemment, le confessait.) Deux chances sont encore offertes aux amateurs de risques authentiq
3 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
3] plus divine, quand c’est une telle femme qui la confesse : « Celui qui entre en commerce trop étroit avec le ciel, les dieux l
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
4e dans ce bourg, chez eux justement… Comment leur confesser que je cherchais un lieu quelconque et paisiblement habité ? Cette vi
5 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
5 nous paraît utile et nécessaire, aujourd’hui, de confesser. Aussi bien, la force qui nous est promise doit-elle nous rendre ce c
6 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
6 que cela conduit au socialisme. Pour ma part, je confesse volontiers qu’aucun parti ne m’attire davantage, et qu’aucun ne saura
7 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
7iance du Peuple en moi ! — un seul cri des masses confessant leur fidélité lui répondit. » Cri désignant ici la clameur instantané
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
8 Car s’il l’avait, il n’aurait plus de honte à la confesser devant les hommes ; et s’il a honte, c’est qu’il ne craint pas Dieu,
9 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
9iance du Peuple en moi ! — un seul cri des masses confessant leur fidélité lui répondit. » Je n’oublierai plus ce « cri », cette
10 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
10à l’ermite Ogrin. La première fois, c’est pour se confesser. Mais au lieu d’avouer leur péché et de demander l’absolution, ils s’
11tir, puisqu’ils ne sont pas responsables ; ils se confessent, mais ne veulent pas guérir, ni même implorer leur pardon… En vérité,
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
12 Lancelot tout déconfit rencontre un prêtre et se confesse. « Je vous dirai la signifiance de ce qui vous est advenu, dit le pru
12 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
13rer le Christ…) Tout cela ne m’empêchera point de confesser un goût très vif pour le style de ce roman — seul comparable à l’Astr
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
14e de l’amour en question, précisons que Gottfried confesse qu’il a, lui aussi, erré au désert, mais sans y rencontrer la « récom
14 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
15demandé d’agir et d’annoncer leur foi. « C’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut », dit saint Paul. [p. 926] IV
15 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
16Ceci dit, et notre faiblesse une fois reconnue et confessée, ne perdons pas de temps à nous lamenter ou à critiquer vainement. Me
16 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
17la foi, dont il ne s’estimait pas digne, et qu’il confessait par là même. Gide paraît surtout attentif à sa nature complexe et rét
18stera toujours à passer outre au doute naturel, à confesser ce que la chair ni le sang par eux-mêmes ne sauraient confesser. Alor
19ue la chair ni le sang par eux-mêmes ne sauraient confesser. Alors seulement pourrait se poser en termes nets le problème de l’ég
17 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
20is pour moi ». Il faut croire au pardon pour oser confesser le mal qu’on a commis ; pour oser qualifier de faute sa propre faute 
21de rebâtir. Celui qui doute du pardon ne peut pas confesser son crime, et celui qui ne le confesse pas n’en connaîtra jamais tout
22 peut pas confesser son crime, et celui qui ne le confesse pas n’en connaîtra jamais toute l’étendue. Le Diable est cet Accusate
18 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
23endre, où les sanctions l’attendent, où le mal se confesse. Eh bien, ce sera vite fait, nous connaissons le tour : ce qu’il y eu
24a fatigue, ou de quelque déséquilibre temporaire. Confessons donc la vérité compromettante. Hitler n’était pas en dehors de l’huma
19 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
25ommes des « vipères lubriques » et nous devons le confesser publiquement. Après quoi nous recevons une balle dans la nuque, ou bi
20 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable IV : L’accusateur (5 novembre 1943)
26is pour moi ». Il faut croire au pardon pour oser confesser le mal qu’on a commis ; pour oser qualifier de faute sa propre faute 
27de rebâtir. Celui qui doute du pardon ne peut pas confesser son crime, et celui qui ne le confesse pas n’en connaîtra jamais tout
28 peut pas confesser son crime, et celui qui ne le confesse pas n’en connaîtra jamais toute l’étendue. Le Diable est cet Accusate
21 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable XI : Le Diable dans nos dieux (24 décembre 1943)
29ommes des « vipères lubriques » et nous devons le confesser publiquement. Après quoi nous recevons une balle dans la nuque, ou bi
22 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
30la foi, ou bien dans le néant. C’est le moment de confesser que je ne crois pas cette histoire aussi réelle qu’on m’affirme qu’el
23 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
31ui fait sa plainte. Mais il ajoute : « Il me faut confesser que cette pensée m’a blessé au plus profond et jusqu’au désespoir, en
24 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
32la foi, dont il ne s’estimait pas digne, et qu’il confessait par là même. Gide paraît surtout attentif à sa nature complexe et rét
33stera toujours à passer outre au doute naturel, à confesser ce que la chair ni le sang par eux-mêmes ne sauraient confesser. Alor
34ue la chair ni le sang par eux-mêmes ne sauraient confesser. Alors seulement pourrait se poser en termes nets le problème de l’ég
25 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
35demandé d’agir et d’annoncer leur foi. « C’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut » dit saint Paul. IV Répercuss
26 1948, Suite neuchâteloise. VIII
36, patriotisme ; mais que si l’on parle de soi, on confesse uniquement ses faiblesses, et cela s’appelle sincérité. (Quand il s’a
27 1950, Lettres aux députés européens. Deuxième lettre
37Constitutions, de ramper devant les Partis, et de confesser son pur néant devant les Experts. Mais rien ne pourra jamais me persu
28 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Deuxième lettre aux députés européens (16 août 1950)
38Constitutions, de ramper devant les partis, et de confesser son pur néant devant les experts. Mais rien ne pourra jamais me persu
29 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
39sa conversion aux dictatures, celui qu’il ne peut confesser, c’est qu’il est en pleine fuite devant la liberté, c’est qu’il cherc
30 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
40. Là, nous ferons l’acte que le monde attend pour confesser que nous sommes mâles », écrit le Père Enfantin, au moment où il déba
31 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
41aux : l’autre le pria de n’en rien faire, tout en confessant qu’il ne saurait attendre de ses vassaux une telle docilité. [p. 39]
32 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
42et 10 de profondeur ; 70 condamnés, préalablement confessés par 6 prêtres, sont conduits deux par deux devant la fosse et fusillé
33 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
43rituel, d’un guru comme disent les hindous. Je le confesse cum grano salis, longue in the cheek — quelle serait donc l’expressio
34 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
44rituel, d’un guru comme disent les Hindous. Je le confesse cum grano salis, tongue in the cheek — quelle serait donc l’expressio
35 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
45avoureuse. La paix est un subject trivial, je le confesse, mais on ne la pourchasse qu’à demy. Quelques uns y exhortent les Pri
36 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
46aire, sans programme de vie. Le gitan s’en vint à confesse. Mais le curé, prudemment, commença par lui demander s’il connaissait
37 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
47 réquisitoire… Voici donc notre Europe sommée de confesser devant le monde une culpabilité sans précédent dans l’histoire de l’h
38 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
48yens, les méthodes de l’Éducation. Oserai-je vous confesser ici que je ne crois plus guère aux méthodes pédagogiques, qu’elles so
39 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
49n plus proche collaborateur, m’écrit : « Il s’est confessé et il a reçu les derniers sacrements. Il avait certainement le sentim
40 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
50« L’impossibilité du faire », j’y reviens. Marcel confesse volontiers ce qu’il appelle sa paresse. C’est un vice, déclare-t-il a
41 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Une réflexion sur le mode de vie plutôt que sur le niveau de vie (2 juin 1970)
51n-d’œuvre étrangère en Suisse ? Permettez-moi de confesser d’abord que le problème qui me préoccupe est beaucoup moins celui du
42 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
52sûr de mes raisons que d’avoir senti juste, je le confesse. Quand Davenson, à propos de l’« hypothèse cathare », reconnaît que j
43 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
53eption chrétienne de l’homme. En déclarant qu’ils confessaient Jésus-Christ comme « vrai Dieu et vrai homme » à la fois, les Pères d
54eur général des affaires scientifiques de l’OCDE, confesse qu’il n’accorde plus aucune confiance aux structures politiques actue
44 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
55est, se voient amenés aux mêmes conclusions et le confessent… dans une conversation ou un colloque privé. Pourtant, ils ne font ri
45 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
56est, se voient amenés aux mêmes conclusions et le confessent… dans une conversation ou un colloque privé. Pourtant, ils ne font ri